Forum City-Fantastique

 

 :: About the Identites :: Introducing Myself :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Navi → « If the walls could talk »

Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Navi → « If the walls could talk »
spirit blood
on my hands
Spirit
♦ Posts : 8 ♦ Rps : 0


♦ Byw depuis le : 01/01/2018
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Jan - 20:42
Navi R. Kovacs

Looking for Myself !

Nom:  Kovacs. Bien que ce soit, selon ses parents, roumain, elle peine à identifier ce pays qui n'est pas le sien sur une carte. Pour elle, c'est qu'un nom, difficile à prononcer certes, mais faisant partie de son identité.
Prénoms: Navi Raven. Étant exorciste, il fallait évidemment qu'elle s'attende à ce qu'on le gratifie d'un prénom biblique. C'est une tradition auquelle elle n'a pas su se dérober. Le deuxième, en revanche, est une fantaisie plutôt étrange de son père, en honneur de sa grand-mère, dit-il.
Âge: Dix-neuf ans. Dans l'ordre, ce n'est pas considéré si jeune que ça.
Date et Lieu de Naissance C'est un enfant du printemps, le 26 avril plus précisément. C'est à Florence, comme beaucoup d'enfants exorcistes, qu'elle a vu le jour. Ce n'est pas comme si cela avait un impact dans sa vie.
Nationalité: Elle est Américaine. Elle a toutefois passé une partie de sa vie en Italie, elle a donc aussi la nationalité italienne.
Études-Métier: Officiellement, elle dit à tout le monde qu'elle est étudiante à l'université pour devenir scénariste (ce qui n'est pas faux). Ils aiment tous ses histoires, ce qu'ils ne savent pas, c'est qu'elle s'inspire de cas qu'elle connait via ses missions pour les écrire. Officieusement, elle est exorciste, elle ne peut pas se sortir de cette nature qui l'enchaîne à son boulot : purifier la terre.
Situation Financière: Aisée. Elle n'a jamais manqué de rien et pour elle l'argent n'est pas une question, c'est un fait qu'elle peine à gérer. Elle n'a jamais aimé ce sujet, à vrai dire ; les banques, c'est trop compliquées.
Orientation Sexuelle: Pansexuelle, elle s'intéresse un peu à tout ce qui lui tourne autour d'elle. Le monde est si vaste, il faut en profiter.
Statut Civil: Célibataire. Ça ne la tracasse pas tant que ça, des amourettes elle n'en a pas nécessairement besoin, elle est trop occupée à gérer l'ordre et sa famille pour ça.

ft. Saoirse Ronan
©️️Dadelion (Bazzart)





spirits, be gone from this house!


Navi manque de réaction. On le lui a souvent fait remarquer. Elle est beaucoup trop calme et trop peu expressive. Elle peine à ressentir certaines émotions. Ce n’est ni négatif ni positif pour elle, c’est seulement parce qu’on lui a appris à mettre ses sentiments de côté lors de ses missions. Elle peut se montrer assez impersonnelle envers Monsieur-Madame Tout-le-Monde.   Elle est loin d’être méchante, par contre. Si quelqu’un s’adresse à elle, l’adolescente va répondre poliment – comme elle le fait toujours. Elle fait juste un peu trop usage de l’attitude réservée et parfois du sarcasme. Pour elle, l’ironie, c’est une façon d’exprimer son affection. Une façon de montrer à ses proches qu’elle est aussi quelqu’un d’ordinaire, malgré tout. Probablement la plus ordinaire des exorcistes, même. Dans sa famille, c’est ce qu’on lui dit. Elle a une phobie des endroits vastes et trop ouverts. Ce n’est pas une question de foule, la foule elle s’en fout pas mal. C’est le vide qu’elle n’aime pas, il la met mal à l’aise. Depuis qu’on l’a entraîné, elle se sent plus à l’aise dans les pièces fermées, voire étroites. Navi n’a pas peur du noir, contrairement à beaucoup d’humains. Les enfants avec qui elle jouait autrefois la trouvait un peu bizarre à cause de ça. Elle avait l’impression de pouvoir les vaincre facilement, ces ténèbres. Elle avait l’impression qu’elles ne pouvaient rien lui faire et c’est encore le cas. Elle parle couramment de nombreuses langues. Parfois, ce sont des compétences qu’elle a hérité de certains esprits exorcisés. L’anglais est sa langue maternelle, mais elle maîtrise aussi le latin, comme l’exige sa nature, le français, le russe, l’hébreu, l’espagnol et l'italien, évidemment. C’est une fille moderne, elle utilise l’ordinateur et les autres moyens de communication, mais dans l’ordre des exorcistes, le papier a toujours été sacré et ils lui ont transmis cette préférence pour les livres, les lettres et les journaux. Chez elle, il y a un grand organigramme sur un mur. Elle y plante des photos et des notes et les relie par des fils rouges. C’est cliché : elle a appris ça dans les séries policières. Elle y note souvent les informations de ses missions passées. Étrangement, l’adolescente attire beaucoup les esprits à elle lors des exorcismes. Ils lui ont légué certaines de leurs connaissances et de leurs compétences qu’elle juge parfois inutiles, parfois utiles. Elle n’est pas très féminine. Elle déteste s’habiller chic et préfère rester discrète. Les jupes et les robes, ce n’est pas pour elle. Elle aime bien changer de coiffure et de look en général, par contre. Elle adore les voitures. La tienne est une vieille Ferrari qui gronde bien fort. C’est son bébé et elle n’aime pas que les gens y touchent. Y’a que toi qui puisse la conduire. Elle écrit beaucoup. Pas étonnant qu’elle ait choisi la carrière de scénariste. Elle s’inspire souvent de cas qu’elle a connu lors de ses missions. Les créatures surnaturelles ne lui font ni chaud, ni froid. Elle a pris l’habitude de les considérer de la même manière qu’elle considère les êtres humains normaux. Pour elle, ils sont des habitants de la planète, on n’a pas à les mettre sur un piédestal même s’ils sont, techniquement, plus puissants que les mortels. Son job principal, apparemment, c’est de « purifier » la planète. Mais un jour elle en a eu assez de l’ordre et de sa famille et elle est allée se réfugier en solitaire à San Francisco, où elle-même décide de ce qu’elle veut faire et doit faire. Elle n’a pas arrêté entièrement son travail d’exorciste, toutefois elle ne s’y attelle que rarement. Beaucoup d’exorcistes ne s’occupent que des esprits maléfiques, mais la branche de l’ordre qui continent sa famille aime aussi jouer les chasseurs de fantômes et se mêler des histoires de spectres qui ne sont pas méchants. Selon leur doctrine, le monde des vivants n’est pas un endroit pour eux. Navi a une phrase préférée, alea jacta est. Elle l’utilise toujours pour clore ses formules en latin ; elle trouve que ça a de la classe. Malgré sa proximité et son lien avec la religion, elle est très peu croyante. Disons qu’elle ne vénère pas les symboles religieux et qu’elle garde une certaine dimension détachée de cet univers. Elle est plutôt taciturne en temps normal. Elle traîne parfois dans les cimetières et les chapelles. Elle aime bien les trucs glauques. Elle aime de tout en musique. Elle a néanmoins une petite préférence pour le rock classique et le pop. Sa couleur de magie d'exorciste est bleue. Elle habite actuellement une chapelle blanche et abandonnée qu’elle rénove elle-même. Ça prend du temps, mais le résultat sera satisfaisant. Les exorcistes vivent souvent sur des terres saintes et protégées des entités surnaturelles, c’est donc l’endroit parfait pour Navi. Ayant passé une grande partie de sa vie en Italie, elle a gagné certaines habitudes dont se moque parfois son entourage. Elle ponctue souvent ses phrases de mots italiens sortis d'on ne sait où.

exorciste

づ Découverte et nature du don: Navi a toujours été au courant de son don, puisqu’elle est née au sein de l’ordre des exorcistes. On l’a élevé puis entraîné comme un exorciste.

Les exorcistes sont presque des êtres humains. Ils sont simplement plus sensibles aux phénomènes paranormaux et possèdent une magie qui leur permet d’exorciser et d’expulser les esprits d’un endroit, d’un corps ou d’un objet. Cette magie peut aussi servir à l’offensive et leur permettre de tenir éloignée une créature indésirable. Cette magie est fortement reliée aux croyances de la religion chrétienne. Les rituels exorcistes sont souvent perpétrés à l’aide de croix, d’eau bénite et de dessins religieux.

Lorsque la magie d’exorciste est enclenchée, un pentagramme se dessine sur le sol sous les pieds du pratiquant et s’élargit jusqu’à l’entité visée par ces pouvoirs. La couleur de ces motifs varie selon l’âme de l’exorciste. Certains vont s’illuminer en rouge, d’autres en vert, d’autres en blanc ou en bleu…

On peut devenir exorciste à l’aide d’un rituel particulier, mais au sein de l’ordre, on n’est jamais aussi bien traité qu’un exorciste né. On est souvent exorciste de générations en générations.

づ Mécanisme de déclenchement et fonctionnement: Les pouvoirs d’un exorciste ne se manifestent que si le pratiquant y fait appel. Elle ne se déclenche qu’en présence surnaturelle. Pour y faire appel, il existe des formules latines qu’on peut répéter à voix haute (certains le font pour avoir l’air cool) ou simplement dans sa tête (c’est ce que la plupart font). Ces formules latines peuvent n’être construite que d’un mot comme il peut y en avoir dix, mais plus c’est court, plus c’est vite. Dépendant de la force de notre formule ou l’intention de l’exorciste, la magie peut se manifester plus fortement ou plus faiblement. Lors des rituels pendant les missions, on fait appel à des moyens qui maximise et rendent plus puissants ces pouvoirs, dans le but d’expulser l’esprit. On fait alors appel à des objets ou à des gestes religieux.

づ Inconvénients: Il faut une bonne maîtrise de la magie d’exorcisme pour éviter qu’un rituel se déroule mal. De plus, les jeunes exorcistes subissent des entraînements sévères qui laissent parfois des marques et des cicatrices comme des traumatismes. Toute leur vie, les exorcistes subissent la pression de l’ordre d’exorcistes, une organisation internationales et secrètes basée à Rome. Ils ont de lourdes responsabilités et doivent obéissance à leurs aînés.

Il arrive qu’il y ait une erreur ou une brèche lors d’un exorcisme. Dans ce cas, une partie de l’esprit reste accroché à celui qui fait le rituel et lui lègue une « partie » de son âme. Il s’agit souvent de souvenirs ou de connaissances. Mais ces souvenirs peuvent devenir assez lourds, et c’est donc un poids supplémentaire pour l’exorciste.

づ Maîtrise et Contrôle: Navi se situe environ au 8/10. L’ordre exige une excellente maîtrise des pouvoirs avant de participer à des missions.

ma vie, mon histoire


« Argumentum ad antiquitatem »

Ainsi, vous repartez pour l’Italie ?

La grand-mère caressa tendrement la tête de sa fille. Son visage était creusé par les rides de la sagesse. Elle avait combattu nombre d’esprits vils dans sa longue vie, elle ne pensait plus aux dommages collatéraux qu’elle subissait à chaque mission de plus. Et maintenant que sa protégée devait la laisser seule s’occuper de la branche à San Francisco, la lourdeur de la responsabilité pesait à nouveau sur ses épaules. Elle ne pouvait toutefois pas s’opposer à cette décision. Les futurs exorcistes devaient naître dans le pays de sa Sainteté, dans la pureté selon leurs traditions. Les traditions étaient sacrées chez les exorcistes. On ne les rejetait pas.

Faites attention à vous, lâche-t-elle d’un ton léger et rassurant.

Elle tendit sa main vers celle de sa fille. Une petite croix en bois y pendait. La future mère sourit, puis prit l’objet avec délicatesse. C’était le sien, à l’époque où elle-même avait été baptisée. Elle l’avait laissé dans le tiroir de sa commode sans s’en importuner.

Ils risquent de ne pas apprécier s’ils ne le voient pas à ton cou.




« Argumentum a silentio »

La porte blindée se referma presque sans un bruit. La pièce fut plongée dans la noirceur totale. Seul un cercle de bougies, au milieu du plancher, éclairait faiblement les traits de l’enfant. Ce dernier ne bougeait pas. Tapi dans un coin, il restait immobile et fixait d’un regard vide les flammes. Navi ferma les yeux. Et compta ses années de vie. Une… deux… trois… six… sept… huit. C’était sa manière de s’occuper, d’attendre que le temps passe dans cette pièce. La première fois qu’elle y était entrée, elle avait eu la même réaction que les autres enfants. Elle avait paniqué. Elle voulait sortir au plus vite et retrouver ses parents. Réflexe normal pour une gamine de son âge. Même après plusieurs séances, la plupart des sujets s’approchaient de la chaleur du cercle de bougie. Ils y trouvaient là un réconfort et attendait des heures en tremblotant, jusqu’à ce qu’on les libère.

Navi attendait dans son coin, figée comme de la glace. Elle ne pensait à rien. C’était sa manière d’échapper à la lourdeur du moment. À vrai dire, elle commençait à s’habituer à ce genre d’endroit. Elle y avait appris un nouveau jeu : faire obstacle de toute distraction. Vider son esprit. C’était la clef, disait-on, d’une concentration parfaite. L’essentiel pour faire appel à la magie divine.

Mais tout de même, elle n’était pas une chauve-souris. Elle avait hâte de retrouver la lumière du soleil.



« Argumentum ad odium »

Elle est vide, Navi, se plaignit Catherine.

Elle toucha la tempe de l’intéressée avec un doigt tremblotant, un peu comme si le front de l’adolescente était un objet maudit. Ce n’était en fait qu’un jeu d’acteur pour se moquer d’elle, ses autres camarades l’observant avec une lueur assoiffée dans leurs yeux. Navi s’échappa au contact en reculant sèchement et fronça les sourcils à l’intention de l’étudiante. Elle serra le livre contre sa poitrine, ses jointures se teintant de blanc. La clique éclata de rire face à sa réaction. L’adolescente se mordit la lèvre inférieure, s’obligeant à garder maîtrise d’elle-même. Pas question qu’elles trouvent, encore une fois, une raison de la dédaigner. Ce n’était pas de l’intimidation, à proprement parlé. Elle pouvait se défendre, mais elle ne l’avait pas fait jusque-là, parce qu’elle n’y voyait pas d’utilité. Si c’était leur seule façon de s’amuser, soit. Elles ne lui faisaient pas peur. Leurs paroles – seule arme qu’elles semblaient posséder – étaient vides de sens et d’intelligence.

Tu sais que c’est dangereux d’être aussi vide ? fit l’une des camarades de Catherine, cheveux châtains, visage angélique (une coquille presque parfaite). Les esprits vont trop t’aimer.

Autres éclats de rire. Satisfaite de leur échange à une direction, Catherine s’engagea vers la bibliothèque d’un pas fier. Elle était trop clichée pour cet établissement, c’était effrayant. Elle rejeta ses longs cheveux noirs derrière ses épaules délicates.

En fait…

Surprise de l’entendre leur répondre, les filles s’arrêtèrent subitement. Leur reine se retourna lentement, les globes oculaires ronds comme des billes. Navi emprunta un air faussement professionnel.

Les esprits préfèrent s’accrocher aux esprits qui manquent de force de caractère et d’esprit, ou ceux qui ont déjà trop de colère injustifiée, expliqua-t-elle d’une voix sûre. Comme ça, ils n’ont qu’à prendre contrôle du vaisseau déjà endommagé.

Elle ajouta, après un instant :

Ce n’est pas moi la victime potentielle, ici.



« Argumentum ad verecundiam »

Navi s’agenouilla avec précaution sur la tapisserie. Le prêtre dessina la croix sur son front. Elle prit une longue inspiration et se concentra sur la sensation de l’eau sacrée sur sa tête, l’odeur de l’encens dans l’église, le silence obstiné des lieux… Même le responsable du baptême ne prononça presque aucun mot pendant le rituel. Selon les exorcistes, tout se déroulait dans la tête des participants. Les pensées devaient être à la fois pures et simples. Je veux purifier la Terre. C’était la valeur la plus sûre que lui avait enseigné sa mère. Seuls quelques apprentis, qui avaient satisfait la tête de l’Ordre, était accepté officiellement en tant que membres à part. Navi faisait partie de cette poignée de chanceux qui avaient remplis les conditions.

C’est à ce moment qu’on fit appel à sa magie. L’adolescente posa sa main sur le sol et fit apparaître son pentagramme. Auparavant blanc – comme celui de tous les autres novices – il prit maintenant la teinte d’un bleu ciel tranquille. Le prêtre approuva d’un signe de la tête discret. Le disciple repéra néanmoins une lueur de satisfaction dans ses vieilles prunelles. C’était lui qui, autrefois tout fraîchement nommé, s’était chargé de la cérémonie de sa mère. Il prit quelque chose sur l’autel et le passa au cou de la nouvelle exorciste. La croix en métal froid retomba contre sa peau, la faisant frémir. Inspire, expire. Le responsable remonta le capuchon noir sur le crâne de Navi. Elle aurait peut-être dû sauter de joie. Ou crier de triomphe. Mais elle se contenta de rester là, calme. Ces convictions, ce n’était pas tout à fait les siennes, mais elle pouvait s’en accommoder. On ne lui avait pas réservé d’autres chemins dans la vie.



« Argumentum ad metum »

Elle sentit la tension monter dans la chambre. L’exorciste accéléra la formule qu’il prononçait. La victime, attachée à son lit, se débattait de plus en plus sauvagement. Elle saignait des extrémités, rappelant vaguement à Navi les martyrs des contes sacrés qu’on lui avait autrefois raconté pendant sa formation. On fit signe à l’adolescente de s’approcher et de joindre sa force à son camarade.
Contamination trop élevée. La jeune fille possédée allait sans doute mourir si l’exorcisme ne se déroulait pas convenablement.

Un peu incertaine – c’était sa première mission officielle, après tout – elle appela à son tour sa magie et ferma les yeux, s’accordant au rythme de celle de l’exorciste. Le corps se tordit de nouveau, puis poussa un cri inhumain. Une fumée noire s’échappa de sa bouche et se dirigea vers Navi, l’envoyant valser à l’autre bout de la pièce. Son cœur semblait se déchirer. Sa main se referma sur sa poitrine, cherchant de l’air. Les exorcistes l’entourèrent aussitôt, criant des mots en latin.

Elle cracha une substance qui ressemblait à du sang noir. Des flashs de souvenirs s’emparèrent peu à peu de son esprit. Une petite fille s’amusant avec des blocs Lego. La même, un peu plus âgée, qui construisait un château de sable sur la plage. Et le climax : les parents qui se hurlaient dessus, le visage livide, un contrat entre les mains. C’était la victime.

Elle reprit ses esprits peu après. Elle prit de longues inspirations. Ses mains étaient tachées de la mixture noire.

C’est bon ?

Une chance qu’on l’a purgé suffisamment vite.

Mais une partie de l’esprit de la victime s’est rattaché à elle.

Ça va, ce n’est pas l’entité maléfique. C’est le poids que doit apprendre à porter un exorciste. Elle survivra.



« Argumentum ad misericordiam »

Natsuki… Natsuki Lloyd… Drôle de nom.

Elle accrocha l’article d’un journal après l’un des rares fils rouge sur son tableau. Ce dernier était presque vierge, mais il ne tarderait pas à se remplir. L’affaire Natsuki Lloyd était la première mission qu’elle devait réussir par elle-même. Pas question de faire appel à sa famille ou à une quelconque aide de la part de l’Ordre. Elle devait se débrouiller par elle-même et leur prouver qu’elle était digne de sa nature.

Morte dans un accident, hein ?

La photo de l’article montrait une voiture défoncée et une ambulance.

Vingt-deux ans… C’est jeune. Pas étonnant qu’elle soit restée dans le monde des vivants.

Apparemment, on l’avait plusieurs aperçus dans le coin. Elle hanterait l’appartement d’un certain… Miwok ? Ça sonnait très amérindien. Que faisait-elle là-bas ? Le connaissait-elle ? Navi n’avait qu’une façon de le savoir : aller faire une petite visite. Mais à ce moment-là, l’appartement en question était vide. Personne. Elle jeta un coup d’œil par la fenêtre. Aucune trace du fantôme. Où pouvait-elle donc bien se trouver ?

Navi s’éloigna des lieux et erra jusqu’à un parc local. C’est là qu’elle la pressentit. Sur le banc. Les exorcistes ne peuvent pas voir les présences surnaturelles, mais ils peuvent le ressentir. Elle avait déposé sa planche à roulette sur le sol, sous ses pieds.

Natsuki. Tsuki, lâcha tout simplement Navi en s’approchant.

Elle essaya de se l’imaginer en se fiant aux photos. Elle voulait au moins se rappeler de son visage s’il venait à disparaître pour de bon de cette planète.



« Argumentum ad consequentiam »

Navi échappa le dernier carton. Elle se laissa tomber contre le mur blanc décrépi et passa une main dans ses cheveux. L’endroit sentait encore le cierge et le bois ciré. La chapelle n’avait pourtant pas servi depuis des lustres, plus personne venait l’entretenir. Son sol restait toutefois sacré, c’était l’endroit parfait pour l’installation d’un exorciste. Il faudrait néanmoins faire de sacrées rénovations. Bah. Navi était heureuse. Elle s’était éloignée de l’Ordre. Elle s’était éloignée de sa famille. C’était un caprice de sa part. Une envie de vivre sa vie par elle-même, une vie un peu plus normale, une vie un peu plus d’humaine. Ce que ses parents ne voulaient pas vraiment. Elle, elle en avait assez de subir l’attachement des esprits.

Alors qu’elle se relevait, le dos endolori, un autre flash la surprit, la forçant à s’appuyer sur le cadre en bois de l’entrée. Elle prit une longue inspiration et tenta de rejeter le souvenir étranger, mais celui-ci était tenace. Un film de super-héros. Bien au chaud, sous des couvertures, avec le meilleur ami.

Pauvre Mingan…

Navi sourit faiblement. Elle prononça la phrase la plus vulgaire qui ait jamais traversé ses lèvres :

Putain, San Francisco, t’es une salope.

On lui aurait tapé sur les doigts, à l’Ordre. Mais maintenant, elle pouvait faire ce qui lui plaisait. Résoudre les cas qu’elle voulait. Elle posa le regard sur son organigramme, maintenant constitué de plusieurs dizaines de liens rouges.

Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO: EH BIEN JE SUIS DE RETOUR. Bah voui. Si vite.   Alors moi c'est Natsuki pour les intimes, mais maintenant c'est Navi, donc va falloir s'habituer les copains.
ÂGE RÉEL: Seize ans, moi aussi j'suis dans ma crise d'adolescente eh-eh, mais en fait on s'pense adultes quoi  sisi
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU BYW: J'y étais avant, sinon ben j'm'en rappelle plus parce que j'ai une mémoire de poisson rouge.  
SCHIZOPHRÈNE ? Non. Enfin, peut-être un peu. Officiellement, pas vraiment.
UN MOT DE FIN ? Bisous à vous mes n'amours, z'êtes les bests ♥️

Un rang de la mort qui tue pour votre perso (changeable à tout moment, si vous n'avez pas d'idées, on vous en trouve un  Cliquez ici pour les astuces ! )

Code:
<b>spirit <font color=#6B0D0D>blood</font></b></br><i>on my hands</i>


Recensez-vous


Merci de tout écrire en lettres minuscules s'il vous plait.

Code:
<ma>づ</ma> saoirse ronan • [url=http://by-your-way.forumactif.com/u252]navi kovacs[/url]

Code:
<ma>づ</ma> étudiante scénariste • [url=http://by-your-way.forumactif.com/u252]navi kovacs[/url]

Code:
<ma>づ</ma> exorciste • [url=http://by-your-way.forumactif.com/u252]navi kovacs[/url]
MessageSujet: Re: Navi → « If the walls could talk »
be on my way, you'll meet
Fire and Desolation
Spirit
♦ Posts : 93 ♦ Rps : 3



♦ Byw depuis le : 19/12/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Jan - 20:53
Bienvenue :D

Et bon courage pour ta fiche, n'hésite pas si tu as des questions, les admin(e)s sont là
Xp
MessageSujet: Re: Navi → « If the walls could talk »
Invité
Invité
avatar
Spirit
Soul
Lun 1 Jan - 23:40
Quel excellent choix de pouvoir on pourra se trouver un lien avec ma sorcière (enfin quand j'aurais réussi à finir sa fiche Arrow)

Re bienvenue parmi nous
MessageSujet: Re: Navi → « If the walls could talk »
Take me back
to Neverland
Spirit
♦ Posts : 269 ♦ Rps : 38


♦ Adresse : A l'IS. Ou, chez un ami ou chez un autre. Tu es la squatteuse par excellence.


♦ Byw depuis le : 30/04/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Jan - 23:46
Vava, pseudo, pouvoir... J'aime tout ici !

Bienvenue à nouveau du coup, courage pour le reste de la fiche
MessageSujet: Re: Navi → « If the walls could talk »
Be part of the problem
Spirit
♦ Posts : 381 ♦ Rps : 57
♦ Adresse : Forest Hill dans la maison de la meute Blakesley


♦ Byw depuis le : 06/11/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Jan - 0:32
C'est trop la classe une exorciste

Rebienvenue avec ce nouveau personnage
MessageSujet: Re: Navi → « If the walls could talk »
sexy little witch
gonna kill vampires
Spirit
♦ Posts : 60 ♦ Rps : 9


♦ Adresse : Mission District


☼FIRE & ICE ☾
Cette Rousse tu as bien envie de la congeler mais c'est si rare une adversaire à ta taille ; tu es quand même la meilleure, faut pas rêver !


♥ MY LITTLE DARLING ♥
Marie ta petite chérie, ta meilleure amie, ta sœur, ta boucle d'or, ta partenaire.

♦ Byw depuis le : 11/11/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Jan - 0:33
Rebienvenue chez toiii
MessageSujet: Re: Navi → « If the walls could talk »
Lightning strikes twice
And it burns like ice
Spirit
♦ Posts : 46 ♦ Rps : 12


♦ Adresse : Pour le moment installé chez Blue.



♦ Byw depuis le : 16/11/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Jan - 14:06
Re-bienvenue Il a l'air trop classe ton perso
MessageSujet: Re: Navi → « If the walls could talk »
Hungry Angry
Wolf
Spirit
♦ Posts : 293 ♦ Rps : 33


♦ Adresse : Appart' hanté par sa putain de meilleure amie de fantôme dans Forest Hill.


Baby Chayton ♥️

♦ Byw depuis le : 23/07/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: A moitié :/
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Jan - 18:42
Rebienvenue parmi nous ! J'espère que t'épanouiras plus avec Navi qu'avec Natsuki comme ça on pourra se faire des rp' du tonnerre !
MessageSujet: Re: Navi → « If the walls could talk »
Honey, I'm the Big Bad Wolf.
Spirit
♦ Posts : 597 ♦ Rps : 71


♦ Adresse : Une grande maison familiale regroupant sa meute à Forest Hills






♦ Byw depuis le : 03/11/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Jan - 18:58
Re bienvenue sur le forum avec ce nouveau personnage
MessageSujet: Re: Navi → « If the walls could talk »
spirit blood
on my hands
Spirit
♦ Posts : 8 ♦ Rps : 0


♦ Byw depuis le : 01/01/2018
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Jan - 19:00
OOOOH MY GOSH tant d'amour sjndjsjhnfwuijho ça fait trop plaisir uhu.

Ahem. Merci pour tous ces compliments, j'sais pas quoi dire.

Mais sinon va falloir qu'on se fasse des liens de la mort qui tuuuuuue

Tsuki : Non Mingan, tu t'es surtout pas débarrassé de moi. Je te hanterais pour toujours, dans ce corps ou dans un autre.
MessageSujet: Re: Navi → « If the walls could talk »
Contenu sponsorisé
Spirit
Soul
Navi → « If the walls could talk »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: About the Identites :: Introducing Myself :: Fiches validées-
Sauter vers: