Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Bretzel 。 Let's be penguins together

MessageSujet: Bretzel 。 Let's be penguins together Mer 12 Avr - 13:20
avatar

BY MY WAY
Dispo ?:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 12/04/2017
♦ Posts : 92 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : maison dans les environs de San Francisco en colocation avec Skylar et d'autres.





Voir le profil de l'utilisateur


Bretzel Mee-Kyong Lukowiak

LOOKING FOR MYSELF

NOM: Lukowiak, c'est polonais, c'est comme elle.
PRÉNOMS: Bretzel, si ses parents ont réussi à faire passer ce nom, c'est car ce n'est pas la traduction polonaise. Et Mee-Kyong, car sa mère est coréenne.
ÂGE: 18 ans.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: 30 novembre 1998 à Wieliczka, la ville de la mine de sel.
NATIONALITÉ: Polonaise, elle a passé sa vie en Pologne.
ÉTUDES-MÉTIER: étudiante en inuktitut, fausse sorcière jeteuse de sorts, youtubeuse de dance & vocal covers.
SITUATION FINANCIÈRE: plus vers le haut de l'échelle sociale que le milieu.
ORIENTATION SEXUELLE: oppasexuelle. Wisnaesexuelle. Hétérosexuelle.
STATUT CIVIL: mariée à Oppa. Ou pas.

ft. Lalisa Manoban
©Tumblr





Satanic Schizophrenic

Dites nous en quelques points tout ce que vous voulez sur la personnalité de votre personnage: traits de caractère, habitudes, tics, tocs, hobbies, phobies, manies, passions, traits physiques particuliers... Tout ce que vous voulez *_*

lunatique, maladroite, envahissante, négligente, outrecuidante   affectueuse, fidèle, sociable, dynamique, studieuse   très émotive et instable, elle peut se mettre à pleurer sans pouvoir s'arrêter et sans raison   schizophrène et pyromane   on voit d'ailleurs sa folie dans son regard  passionnée de langues, elle parle polonais, anglais, coréen, allemand, russe, hongrois, français et amharique   persuadée d'être une sorcière et de pouvoir lancer des sorts   les trois principales voix qu'elle entend sont Maya, qu'elle croit être sa jumelle morte, Satan, qu'elle pense être le vrai, et Soen, qui est son conseiller et qui l'aide à effacer les traces de ses crimes et rituels   adore cuisiner, et manger, aussi   aime manger sa viande en la coupant avec ses dents   on n'y croirait pas en la connaissant, mais elle chante très bien, a une grande tessiture vocale et une fois puissante. elle a d'ailleurs une chaîne youtube de covers où elle a 42 000 abonnés. elle en avait beaucoup plus, mais suite à un incident pendant un live causé par sa maladie et ses voix,  elle a perdu une grande partie de ses followers   elle fait de la danse aussi, danse kpop, ça la défoule   passe sa journée à boire de la tisane   a du mal à parler et formuler ses phrases   collectionne les briquets et boîtes d'allumettes   obsédée par ses ongles, elle ne support pas de les voir sales et pleure si elle s'en casse un   adore les plantes et les fleurs, elle en a partout chez elle, de même pour les bougies et les cristaux   abonnée à Picsou Magazine   n'a aucun sens des responsabilité et n'a pas conscience des siennes   son comportement peut faire penser à celui d'un enfant dans un corps d'adultes   elle a de nombreuses boîtes de lego et autres jeux de constructions dans sa chambre, ainsi que des peluches et une cabane sous son lit et sous laquelle elle a des coussins, plaids et autre jeux et où il lui arrive de dormir   elle a aussi un coin avec son pc et son matériel d'enregistrement audio   son bureau est très bien rangé, avec plusieurs livres de coloriages pour enfants dans un tiroir   adore regarder les étoiles, elle a d'ailleurs un télescope, bien évidemment.

ma vie, mon histoire

Racontez-nous en cinq points ou plus les détails importants de la vie de votre personnage. En mode histoire ou en mode rappel d'évènements importants qui ont fait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Dites nous tout, on veut tout savoir *_*

 Mon père, Ryszard, est guide touristique à la mine de sel de Wieliczka. Ma mère, Mee Na, est infirmière en psychiatrie à Cracovie. J'ai aussi une sœur jumelle, Maya, elle est morte quand on avait deux ans, c'est elle qui me l'a dit la première fois qu'on s'est vues, le soir de mes 15 ans. Mes parents disent que c'est faux, que c'est ma schizophrénie qui provoque cette hallucination, mais c'est n'importe quoi, car je ne suis pas schizophrène.

 J'ai toujours été bonne à l'école, et j'ai toujours adoré les langues. En primaire, j'ai commencé à apprendre le coréen, car il paraît que l'enfance, c'est l'âge idéal pour l'apprentissage des langues étrangères, surtout avec un système d'écriture particulier. J'ai fait un peu d'allemand et de russe aussi, mais sans plus.

 Avant je voulais être volcanologue, sociologue, ergothérapeute, urgentiste ou jongleuse, mais quand j'ai été voir le monsieur en blouse blanche après avoir commencé à voir Maya, Maman m'a dit que je ne pourrai pas faire ça, ou à la limite, que jongleuse. J'étais triste.

 Jusqu'à mes 14 ans, j'étais très populaire à l'école. Puis j'ai commencé à devenir bizarre, je suis devenue lunatique et impulsive, je n'arrivais plus à me concentrer aussi longtemps que d'habitude, je réagissais de façon étrange et je me perdais dans mes pensées et mes mots, entre autres. Maman m'a emmenée voir un de ses collègues psychiatre, il a dit que j'avais les prodromes de la schizophrénie.

 Elle en a fait part à mon copain de l'époque et il m'a quitté. Puis il a commencé à répandre la rumeur que j'étais folle. C'est à cette époque aussi que j'ai fait la plus belle rencontre de ma vie. Ou plutôt, mes deux plus belles rencontres. J'ai rencontré l'homme de ma vie. Mon Oppa. J'ai mis des semaines à connaître son prénom, Wisnae, alors au début je l'appelais Oppa, le nom qu'utilisent les coréennes pour parler d'un garçon plus âgé qu'elles et dont elles sont proches – ou amoureuses. 

 Je passais tout mon temps libre à l'espionner, afin de tout apprendre de ce garçon pour qui j'avais eu le coup de foudre. J'ai appris qu'il adorait les langues lui aussi, et même qu'il voulait être sociologue. C'est évident, nous sommes fait l'un pour l'autre. Il était au lycée, et évidemment, j'ai forcé auprès de mes parents pour aller dans le même après le collège, prétextant vouloir apprendre le hongrois, et c'était le seul lycée dans le coin à proposer cette option. J'ai commencé à l'observer en cachette, tout le temps, en espérant qu'il finisse par me remarquer et venir vers moi.

 A la même époque, j'ai eu une révélation spirituelle. Contrairement à ce que mes parents me disaient depuis mon enfance, le réel roi suprême n'était pas Dieu, mais Satan. Comme Jeanne d'Arc, sa voix a commencé à illuminer mes journées. C'est Maya qui me l'a fait connaître, disant qu'on s'entendrait sûrement très bien. Et ce fut le cas ! J'ai alors commencé à lire beaucoup sur lui, mais je n'ai pas retenu grand chose, car à cette époque j'avais toujours mes problèmes de concentration, le traitement ne faisait pas encore effet.

 Je n'ai rien dit à mes parents, ne voulant pas partager cette relation privilégiée qu'on avait tous les deux, et parce qu'ils s'entêtaient à dire que j'avais toujours été fille unique. Les nuits de nouvelle lune, je prétextai aller dormir chez une amie à Cracovie pour les devoirs de hongrois et j'allais rendre hommage à mon dieu en pleine forêt, au milieu d'un pentacle inversé, entourée de bougies, avec de l'encens, un calice d'eau, et un pot de sel pour représenter les quatre éléments et activer leur force protectrice. Et après, je retournai dormir chez Ania, qui ne me demandait pas ce que j'étais allée faire. 

 Je continuai d'espionner Oppa, versant un philtre d'amour dans son déjeuner quand il avait le dos tourné. Grâce à la protection de Satan et aux rituels de protection qu'il me murmurait à l'oreille, j'étais protégée contre le triple retour de la magie noire, et hormis quelques maladies souvent peu graves, mes sorts ne me causaient pas de problèmes. Au fil des mois et des années, j'ai appris à mieux me protéger et je ne tombais plus malade ou presque. Les résultats tardaient à se manifester, mais je faisais un bain d'Aphrodite à chaque pleine lune afin de renouveler l'un de mes philtres d'amour. Malheureusement, rien ne se passait. 

 Maya m'avait dit que c'était parce que mon inconscient croyaient peut-être mes parents, c'est à dire qu'elle était le fruit de ma maladie et donc que Satan ne me parlait pas et que la magie n'existait pas. Je lui ai répondu que c'était n'importe quoi et je suis retournée à mon rituel, oubliant cette pensée stupide. J'eus raison, car quelques mois avant son matura, le bac polonais, Oppa m'a regardé. Ça n'a duré qu'une seconde à peine, mais son regard est quelque chose d'agréable, de dangereux, mais si agréable... Juste après, je l'ai vu embrasser une fille, que je connaissais, en plus. À ce moment, une immense rage m'a envahie. 

 Le soir même, j'ai préparé un poison à base de plantes toxique. Le lendemain soir, je lui ai donné rendez-vous, disant avoir un truc à lui demander sur un cours, vu qu'elle était dans la classe supérieure. Je l'ai emmenée manger sur le toit de l'école, à vingt-et-une heure, sachant qu'elle allait accepter, adorant braver les interdits. 

 Pour commencer, j'ai versé les plantes dans son verre, elle allait rentrer chez elle quand elles ont commencées à faire effet. Mal à la tête, mal au ventre, envie de vomir, tout se passait comme prévu. J'ai dit que j'allais voir si je pouvais lui trouver un médicament à l'infirmerie. Je suis revenue au bout de cinq minutes, mon sceau d'essence et celui d'eau que j'avais planqué plus tôt dans la soirée à la main. Je suis arrivée dans son dos, je lui ai jeté l'essence sur elle, puis, avant qu'elle ait eu le temps de réagir, une allumette. 

 Aussitôt, elle a commencé à flamber. J'avais l'impression d'avoir un aperçu du royaume du Roi des Ténèbres, c'était l'une des plus belles choses que j'avais pu voir, après Oppa bien évidemment, il ne fallait pas abuser non plus. J'avais toujours eu cette fascination pour le feu et c'était la première fois que j'en voyais un de cette ampleur ailleurs qu'à la télé. Ses cris rendaient la chose encore plus belle. L'heure de ma vengeance avait sonné. J'ai attrapé le sceau d'eau et j'ai éteint le feu à contre cœur. Elle hurlait de douleur. Je la regardais avec des yeux pétillants de joie et un grand sourire admiratif. 

 Ensuite, je l'attrapée, j'ai commencé par la porter, mais rapidement, mes bras n'avaient plus la force de la soutenir. Je l'ai jetée par terre et je l'ai tirée par le bras jusqu'au club de jardinage, ignorant ses plaintes. Arrivées à destination, je l'ai balancée dans le broyeur. J'ai appuyé sur le bouton de mise en marche. Ses plaintes et le bruit de la machine se mélangeaient, Satan et Maya ont commencer à ricaner. Je les ai rapidement imité, heureuse de cette merveilleuse soirée. 

 Le lendemain, j'ai dormi toute la matinée, feignant d'être malade. J'avais passé la nuit à détruire les preuves du crime et tout indice pouvant m'identifier. Heureusement que Soen était là pour me faire penser à certains éléments auxquels je n'aurais pas pensé seule ! Il est arrivé juste à temps pour m'aider. Le surlendemain, je suis retournée au lycée, comme si de rien n'était, faisant juste semblant que j'étais encore un peu malade pour rendre plus crédible mon absence. C'est ce que Soen m'a conseillé, il est vraiment de bon conseil. 

 Les jours suivants, la voix de mes trois compagnons toujours avec moi, je rêvassais pendant les cours, me remémorant la beauté de ces magnifiques flammes. J'étais de plus en plus tendue, j'avais besoin de revoir ce spectacle. Une nuit, la veille de la nouvelle lune, j'ai de nouveau ramené de l'essence au lycée. Beaucoup plus que la dernière fois. J'ai vidé le bidon un peu partout au rez de chaussée et je suis rentrée dormir. Le lendemain, pendant la pause déjeuner, après m'être assurée qu'Oppa était bien sorti manger en ville et j'ai sorti mes allumettes. Je suis partie dans la cour et j'ai attendu. Rapidement, le feu a commencé à se propager. Je suis restée près de la grille, à observer ce merveilleux spectacle aux côtés de Satan. 

 Quand les pompiers sont arrivés, j'ai commencé à rentrer chez moi. L'après-midi, Ania m'a téléphoné, pour s'assurer que j'allais bien. Elle m'a appris qu'il y avait eu plusieurs morts et des dizaines de blessés. Tant qu'Oppa allait bien, je n'en n'avais rien à faire. Les grandes vacances sont arrivées, Oppa est parti faire ses études à San Francisco, j'ai commencé à dépérir, me renfermant encore plus que je ne l'étais déjà. Je ne parlais presque plus aux autres, et même avec Maya, Satan et Soen, j'avais du mal à mettre des mots sur mes pensées. En plus, au lycée, tout le monde me regardait bizarrement et murmurait quand je passais. Mes parents ont dit que c'était les symptômes de ma schizophrénie, mais je savais qu'ils se trompaient.

 Quand je leur ai dit que je voulais partir faire mes études à San Francisco, ils ont commencé à chercher quelqu'un à désigner comme tuteur, disant qu'ils ne pouvaient pas me laisser partir seule. Selon eux et le psychiatre, j'étais incapable de me débrouiller seule, il fallait absolument que quelqu'un me surveille. Ils ont contacté un de leurs amis aux USA et il a accepté. Je ne le connaissais pas beaucoup, et la première fois que je l'ai vu, il m'a regardé d'un air bizarre, je n'ai pas compris pourquoi. Je regarde tout le monde avec les yeux grand ouverts et un sourire laissant voir mes dents.

En août 2016, je suis partie aux Etats-Unis, j'ai enfin retrouvé Oppa. On n'était pas dans la même fac, mais on était sur le même campus. J'ai choisi d'étudier l'inuktitut, une langue rare, parce que comme ça, j'aurai peu de concurrence. Pour m'assurer de pouvoir dépenser mon argent comme je le veux malgré la tutelle, j'ai mis au service des autres mes pouvoirs occultes et, aidée de Satan, j'ai commencé à me faire payer pour lancer des malédictions, faire des rituels, potions, ou autres du même genre. En général, ça a du mal à fonctionner, mais les clients continuent de venir me voir, persuadés que ça allait finir par marcher. À côté de mon travail et de mes études, je m'assure aussi qu'Oppa aille bien et je veille à sa sécurité, en attendant qu'il me remarque enfin.

En mars 2017, l'université a organisé un voyage à Las Vegas, j'étais surexcitée rien qu'à l'idée de voir toutes ces belles lumières. Et lorsque j'ai appris que mon Oppa aussi y allait, c'était le bonheur total. Je me suis procuré de la drogue, avec un nom trop compliqué pour que je m'en souvienne, permettant de le manipuler psychologiquement sans aucune conséquence physique, et laissant une amnésie totale, afin de pouvoir le faire accepter d'enfin m'épouser. Malheureusement, le matin venu, il n'a pas apprécié la surprise et est parti. Et en rentrant à San Francisco, mon tuteur n'a pas voulu légaliser le mariage en allant voir le juge. Zut. Il m'énerve.

Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO: Cannelle.

Recensez-vous


Code:
<ma>づ</ma> lalisa manoban ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u39]bretzel m. lukowiak[/url]

Code:
<ma>づ</ma> étudiante en langues ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u39]bretzel m. lukowiak[/url]
Code:
<ma>づ</ma> jeteuse de sorts ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u39]bretzel m. lukowiak[/url]
Code:
<ma>づ</ma> youtubeuse ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u39]bretzel m. lukowiak[/url]
MessageSujet: Re: Bretzel 。 Let's be penguins together Mer 12 Avr - 13:37
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur
Reeeee =)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Bretzel 。 Let's be penguins together Mer 12 Avr - 14:54
Invité


C'est vrai qu'il nous faudra absolument un lien entre Riley et Bretzel
MessageSujet: Re: Bretzel 。 Let's be penguins together Mer 12 Avr - 16:34
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Disponible :)
Nature:
Lieeens :
Gagnant des Défis de la Gay Pride
Gagnant des Défis de la Gay Pride
♦ Byw depuis le : 09/04/2017
♦ Posts : 1495 ♦ Rps : 33
♦ Adresse : Marina, dans sa villa.


Voir le profil de l'utilisateur
Elle commence très bien cette fiche

Re bienvenue chez toi ♥
MessageSujet: Re: Bretzel 。 Let's be penguins together Mer 12 Avr - 17:43
avatar

BY MY WAY
Dispo ?:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 12/04/2017
♦ Posts : 92 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : maison dans les environs de San Francisco en colocation avec Skylar et d'autres.





Voir le profil de l'utilisateur
Merciiii

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

cute, but psycho. but cute  
when virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.
MessageSujet: Re: Bretzel 。 Let's be penguins together
Bretzel 。 Let's be penguins together
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pittsburgh Penguins
» Pittsburgh Penguins
» Penguins vs Sharks Final Coupe Stanley
» The Washington Capitals VS The Pitsburgh Penguins
» Penguins: Rosters Complets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: About the Identites :: Introducing Myself :: Fiches validées-
Sauter vers: