Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Julielle ○ Le miracle de la vie

MessageSujet: Julielle ○ Le miracle de la vie Lun 24 Avr - 17:42
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

- Nyx ? tu appelles l'archange penchée sur un livre. - Mmmh ? Tu la vois relever la tête et te sourire. Salut Jules, tout va bien ? s'enquiert-elle avec son air pétillant habituel. Tu adores cette fille. Elle est survolté, peut-être un peu cinglée mais adorable. - Je peux pas prendre ma classe ce matin j'ai un rendez-vous chez le gynéco. Tu la vois se lever et s'approcher de toi de sa démarche sautillante. - Première écho ? Coool ! Tu veux que je vienne avec toi ? Tu peux pas y aller toute seule c'est trop triste ! qu'elle te sors. Nyx te fais halluciner. On pourrait croire qu'au bout de six milles ans elle serait calme, responsable, adulte mais en fait elle ressemblait plus à la jeune femme de dix-neuf ans. Et c'était quelque chose de très rafraîchissant. Tu lui souris doucement. - Non ça va. Je pense que Milan me rejoindra. Je lui ai laissé un message pour le lui dire. Elle te sourit et hoche la tête. - J'prendrais ta classe. Vas-y file. Tu la remercie et quitte Shoreline. Ca fait presque deux mois que tu y est retourné. Tu en voulais tellement à Milan de ses accusations, du fait qu'elle ne t'ai pas cru par rapport à cette grossesse non imaginée et à la base, non désirée, que tu n'a pas pu rester chez vous.

Depuis lors tu t'es un peu calmé, tu as accepté de la revoir, de la laisser s'excuser mais tu n'es pas encore prête à retourner habiter avec elle. Vous renouez doucement mais sûrement. Tu l'aimes. Elle t'aime. Vous arriverez probablement à passer outre toute cette histoire mais il vous faudra un peu de temps. En attendant, tu te rend en voiture jusqu'à l'hôpital pour ta première échographie. L'avantage qu'il y a sur le fait des erreurs de l'hôpital, c'est que maintenant tout t'es offert. Les échos, les rendez-vous médicaux, tu as une des meilleures chambres avec tout inclus qui t'attend pour ton accouchement, tu as les meilleurs docs et tutti cuanti. Ca t'amuse maintenant. Les pauvres. Ils ont tellement peur que tu leur fasse un procès. Mais tant qu'ils ne disent rien au géniteur de cet enfant, tu ne les embêtera pas. T'as pas envie d'un homme dans ta vie, tout se complique quand les hommes sont dans les parages. Non, cet enfant tu l'élèveras avec Milan, quand tu auras cessé de la faire mariner et que tu lui auras réellement pardonné.

Tu n'attends pas très longtemps. Pile au moment où tu allais entrer dans le cabinet, Milan arrive, un peu essoufflée. Tu lui souris légèrement. - C'est une amie ? s'enquiert la gynécologue, probablement pour lui demander de rester à l'extérieur si c'est le cas. - Non c'est ma compagne, tu réponds doucement. Bien sûr qu'elle l'est encore malgré tout ce qui se passe entre vous. Milan est ta meilleure amie, l'amour de ta vie, vous surpasserez tout ça. Il faut que vous le surpassiez. - Oh ! Alors dans ce cas là, bienvenue aussi, répond le doc avec un grand sourire en serrant la main de Milan. Tu entre suivi de la jeune femme et la gynéco ferme la porte. Alors comment vous vous sentez pour le moment ? demande le doc en s'installant à son bureau. - C'est génial, je vomis tous les matins et aussi à peu près à chaque fois que quelque chose m'indispose, je sens des odeurs jusqu'à je ne sais combien de mètres et je mange comme quatre, tu railles. La gynéco rit. - Alors tout va bien. Les nausées matinales prouvent que votre bébé se développe bien. Les sens s'aiguisent durant une grossesse et l'appétit avec, vous mangez pour deux après tout. On va passer à l'examen alors. Vous venez ? Tu t'installe sur la table et tu remonte ton haut avant d'avoir le droit à la crème froide. La gynéco place son appareil puis vous montre la petite forme sur l'écran. - Et voilà votre bébé, dit-elle alors que tu serres la main de Milan. Et puis soudain, tu entends un bruit. Un petit battement, fort qui résonne en toi. Et voilà son coeur. Tout à l'air d'aller bien, fait la gynéco. Mais tu ne l'écoute plus. Les larmes roulent sur tes joues et tu t'accroche à Milan, émue.  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Lun 24 Avr - 22:49
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur
Sept heures du matin, fin de ta garde. Tu souffles d'aise à l'idée de rentrer chez toi. Ta garde de douze heures a été l'une des pires que tu aies connu jusqu'ici. A croire que les gens se sont passés le mot cette nuit pour vous faire appeler à peine le pied posé à la caserne. Quatre interventions sans compter la paperasse à gérer, c'est juste inhumain. Fort heureusement, toi l'administratif, t'adores ça. D'ailleurs, grâce à ça, tu as pu échapper à la dernière intervention. Parce que ton capitaine aime – et toi aussi – que les dossiers soient remplis avant la fin de votre garde. Alors, tu as osé demandé une permission de ne pas faire partie du dernier convoi d'intervention. Qui a été accordée. Tu as donc pu faire tes rapports tranquillement.

Donc tu es heureuse d'avoir fini, heureuse de pouvoir prendre une bonne douche avant de partir d'ici, heureuse de …

- Eh bien, quelle nuit ! Lance ta collègue.
- M'en parle pas. Des gardes comme ça, on en voit pas souvent.

Tu l'aimes bien Amanda mais là, tu n'as qu'une seule envie, c'est de rester au calme. Elle récupère ses affaires dans son casier et te toise du coin de l'oeil. Tu sens qu'elle souhaite te demander quelque chose et qu'elle va passer à l'action dans trois, deux, un, …

- Ca te dit d'aller boire un café ?
- Am', ça aurait été avec plaisir mais j'ai un rendez-vous super important ce matin. J'ai juste le temps de prendre une bonne douche et d'y aller.
- Ah ok ! Je vois. Une prochaine fois peut-être. Sa voix la trahit, elle semble déçue.
- Ouais, pas de soucis.

Tu lui sourit et tu files prendre une douche rapide. Parce que tu ne peux pas rater ce rendez-vous. Au sinon, c'en est fini de ton couple. Totalement fini et tu ne t'en remettrais jamais si cela arrivait. Jules est toute ta vie. Jules est ton pilier. Jules est ton monde et sans elle, tout s'écroule. Alors, tu fais tout pour qu'elle te pardonne – comme toi, tu as pu lui pardonné sa grossesse – donc cette première échographie, c'est la première pierre d'une nouvelle histoire.

Tu te gares en quatrième vitesse. Tu comprends pas comment un parking puisse être aussi rempli si tôt le matin. Pourtant, tu n'as pas été près de l'entrée puisque ces places-là sont prises très rapidement mais là, cela fait pas loin de quinze minutes que tu tournes pour trouver une place. Tu râles, tu pestes même contre l'architecte qui a pensé aux différents parkings autour de l'hosto, contre les automobilistes qui mettent trois plombes pour avancer et ceux qui sortent de leur place à la vitesse d'un escargot.Tu vas vraiment arriver en retard si ça continue et à ce moment-là, il te sera difficile d'expliquer pourquoi tu n'as pas pu être là. « Désolée mais les gens sont trop lents », ça ne passera pas du tout auprès de Jules. Au contraire, elle te rira au nez et te claquera la porte au nez – métaphoriquement parlant – et tu ne la reverra plus jamais.

- Attendez ! Cries-tu.

Tu arrives à hauteur de ta petite-amie – enfin, tu ne sais pas trop comment tu pourrais l'appeler vu la situation – et de ce qui pourrait être la gynéco.

- Désolée, lâches-tu, essoufflée.

En fait, tu es trop heureuse d'être arrivée à temps. Tout n'est pas perdu finalement. Tu rends son sourire cette blonde qui fait chavirer ton cœur et ton cœur rate un battement quand elle te présente comme sa compagne.

- Merci beaucoup docteur, dis-tu en reprenant ton souffle.

Vous rentrez dans la salle. Tu les écoutes discuter, échanger sur ce qu'elle ressent et tu ne peux pas t'empêcher de dire que tu aimerais bien être à ses côtés pour surmonter tout ça. Bon, ça changerait pas grand chose puisque c'est elle qui subit tout ça mais tu pourrais être aux petits soins pour elle – comme tu sais le faire depuis tout ce temps – mais lui demander si tôt ferait tout capoter.

- Il est magnifique, répliques-tu, en voyant l'échographie.

Tu sens l'émotion monter et aussi la main de Jules dans la tienne. Tu n'aurais jamais pensé qu'un écran pourrait te faire pleurer mais voir ce si petit bout pour la première fois te rend toute chose. Les yeux fixés droit devant toi, tu laisses couler quelques larmes le long de tes joues.

- Il est magnifique, glisses-tu à l’œil de ta moitié.

Ton poses ton front sur ta tête, en lui répétant dans un murmure à quel point ce bébé est déjà magnifique. Tu la remercies de l'avoir tenu au courant de ce rendez-vous parce que tu n'aurais pas pu manquer ça et tu n'en manqueras aucun, sauf en cas d'intervention urgente. Mais ce bébé aura deux mamans. Peu importe ton boulot, tu veux être là pour lui. Il est impossible que Jules l'élève seule.

- Vous voulez une photo ? Propose la gynéco.

Tu relèves la tête et acquiesces, tout en t'essuyant le visage.

- Il serait possible d'en avoir deux ?
- Pas de soucis, répond-elle en souriant.

Tu veux absolument en avoir une toi aussi. La garder près de toi te donnera un peu plus de force et une raison de plus de faire attention à ta vie lors de tes interventions. Ce bébé n'est pas encore né mais tu tiens déjà à lui. Autant que tu tiens à Jules.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Lun 24 Avr - 23:30
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

Elle est là. Elle est venue. Cela signifie donc que ce bébé compte aussi pour elle ? Où n'est-elle venue que pour te faire plaisir ? Tu l'ignore mais elle est là, c'est le principal. Elle t'accompagne dans cette épreuve malgré tous vos problèmes. C'est l'une des plus belles preuves d'amour qu'elle pouvait te donner. Et tu l'accepte entièrement. Tu discutes un peu avec la gynéco - qui est très sympa soit dit en passant - qui s'enquiert de ta santé. C'est génial. Tu dégueules parfois jusqu'à trois ou quatre fois par jour, ce qui ne t'empêche pas de bouffer comme quatre, tu sens des odeurs qui n'existaient pas pour toi auparavant - comme si ça ne suffisait pas que tu ressentes les émotions des autres - et tout un tas d'autres choses. Mais d'après la doc c'est tout à fait normal et même que ça prouve que ton bébé se développe bien. Tu l'écoute attentivement. Ca te rassure. Mais t'as envie de le voir. Tu en as besoin. Et vous passez rapidement à l'échographie.

Il est là. Si minuscule et pourtant ... pourtant ça te prouve bien à quel point il est déjà bien présent dans ta vie, dans ton corps. Il est arrivé totalement par surprise, tu n'aurais jamais imaginé tomber enceinte à vingt-quatre ans, tu ne t'étais jamais réellement imaginé maman en plus de ça mais maintenant que tu portais cet enfant, tu n'imaginais déjà plus ta vie sans lui. Et ça ne faisait que trois mois. Lorsque le petit coeur de ton bébé envahit la pièce, tu ne peux retenir tes larmes. C'est la plus merveilleuse musique que tu n'ai jamais entendue. Tu tourne la tête vers Milan et l'émotion que tu lis dans son propre regard te bouleverse encore plus. Elle ne cesse de répéter qu'il est magnifique encore et encore et tu fermes les yeux quand elle appuie son front contre le sien. Non. Pas ton bébé. Votre bébé. Elle est là. Et toute cette émotion ... - Je t'aime, tu murmures en t'accrochant à elle. La gynéco semble émue. Elle vous propose une photo et Milan en demande deux. Tu ris un peu mais tu hoches la tête.

Une fois sorties du cabinet, vous avez une photo chacune de l'échographie. Il est déjà si bien formé. - On dirait un petit têtard. Il est beau, tu fais encore émue. Tu regarde Milan. Tu n'a pas envie de la quitter. Pas encore. Et puis elle n'arrête pas de faire des efforts, elle n'arrête pas de faire des pas vers toi et de te prouver à quel point elle t'aime, peut-être que toi aussi tu pourrais faire un effort. - Je n'ai pas encore déjeuner, je ne garde rien dans l'estomac avant neuf heures ... ça te tente d'aller prendre un petit déjeuner quelque part ? tu lui demande. Elle accepte ce qui t'apaise et vous prenez vos voitures pour vous retrouver dans le dinner qui appartenait à tes parents autrefois et que la nouvelle propriétaire avait laissé tel quel. Vous adorez y aller. Vous vous installez et tu prends un gros petit déjeuner, tu es réellement affamée. Pancakes, oeufs, bacon, tu en salives déjà. Tu regardes Milan qui n'arrive pas à lâcher l'échographie. Finalement, elle te regarde et tu lui fais un sourire un peu triste. Tu lui fais du mal à elle aussi. Cette séparation vous coûte. - Je suis désolée, tu murmures. Je t'aime Milan je le sais. Je suis désolée de nous imposer cette séparation mais je ... j'ai encore besoin de ... Je ne me sens pas de rentrer tout de suite. Tu ne sais pas trop comment le dire. Tu l'aimes mais tu aimes aussi cette relation de maintenant. Vous y allez doucement, vous avez des rendez-vous, vous vous envoyez des textos adorables et passez de longs moments au téléphone. Comme des ados. Ca vous fait du bien aussi. Ca vous apprend a passer du statut de meilleures amies à celui de couple pour de bon. Vous avez peut-être un peu grillé les étapes. Le fait que tu es demandé une photo veut-il dire que maintenant tu veux bien de ce bébé ? tu lui demandes presque timidement.  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Mer 26 Avr - 3:50
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur
C'est dingue. Tu pensais pas qu'un moment pareil pourrait être aussi beau ni que tu allais ressentir autant d'émotions en si peu de temps. T'es tellement heureuse d'être là, auprès d'elle. Heureuse de voir que tout va bien. Heureuse d'assister à ce premier rendez-vous. C'était important pour toi d'être là aujourd'hui. Tu veux absolument montrer à Jules que tu seras là, encore plus à partir d'aujourd'hui. Quoi qu'il se passe, tu seras là. Tu sais que tu as mal réagi quand elle te l'a annoncé. Tu sais que tu aurais dû la croire dès le départ. Elle ne t'aurait jamais trompé, c'est clair. Elle t'aime, elle vient de te le dire. Tu ne l'as pas cru. Tu as douté d'elle pile au moment où elle avait le plus besoin de toi. Et maintenant, tu te retrouves là, à ses côtés essayant de te rattraper comme tu peux.

- Je t'aime, répliques-tu.

Et tu es plus que contente d'avoir une photo de cette nouvelle vie qui commence. Tu ne sais pas si Jules te pardonnera un jour – même si tu l'espères fortement – mais tu veux faire partie de la vie de cet être en devenir. Tu en es sûre. Tu tiendras tes responsabilités coûte que coûte.

En sortant de l'hôpital, ta petite-amie – tu as encore du mal à l'appeler comme ça vu les circonstances – te propose d'aller manger un bout. Tu es claquée de ta garde et tu irais bien dormir un peu mais tu ne peux pas lui dire non. Alors, vous vous retrouvez là où vous passiez énormément de temps il y a encore quatre ans. Avant que sa mère ne quitte ce lieu. Avant que ta meilleure amie ne perde son père. Tu choisis de ne prendre qu'un café. Tu n'as jamais trop aimé mangé le matin, sauf quand tu étais gamine mais dès l'entrée du lycée, tu as peu à peu perdu l'habitude de manger. Au grand dam de tes parents.

Tu es toujours en train de regarder cette photo. Tu n'en crois pas tes yeux. Dans six mois, vous aurez un bébé. Dans six mois, vous serez mamans. Votre commande arrive et tu remercie la serveuse avant de reporter ton attention sur l'échographie. Et puis, tu poses ton regard sur cette blonde don tu es amoureuse. Elle a un appétit d'ogre mais le médecin avait lâché une info importante : elle devait manger pour deux maintenant. Ce qu'elle te dit ensuite te fait mal au cœur. Parce qu'elle s'excuse pour une chose dont elle n'est pas la cause. Elle a juste pris une décision pour se préserver. Et tu la comprends tellement.

- Eh ! Pas besoin de t'excuser, lâches-tu doucement. Tu lui prends la main avant d'enlacer vos doigts. Une vieille habitude qui semble revenir naturellement. Je suis la fautive dans cette histoire, pas toi. Prend donc tout le temps qu'il te faudra, ok ?

Tu meurs d'envie qu'elle revienne chez vous. Dans votre maison, votre chez-vous mais tu ne peux pas la forcer. Tu te dois de la laisser gérer à son rythme, à sa manière. Si elle ne se sent pas prête, alors elle ne doit pas rentrer. Elle le fera quand elle aura décidé.

- Je ne veux en aucun cas te mettre la pression. Je t'aime aussi et je t'attendrais le temps qu'il faudra, même si cela veut dire attendre encore deux mois, six mois ou plus.

Depuis l'incident, tu n'avais jamais pensé qu'elle pouvait souffrir de la situation. Pour toi, elle avait pris la bonne décision. Tu avais fait tout capoté donc c'était normal qu'elle parte. Tu n'avais pas été digne d'elle. Mais aujourd'hui, tu te rends compte que cela la blesse. Que cette distance entre vous lui fait mal. Tu essayes de la rassurer d'un ton calme et confiant. Et puis, ces derniers temps, tu la redécouvre d'un autre œil. Votre relation prend une tournure nouvelle et tu apprécies ces petits moments à leur juste valeur. Et puis, elle te pose la question que tu redoutais le plus – enfin, façon de parler – parce que tu as toujours voulu avoir des enfants, et encore plus avec elle. Tu vas devoir trouver les bons mots pour lui faire comprendre tout ça.

- Oh que oui, je le veux cet enfant, souris-tu doucement. Tu ne dois jamais en douter. Je l'aime déjà tellement. Il a beau l'air d'un têtard, pour reprendre tes propres mots, mais je l'aime autant que je t'aime.

Tu bois une gorgée de café avant de reposer une nouvelle fois tes yeux sur cette photo. Tu vas la chérir celle-là parce que c'est la toute première d'une longue série.

- Et tu peux compter sur moi pour être là à tous tes rendez-vous médicaux, reprends-tu, en regardant ta partenaire. Je veux construire cette famille dont on a si souvent parlé.

Et tu vas tout faire pour.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Mer 26 Avr - 10:19
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

En sortant de la maternité, tu lui proposes d'aller manger un bout. Elle a l'air épuisée. Mais d'une manière totalement égoïste, tu as quand même envie de manger un bout avec elle, de passer du temps à ses côtés. Elle te manque. Plus que tout au monde. Pour autant tu n'est pas encore prête à tourner définitivement la page et rentrer chez vous. Bientôt. Malgré sa fatigue évidente, elle accepte avec plaisir et vous vous rendez dans l'ancien dinner de ta famille. Rien n'a changé ici. Tu es heureuse que la nouvelle proprio n'est rien touché. Ou du moins qu'elle ai gardé l'âme de ce dinner à l'ancienne avec ses boxes et ses banquettes, son jukebox dans le coin, et sa décoration vintage. Une serveuse approche et vous commandez. Milan ne prend qu'un café. Elle n'a jamais été trop petit déj contrairement à toi qui pourrait avaler un ogre dés le petit matin. Encore plus depuis que tu es enceinte.

Milan reste fixée sur ce petit bout d'image que la gynéco vous a donné à chacune. C'est mignon. Tu l'a fixe d'un air très tendre. Quand elle est comme ça, ton coeur fond totalement. Tu t'excuses de vous imposer cette épreuve, encore plus maintenant que tu la vois aussi gaga devant cette imagerie mais t'es pas encore prête à rentrer. Elle t'a fait tellement de mal en ne te croyant pas, en préférant penser que tu avais choisi de la tromper plutôt que de trouver une autre explication à ta grossesse. Ca t'a détruit. Tu n'imaginais pas que l'amour pouvait faire aussi mal. T'as passé des jours à être totalement amorphe dans les bras de ta mère, incapable d'assurer tes classes, incapable de manger, de faire quoique ce soit. Incapable de comprendre comment tu étais tombée enceinte surtout. Puis tu étais repassée à la maison et c'est là que tu avais appris l'erreur de l'hôpital. Et Milan, rentrée à ce moment là, l'a entendu aussi. Et t'as explosé. Littéralement. Vous vous êtes disputées. Non en fait toi tu t'es énervée et elle, elle n'a réussi à rien dire si ce n'est qu'elle était désolée. Sauf que ça, ça n'était pas suffisant. Elle avait tout détruit. Ce jour là, tu as pris tes affaires et t'es partie en claquant la porte.

Ca fait deux mois que ça s'est produit. Peut-être un peu plus. T'as passé un mois sans lui adresser un mot, sans lui écrire un sms, sans l'appeler une seule fois. Puis petit à petit, ta colère s'est apaisée, tu as mieux compris son point de vue, surtout grâce à ta mère et à Nyx qui t'ont beaucoup aidé. Vous avez commencé à vous reparler, à sortir un peu, et petit à petit, tu as commencé à pardonner, à renouer les liens, à défaire les barrières. Aujourd'hui vous avez presque retrouvé votre complicité. Vous n'en n'êtes pas très loin en tout cas. Sa main sur la tienne te tire de tes pensées et tu l'a regarde. Elle refuse tes excuses. Te dis que tu as bien fait. Que tu dois prendre ton temps. Qu'elle t'attendra. Les larmes te montent aux yeux et tu hoches la tête, la gorge serrée. Tu lui poses la question pour le bébé. Tu dois savoir. Et ce qu'elle te répond, fais couler ces larmes déjà prêtes. Tu poses une main sur ta bouche. - Pardon ... je sais pas pourquoi je pleures ! C'est ces hormones là, ça me rend dingue ! tu réponds en riant en moitié. Tu pleures, tu ris, tu sais pas pourquoi, bref tout est normal pour une femme enceinte.

Tu attaques ton petit déjeuner, croquant dans un bout de bacon avant d'en tendre un à Milan. - Mange ! J'veux pas être la seule à prendre des kilos ! tu fais en riant doucement. Et il y a cette petite étincelle entre vous, cette complicité d'avant qui resurgit, ces petites habitudes qui sont ancrées en vous. Vous vous connaissez depuis le primaire, depuis au moins quatorze ans si ce n'est plus que ça, et pour vous deux, le temps est favorable car rien ne peut réellement vous séparer. Milan a gardé ta main dans la sienne et par ce contact, discrètement, délicatement, tu lui envoie de l'énergie, pour qu'elle ne soit plus fatiguée, pour que tu puisses la garder encore près de toi. Oui, c'est égoïste mais tu as besoin d'elle, de sa présence, de sa chaleur. Quand elle n'est pas près de toi, tu es comme incomplète et tu as froid. Pour autant tu ne veux pas rentrer. Tu ne comprends même pas ta propre logique ... Est ce que tu as envie de faire quelque chose après ? tu lui demandes doucement une fois qu'elle a perdu ses traits fatigués et qu'elle semble pleine d'énergie. C'est de la triche tu l'avoue. T'en ai pas fière, surtout que tu n'as toujours rien dit à Milan sur ta véritable nature mais tu ne peux pas. Il faut que tu l'a protège. Le directeur m'a donné ma journée alors si tu veux, on peut l'a passer toutes les deux ... Soudain quelque chose te frappe. Oh ! Où vas-t-on faire sa chambre ? tu t'enquiers en pâlissant soudain. Pourtant il y a de la place chez vous. Deux chambres d'amis, un grand bureau, vous avez de quoi transformer les choses en une chambre de bébé. Tu t'inquiète pour rien. Ou peut-être que si ? Ah ces hormones !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Jeu 27 Avr - 2:59
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur
Tu ne sais même pas pourquoi elle s'excuse d'être partie. Même si tu as eu du mal à supporter son absence au départ, tu la comprends tellement. Tu as fait une connerie et elle est partie. Rien de plus normal. Tu ne pensais pas être aussi mature et réfléchie mais la vie t'a fait grandir plus vite qu'il ne l'a fallu. Ton frère, son père et maintenant ça. Des situations bien différentes mais qui vous ont marqué pour la vie. Alors tu as appris à accepter ce que la vie te réserve et a faire avec. Cependant, voir la femme de ta vie ici devant toi te donne de l'espoir. L'espoir qu'un jour, tout ceci sera derrière vous.

- Tu sais que tu es partie pour un bon bout de temps grâce à cette grossesse, souris-tu. Et je crois même que ça ne s'arrangera pas après l'accouchement. Tu viens sécher quelques larmes glissant sur sa joue droite.

Et puis, tu lèves les yeux au ciel, tout en souriant – encore –, devant son envie de te faire manger. Elle a toujours été comme ça, à s'inquiéter pour que tu aies assez mangé, assez de couverture pour que tu n'aies pas froid, etc.... Et aujourd'hui ne fait pas l'exception à la règle. Tu avales le bacon qu'elle te présente et au fond de toi, tu sais que cela ne te fera que du bien.

- Alors je dois dire adieu à mes petits abdos durant les prochains mois, c'est ça ? Tu ris toi aussi.

Tu aimes cette complicité que tu as avec elle. Personne n'a réussi à établir ce genre de contact, à part Jules. Personne d'autre et tu te réjouis que ce soit elle. Une amitié aussi forte que la votre, c'est quelque chose de rare, de beau et que tu ne veux absolument pas la perdre. Elle est ton monde, ta moitié, ton tout mais avant tout, ta meilleure amie. Et tu la veux à tes côtés jusqu'à la fin. Tu continues à boire ton café, tandis que vos mains sont toujours entremêlées. Tu sens que la fatigue se dissipe peu à peu. Tu ne pensais pas que ce café aurait un tel effet sur toi parce que, d'habitude, il te faut un certain temps avant qu'il ne fasse effet. Enfin, tu vas pas t'en plaindre, ça va te permettre de profiter un peu plus de la journée. C'est là qu'elle te propose de passer cette journée ensemble. Tu en as terriblement envie – tu en meurs même d'envie – et intérieurement, tu sautes de joie qu'elle te l'ait proposé.

- Eh bien, je ne sais pas trop. Tu voudrais faire quoi, toi ?

Normalement, à cette heure-ci, tu es au fond de ton lit, dormant à poing fermé. Cependant, ton café t'a tellement reboosté que tu pourrais ne dormir que la nuit prochaine. Tu te demandes s'ils ne l'ont pas un trop corsé. Tu souris légèrement face à sa question.

- Chez nous. Enfin …. chez moi, tu te reprends assez vite. Bref, tu comprends, tu bafouilles.

Tu ne sais pas trop comment appeler l'endroit où tu dors. C'est votre chez-vous mais depuis deux mois qu'elle n'est plus là, tu ne sais pas mettre de mots dessus. Tu sais que c'est l'endroit parfait pour que ce futur bébé grandisse bien et tu espères qu'elle accepte ta proposition.

- J'ai une idée. On passe la journée à chercher ce qu'il faut pour cette future chambre. On choisit les meubles ensemble et pour le reste, je m'occupe de la peinture et toi de la décoration. Parce que je sais que tu as meilleur goût que moi là-dessus. Ca te va ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Jeu 27 Avr - 16:02
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

- J'espère bien que non ! J'aurais assez à faire avec le reste ! tu rétorques à la fois en riant et en pleurant alors que Milan sèche tes larmes. Tu laisses un moment ta joue sur sa main. Son contact te manque. En fait, tout en elle te manque. Sa présence, son rire, sa chaleur, son amour. Son corps aussi avouons-le. Lui faire l'amour et entendre ses soupirs de plaisir. Alors pourquoi tu ne rentres pas hein ? Tu l'ignores. C'est plus fort que toi. T'es encore un peu en colère. La confiance n'est pas totalement rétablie. Et pour vivre avec une personne qu'on aime, il faut lui faire confiance. Sinon ça ne marche pas. - Tout à fait ! tu réponds en riant de nouveau quand elle te dit qu'elle peut dire adieu à ses abdos pour les prochains moins. Non mais ! Tu vas pas grossir toute seule en plus de ça ! Déjà que tu vas devenir aussi énorme qu'un cachalot échoué sur la plage, pas la peine qu'elle, elle garde sa taille de guêpe. Ce serait vraiment trop injuste.

Tu ne veux pas la quitter. Tu voudrais passer la journée avec elle. Alors profitant du fait qu'elle te tienne la main, tu lui offres de l'énergie en caressant doucement sa paume. Et soudain elle a l'air moins épuisée, plus pétillante, elle se tient droite et pleine de vie. Ce que tu voudrais faire ? Tu la regarde d'un air con. En fait t'y a pas réfléchi. "L'amour" serait la première réponse à sa question. Tu ouvre la bouche pour répondre ça et tu te tais. Non c'pas une bonne réponse. Oh oui tu aurais envie, elle te manque tellement. L'odeur de sa peau, son goût, ses baisers, ses caresses mais franchement ... c'est pas le bon moment. Il va vous falloir patienter un peu. Les retrouvailles vont être explosives, lumineuses, passionnées. Et il te les tarde déjà. Mais pour le moment, autre chose te frappe. Vous allez avoir un bébé. Ben ouais c'est bien .. et vous allez le mettre où ? Il lui faudrait peut-être une chambre a ce petit ange ? Un endroit où dormir, où jouer, où tout en fait. Et le fait qu'il te reste six mois pour y penser ne t'effleures même pas. C'est comme un grand instant de panique qui se calme instantanément à la réponse de Milan.

Tu arques un sourcil. - Aux dernières nouvelles il y a encore mes meubles et mes affaires dans cette maison, aussi serais-je tentée de dire ... chez nous, tu rétorques devant son bafouillage. Ton ton est sec mais ton regard espiègle trahit ton amusement et le fait que tu l'a taquine. Elle le sait. Elle te connaît par coeur. Elle te propose alors de passer la journée à chercher des meubles, des trucs pour enfants. Se propose de faire la peinture et de te laisser la décoration. Tu souris avec douceur. - C'est une bonne idée. Mais il va falloir juste regarder parce qu'on ne connaît pas le sexe du bébé encore. A la prochaine normalement. Par contre je garderais pas le secret hein ! Moi j'veux savoir ce que c'est ! Sinon j'vais mourir d'impatience ! Tu me connais moi et les surprises ... T'aime pas les surprises, Milan le sait parfaitement. Alors tu comptes pas attendre l'accouchement pour savoir si tu vas avoir une fille ou un garçon. Tu regardes ta compagne, les yeux brillants. Tu voudrais quoi toi ? Une fille ou un garçon ? tu demandes, curieuse en terminant ton petit déjeuner.  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Ven 28 Avr - 1:24
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur
Tu lèves les yeux au ciel, tout en souriant, en l'entendant dire que tu seras aussi mise à contribution pour prendre du poids et ne pas la laisser seule dans cette situation.

- Bon d'accord. Mais je t'emmène faire du sport, une fois que tu as accouchée, tu la pointes du doigt, avec un petit sourire espiègle. Si je dois prendre du poids pendant les quelques mois qu'il reste, tu dois me suivre dans mon rythme de course.

Vous avez déjà accumulé des heures de course toutes les deux. Seule dans son coin ou toutes les deux, c'est limite une drogue pour vous deux. Et c'est encore mieux quand vous courrez toutes les deux. Bref, de quoi passer un peu plus de temps ensemble. Quand elle commence à te parler du sexe du bébé, elle t'explique ne pas vouloir attendre l'accouchement pour savoir si c'est une fille ou un garçon. Les surprises, ce n'est pas pour elle.

- Ouais, je sais. Tu ne les aimes pas, tu souris. Mais n'empêche que c'est marrant les surprises. Enfin, sur ce point, je suis totalement d'accord. Moi non plus, je ne veux pas attendre la fin et puis j'ai trop envie de personnaliser sa chambre et qu'elle soit au top pour son arrivée.

Tu la connais par cœur. Depuis ce jour de primaire où elle s'est assise à côté de toi, tu as appris à connaître ses passions, ses coups de cœur, ses rêves. Toute son histoire. Alors, tu sais qu'elle n'aime pas les surprises. Bien que tu lui en aies fait une cette année pour ses 24 ans. Et là, elle te pose une question à laquelle tu n'as pas vraiment de réponse.

- Je sais pas. Enfin, j'aimerais bien un petit mec mais sincèrement peu importe. Tant que ce bébé est en pleine santé, c'est tout ce qui m'intéresse. Et toi alors, tu a une préférence ?

Tu souris doucement. C'est tout ce qui compte, ouais. Après le reste, c'est secondaire. Tu sauras lui apprendre la même chose, qu'il soit un garçon ou une petite fille. Et puis, vous décidez de quitter le café pour aller faire quelques magasins voir un peu ce qu'ils proposent. Vous avez le temps, tu le sais, mais tu as envie de prendre de l'avance. Les six mois vont passer vite et tu ne souhaites pas te retrouver avec une chambre à moitié faite parce que vous vous serez reposées sur vos lauriers.Donc vous avez passé la matinée à vous promener, et ce main dans la main. Vous avez acheté deux ou trois petits trucs et vous êtes rentrées chez vous.

Passées la porte d'entrée, tu as un pincement au cœur. La dernière fois que vous vous êtes retrouvées toutes les deux ici, c'était quand Jules a appris l'erreur de l'hôpital et que vous vous êtes engueulées. Et vous vous retrouvez ici, deux mois plus tard. Vous avez retrouvées une complicité qui se rapproche de ce que vous aviez à cette époque. Cela te rend triste de voir que tu as tout gâché. Triste de voir, qu'à cause de toi, elle a quitté le nid familial. Triste de dormir chaque nuit, depuis deux mois, seule dans ce lit où vous avez passé de merveilleux moments. Tout est de ta faute et tu te blâmeras pendant des années encore pour ne pas l'avoir crue ce jour-là. Tu reprends tes esprits quand tu sens sa main sur ton épaule. T'essayes de la rassurer en souriant mais au fond, elle a compris. Tu le vois dans son regard.

Vous vous avez tout déposé sur la table du salon – enfin le peu que vous avez acheté – et tu lui as proposé quelque chose à boire. Cela te fait bizarre parce que c'était une habitude que vous aviez après une journée de boulot. Dès qu'elle rentrait, tu lui préparais toujours un petit quelque chose, histoire qu'elle se détende un peu. Et il est arrivé, quelques fois, que cela se finisse dans votre lit. Encore des habitudes perdues depuis deux mois. Mais tu gardes espoir que tout ceci revienne. Certes, tu ne veux pas mettre la charrue avant les bœufs. Mais tu espères grandement.

- Je sais pas toi mais je pensais faire la chambre de bébé au premier à côté de la notre, commences-tu, en lui tendant son verre. Comme elle est, elle aussi, proche de la salle de bain, je me dis que ça sera plus simple. T'en penses quoi ?

Quoique si vous parvenez à faire tomber les dernières barrières entre vous, il vous sera difficile de vous satisfaire si bébé est dans la chambre d'à côté. Mais ça, tu le gardes pour toi. Pas besoin de la faire paniquer. Tu lui as dit que tu attendrais alors tu resteras bien sagement à attendre le moindre geste de sa part. Donc, pour l'instant, tu gardes ça pour toi.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Ven 28 Avr - 9:26
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

- Non mais ça c'est la première chose que je ferais en sortant de la maternité ! tu répliques amusée. Et je suis toujours ton rythme de course ! C'est un truc que vous avez plus ou moins en commun le sport. T'aime courir, t'aime faire du sport mais t'aime pas forcément en regarder à la télé et tu as horreur du foot contrairement à ta douce moitié qui en raffole. Toi ça t'exaspère plus qu'autre chose. Vous vous mettez d'accord sur le fait que vous n'attendrez pas l'accouchement pour savoir si c'est une fille ou un garçon. Vous êtes toutes les deux bien trop impatientes puis toi, t'as horreur des surprises et elle le sait depuis la seconde semaine de votre rencontre à l'école primaire, quand elle a voulu te faire une surprise pour genre "fêter votre nouvelle meilleure amitié" et que ça a plutôt mal commencé. Même si ça a bien fini. Mais du coup maintenant elle le sait. Pourtant, elle t'en a fait une pour ton anniversaire. Mais c'était une belle surprise. Un anniversaire tout en douceur et en amour. Un bain parfumé. Un repas délicieux. De l'amour encore et encore. Si tu étais morte ce jour là, tu serais morte comblée.

Un garçon. Tu ris. - Ca ne m'étonne pas tiens ! Dés qu'il sera en âge de marcher, tu l'embauchera dans ton équipe de foot ! No way ! T'as pas intérêt à forcer notre enfant ou je te mets des coups de pieds aux fesses ! tu lances, franchement amusée. Tu hausses les épaules. Moi j'aimerais bien une petite fille. Une petite princesse. Mais fille ou garçon, je l'aimerais tout autant. Tant que tout va bien c'est le principal. Une fois le petit déjeuner fini, vous quitter le dinner et vous passez juste à la maison le temps de déposer une voiture et de n'en garder qu'une. Autant éviter de trop polluer la planète pas vrai ? La journée se passe bien. Main dans la main, vous riez, vous vous émerveillez, vous retrouvez votre complicité d'avant. Tout n'est pas fini mais tout disparaît petit à petit.

Lorsque vous rentrez avec les quelques peluches, jouets et autres accessoires pour bébé que vous avez acheté, tu l'a suit dans la maison. Votre maison. Et tu vois Milan s'arrêter dans le corridor de l'entrée, là où se trouve la table avec le téléphone, vos agendas, des papiers divers et variés quoique très bien rangé. Son regard s'assombrit. Tu sais à quoi elle pense. Elle se souvient de ce coup de fil de l'hôpital, de ta colère, de votre dispute. Elle se souvient de toi, l'accusant d'avoir brisé votre couple, de toi faisant tes bagages pour partir en claquant violemment la porte d'entrée. Tu t'en veux un peu d'avoir réagit si violemment mais tu étais tellement blessée. Posant une main sur son épaule, tu l'a ramène à toi et vous posez les affaires. Quand elle te demande si tu veux boire quelque chose, ta réponse est déjà toute prête et elle l'a connait. - Un coca ! tu réponds avec un sourire amusé bien qu'elle est déjà sorti la boisson pétillante du frigo. C'est un peu votre habitude ça. Elle, présente à la maison quand tu rentre des cours, un coca bien frais à te proposer le temps de te détendre un peu. Et toi, endormie dans le canapé devant une série quelconque quand elle rentre tard d'une garde du soir, un repas maison prêt à faire réchauffer pour ta belle. Ce sont des habitudes acquises au fil du temps, au fil des années. Des habitudes qui ne se perdent pas. Et qui vous ont souvent fait terminer au lit plus tôt que prévu.

Milan te ramène à elle en te parlant de la chambre d'amis à côté de la votre. Tu réfléchis et tu montes avec elle pour voir les lieux. - En fait, je me disais qu'on pourrait transformer cette chambre en salle de jeux. Comme ça, si un jour ce bébé a un frère ou une soeur un jour, ils pourront jouer tranquillement ici. Et du coup peut-être transformer le bureau en sa chambre ? Le bureau se situe plus ou moins en face de votre chambre. Légèrement en décalage. C'est effectivement une grande pièce, lumineuse, la vue donnant sur le jardin de derrière, bien rangée mais inutilisée. Pleine de livres, d'un grand bureau, de quelques cartons jamais rangés. On y va jamais ici. Quand on a des choses à faire, on utilise la table basse du salon ou celle de la salle à manger. Et comme ça, on pourra toujours ... Enfin ...

Tu perds un peu tes mots. T'as les yeux posés sur le bureau et cette envie qui monte furieusement en toi. Sauvage. Incontrôlable. Passant d'une émotion à une autre à la vitesse d'un ouragan, tu te tourne vers Milan et passe tes bras autour de son cou. - Tu te rappelles quand on dit qu'il ne faut surtout pas contrarier une femme enceinte quand elle a des envies ? tu lui murmures en l'embrassant doucement. Puis tu rapproches tes lèvres de son oreille. J'ai envie que tu me fasses l'amour sur ce bureau. Là, maintenant, tout de suite, tu lui susurres avant de déposer des baisers de son oreille jusque dans son cou. Mon dieu, l'odeur de sa peau. Le goût de ses lèvres. Rien que ça, tu en perds la tête. T'as tellement envie d'elle. Ca fait un moment que tu te retiens mais là franchement, t'en peux plus. La vision de ce bureau et de ce que vous pourriez faire dessus. Rien que de l'imaginer te fais mouiller et te tire un gémissement alors que tu l'attires à toi pour un baiser passionné. Au diable les conventions, les disputes, et tout le reste. Tu as envie de ta femme. Maintenant. Et c'est même pas une histoire d'hormones même si elles t'ont poussées à te libérer.  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Ven 28 Avr - 20:20
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Ven 28 Avr - 22:30
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

Ca y'est c'est fini, les barrières sont tombées, tu peux plus résister. Ca fait deux mois que tu souffres, que tu penses à elle chaque jour, te réveillant en sueur chaque nuit en rêvant à ses lèvres, ses caresses, son corps, que tu meurs à petit feu en manque de ses baisers. T'as besoin d'elle pour vivre. Elle est ton eau, ton oxygène, ta raison de vivre. Sans elle tu n'est rien et tu l'a compris le jour où elle est parti après avoir appris l'annonce de ta grossesse. Et tu t'es rendu compte à quel point c'était dangereux d'être aussi dépendant de quelqu'un. Ca fait peur de savoir que quelqu'un tient ton équilibre mental et ton coeur au creux de ses mains et qu'il pourrait t'anéantir d'un claquement de doigt s'il le désirait. T'as voulu partir parce que t'avais besoin de te reconstruire, d'essayer de te convaincre que tu pouvais t'en sortir toute seule, qu'elle ne te possédait pas entièrement. Mais t'as bien du te rendre à l'évidence : tu ne peux pas vivre sans elle. A peine survivre.

Et franchement, en voyant ce bureau tu te rappelles des quelques fois sur les meubles dans la cuisine entre deux bouchées de plats délicieux ou de dessert. Et t'as craqué. Franchement. Bon ok les hormones aidant, ce désir est décuplé par deux. Voire trois. Mais dieu du ciel il faut que tu fasses l'amour avec ta femme ou tu vas devenir folle. Tu prends ses lèvres. La taquine. Puis tu lui demande cash ton envie. Sur ce bureau. Au moment même. Et elle te suit dans cette danse, merveilleuse partenaire, dans ce jeu de séduction et d'amour. Tu déposes une myriade de baisers légers dans son cou, respirant l'odeur de sa peau, profitant de sa chaleur. Elle t'a tant manqué. Elle fini par prendre ton visage pour déposer un tendre baiser sur tes lèvres. Tendre baiser qui vire très rapidement en un baiser fiévreux et passionné. Elle réclame le passage et tu ouvre la bouche pour laisser sa langue se mêler à la tienne dans un ballet enflammé.

Tes vêtements ne tardent pas à valser un peu partout dans la pièce alors qu'elle te porte jusqu'au bureau qu'elle dégage en fichant tout par terre. Elle regarde ton ventre, très légèrement arrondi par tes trois mois de grossesse. C'est encore rien, ça se voit à peine mais on sent que tu n'est plus toute seule. Elle te dit qu'elle vous aime tous les deux. Puis elle continue de te déshabiller, de caresser la moindre parcelle de ta peau, de te faire doucement mais sûrement perdre la tête. Soudain tu te retrouve le haut totalement nu, ta poitrine offerte à Milan comme une offrande dont elle s'empare sans perdre de temps. Elle s'amuse avec tes seins, de ses mains, de sa bouche et tu gémis. A cause - ou grâce ? - de la grossesse ta poitrine est devenue hyper sensible et tu sens le plaisir monter en toi, puissance mille. Tu sens que ces retrouvailles vont être plus que magiques ... elles vont être orgasmiques.

Son bassin frotte contre ta partie sensible et la sensation des vêtements te rend folle. Tu as envie de plus. Tu te redresse alors pour la déshabiller à ton tour. - Pas d'injustice, tu souffles en l'embrassant. Vos vêtements virent rapidement. Hauts. Bas. Sous-vêtements. Tout y passe. Sans distinction. En bordel comme ça. Vous n'en n'avez rien à faire. Pour la première fois depuis deux mois tu contemple de nouveau le corps parfait de ta moitié, sa peau douce, ses longs cheveux bruns qui cascadent sur ses épaules, ses seins ronds et fermes, son teint hâlé. - Tu es si belle, tu murmures doucement. Et c'est vrai. Toi tu es banale, une beauté classique, une peau claire, une blonde aux yeux bleus, bref banale. Mais elle ... elle ont dirait un croisement entre une princesse indienne et une guerrière brésilienne. Toute en muscles fins et en courbes féminines. Ton coeur s'arrête pour reprendre encore plus vite alors qu'elle se penche vers toi pour t'embrasser et te pousser à t'allonger sur le bureau.

Tu voudrais protester, lui rendre ses caresses, ses baisers mais elle monte tes bras au dessus de ta tête, l'air de dire "tu bouges, je t'attache". Tu te tortilles sous elle en te mordant la lèvre inférieure. Impatiente. Déjà mouillée avant d'avoir commencé, rien que par ses caresses. Et le traitement précédent sur ta poitrine. Tu te cambres légèrement, emmenant ton corps vers le sien. Tu en veux plus. Tu la veux elle. Elle te torture doucement et tu gémis de frustration jusqu'à ce qu'elle s'occupe réellement de toi. Et alors ... alors tu en perds la tête.  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Sam 29 Avr - 3:38
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Sam 29 Avr - 13:58
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Sam 29 Avr - 17:46
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur
Tu es mouillée, totalement mouillée. L'entendre gémir comme ça – crier même – t'as beaucoup excité. Cette fille est une pure merveille et c'est toi qu'elle a choisit. C'est avec toi qu'elle est, avec toi qu'elle couche. Tu n'en peux plus. Et tu es en train de perdre la tête quand elle prend ta place et te fait asseoir sur le bureau. Tu sais que tu vas aussi y passer et tu meurs d'impatience de jouir sous ses caresses. Parce qu'elle est une très bonne amante – la meilleure que tu n'as jamais connue – et qu'elle connaît tous tes secrets. Elle t'embrasse, te dépose des baisers sur ta peau brûlante, te mordille, joues avec tes seins. Tu te sens défaillir à chaque baiser, à chaque caresse. Elle descend vers ton intimité et c'est à ce moment-là que tu as perdu toute raison. Définitivement. Tu t'es perdue dans les méandres de la luxure, de la joie et de l'amour. La sentir entre tes jambes est merveilleux et grisant à la fois.

- Surtout ne t'arrêtes pas, tu cries. Tu ne sais pas pourquoi tu as crié mais elle t'a envoyé au septième ciel et tu comptes bien y rester un bon petit moment.

Elle joue avec ton clitoris, sans oublier ton point G, avant de te pénétrer de ses doigts expertes. Tu avais oublié le goût que ça avait. Faire l'amour avec elle, c'est une bouffée d'oxygène. Quelque chose d'essentiel à ta vie. Non pas que tu sois accro au sexe mais tu es accro à cette fille. C'est une partie de toi dont tu ne veux absolument pas te séparer. Tu l'as compris quand elle a quitté votre maison. Et encore plus maintenant qu'elle est là. Tu cries de plaisir sous les derniers vas-et-viens de ta chère et tendre. Elle a même inséré un quatrième doigt pour mieux te faire jouir. C'était tellement bon que c'en était orgasmique. Tu l'aimes, c'est pas possible autrement. Tu l'aimes.

- Toi aussi, tu m'as manqué. Être dans ses bras te transcende, te rend plus forte. Tu te sens revivre à chaque seconde, à ses côtés. Mais ce qu'elle te dit ensuite te rappelle à la réalité. Tu lui as fait du mal et tu t'en mords chaque jour les doigts. Je sais. Et je comprends que tu sois partie et je ne t'en voudrais jamais de l'avoir fait. J'ai tellement honte d'avoir agi comme ça, tellement honte d'avoir tout gâché, tellement honte de ne pas t'avoir fait confiance. Mais surtout j'ai honte de ne pas avoir été là quand tu avais le plus besoin de moi. Vous avez besoin, une dernière fois, de tout mettre à plat. Si vous voulez aller de l'avant, il vous faut discuter de tout ce qu'il s'est passé. Je sais que je vais encore me répéter mais je suis tellement désolée.

Et puis, ses dernières phrases te font exploser de joie. Un feu d'artifice dans ton cœur. Tu ne pouvais pas être plus heureuse qu'en cet instant précis. Tu le veux, ouais. C'est ton rêve le plus cher.

- Oui, oui, oui et encore oui. Je veux tout ça. Tout ce que tu as dit. Tu ne peux pas savoir à quel point je rêve de fonder une famille avec toi. Je sais que tout ne sera pas facile, que la confiance reviendra petit à petit mais moi non plus, je ne peux pas vivre sans toi. J'ai eu l'impression de mourir à petit feu depuis que tu n'es plus là. Pourtant, il n'y a qu'à tes côtés que je me sens bien et forte et … Il n'y a qu'avec tes côtés que je me sens moi-même. Tu réponds à son baiser. Tu gémis à son contact. Elle t'a manqué et tu es heureuse de la retrouver. Heureuse de la savoir ici, avec toi. Heureuse de savoir qu'elle revient chez vous. Je t'aime tellement.

Tu veux lui montrer à quel point la vie est fade sans elle. Lui montrer que tu feras tout pour qu'elle te fasse de nouveau confiance. Tu l'entraînes avec toi dans votre chambre, votre lit. Tu souhaites fêter son retour à ta manière et il passe par votre nid douillet. Tu l'aides à s'allonger et tu te poses au-dessus d'elle. Vos seins se frôlent, se touchent et tu mouilles déjà à ce contact. Elle te fait perdre la raison – enfin le peu qu'il te restait – alors qu'une idée vient se frayer une place dans ta tête.

- Et si on s'amusait encore un peu plus. Qu'en dis-tu ? Tu souris avant de l'embrasser doucement. Baiser qui devient fiévreux, passionné, sauvage. Vos langues se battent mutuellement et tu gémis de plaisir. J'ai tellement envie de toi, mon ange.

Tu en profites pour glisser une main vers son intimité et insérer un doigt dans son vagin. Aujourd'hui, tu n'y vas pas par quatre chemins. Aujourd'hui, tu veux que ce soit bestial, sauvage. Pas de chichi. Vous en avez autant besoin l'une que l'autre. Tu insères un deuxième puis un troisième doigt. Les vas-et-viens commencent tandis qu'elle se cambre, gémit. Tu déposes des milliers de baisers papillons le long de sa mâchoire, dans son cou. Et quand tu sens qu'elle est sur le point de jouir, tu t'arrêtes net. Elle grogne de mécontentement, te rabroue d'arrêter si près du but.

- C'est pour mieux apprécier ce qui va arriver, tu murmures, le sourire aux lèvres. Tu ouvres la porte de ta table de chevet et en sors une petite sacoche de bain. Et vu ce qu'il y a à l'intérieur, vous allez prendre encore un peu plus votre pied. On va peut-être commencer doucement, non ? Demandes-tu, d'un ton coquin. Tu lui montres le gode en question et tu l'amènes à son intimité.

Tu joues avec son clitoris, cherches puis trouves son point G avant de lui enfoncer dans le vagin d'un coup sec. Elle pousse un cri de surprise et tu commences tes vas-et-viens. Et dire que tu pourrais faire ça toute ta vie, si cela veut dire la passer avec elle.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Dim 30 Avr - 12:29
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Dim 30 Avr - 23:57
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Lun 1 Mai - 19:03
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Lun 1 Mai - 23:08
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur
Tu crois rêver là. Ce que vous venez de faire n'avait rien de doux, de chaste ni de tendre. Vous avez pas fait l'amour. Vous vous êtes envoyées en l'air et vous avez pris votre pied. C'est si bon de vous retrouver, tellement bon de la retrouver. Vous restez quelques dizaines de secondes blotties dans les bras de l'autre avant qu'elle te ne t'embrasse et descende chercher à manger. Tu restes allongée, reprenant ton souffle petit à petit. Pourtant, tu n'as pas de problème de ce côté-là, sachant que tu fais ton footing tous les matins. D'ailleurs, tu l'as pas fait ce matin, même si tu as fait ton petit sprint à l'hôpital pour ne pas arriver en retard. Tu n'as pas vraiment pensé à ça aujourd'hui parce qu'il y avait plus important. Mais là, tu t'es bien rattrapé avec ta moitié. Enfin, façon de parler. Petit à petit, tu te sens glisser vers le sommeil. Il t'appelle depuis que Jules est descendue et ne semble pas vouloir te laisser tranquille. Jules, elle, n'est toujours pas remonté et tu as peur de t'être endormie alors qu'elle se retrouve de nouveau à tes côtés. Tu veux profiter à fond de vos retrouvailles. Sauf que le repos t'appelle et tu n'arrives pas à lutter. Tu t'endors.

Tu es là à l'écouter s'énerver au téléphone. Tu fronces les sourcils, ne comprenant pas un traître mot de ce qu'elle peut dire. Erreur médical ? C'est quoi cette histoire. Comment ça peut être une erreur médicale ? Tu bloques face à cette information. Elle ne t'aurait donc pas trompé. Depuis le départ, elle t'a dit la vérité et tu ne l'as pas cru. Tu te sens défaillir à l'idée d'avoir mal réagi l'autre jour. Tu peux être conne quand tu t'y mets. Vraiment conne. Tu avais pourtant totalement confiance en elle alors pourquoi, quand elle te l'a annoncé, tu ne l'as pas cru ? C'était si dur que ça de la croire, d'être là pour elle ? Faut le croire. Tu te baffes mentalement avant de croiser son regard. Elle vient de raccrocher et ce que tu vois dans son regard est tellement sombre, tellement noir. Elle en veut à l'hôpital mais par dessus tout, elle t'en veut à toi. Vous vous engueulez comme jamais vous vous êtes engueulées. Un moment plus que difficile à gérer, malgré ta rédemption. Elle ne veut même pas de tes excuses, elle ne veut pas t'écouter. C'est comme si elle avait la rage contre toi pour ne pas avoir été là pour la soutenir. Les mots fusent et dans son élan, elle décide de partir de chez vous, de prendre quelques bagages et de quitter le domicile. Le coup de massue. T'as vraiment tout fait foirer.

Tu te réveilles en sursaut. Tu as du mal à te remettre dans le contexte. Ce rêve, tu ne l'as pas fait depuis plusieurs semaines – quatre ou cinq environ – et cela te perturbe. Tu regardes où tu es et tu comprends enfin ce qu'il s'est passé. Le premier rendez-vous médical, votre balade shopping et le sexe quand elle a baissé ses dernières barrières. Tu reprends ton souffle avec lenteur et difficulté.Ce rêve, tu sais pourquoi tu l'as fait. Inconsciemment, tu as peur de recommencer, peur qu'elle reparte et qu'elle ne revienne jamais. Cette fois-ci, c'est sûr, elle ne reviendra pas. La confiance, cela se donne une fois, pas deux. C'est déjà une sacré chance qu'elle veuille bien reprendre depuis le début, de faire table rase. Tu t'allonges quelques instants, tentant de reprendre un rythme cardiaque constant et calme. Puis, tu décides de descendre. Ta dulcinée n'est toujours remontée, c'est qu'elle a dû se caler dans le canapé dans le salon. C'est ce qu'elle fait toujours quand tu te fais une sieste dans votre chambre. Elle n'a jamais voulu te déranger, sauf si ladite sieste dure trop longtemps ou qu'elle a certaines envies.

Arrivée à sa hauteur, tu la vois endormie, recroquevillée sur elle-même. Tu l'embrasses tendrement pour un réveil en douceur. Elle te demande si tu as bien dormi et là, tu ne sais pas trop quoi répondre. Mais en y réfléchissant, la base d'un couple qui dure, c'est la communication et l'honnêteté, non ?

- Pas spécialement mais j'ai pu me reposer, c'est déjà ça, tu souris timidement.

Tu sens de nouveau ses lèvres sur les tiennes. Passionnées, sensuelles. Tu as déjà oublié ton cauchemar, là. Tu t'allonges sur elle, en continuant de vous embrasser. Tu sens qu'elle veut recommencer et tu ne vas pas dire non.

- Et toi alors. Tu t'es bien reposé ? Tu fais entre deux baisers.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Mar 2 Mai - 10:34
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Mar 2 Mai - 19:25
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Mar 2 Mai - 21:27
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Mer 3 Mai - 5:11
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Ven 12 Mai - 17:23
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Sam 13 Mai - 17:42
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 4/5
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 12/03/2017
♦ Posts : 159 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Petite maison mitoyenne à Forest Hill. Un endroit chaleureux, vivant (surtout depuis la naissance de votre fille) et décoré avec goût (faut dire que Jules a toujours eu de super goûts)


You're my soulmate,
My flashlight in the dark
The star of my life ...


And I can die if it means that you are alive


My new world, my new star. Nyssa Eowyn Montrose-Coyle, I love you to infinity and beyond

Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


So honey now, take me into your loving arms
Kiss me under the light of a thousand stars.
Place your head on my beating heart
And I’m thinking out loud
That maybe we found love right where we are
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie Dim 14 Mai - 17:34
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 24/04/2017
♦ Posts : 41 ♦ Rps : 19
♦ Adresse : A Forest Hill avec ta femme et ta fille


Juliette "Jules" Viola Montrose


○ JULIELLE

"Et même si
Nos raisons nous séparent
Même si l'on vit cet amour comme un art
Même si parfois on fait semblant d'y croire
Autant le vivre même un peu

Je ne veux qu'elle."



○ Nyssa Eowyn Montrose-Coyle

My baby love, for Eternity and ever.


Voir le profil de l'utilisateur

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Baby, it's not a game
Parle-moi de tes silences avec ta bouche et tes bras,
Entre dans la danse et danse avec moi
Parle-moi de ces distances qui ne nous séparent pas
Dis-moi que l'amour ne s'arrête pas
MessageSujet: Re: Julielle ○ Le miracle de la vie
Julielle ○ Le miracle de la vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nouveau Cabinet + 20000 emplois en Haiti ! Quel miracle ?
» Miracle ou tentative de zombification?
» Waiting for the miracle to come - Prio Morpheus.
» Colle miracle
» Hurry up now, I need a miracle (CELIA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: San Francisco City :: Mission District :: UCSF Medical Center-
Sauter vers: