Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Lithium ∞ 6,941 u ± 0,002 u... Vous ne savez pas ce que s'est ? Moi non plus.

MessageSujet: Lithium ∞ 6,941 u ± 0,002 u... Vous ne savez pas ce que s'est ? Moi non plus. Lun 1 Mai - 19:58
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 0/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 01/05/2017
♦ Posts : 62 ♦ Rps : 9
♦ Adresse : Marina, dans une petite villa.



Voir le profil de l'utilisateur


Lithium Rauz

RESPONSIBLE, OR NOT !

NOM: Curtis-Rauz, mais en fait, tu n’utilises que Rauz. Le premier est le nom de tes parents, les vrais, les biologiques. Le second est celui de tes parents adoptifs. Et oui, ça se lit rose. C’est plus beau, plus chic et plus rare alors tu le préfères. Rien contre tes parents biologiques, c’est juste une question… d’esthétisme.
PRÉNOMS: Lithium Melhibel Savina. Faut pas chercher à comprendre, tes parents aimaient l’originalité. Ça ne te dérange pas tant que ça, même si en général Melhibel devient Mel et Savina reste au placard. Lithium Mel Rauz, ça c’est toi. Un nom aussi atypique que la personne qui le porte.
ÂGE: tu as fermé les vingt-quatre ans il y a quelques mois. Mais il suffit de te voir et de rester quelques minutes avec toi pour savoir que tu n’as jamais quitté l’adolescence. Irresponsable jusqu’au bout, tu l’assumes totalement. Enfin, de moins en moins depuis qu’il est là…
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: tu es née le vingt-trois octobre mille neuf cent quatre vingt douze, à New-York, la ville de l’Empire State. Pourquoi la précision ? Bah, tu ne sais pas.
NATIONALITÉ: tu es donc américaine de naissance, mais tu as glané quelques origines écossais de ton père et russe de ta mère biologiques.
ÉTUDES-MÉTIER: Actrice, tu es ce qu’on appelle une personnalité médiatique. Tu es née sous les feux des projecteurs et depuis, tu en as fait ton monde. Adulée par certains, haïe par d’autres, tu as fait couler l’ancre de la presse à scandales toute ta vie. Et même si aujourd'hui, tu es en "pause", il faut avouer quand même que ça te manque de ne plus faire la une des journaux... euuuh... de ne plus travailler ta passion.
SITUATION FINANCIÈRE: heu, si tu dis que tu pues le fric, c’est trop prétentieux ? Oui ? Bah, c’était le but.
ORIENTATION SEXUELLE: tu es pansexuelle. Pour toi, ça t’importe peu avec qui tu couches, avec qui tu sors. Du moment que c’est pas un animal et qu’il est assez canon pour te plaire, tu bouffes tout.
STATUT CIVIL: tu es célibataire, cela va de soi. Trop jeune, trop puérile, trop libre pour te caser. Mais tu as quand même un homme dans ta vie. Un petit bout de sept mois avec qui tu es mariée pour la vie depuis que tu as entendu son cœur battre pour la première fois…

ft. Lily Collins
©Liloo_59





All I want is everything.


Tu es une nymphomane diplômée, major de sa promotion. Tu as des pulsions sexuelles qu’il t’es difficile de contrôler. Le sexe et toi, c’est une grande histoire d’amour. Et tu assumes totalement. Depuis plus d’un an, tu n’as eu aucun rapport sexuel. Et ça te met dans un état de frustration incroyable. Ce n’est pas les amants qui manquent. Mais quelque chose te bloque. Tu as l’impression que tu trahirais ton fils si tu te remettais en selle. Tu as beau avoir vingt quatre ans, tu restes une ado dans ta tête. Ça se sent dans ta manière d’agir, de parler et même de réfléchir. Depuis que tu es maman, tu fais des efforts pour mûrir. Mais c’est le défi le plus difficile – et ma foi, très désagréable – qu’il t’es été donné de relever. Tu as un tatouage à l'arrière du cou et un autre au creux du poignet dont toi seule connait les significations. Tu as des tendances bipolaires, mais ce n'est pas cliniquement diagnostiqué alors tu t'en fous un peu. Tu n'aimes pas les animaux. La majorité te fait peur et l'autre minorité te répugne alors, même un chat à la maison, non merci. Ça t’arrive parfois de parler de toi à la troisième personne. Un tic du passé dont tu as du mal à te débarrasser. Aussi bizarre que ça puisse paraître, tu adores les dessins animés. Tu peux passer vingt quatre heures non stop à en regarder. Ce n'est pas parce que tu t'appelles Lithium que tu aimes pour autant la chimie. D'ailleurs, tu détestes tout ce qui est école et études en général. Pourtant, tu es une fille très intelligente. Même si bizarrement, ce n'est pas le premier trait de caractère que tu aimes afficher. On te prend souvent pour la gourde de service. Ça ne te dérange nullement. Pour ce que ça vaut, tu n'es pas une séductrice. Tu es juste très naturelle comme fille et apparemment les gens trouvent ça attirant. Ce n'est pas toi qui va t'en plaindre. Tu es une personne très trash, tu ne sais pas choisir les mots, tourner autour du pot, faire dans la demi-mesure. Quand tu ouvres la bouche c’est pour dire exactement ce qui te traverse l’esprit. Tu es quasiment sûre que le premier mot que prononcera ton fils sera "fuck", vu que tu le répètes au moins mille fois par jour. Tu détestes qu’on t’appelle Lili. Ça te fait criser. Sérieux, si on trouve que Lithium c’est trop long, qu’on t’appelle Mel. Mais Lili ? Tu ignores ou tu assommes. Tu es le genre de nana à être tout le temps en syndrome prémenstruel. Tu as toujours les nerfs à fleur de peau, explosant souvent pour un rien ou te mettant à chialer sans la moindre raison. Tu te soignes. Ou pas. Tu as un besoin constant d’affection. Tu aimes qu’on te câline, qu’on prenne soin de toi, qu’on te traite comme une princesse. Paradoxalement, tu as tendance à fuir ceux qui le font sans aucune intention derrière. Pour toi, chaque fois que quelqu’un fait quelque de gentil à son prochain, c’est parce qu’il attend une contrepartie. Et tu acceptes cette philosophie. Alors, quand on est adorable avec toi sans la moindre raison, ça te fait flipper. Tu fuis en général. Tu es une fille très capricieuse, très têtue et très casse-pied. Il faut vraiment t’aimer pour pouvoir te supporter. Tu aimes faire tout ce qui est en ton pouvoir pour avoir ce que tu veux, même user de tes charmes s’il le faut. Tu as plusieurs tics qui ne trompent pas quand on te connaît bien. Comme mordre ta lèvre inférieure quand tu hésites, trépigner du pied quand tu es impatiente ou frustrée, baisser les yeux quand tu as envie de quelque chose et que tu veux pas l’avouer, mouiller tes lèvres quand tu es excitée… une montagne de tics ! Oui, tu as un corps très expressif. Tu es une grosse dépensière. T’as vécu dans l’argent toute ta vie, il n’a même presque plus de valeur pour toi. Tu ne sais rien faire de tes dix doigts. Actrice tu es née, actrice tu mourras. Mais récemment, tu as dû te gérer presque toute seule, ce qui t’as permis d’apprendre beaucoup de choses. Comme comment faire tourner un lave-vaisselle. Avant, tu étais une bordélique finie. T’adorais vivre dans ton bordel. Même que quand on range, ça t’énerve, tu as l’impression d’être dépaysée. Mais depuis que tu as appris que ton bébé souffre de déficit immunitaire, tu es devenue hyper maniaque de propreté du jour au lendemain. C’est épuisant. Mais la santé de ton fils n’a pas de prix. La séparation d’avec tes parents te fait souffrir. Tu as envie de les recontacter, surtout depuis que tu es de retour à SF. Tu veux qu’ils fassent la connaissance de leur petit fils, qu’ils apprennent à le connaître, qu’ils passent du temps avec lui. Mais… c’est compliqué. Avant d’avoir Cameron, tu croyais que tu n’aurais jamais d’enfant de ta vie. Trop de responsabilités. Trop de cris. Trop de sacrifices. Mais aujourd’hui, tu n’imagines pas ta vie sans ton petit ange. Même si chaque fois qu’il te réveille la nuit, tu le maudis de tous les noms. Tu sais qu’il a des pouvoirs, qu’il n’est pas un enfant comme les autres. Plusieurs fois déjà, tu l’as retrouvé dans ton lit à tes côtés, alors que tu l’avais mis dans le berceau. Un instant il est là et l’autre il n’y est plus. Ça t’a fait peur au début, tu as cru devenir folle. Mais tu considères que ça a une explication. Il doit avoir hérité ça de son père. Il est différent et tu l’aimes encore plus pour ça. C’est un merveilleux petit garçon. Tu mourrais pour lui. Et tu serais capable de tuer quiconque voudra te l’enlever ou lui faire du mal.

ma vie, mon histoire


Ross et Bridget Curtis t’ont eu après un an et demi de mariage. Faut dire que tu étais un peu un accident de parcours quand même. D’après ce que tu sais, ta mère ne voulait pas avoir d’enfants avant au moins cinq ans, parce qu’elle ne voulait pas « prendre le risque de grossir trop tôt ». N’empêche, tu as pointé le bout de ton nez quand même et ils t’ont accueillis à bras ouverts. Fille unique, aimée, chérie, adorée… tout ce que tu as eu à lire sur le sujet était unanime : ils t’aimaient à la folie. Ils étaient de très mauvais parents mais leur amour et leurs efforts pour bien faire compensaient le reste. Tu n’as pas eu le temps de les connaître, ni de leur rendre cette adoration qu’ils te portaient. Ils sont morts, violemment assassinés par un tueur en série alors que tu avais à peine trois mois. Tu étais dans le berceau à côté, ils sont un peu morts sous tes yeux. Jusqu'à aujourd'hui, tu ne sais pas pourquoi le tueur t’a laissé la vie sauve. Il s’est penché sur ton berceau. Il t’a peut-être même pris dans ses bras. Mais il s’est contenté de te faire une marque à l’épaule avec le couteau ensanglanté. Une petite croix. La cicatrice est encore visible aujourd'hui. Quand tu la regardes, tu ne peux t’empêcher de penser qu’un jour, il reviendra finir son travail.

Keith et Gina Rauz t’ont récupéré suite à la tragédie. Ils étaient les meilleurs amis de tes parents et étaient désignés comme tuteurs légaux si jamais il leur arrivait malheur. Ça pour un malheur, on peut dire que s’en était un. Anyway, tu as atterri chez eux, gagnant de nouveaux parents ainsi qu’un grand-frère au passage. Tout aussi fous d’amour pour toi que les premiers. Tout aussi mauvais parents aussi. Pour eux, l’unique manière de rendre un enfant heureux, c’est de lui donner tout ce qu’il veut. Et bien évidemment, il y avait l’argent pour, alors le "tout" devenait vraiment "tout". Surtout toi qui n’est qu’une petite orpheline qui doit vraiment souffrir de la perte de ses parents, faire tout pour te rendre heureuse était en haut de la liste de leur priorité. Tu n’avais qu’à claquer des doigts pour avoir ce que tu veux. N’importe quoi. Au début, c’était génial, évidemment. Tu ne comprenais pas trop pourquoi ils étaient aussi particulièrement gentils avec toi, surtout qu’avec Cameron, ils étaient un peu plus rigoureux. Puis à sept ans, tu as compris. Une dispute avec ton frère et il t’a tout balancé. « Et puis, va te faire foutre d’abord ! T’es pas ma sœur, t’entends ? T’es pas la fille à mes parents alors dégages de chez nous ! Va t-en ! » Tu as dégagé en effet. Première fugue. C’est au poste de police qu’ils sont venus te repêcher après. Quand tu y repenses, c’est vraiment à ce moment là que tu as pété un boulon. Que tu as décidé de leur rendre la vie impossible.

Tu as eu une adolescence des plus tumultueuses. A seize ans, tu avais déjà perdu ta virginité depuis longtemps – même si tes parents te croyaient encore vierge – et ne comptait plus le nombre de garçons avec qui t’étais sortie. Actrice très talentueuse, tu as fait tes premiers pas devant la caméra avant même de savoir marcher. Tu as enchaîné les rôles depuis. Mais tu ne sais rien faire de tes dix doigts. Même t’occuper de toi-même, c’est un grand problème. Jeune, belle, riche et célèbre. Les gens te doivent la révérence, pour toi ça coulait de source. Reine des garces et des capricieuses, tu aimes pousser ton entourage à bout. Tu es la chouchoute de la presse à scandale, créant des sujets de controverses aussi couramment que Madonna se fait ingérer du botox. On te connaissait pour ce que tu étais : une gosse de riche capricieuse, casse-pied et totalement irresponsable. C’était parfait. Exactement l’image que tu voulais donner de toi.  

Ce soir c’est samedi soir. Et qui dit samedi soir, dit grosse partouze pour Lithium. Seize ans ou vingt-deux, qu’importe. Tu prends en âge mais ton caractère de princesse pourrie gâtée et irresponsable lui ne changera jamais. Les fêtes c’est un peu ton royaume. S’il y avait un monde de fêtes, tu y serais sûrement la reine. Surtout ce soir, soirée spéciale, ton frère vient avec toi. Il n’aime pas trop d’habitude mais ce soir tu as sortie l’artillerie lourde, tu lui as fait un gros chantage. Après une heure de flirt, de provocation et de danse à profusion, vous voilà dans l’une des chambres de la villa à vous envoyer en l’air comme des bêtes. Tu as toujours su qu’il était attiré par toi et tu en as toujours profité au cours de ces années. Et toi aussi un peu, il est trop canon, faut l’avouer. Ce soir, vous avez bien le droit de gouter au fruit défendu. Vous ne vous êtes même pas protégés mais on s’en fout, tu es sous pilule. Après cet inceste – qui n’en était pas un puisque techniquement vous n’êtes pas parents – tu réussis à te faire sauter par un autre gars beaucoup trop canon pour être rejeté. En fait, tu crois qu’il y a même eu un troisième… tu ne sais plus trop. Bref. Quand enfin tu décides que tu as trop écarté les cuisses pour la soirée, tu demandes à ton frère que vous rentrez. Vous êtes bourrés comme pas permis, pourtant à ta demande il prend le volant. Parce que oui, « C’est marrant de conduire bourré Cam, allez. Et puis, je m’occuperai de toi pendant que tu conduis… » Tu savais que c’était l’un de ses fantasmes. En fait sur toute la ligne, tu l’as conduit à sa perte. Un camion vous ait rentrés dedans alors que vous n’aviez même pas encore fait deux kilomètres.  

Deux mois et demie plus tard, tu es sortie de l’hôpital. Tu devais sortir le lendemain en réalité, mais tu as joué des coudes pour sortir avant. Seule. Tu as besoin de partir. De disparaître. De réfléchir. D’essayer de réapprendre à te regarder dans le miroir sans avoir envie de gerber. De parvenir à apercevoir un objet tranchant sans vouloir te l’enfoncer dans le corps. De fermer les yeux sans voir le visage de ton frère. D’entendre son rire la nuit. De te réveiller en sueur, les images de cette horrible soirée tournant en boucle dans ta tête. Les Rauz ont été réguliers à ton chevet pendant tout le temps où tu es restée dans le coma. Mais à ton réveil tu as dû fournir des explications. Tu aurais pu mentir, inventer une histoire rocambolesque. Mais tu t’es dit qu’ils méritaient de savoir. Tu as tué leur fils unique, la moindre des choses que tu leur dois, c’est la vérité. Alors tu leur a tout raconté. Absolument tout. Et depuis, tu ne les as pas revus. Tu as hésité mille fois à les appeler pour finalement laisser tomber. Que vas-tu leur dire ? « Désolée d’avoir conduit votre fils à l’abattoir »  ? ou bien « Attendez, il y a un espoir que l’enfant que je porte ne soit pas de Cameron » ? Ces gens t’ont accueilli comme leur propre fille et toi, tu as détruit leur famille. Tu en as assez fait pour une vie.

« Mademoiselle Rauz, essayez de vous calmer, je vous prie. La maladie de votre fils peu sembler grave mais je vous assure que le diagnostique rapide aidera beaucoup dans son traitement… » Il parle, il parle. Mais toi, tu ne l’entends plus. Tu es loin. Tu es… comme morte à l’intérieur. C’est encore ta faute. Une fois encore, ton irresponsabilité légendaire a frappé. Mais comment pouvais-tu savoir ? Ce n’était qu’un bouton il y a encore moins de quarante huit-heures. Un pauvre petit bouton de rien du tout. Il n’y avait rien de grave. Rien d’alarmant. Tu aurais dû l’emmener à l’hôpital tout de suite. Tu aurais dû… Mais ce n’était qu’un pauvre petit bouton, merde ! « … le contacter ? » Tu reviens un moment à la réalité, effaçant les larmes qui inondaient tes joues. « Pardon ? Contacter qui ? » « Le père de votre bébé. Es-ce qu’il pourrait prendre rendez-vous pour quelques examens médicaux ? » Misère. Double misère. « C’est indispensable ? » « Es-ce qu’il est mort ? » Comme tu aurais voulu que ce soit le cas, là tout de suite.  « Euh non… » « Alors, je dirais que c'est préférable, oui. Nous avons besoin de faire des analyses pour déterminer d’éventuels causes génétiques. Il n’y a qu’après cela que nous pourrons établir le traitement de Cameron. » Triple misère. « Je… je vais le contacter dans ce cas. » Pour ton bébé, tu serais prête à tout. Même rentrer à San Francisco. Affronter ton passé. Tes démons. Lui.

Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO: Bon en fait
ÂGE RÉEL: ça commence
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU BYW: à devenir long
SCHIZOPHRÈNE ? pour tout écrire.
UN MOT DE FIN ? Mais je vous aime toujoooooooooours

Recensez-vous


Code:
<ma>づ</ma> shay mitchell ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u61]lithium mel rauz[/url]

Code:
<ma>づ</ma> actrice ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u61]jessica stroup[/url]
MessageSujet: Re: Lithium ∞ 6,941 u ± 0,002 u... Vous ne savez pas ce que s'est ? Moi non plus. Lun 1 Mai - 20:00
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: toujours :spark:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 23/04/2017
♦ Posts : 170 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : Marina District, avec ses lapins, son chat, et parfois ses parents.


Voir le profil de l'utilisateur


Re Pile Electrique (je suis fan du prénom )
MessageSujet: Re: Lithium ∞ 6,941 u ± 0,002 u... Vous ne savez pas ce que s'est ? Moi non plus. Lun 1 Mai - 20:02
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
Mariés du mois Admin ♦ L'ouragan de la team
Mariés du mois
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 241 ♦ Rps : 72
♦ Adresse : A mi temps entre le Seven avec ton mari et Marina District avec tes frangins


Staryn Sélène Ariel Amset

White Tigress


Skylaryn "Entre le Ciel et les Etoiles"

Est-ce qu'il est trop tard
Pour une autre danse
Une autre romance
Je voudrais ce soir
Que ça recommence
Mais pour plus longtemps
Plus longtemps



"Family. I'm lost without you"

Voir le profil de l'utilisateur
Félicitation tu es validé(e) !
Bienvenue parmi nous et félicitations pour ta fiche !  

     t'es belle bébé

Tu entres officiellement dans le monde de By Your Way où tout est possible (ou presque)    

Maintenant que cette étape est terminée, je t'invite à faire quelques démarches afin d'installer ton personnage sur le forum et te permettre de venir t'amuser avec nous   J'en profite pour te rappeler de remplir ton profil et de générer ta feuille de feuille de personnage, qu'on puisse connaître tout (ou presque) de toi en un coup d'œil ;)

Tout d'abord tu peux commencer par créer ta fiche de lien par ici, et aussi faire un listing de tes rps, par ici. Je te propose également si tu as l'âme d'un joueur de te faire un sujet de Cap ou pas Cap, juste ici afin d'encore plus pimenter tes aventures !

Une fois que tu as fait tout ça, si tu as besoin de ramener ta famille, ton meilleur pote ou ton âme sœur, tu peux poster ta petite recherche par ici.

Pour étoffer la vie sociale de ton perso, il y a aussi une section réseaux sociaux : facebook, twitter et compagnie se trouvent  

Et parce qu'on a toutes et tous des âmes d'enfants, tu pourras continuer (ou commencer si tu ne l'avais pas déjà fait) de t'amuser et décompresser par  

Et si jamais tu as le moindre problème, notre équipe de charme et de choc est à ta disposition pleine et entière  

J'espère que tu vas te plaire sur BYW, plein de love sur toi  
MessageSujet: Re: Lithium ∞ 6,941 u ± 0,002 u... Vous ne savez pas ce que s'est ? Moi non plus.
Lithium ∞ 6,941 u ± 0,002 u... Vous ne savez pas ce que s'est ? Moi non plus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof
» L'Alternative au pétrole déja présente?
» [Quête] Il faut sauver nos oreilles ! (PV : Lithium Elfensen)
» TONY } Les liens de l'Homme de Fer
» [quête] Le livre d'Eibon (pv Alice, Alan, Lithium, Nyxia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: About the Identites :: Introducing Myself :: Fiches validées-
Sauter vers: