Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Narolan |1| You can't save me from myself.

MessageSujet: Narolan |1| You can't save me from myself. Mer 10 Mai - 16:55
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 06/05/2017
♦ Posts : 23 ♦ Rps : 2
♦ Adresse : Mission District.



Dead inside and here to kill you.

Voir le profil de l'utilisateur



You can't save me from myself.
Narolan #1
 
tu respires. respires, Naïa. respires. la cocaïne monte le long de ta colonne nasale. tes pupilles de serpent se dilatent instantanément. ton regard est vitreux. tu planes. autour de toi, c'est un grand bazar. les piles de vêtements s'entassent, propres ou sales, qu'importe, tu n'as pas d'armoires pour les ranger de toutes façons. ton matelas jonche au sol dans un coin. sale. sans drap. tu n'as pas besoin de drap pour dormir. tu n'as même pas besoin de matelas en fait. quelque part dans un autre coin traînent une table et une chaise. des bibelots par ci par là. de la poussière. des toiles d'araignées. les fenêtres closes. une obscurité presque totale dans l'unique pièce qui constitue le studio. une forte odeur des huit cigarettes que tu viens de fumer coup sur coup. une traînée de poudre blanche à même le sol. Toi.

couchée sur le dos, à même le sol, tu jouis. tu planes. tu ne réfléchis pas. tu ne penses à rien. tu es juste là. comme une morte. le regard dans le vide. des souvenirs qui passent. des fantômes qui crient. une solitude glaciale. c'est ta routine. ton train-train quotidien. soixante-dix pour cent de tes soirées, tu les passes comme ça. le corps présent, l'esprit dans une autre dimension. tu pries pour dormir. d'un sommeil profond. d'un sommeil duquel tu ne te réveilleras pas demain. mais Naïamé est le dernier démon au monde qui souhaite se faire choper par la mort. alors le lendemain, tu es encore là. seule. dopée. avec juste quelques dollars pour t'acheter du pain et de la drogue. c'est ta vie. c'est la belle vie. tu n'en rêves pas d'autres. parce que rêver, ça fait mal. rêver, ça désillusionne. alors, tu te contentes de ce que tu as. tu n'as pas le choix de toutes façons.

la nuit est encore jeune, dehors. tu pourrais sortir te trouver un client qui veuille bien te baiser pour quelques dollars. tu le tuerais probablement ensuite, parce que Naïamé rage ce soir, et quand Naïamé rage, il n'y a jamais de survivant. tu irais bien, oui. tu as envie de baiser. tu as envie de tuer. tu as besoin d'argent pour ta dose de demain. trois raisons amplement suffisante pour sortir. tu te relèves légèrement pour renifler quelques millimètres de la poudre blanche étalée au sol, puis tu te laisses retomber. tu pourrais, oui. mais tu n'as pas envie de sortir. pas envie de voir du monde. personne. tu te suffis pour ce soir. demain on verra. demain...

la porte dégarnie de ton studio infecte s'ouvre brutalement. tu bouges pas. tu es inerte. mais tu n'es pas contente. t'as pas besoin de regarder pour savoir qui vient d'entrer dans ton sanctuaire, bouleverser ta paix. lui. la dernière personne au monde que tu voudrais voir. - La politesse veut que tu frappes avant d'entrer, connard, tu balances d'une voix pâteuse, lourde et tremblante.

© Belzébuth
MessageSujet: Re: Narolan |1| You can't save me from myself. Jeu 11 Mai - 12:53
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 328 ♦ Rps : 58
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
Celui qui a dit qu'on mérite tout ce qui nous arrive dans la vie est un pauvre connard de merdeux. Parce que toi, tu ne vois pas du tout ce que t'as pu faire dans cette vie ou dans une autre qui mériterait que tu sois obligé de veiller sur cette petite brunette démoniaque qui te donne envie de la renvoyer en enfer à chaque fois que tu la vois. Enfin... obligé était un bien grand mot. Mais n'empêche que tu n'avais pas trop le choix. Ton empathie naturel t'énerve dans ces moments là. Mais le fait est que tu es quasiment le seul espoir de survie de Naïa. Comment on fait pour sauver quelqu'un qui n'a aucune envie d'être sauvé ? En temps normal, tu l'aurais tué de tes propres mains. Depuis fort longtemps. Mais voilà. Il y avait ce truc... Tu ne saurais dire quoi mais il y avait ce truc qui t'en empêchait. Elle a beau être au fond - mais alors totalement au fond - du trou, tu ne te décides pas à la lâcher. Pour toi, c'est presque une mission de la sauver. De lui donner une raison de vivre. Lui redonner plus de goût à la vie et... et moins de goût à la cocaïne, penses-tu en ouvrant la porte, regardant la traînée de poudre blanche sur le sol.

Sortant un mouchoir de ta poche, tu t'essuies les mains, d'un air de dégout. Tu détestes toucher du n'importe quoi. Et tout dans le caveau de Naïa était infecte et dégoutant, y compris le poignet de sa porte. Reprenant un air impassible et ignorant royalement la pique qu'elle te sort, tu actionnes l'interrupteur, inondant la pièce d'une lumière blanche. C'était... c'était indescriptible. Ce n'était pas la première fois que tu mettais les pieds dans son taudis et tu étais sous le choc à chaque fois. Tu ne sais pas ce qui te répugne le plus, la misère ou la saleté. Comment elle peut vivre dans ça ? T'as cherché à la faire déménager une fois mais peut-être que tu n'avais pas été assez ferme. Ce soir, ce sera une autre danse. Tu veux bien concevoir que quelqu'un se complaise dans sa misère, mais pas si ce quelqu'un a le choix de vivre autrement. Faisant un tour circulaire, ton regard se pose enfin sur elle. Et la colère que tu ressens est sans nom.

Tu t'approches d'elle, t'accroupis et lui saisis la mâchoire pour relever sa tête. - Tu en as pris assez pour la soirée, tu crois ? T'en veux encore ? Hein ??! siffles-tu d'une voix sourde. Tu passes une main dans la poudre au sol et tu lui badigeonnes le visage avec la cocaïne bon marché, la forçant à en inhaler et à en avaler. T'as même pas peur qu'elle en fasse une overdose, tellement tu es en rage. Après deux trois passages, tu finis par balancer violemment sa tête contre le sol. - Debout ! aboies-tu en te relevant. Elle ne semble pas vouloir t'obéir alors tu déclenches ton pouvoir, commençant à littéralement chauffer le sang circulant dans ses veines. - Tu as trois secondes pour te relever avant que je ne te transforme en pâté pour chien ! Tu es sauvage, méchant et inhumain mais tu as compris depuis longtemps que c'est comme ça qu'il fallait être avec elle. Même si tu adores torturer, tu ne le fais pas plaisir quand il s'agit de Naïa. Parce qu'elle souffre. Et étrangement, ça te fait du mal aussi.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Narolan |1| You can't save me from myself. Ven 9 Juin - 13:08
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 06/05/2017
♦ Posts : 23 ♦ Rps : 2
♦ Adresse : Mission District.



Dead inside and here to kill you.

Voir le profil de l'utilisateur



You can't save me from myself.
Narolan #1
 
la rage. t'as envie de le tuer. de lui arracher la vie de la pire manière qui soit. parce qu'il te fait souffrir. et qu'il est bien l'une des seules personnes au monde qui arrive à le faire. c'est pour ça que tu le détestes. parce qu'avec lui, tu es impuissante. vulnérable. faible. pathétique. il te badigeonne de cocaïne. frappe violemment ta tête contre le sol dur. tu pleures. tu rages de frustration. n'importe qui à sa place se serait déjà retrouvé mort pour avoir osé de traiter de cette manière. n'importe qui se serait retrouvé mort simplement pour être entré chez toi sans permission. mais Yulen n'est pas n'importe qui. et c'est ça le problème. ton mentor dans ton métier de tueuse. celui qui te gère, toi et tes missions. mais encore plus que ça. celui qui te voit comme une personne et pas comme un animal. il te trouve encore une âme. une âme qu'il veut à tout prix sauver. une âme qu'il ne peut pas sauver.

tu te relèves tant bien que mal, faisant appel à tes forces démoniaques pour tenir sur tes deux jambes. parce que tu sais qu'il va mettre sa menace à exécution si tu lui tiens tête. tu as déjà goûté à son pouvoir. plus jamais ça. tu le regardes sans mots dire pendant quelques minutes, luttant pour faire le tri entre réalité et hallucinations. ton cœur bat sourdement, dans un battement irrégulier. tu manques d'air. tu étouffes. une gorgée d'un sang noirci et amer te monte à la gorge, s'échappe. tu tangues. tu tiens pas. tu tombes à genoux, ton œsophage en feu. - je te déteste, Yulen. je te hais. j'espère qu'un jour tu vas crever et salement crever même. tu pleures. tu rages. tu le détestes. tu l'aimes. il est sadique avec toi. parce qu'il sait que c'est le seul moyen de provoquer un semblant d'émotion en toi. et tu l'aimes pour ça. parce qu'il est la seule personne au monde qui te fait encore te sentir un tout petit peu vivante.

© Belzébuth
MessageSujet: Re: Narolan |1| You can't save me from myself. Dim 18 Juin - 18:57
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 328 ♦ Rps : 58
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
- Peut-être que ce sera le cas, chérie. Mais je doute fort que tu restes vivante jusque là pour le voir, tu lui répliques, mauvais. Ses paroles te font mal et même si tu te consoles en te disant qu'elle ne pensait pas réellement ce qu'elle disait, ça n'empêche que ses mots t'atteignent quand même. C'est dingue parce qu'au début quand on te l'a confié, tu t'es dit que ce serait la pire plaie de ton existence. Une gosse paumée sur laquelle fallait veiller, rien de pire. Tu t'étais juré que la relation entre vous resterait strictement professionnel, ce qui au début était pas trop mal vu à quel point elle était douée pour envoyer des gens dans leurs tombes. Naïa tue avec une froideur à glacer le sang. Parfois, même toi, elle parvient à t'effrayer. Mais plus le temps passait, plus tu avais du mal à fermer les yeux sur le chaos complet qu'était sa vie. Tu ne sais même plus à quel moment tu t'es mis en tête de l'aider à s'en sortir. Tu t'es juste retrouvée mêlé à sa vie privée, à essayer de la faire sevrer de la drogue, de la faire déménager de cet appartement miteux, de lui faire faire des activités que toute jeune fille de son âge aime faire. Mais Naïa n'est pas comme toute jeune fille de son âge. Et surtout: Naïa n'a absolument aucune envie que tu l'aides. Dommage pour elle, ce n'est pas ça qui va t'arrêter. Te concentrant légèrement, tu commences à monter la température de son corps. Tu chauffes son sang, comme si tu l'avait littéralement mis au feu. Ses hurlements te parviennent, augmentant bizarrement ta colère. - Je t'ai ordonné de te lever, je crois ? tu répètes, glaciale. Si elle pouvait le faire, elle te tuerait sûrement sur le champ. Le problème, c'était que pour une raison dont tu garderas encore longuement le secret, Naïa n'avait absolument aucun pouvoir sur toi. En fait, ses pouvoirs se retrouvaient comme paralysée quand ils étaient dirigés contre toi. Face à toi, elle était en tout point comme une Humaine normale. Et c'est l'une des choses qui l'enragent le plus. Tu arrêtes ta torture et tu attends qu'elle se relève, totalement froid. - Tu es la chose la plus pathétique qu'il m'ait été donné de voir. Quand je te regarde, j'ai envie de te buter mais je ne sais même pas si tu mérites de mourir, en fait. Sortant un mouchoir de ta poche, tu la soutiens alors qu'elle menaçait de tomber à nouveau et tu essuies le sang qui suintait de sa bouche. Tes gestes tendres contrastaient avec toute la méchanceté dont tu faisais preuve à son égard. Tu jettes le mouchoir d'un air dégoûté avant de sortir une petite fiole contenant un sirop bleu. Avant même qu'elle ne pense à riposter, tu menaces - Tu bouges, je te crève les yeux. J'en suis capable, tu le sais. Ouvrant le contenant, tu verses l'entièreté du liquide dans sa bouche, l'obligeant à l'avaler. - Continues de te défoncer et je continuerai à te faire subir ça. Maintenant, on y va. Retirant ton manteau, tu la lui passes sur les épaules avant de l'entraîner vers la sortie. Tout ce que tu veux, c'est sortir au plus vite de cet endroit infect.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Narolan |1| You can't save me from myself.
Narolan |1| You can't save me from myself.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» [Mécanisme] Système de fichiers save et MAJ du jeu
» Save the last Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: San Francisco City :: Mission District :: Les logements-
Sauter vers: