Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley

MessageSujet: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Jeu 11 Mai - 11:47
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui *_*
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 11/05/2017
♦ Posts : 154 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : Appartement en sous-sol à Mission District


Voir le profil de l'utilisateur


Hadley Ava Lewis

responsible, or not !

NOM: Lewis, un nom de famille assez lambda, dans les pays anglophone en tout cas ... Enfin je le suppose, je n'ai pas beaucoup voyagé alors je ne pourrais pas vous le certifier à 100%. J'aime me dire que mon nom de famille était le prénom d'un de mes auteurs préférés, Lewis Carroll. Je me sens un peu plus proche de lui. C'est un peu stupide, je vous l'accorde, mais on trouve son bonheur là où on peut, non ?
PRÉNOMS: Hadley, un prénom typiquement anglais, mixte selon ce que j'ai compris. Moi je l'aime bien, je n'ai pas rencontré beaucoup d'Hadley dans ma vie alors je me sens un peu "unique", mais bon, comme je vous le disais, je n'ai pas beaucoup bougé de mon Texas natal alors forcément je ne risque pas de faire leur connaissance. Ava est un prénom germanique, héritage familial venant de ma mère. Elle tenait à ce que ses enfants aient une trace de son héritage germanique. Là où mon frère l'a en premier prénom, j'ai choisi de le garder en deuxième prénom, non pas que je n'aime pas Ava mais je suis habituée à ce qu'on m'appelle Hadley.
ÂGE: 22 ans. Je suis un peu le bébé de la bande, celle qui est l'ombre de son grand-frère. Mais sans lui, je ne serai plus là aujourd'hui alors je suis prête à être son ombre toute ma vie s'il le faut.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: 12 septembre 1994, à Austin au Texas.
NATIONALITÉ: Je suis américaine, mais j'ai des origines allemandes grâce à ma mère.
ÉTUDES-MÉTIER: Je viens tout juste de commencer l'accueil du salon de tatouage où travaille mon frère. Je n'y connais pas grand chose, mais répondre au téléphone, prendre des rendez-vous et accueillir les gens, ça ne doit pas être trop compliqué.
SITUATION FINANCIÈRE: Sans un sous. Non pas que je suis particulièrement dépensière mais mes problèmes de santé font que je ruine un peu tout le monde autour de moi. D'abord mes parents, ensuite mon frère et maintenant moi. Tout ce que j'ai gagné, je l'ai mis de côté pour payer mes soins médicaux.
ORIENTATION SEXUELLE: Bisexuelle
STATUT CIVIL: Célibataire

ft. Amelia Zadro
©copyright de l'image





Carpe Diem

Dites nous en quelques points tout ce que vous voulez sur la personnalité de votre personnage: traits de caractère, habitudes, tics, tocs, hobbies, phobies, manies, passions, traits physiques particuliers... Tout ce que vous voulez *_*

Je viens d'une famille ouvrière. Mes parents n'ont jamais fait de grandes études, ils ont un travail tout à fait respectable mais qui ne leur permet pas de vraiment mettre de côté pour nous payer des vacances. Ils ont essayé d'économiser pour les études à mon frère mais quand je suis tombée malade, c'est devenu de plus en plus compliqué pour eux de faire front entre les études de mon frère et mes soins médicaux. J'ai malgré tout eu une enfance tout à fait ordinaire. J'ai eu l'amour et l'attention de ma famille, je suis allée à l'école comme n'importe quelle gamine de mon âge, j'ai eu des amies, je suis allée à des goûtées d'anniversaire, bref, j'ai eu une enfance tout à fait normale. J'ai toujours été très proche de mon frère Wolfgang. Nous avons certes 8 ans d'écart mais nous avons toujours été très proches et plus encore quand je suis tombée malade. Quand mes parents n'ont plus pu payer mon insuline, il a commencé à participer aux frais médicaux, se sentant certainement coupable que les économies de nos parents partent dans ses frais scolaires. Depuis lors, il n'a jamais cessé d'envoyer de l'argent, même quand il a disparu de la circulation durant quasiment 3 ans. J'avais toujours de ses nouvelles par lettre, bien entendu, mais durant cette période, je ne l'ai plus vu, ce qui m'a causé beaucoup de peine. Vers mes 12 ans, ma vie a changé du tout au tout. J'étais une gamine tout à fait normale, sans histoire, avant que le diabète fasse partie de ma vie. Je souffre de diabète de type 1, je suis la seule dans ma famille a avoir cette maladie. J'ai commencé à avoir souvent soif et à uriner fréquemment. Personne ne s'est particulièrement inquiété, je buvais beaucoup, il était donc normal que j'aille souvent au toilette pour évacuer. Ce qui a commencé à inquiéter ma mère c'est de me voir autant manger, sans pour autant prendre un gramme. Au contraire, j'avais plutôt tendance à perdre un peu de poids. Rien de bien alarmant, mais rien de normal non plus. J'étais plus fatiguée, j'avais dû mal à me réveiller le matin. C'est quand j'ai commencé à perdre connaissance, qu'ils ont commencé à se dire qu'il y avait vraiment un problème. J'ai fini par être diagnostiqué diabétique. En soit, ce n'est pas une maladie rare où aucun remède n'a été trouvé ou un truc du genre, mais ça demande quand même beaucoup de soin. Je dois vérifier souvent mon taux de glycémie et je dois m'injecter fréquemment de l'insuline. Tout ça coût de l'argent. Depuis mes 12 ans donc je fais attention à tout. J'évite de manger trop gras ou trop riche. Arrivée à l'âge où on commence à boire, on m'a clairement fait comprendre que je n'aurai pas le droit ou alors de façon très raisonnable. Je n'ai quasiment aucune liberté, mes parents ont trop peur qu'il m'arrive quoi que ce soit. Je dois prendre mes repas à heure fixe, je dois avoir un bon repos et ne pas trop sortir avec mes amis. Bref, autant mon enfance était pleine d'insouciance et de joie, autant mon adolescence fut un véritable calvaire. J'étouffais littéralement. Je pratique la danse depuis que j'ai 12 ans. Il était important que je pratique un sport, soit disant que c'est mieux quand on a le diabète. Je suis prête à les croire. Bref, je n'ai pas mis bien longtemps avant de jeter mon dévolu sur la danse. J'ai toujours été fascinée par les ballets et les danseurs, j'ai toujours trouvé qu'ils avaient beaucoup de talents, de grâce et de légèreté. Je voulais devenir un petit rat d'opérai, devenir une grande danseuse professionnelle. RIP mon rêve. J'ai eu beau passer des heures à danser, jusqu'à épuisement, je n'ai jamais atteint le niveau suffisant pour envisager une carrière dedans. Pourtant j'ai mis ma santé en jeu pour atteindre mon rêve, mais on a vite fini par me calmer et me menacer de m'interdire de danser si je ne devenais pas raisonnable. J'ai dû donc tirer un trait sur mon rêve. J'ai mis du temps à digérer cet échec mais aujourd'hui, je tente de voir ça plus comme une passion que comme le but ultime de ma vie. Je ne vous dis pas que j'y arrive, mais je tente en tout cas. J'ai toujours eu très peur de l'eau. J'ignore pourquoi mais depuis mon enfance, à chaque fois que mes parents m'emmenaient à la piscine, je hurlais quand ils me mettaient dans l'eau. Du coup, difficile dans ces conditions là d'apprendre à nager quand la simple vue d'une piscine, d'un lac ou de la mer nous fait paniquer. Ils ont tenté de m'initier, me montrant que je ne craignais rien, mais rien à faire, une fois que je n'ai plus pied, je panique et je sors directe. Je ne sais donc pas nager. Parfois je me dis que c'est dommage, que je rate quelque chose. Quand je vois tous ces gens s'amuser dans l'eau, sans craindre pour leur vie, je les envie, je me dis que ça pourrait être moi. On me dit souvent que c'est génial de barboter, d'aller le plus loin possible, de faire de la plongée sous marine et tout le tintouin, que c'est une forme de liberté. Sauf que moi, ça s'apparente plus à une forme de cauchemar. Je me suis forcée et à chaque fois, j'ai fait une crise de panique. Alors j'ai fini par abandonner l'idée. Je peux déjà me poser sur la plage pour admirer la mer ou le lac, c'est déjà un bon début, on ne va pas m'en demander trop. Je suis allergique au chocolat. Je sais c'est nul. Enfin, je suppose en tout cas, parce que moi, la seule fois j'ai essayé, j'ai été conduite d'urgence à l'hôpital, alors c'est vrai que pour être honnête, ça ne me tente pas des masses de recommencer l'expérience. Mais quand j'en parle autour de moi, les gens me plaignent, ils me disent que je rate quelque chose, que c'est vraiment trop bon et tout le tintouin. Ce n'est pas une grande perte pour moi, j'ai passé mon existence a éviter d'en manger, je peux continuer comme ça longtemps. Autant je peux me passer du chocolat autant je ne me lasserai jamais de manger des fruits à coque, genre noix, noisettes, noix de cajou, pistaches, amande etc. J'en ai tout le temps sur moi, j'adore ça. J'adore aussi manger des baies. Je ne me nourrirais que de ça si je m'écoutais. Mais je ne m'écoute pas ou plutôt on fait en sorte que je ne m'écoute pas. Je suis aussi une grande fan de glace. Mais là pareil, je ne peux pas me nourrir que de ça, je doute que mon diabète soit d'accord. Malgré tout je me fais quelques plaisir de temps en temps, je trouve ça trop bon. Le sorbet au citron est ma glace préférée. Sinon j'adore la glace au café, à la noix de coco, au caramel, le sorbet à la framboise, etc. Je suis végétarienne. Je suis contre l'abattage des animaux, surtout en masse. Je trouve ça inhumain et contre nature. J'aime la nature, j'aime l'idée d'être en harmonie avec elle. J'aime me promener pied nue, admirer la faune et la flore. Je milite pour la protection de l'environnement, c'est un sujet qui me tient très à coeur. Je suis contre la violence, sous toutes ses formes. Je préfère me prendre des coups plutôt que d'en donner. Quand on croit mourir, on a tendance à tenir à la vie et à la chérir bien plus que quand on se croit invulnérable. Je sais que si je ne fais pas attention ou si on n'a plus d'argent pour payer mes traitements, je pourrai faire une croix sur mon avenir. Alors je profite de chaque instant présent au maximum, comme si demain n'existait pas. Mais je n'ai pas toujours fait ça. C'est assez récemment que j'ai pris cette décision, en voyant que je gâchais ma vie à faire constamment attention et en passant à côté de tous les plaisir qu'elle pouvait m'offrir. Il y a des gens qui se méfie de l'amour et qui l'évite comme la peste, parfois je me dis que je devrais faire pareil. Je tombe amoureuse très facilement, trop si vous voulez mon avis. Je fais trop facilement confiance, ce qui signifie que n'importe qui, avec de bonnes ou de mauvaises intentions, peut arriver à ses fins avec moi. Trop naïve certainement, trop certaine que le monde est beau et merveilleux, incapable de voir le mal chez les autres. J'ai eu le coeur brisé un nombre incalculable de fois et pourtant, à chaque fois que je me dis que ce sera la dernière fois, je retombe dans les affres de l'amour. Enfin en tout cas moi j'aime, la personne en face, ce n'est pas toujours le cas. Bonne poire, comme dirait l'autre. Trop bonne, trop conne.

La Télékinésie

Selon les points ci-dessous, dites nous en un peu plus sur votre côté surnaturel. Tous les petits détails comptent. *_* Les questions sont là pour vous donner une idée de ce qu'on veut savoir, ne vous sentez pas obligés d'y répondre à la lettre.

づ Découverte et nature du don: La découverte de mon don est assez récente, quelques mois, tout au plus. Je me souviens comme si c'était hier. J'étais en dialyse, m'ennuyant ferme. J'avais fini mon ouvrage et il me restait encore pas mal de temps avant que ma dialyse se termine. Ma mère était partie se chercher un café, me laissant seule. Je sais qu'elle en a profité pour aller fumer sa clope. Elle ne fume jamais quand je suis dans le coin, elle a bien trop peur que ça puisse jouer sur mon état de santé. Bref, je m'ennuyais donc et je jouais avec mon marque page, sauf qu'évidemment, maladroite comme je suis, je l'ai fait tomber par terre. Impossible de l'attraper sans me lever. J'ignore pourquoi, mais souvent je suis comme une gosse, j'ai bien imaginer avoir des pouvoirs magiques. Peut-être que c'était parce que j'avais regarder Star Wars deux jours avant et que je voulais tester si j'avais la force ou un truc du genre. J'ai donc tendu ma main vers le marque page, je l'ai fixé intensément et j'ai imaginé que j'arriverai à le faire bouger. Au début rien ne se passa, jusqu'à ce que le marque page bouge un peu. Surprise, je me suis dis que c'était juste mon imagination qui m'avait joué des tours, sauf qu'en insistant encore, il se remit à bouger. Ma mère est arrivée à ce moment là et en me voyant faire, elle a ramassé le marque page pour moi et me l'a tendu. Elle n'a rien vu, mais moi je sais ce que j'ai vu. Depuis ce jour, je n'ai de cesse de tester mon "pouvoir". Au début c'était plutôt un échec, mais avec le temps et de l'acharnement, je commence à voir des résultats. Rien de transcendant en soit, je ne peux pas faire voler une voiture ou un truc du genre, mais je peux faire bouger, un peu, des petits objets et c'est trop cool. Un peu effrayant, mais génial.

づ Mécanisme de déclenchement et fonctionnement: Je ne maitrise pas assez mon don pour être très précise sur tout ça. Je sais qu'il fonctionne pas la pensée. Je sais que je dois me concentrer longuement sur un petit objet pour arriver à le faire bouger et que je dois user de patience, parce que ça ne se fait pas en un claquement de doigt. Je dirais qu'il faut que je sois au calme, mais c'est surtout parce que je l'ai toujours fait seule. Vous imaginez, si quelqu'un me voyez faire ? Je me retrouverai sur une table d'opération, à me faire disséquer le cerveau, non merci. Il m'est déjà arrivée, une ou deux fois à voir des objets bouger quand je suis très énervée, mais ce n'est pas un état dans lequel je suis souvent alors je ne saurai dire si je suis capable ou non de le contrôler sous une forte émotion. Je le découvrirai assez vite je dirai.

づ Inconvénients: On ne va pas se cacher, j'ai souvent de forte migraine quand j'utilise trop mon don. En même temps, vu le temps que ça prend pour déplacer un peu un objet, j'ai envie de dire que c'est normal. Cela me demande beaucoup d'efforts pour arriver à un petit résultat. Je sais qu'avec le temps, ça viendra plus naturellement et j'espère que mes migraines disparaitront, mais pour le moment, c'est assez gênant. Après c'est vrai que je passe beaucoup de temps à tenter de faire bouger des objets, alors ça joue sur mon sommeil, mais même sans ça, ça me fatigue quand même pas mal. Je ne sais pas trop pourquoi, ça doit me demander beaucoup d'énergie, un truc du genre. Après je n'y connais pas grand chose dans le domaine, je suis une parfaite novice qui joue avec un don qu'elle ne maîtrise pas et qu'elle ne connaît pas. Ca peut-être dangereux.

づ Maîtrise et Contrôle: 1 ... peut-être 2 et encore je suis généreuse avec moi-même. Non pour être honnête je ne maîtrise rien du tout. Je découvre à peine mon don, j'ignore comment il fonctionne vraiment. Peut-être que je m'y prends très mal et que c'est pour ça que j'ai mes migraines.

づ Autres précisions: Personne n'est au courant pour mon don. C'est très récent, j'aimerai attendre d'en savoir plus avant de commencer à en parler. Je pense que le premier à être au courant sera mon frère, parce que j'ai une totale confiance en lui. Mais pour le moment je garde tout ça pour moi et je tâche de ne pas en user en public.


ma vie, mon histoire

Racontez-nous en cinq points ou plus les détails importants de la vie de votre personnage. En mode histoire ou en mode rappel d'évènements importants qui ont fait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Dites nous tout, on veut tout savoir *_*

Jusqu'à mes 12 ans, ma vie était tout à fait normale. J'ai vécu dans une famille aimante. Mes parents sont des personnes assez simples, qui n'ont jamais fait d'études, qui ont un travail assez lambda, qui leur permet de vivre mais pas de pouvoir vraiment se faire plaisir. Ils ont eu un fils, Wolfgang et 8 ans plus tard, ils m'ont eu moi. J'ai été un peu la surprise, ils n'avaient pas particulièrement prévu d'avoir un second enfant, je suis l'accident, mais le genre qu'on aime et pas forcément celui que l'on regrette. On vivait assez simplement. On vivait dans un appartement un peu miteux à Austin, pas très grand, mais suffisant pour nous. J'avais une vie assez banale. J'allais à l'école, j'avais des amis, j'allais à des goûters d'anniversaire sans me soucier s'il y avait trop de sucre dans le gâteau ou non. Je savais que j'étais allergique au chocolat, c'était bien la seule chose dont je faisais attention. Mais ma mère prévenait toujours les mamans de mes petits camarades, histoire que je ne me retrouve pas à l'hôpital pour rien. J'avais une vie normale. Je n'étais pas la fille la plus populaire de mon école mais j'avais un petit groupe d'amis et ça me suffisait largement. J'aimais ma vie, elle était simple mais elle me correspondait. Bien entendu, comme tout enfant de mon âge, je rêvais d'avoir un poney pour mon Noël ou la dernière barbie à la mode, sauf que mes parents n'avaient pas les moyens de m'offrir ce genre de présents - ni la place pour Caramel ... oui, si j'avais eu un poney, je l'aurai appelé Caramel, un problème avec ça ? Je bougeais beaucoup, j'aimais courir dans tous les sens, rire, m'amuser. J'étais pleine de vie et d'insouciance.

Et puis vers mes 12 ans, j'ai commencé un peu à changer. Je mangeais beaucoup pourtant je ne prenais pas un gramme, au contraire j'avais tendance à en perdre un peu. Rien de bien alarmant en soit mais je n'étais déjà pas bien grosse de base, il ne fallait pas trop que je perde non plus. Je buvais beaucoup d'eau, j'avais la sensation de ne pouvoir étancher ma soif. Du coup, vu que je buvais beaucoup, j'allais très souvent au toilette. Même après une bonne nuit de sommeil, j'avais tendance à être encore fatiguée, comme si je n'avais pas dormi de la nuit. Je somnolais en cours. Et puis mon état a commencé à empirer, je tombais dans les pommes. Une première fois, on peut croire que ce n'est rien, une baisse de tension ou quelque chose dans ce genre là. Mais au bout de 2 ou 3 fois, on commence à se poser des questions. Je vais voir le médecin et le diagnostic tombe, je suis diabétique de type 1. En soit, rien de bien dramatique mais je vais devoir contrôler se que je mange, ce que je bois, contrôler mon taux de glucide dans le sang, m'injecter des doses fréquentes d'insuline, etc. Ma vie change du tout au tout. Mon insouciance prend un coup dans l'aile. J'ai l'impression d'être épié de toute part, je n'ai plus le droit de ne rien faire. Il faut que je mange à heure fixe, que je fasse du sport, que je fasse attention à mon alimentation. Mes soins demandent de l'argent, argent que mes parents n'ont pas forcément. Ils ont payé déjà les études de mon frère, ça commence à leur faire beaucoup d'un coup. Mais ils n'ont pas le choix, il faut bien me soigner. Alors ils travaillent plus dur, font des heures supplémentaires pour payer mon insuline. Au bout d'un moment, mon frère commence à participer aux frais médicaux, pour soulager un peu mes parents. Il a toujours été là pour moi Wolfgang, on a toujours été proches.

La danse est mon échappatoire à tout ça. Je ne suis pas condamnée à mort, bien entendu, certains ont des maladies bien plus grave que la mienne, mais ce serait tellement plus facile si mes parents avaient les moyens de payer mon insuline. Je les vois se crever à la tâche pour moi et ça me bouffe. Alors je me plonge dans la danse, pour oublier mon quotidien trop routinier à mon goût. Je suis inscrite à un club, mais je travaille beaucoup toute seule. J'ai toujours rêvé d'être une danseuse professionnelle, sauf que j'ai commencé tardivement et que je n'ai pas forcément la souplesse ou la discipline qu'il faudrait pour en devenir une. J'aime me laisser porter par la musique, mais il est vrai que je n'aime pas forcément suivre une chorégraphie spécifique. Pourtant je m'exécute, je suis le mouvement, je m'adapte et je tente de faire au mieux. Je m'entraine beaucoup, jusqu'à l'épuisement. Ma santé en prend un coup, j'ai 15 ans et je joue soit disant avec ma vie. Il faut que je ralentisse, je ne vais pas pouvoir continuer comme ça. Mon corps a besoin de repos, de manger à heure régulière. Je ne suis pas raisonnable, je ne l'ai jamais été, de base, ce n'est pas dans ma nature, même si je me force à l'être. Je m'emballe, je m'énerve, je veux devenir une danseuse professionnelle. On tente de m'expliquer que ce n'est pas possible, qu'il faudrait que je redouble d'efforts et que mon corps ne pourra pas suivre. Qu'il faut que je sois raisonnable, que je dois ralentir le rythme et ne plus voir la danse comme un but ultime mais comme une passion. J'ai le coeur brisé, ma première peine de coeur de ma vie. Je ne serai jamais danseuse professionnelle. Je mets du temps à digérer l'information, mais je finis par la faire rentrer dans ma caboche. Aujourd'hui c'est bon, j'ai compris le message, mais ça à mis du temps. Beaucoup de temps. Je suis un être passionné, quand j'aime c'est à 200%.

J'ai 20 ans et j'ai passé ma vie à être raisonnable. Je suis lasse de tout ça, je veux vivre, j'ai soif de découverte et d'aventure. Je veux partir aux quatre coins du monde, comme Wolfgang, pour découvrir de nouvelles choses. J'aimerai savoir dessiner comme lui, avoir un don artistique. En dehors de la danse, je ne sais rien faire d'autre. Je suis juste admirative des talents des autres. J'ai obtenu mon diplôme avec une bonne moyenne mais pas assez bonne pour avoir des bourses et mes parents n'ayant pas d'argent pour me payer des études, j'ai fait une croix sur l'université. Je suis rentrée dans le monde du travail. La journée j'avais quelques heures comme serveuse dans un petit restaurant de quartier et le soir, je gardais des enfants. Je ne me faisais pas des cent et des mille mais au moins ça me permettait d'économiser un peu. Je vivais encore chez mes parents, du coup je ne payais pas de loyer et heureusement, je ne sais pas où j'aurai trouvé l'argent pour ça. Et puis j'ai une amie qui m'a proposé que je l'accompagne au springbreak. Elle était étudiante en 2ème année de Droit et avec ses potes, ils avaient loué deux chambres d'hôtel pour l'occasion au Mexique. Je n'avais qu'une partie du transport à payer et l'alcool là bas mais comme elle me l'expliquait, ce serait simple de me faire payer des coups. J'ai hésité un peu, mais j'ai fini par accepter. J'ai raconté des bobards à mes parents, sinon ils ne m'auraient jamais laisser y aller et ils auraient certainement eu raison. Inconsciente, je ne voyais pas le mal à m'amuser un peu. J'en ai profité un jour et demi si vous voulez tout savoir. A partir du moment où j'ai bu mon deuxième verre, tout est parti en cacahuète. J'ai oublié tous mes problèmes, malheureusement, eux ne m'ont pas oublié. L'abus d'alcool, le manque de sommeil, de nourriture grasse et les horaires décalés ont eu raison de mon corps. Je me suis écroulée au milieu de la plage et j'ai été transporté en urgence à l'hôpital. Mes reins ont lâché, visiblement ils n'étaient déjà pas dans un très bon état de base, à cause de mon diabète, mais j'étais surveillée et j'aurai pu vivre longtemps avant qu'ils me lâchent. Malheureusement une erreur et ma vie en a pris un sacrés coup. Aujourd'hui, je dois faire des dialyse régulièrement pour nettoyer mon organisme. C'est une charge supplémentaire à payer. Je n'ai pas fait ma maligne quand mes parents ont débarquer, j'ai cru qu'ils allaient me tuer. Je ne voulais pas les voir, j'avais tellement honte. Fort heureusement, ils ont eu surtout peur pour moi. Etre réveillé la nuit à cause d'un coup de fil de l'hôpital, vous annonçant que votre fille venait d'être admise d'urgence à cause d'un problème de rein, c'est pas le réveil idéal. Depuis lors, j'évite l'alcool au maximum, je sais que je suis saoule très rapidement et que j'aurai tendance à faire n'importe quoi derrière.

Aujourd'hui j'ai 22 ans et après quasiment 3 ans sans voir mon frère, j'ai enfin pu le prendre dans mes bras. 3 ans, c'est long, très long, trop long si vous voulez mon avis. Surtout que Wolfgang et moi sommes très proches et recevoir des lettres de lui et l'argent ne suffisait pas à mes yeux. Je voulais le prendre dans mes bras, le remercier pour tout ce qu'il a fait pour moi, partager de nouveau sa vie, réapprendre à le connaître et lui faire découvrir la jeune femme que je suis devenue. Sans lui, j'ignore où je serai. Mes parents ont beau être attentionnés et prêts à tout pour moi, ils n'auraient jamais eu les moyens de me payer tous mes frais médicaux. Alors oui, si je suis encore en vie aujourd'hui, c'est un peu beaucoup grâce à lui. Quand j'ai reçu son appel, j'étais au bord de l'euphorie. Que c'était bon d'entendre sa voix de nouveau, ça m'avait manqué. Quand j'ai su qu'il avait posé ses valises à San Francisco, j'ai décidé que j'irai le rejoindre. Au début, ce n'était qu'une histoire de quelques jours, pour profiter de lui, pour reprendre de nouveau contact et visiter un peu la ville. Mes parents ne pouvaient pas me refuser ce petit plaisir, j'avais été sage durant 2 ans, j'avais le droit à ce petit voyage. Surtout que j'allais voir Wolfgang, c'était pas n'importe qui. S'il y a bien une personne qui se soucis de ma santé, c'est bien lui, je ne risque strictement rien avec lui. Mais tout ça, c'était la version officielle, celle que j'avais vendu à mes parents et que j'avais donné à mon frère. Au fond de moi, j'avais toujours soif d'aventure et de liberté et je n'avais aucune envie de continuer à passer ma vie entourée de mes parents, à vivre dans ce petit appartement miteux. Je voulais voir du pays, profiter de ma jeunesse, oublier, l'espace d'un instant que j'étais malade. Alors oui, j'ai menti, mais c'est pour le bien de tout le monde. Mes parents n'auraient pas compris et auraient refusé que je déménage chez Wolfgang et j'avais un peu peur que mon frère refuse aussi de m'héberger, le temps que je trouve mes marques, un travail et un petit appart' pas trop cher. Alors j'ai fais semblant de partir quelques jours, mais j'ai pris tout ce dont j'avais besoin et j'ai quitté Austin. J'ai embrassé tendrement mes parents, leur promettant de les prévenir dès que je serai arrivée à San Francisco. Je leur ai promis d'être prudente et raisonnable. Je suis partie en bus, parce que je n'ai pas les moyens de prendre l'avion. Ca a été un peu long mais j'ai fini par arriver à bon port. Aujourd'hui, pour la première fois de ma vie, je prends enfin mon indépendance et c'est génial. Grâce à Wolfgang, j'ai réussi à trouver un travail dans la boutique de tatouage où il bosse. Je m'occupe de l'accueil, je prends les rendez-vous, je m'occupe des commandes, des réceptions, etc. Je ne m'y connais pas trop mais je fais de mon mieux pour qu'on est rien à me reprocher, je ne voudrai pas que Wolf' perde son job par ma faute. Je ne veux pas retourner à Austin. Mes parents n'ont pas bien pris mon départ, comme je l'avais prédit. Ils sont prêts à venir me récupérer. Ils auraient fait le voyage si Wolfgang ne les avait pas persuadé de me laisser respirer, qu'il s'occuperait de moi et qu'on verrait si je m'en sors. Aujourd'hui, la vie commence enfin pour moi.

Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO: Naïa
ÂGE RÉEL: 29 ans
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU BYW: C'est la bande de fifou qui l'a trouvé pour moi (Camsh, Cy' et starsovermountain)
SCHIZOPHRÈNE ? Nope
UN MOT DE FIN ? Votre fofo est trop cool et l'intégration à l'air d'être assez facile *_*

Recensez-vous


Code:
<ma>づ</ma> Amelia Zadro ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u79]Hadley A. Lewis[/url]

Code:
<ma>づ</ma> Standardiste dans un salon de tatouage ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u79]Hadley A. Lewis[/url]

Code:
<ma>づ</ma> Télékinésie ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u79]Hadley A. Lewis[/url]
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Jeu 11 Mai - 11:52
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 10/05/2017
♦ Posts : 161 ♦ Rps : 33
♦ Adresse : dans un grand appartement en colocation avec Aikel, dans le quartier d'Excelsior, non loin de Bay View



+ Wolf
+ Had
+ Jules
+ Wallace
+ Caleb
+ Aikel
+ James
+ Rome
Voir le profil de l'utilisateur
Jotem
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Jeu 11 Mai - 12:01
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui *_*
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 11/05/2017
♦ Posts : 154 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : Appartement en sous-sol à Mission District


Voir le profil de l'utilisateur
Jotem aussi
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Jeu 11 Mai - 12:10
♛♛♛♛
Admin ♦ L'obsédée de service
♦ Byw depuis le : 10/05/2017
♦ Posts : 18 ♦ Rps : 0
♦ Adresse : Forest Hill


Voir le profil de l'utilisateur
Salut et bienvenue =)

Bon courage pour ta fiche et si besoin, n'hésite pas le staff est là =)
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Jeu 11 Mai - 12:43
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Open. Always.
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 26/03/2017
♦ Posts : 198 ♦ Rps : 35
♦ Adresse : une petite maison près de la forêt, à quelques kilomètre au Nord de San Francisco, loin des gens, loin de tout.



Voir le profil de l'utilisateur
T'es belle J'adore le prénom

Bienvenue, si besoin le staff est là pour toi

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

soft as the breeze
Le temps apaise le chagrin, l'éparpille à tous vents, mais il laisse toujours derrière lui des graines irréductibles. Telle est la condition humaine. Ces graines, nous les emportons avec nous dans la tombe.
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Jeu 11 Mai - 12:46
avatar

BY MY WAY
Dispo ?:
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 05/05/2017
♦ Posts : 69 ♦ Rps : 3
♦ Adresse : Orphelinat

Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue parmi nous
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Jeu 11 Mai - 12:53
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui *_*
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 11/05/2017
♦ Posts : 154 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : Appartement en sous-sol à Mission District


Voir le profil de l'utilisateur
J'ai un peu la mort là, mon ordi vient de s'éteindre alors que j'étais sur ma fiche de présentation

Breeeefff ....

Merci à vous trois pour votre accueil, vous êtes adorables

Ciàran, j'aime beaucoup ton prénom aussi
Et je trouve ça cool de jouer une enfant Felicidade, surtout qu'elle a l'air toute choupy *_*
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Jeu 11 Mai - 13:18
En ligne
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 322 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
oh gosh.
dead.
t'as pu récupérer ce que t'écrivais ?


Pourquoi vous êtes tous si beaux et si parfaits dans votre bande trop parfaite ? T'es tellement parfaite que ça me donne envie de pleurer Maintenant, je veux tous vous épouser, moua, vous croyez que la polygamie est légale en Californie ?

Bienvenuuuuuuuue parmi nous T'assures de ouf avec tes choix Courage pour la suite, j'ai trop hâte de lire Et si besoin, bipes, bipes

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Jeu 11 Mai - 13:23
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui *_*
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 11/05/2017
♦ Posts : 154 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : Appartement en sous-sol à Mission District


Voir le profil de l'utilisateur
Si tu es un tueur à gages, on va peut-être éviter de te dire non, non pas que je tienne à la vie mais presque What a Face
Merci pour tous ces compliments. Je n'ai heureusement pas perdu grand chose et maintenant j'enregistre très régulièrement, parce que mon ordi aime me faire des petites surprises de ce genre assez régulièrement xD

Avec Wolfgang, la classe est génétique, pour les filles, va savoir
J'espère que ma louloute vous plaira, en tout cas je prends beaucoup de plaisir à écrire sa fiche et ça vient tout seul *_*
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Jeu 11 Mai - 20:05
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Open. Always.
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 26/03/2017
♦ Posts : 198 ♦ Rps : 35
♦ Adresse : une petite maison près de la forêt, à quelques kilomètre au Nord de San Francisco, loin des gens, loin de tout.



Voir le profil de l'utilisateur
Félicitation tu es validé(e) !
C'est la joie ce perso Pauvre Hadley J'adore le passage sur la découverte du pouvoir Oh et, réserve-moi un lien entre végé-pacifistes-fan-de-la-nature

Bienvenue parmi nous et félicitations pour ta fiche !  

Tu entres officiellement dans le monde de By Your Way où tout est possible (ou presque)    

Maintenant que cette étape est terminée, je t'invite à faire quelques démarches afin d'installer ton personnage sur le forum et te permettre de venir t'amuser avec nous   J'en profite pour te rappeler de remplir ton profil et de générer ta feuille de feuille de personnage, qu'on puisse connaître tout (ou presque) de toi en un coup d'œil ;)

Tout d'abord tu peux commencer par créer ta fiche de lien par ici, et aussi faire un listing de tes rps, par ici. Je te propose également si tu as l'âme d'un joueur de te faire un sujet de Cap ou pas Cap, juste ici afin d'encore plus pimenter tes aventures !

Une fois que tu as fait tout ça, si tu as besoin de ramener ta famille, ton meilleur pote ou ton âme sœur, tu peux poster ta petite recherche par ici.

Pour étoffer la vie sociale de ton perso, il y a aussi une section réseaux sociaux : facebook, twitter et compagnie se trouvent  

Et parce qu'on a toutes et tous des âmes d'enfants, tu pourras continuer (ou commencer si tu ne l'avais pas déjà fait) de t'amuser et décompresser par  

Et si jamais tu as le moindre problème, notre équipe de charme et de choc est à ta disposition pleine et entière  

J'espère que tu vas te plaire sur BYW, plein de love sur toi  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

soft as the breeze
Le temps apaise le chagrin, l'éparpille à tous vents, mais il laisse toujours derrière lui des graines irréductibles. Telle est la condition humaine. Ces graines, nous les emportons avec nous dans la tombe.
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Ven 12 Mai - 14:01
avatar

BY MY WAY
Dispo ?:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 183 ♦ Rps : 53
♦ Adresse : Marina District avec ton frère et ta soeur. Parfois au Seven avec ton amant vampirique.


Staryn Sélène Ariel Von Layck

White Tigress


Skylaryn "Entre le Ciel et les Etoiles"

Will you remember all the danger we came from ?
Burning like embers, falling, tender
All I ever wanted was you



"Family. I'm lost without you"

Voir le profil de l'utilisateur
Oh je t'avais pas vu petite chérie pardooooon :(

Bienvenuuuue (en retaaard)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

♫ Make me cry ♫
I never needed you like I do right now
I never hated you like I do right now
'Cause all you ever do is make me cry

Couldn't hear the thunder but I heard your heart race
Couldn't see the rain We're too busy makin' hurricanes
Love ain't easy when it ain't my way
But it gets hard when you ain't here makin' me crazy
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley Ven 12 Mai - 14:07
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui *_*
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 11/05/2017
♦ Posts : 154 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : Appartement en sous-sol à Mission District


Voir le profil de l'utilisateur
Je te réserve un lien avec plaisir Ciàran

Merci belle Staryn. Comme on dit, mieux vaut tard que jamais
MessageSujet: Re: Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley
Profite de la vie pendant qu'il en est encore temps † Hadley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» de quoi faire la guerre pendant un bon bout de temps
» A qui profite le crime ?
» Ne jamais laissez le temps au temps. Il en profite.
» Bien mal acquis ne profite jamais [PV: Noa Shin]
» Scénario troisième : " Éboueur ? Et pourquoi pas ramasser les poubelles pendant que vous y êtes ! "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: About the Identites :: Introducing Myself :: Fiches validées-
Sauter vers: