Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Tian Shu † Dieu vaincu deviendra Satan, Satan vainqueur deviendra Dieu

MessageSujet: Tian Shu † Dieu vaincu deviendra Satan, Satan vainqueur deviendra Dieu Dim 14 Mai - 19:49
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Always :duh:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 05/05/2017
♦ Posts : 107 ♦ Rps : 11
♦ Adresse : Excselsior.


Voir le profil de l'utilisateur


Tian Shu Isil Hei'an

Responsable or Not

NOM: Hei'an, c'est chinois, comme lui.
PRÉNOMS: Tian Shu, un prénom composé inventé par sa mère incapable de choisir son prénom, et incapable de choisir un prénom masculin, aussi. Tian veut dire ciel, paradis, nature ou univers, et Shu bonté, douceur ou confiance. Et Isil signifie lune.
ÂGE: 36 ans, il s'approche de plus en plus de la quarantaine, le temps passe vite.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: 11 septembre 1980 à Beijing, et non, il n'a pas fêté son anniversaire en 2001.
NATIONALITÉ: chinois d'origines chinoises et américaines.
ÉTUDES-MÉTIER: restaurateur d'oeuvres d'art et d'objets anciens, artiste à ses heures perdues.
SITUATION FINANCIÈRE: convenable, pas au point de dépenser sans compter, mais loin de devoir se restreindre pour finir le moi.
ORIENTATION SEXUELLE: hétérosexuel et homophobe. Faites ce que vous voulez, mais dans votre coin.
STATUT CIVIL: célibataire, il regrette de ne pas avoir été marié.

ft. Atsushi Sakurai
© Cannelle





l'art lave notre âme de la poussière du quotidien

Dites nous en quelques points tout ce que vous voulez sur la personnalité de votre personnage: traits de caractère, habitudes, tics, tocs, hobbies, phobies, manies, passions, traits physiques particuliers... Tout ce que vous voulez *_*

bavard, intenable, impulsif, lunatique, réservé  affectueux, curieux, débrouillard, ouvert d'esprit, sensible aux sentiments des autres, minutieux  insomniaque, il passe souvent une partie de la nuit à faire des crises d'angoisse. Le reste de la nuit, il dort d'une à quatre heures au mieux, très rarement plus de six heures, si bien que son corps a fini par s'habituer au manque de sommeil  ses deux principales passions sont l'art et la lecture. Dans l'art, le dessin et la photo arrivent en tête, bien qu'il s'intéresse à toute forme d'art. Pour la lecture, il préfère la littérature classique et la poésie  Un autre de ses passe-temps, c'est la customisation de poupées de type pullip, bjd ou autre  Gros fumeur, il est à deux paquets par jour, voire deux et demis  Hormis s'il est absorbé dans une activité, il a du mal à tenir en place et a besoin de bouger. Par moments, ses parents le pensaient souffrir d'hyperactivité, mais ça n'en n'est pas à ce point  Il est homophobe, et son cas est assez sévère  Il n'est pas très grand, surtout pour un homme. Il a difficilement atteint le mètre soixante, cependant il a rapidement gagné deux centimètre supplémentaires. Il mesure 1m62 depuis ses dix-huit ans et n'a pas bougé depuis. Niveau poids, il tourne autour de 53kg, rien d'anormal au vu de sa taille, donc. Il est assez complexé par sa taille, parfois on le pense adolescent à cause de ça, si bien qu'il a l'impression de devoir passer sa vie à justifier qu'il a la majorité  Sa voix est plus féminine que masculine  Une autre de ses passions, c'est manger. Ce qu'il préfère, c'est, comme les enfants, les pâtisseries. En particulier le cheesecake, l'apple pie et plus exotique aux USA, le gukhwappang, en-cas coréen, gaufre fourrée à la pâte de haricots rouges et en forme de fleur  Il adore se servir de ses mains pour réparer toutes sortes de choses. Hormis les œuvres d'arts et les poupées, il adore réparer des montres et des horloges anciennes  Il a des centaines de livres chez lui, de toutes sortes, sur tous genres de thèmes. Il les a tous lu, en entier, ce qui surprend souvent vu la quantité qu'il possède. Les livres s'accumulent tellement qu'il y a plusieurs piles un peu partout dans son appartement  peu rassuré en présence de policiers ou hommes d'église et a peur de lui-même à cause de ses pertes de contrôle  range son appartement tout les jours, l'ordre l'aide à garder une humeur constante  joue avec un stylo en cas de stress  il lui arrive d'avoir des crises de folie provoquées par l'incapacité de supporter les traumatismes de son passé. Il fait tout pour se contenir quand il n'est pas seul et pour ne pas faire de mal à d'autres personnes. Il est aussi sous traitement, ce qui l'aide à réduire ses pulsions meurtrières et à les contrôler  il a un fils de 16 ans avec qui l'entente est glaciale, il le considère comme responsable de la mort de sa fille il a une marque au fer rouge sur le flanc gauche, une croix satanique avec inscrit belongs to Satan our Lord autour de la croix.

Sorcier

Selon les points ci-dessous, dites nous en un peu plus sur votre côté surnaturel. Tous les petits détails comptent. *_* Les questions sont là pour vous donner une idée de ce qu'on veut savoir, ne vous sentez pas obligés d'y répondre à la lettre.

づ Découverte et nature du don: 
La réelle découverte eu lieu une nuit de fin février 2016, il y a très peu de temps, à l'échelle de la vie de Tian Shu. On a tué Elena après ta fuite. Et possiblement Jiao. Son état mental s'était stabilisé, mais ces deux phrases suffirent à le faire replonger, et à déclencher sa pyrokinésie. Sa température corporelle a augmenté en à peine quelques secondes, dépassant sûrement les cinquante degrés, mais pourtant sans la moindre incidence sur le fonctionnement de son corps. À l'exception de ses poings enflammés. Thothz sembla surpris de voir ça, mais semblait s'y attendre en même temps. Son typique sourire en coin sadique se dessina sur ses lèvres, augmentant la rage de Tian Shu, qui se jeta sur lui. Sauf qu'on ne peut pas brûler un démon, qui plus est quand il a une capacité de régénération bien développé. En le voyant enflammé, Tian se releva, totalement paniqué. Et s'enfuit en courant, choqué.

L'histoire cachée de sa famille inclut le fait que son père provienne d'une mère sorcière. Riley, bien que catholique, est un sorcier avec une grande affinité avec la terre, comme tous les autres sorciers de son arbre généalogique. Cette affinité avec le feu, et même pyrokinésie que possède Tian Shu, personne ne peut l'expliquer. Sa grand-mère paternelle, Helen, a toujours su qu'il était un sorcier de feu. Elle a toujours dit à son fils que son petit-fils le serait, alors que lui était persuadé que c'était impossible et que le don avait sauté une génération. Elle a aussi toujours dit qu'il allait très, très mal tourner et est décédée six mois avant le jour du kidnapping, elle n'avait donc aucun moyen de savoir ce qui allait arriver. Helen disait aussi qu'ils auraient un sorcier noir dans la famille, un seul, de toute la lignée. Mais sur ce point, elle n'a jamais dit de qui il s'agirait.

Son don est donc celui d'être sorcier, dont seule la pyrokinésie a été déclenchée. Sa famille est réputée pour sa maîtrise de la terre, mais aussi celle de l'hypnose, de déviation et de guérison. En ce qui concerne Tian Shu, il possède des capacités d'hypnose, d'illusion, de déviation, manipulation des rêves, liquéfaction et d'umbrakinésie, la manipulation des ombres et de l'obscurité.

づ Mécanisme de déclenchement et fonctionnement: 
Le premier déclenchement a été causé par la colère, la haine, la soif de vengeance et de destruction. Thothz aurait été humain, il serait mort en quelques minutes, dans d'atroces souffrances. Son pouvoir est bien plus puissant sous l'emprise de sentiments négatifs, et dans certains cas, il devient carrément incontrôlable, ce qui l'effraye rapidement quand il finit par revenir à lui. Il faut dire que se voir encercler par des flammes, même en sachant les faire disparaître, il y a plus rassurant. Pour les déclenchements volontaires, tout est psychique uniquement.

づ Inconvénients: 
L'incompréhension causée par l'apparition de son pouvoir n'a aucunement amélioré sa dépression, son anxiété et ses insomnies. Savoir qu'il a désormais la capacité de détruire tout ce qui l'entoure en quelques minutes à peine, il s'en serait bien passé. Il n'aurait pas de pertes de contrôle de lui-même et de sa conscience, ça irait encore, parce que depuis, il se demande s'il a déjà involontairement tué quelqu'un en l'enflammant... Et le pire, c'est que ça serait tout à fait possible.

づ Maîtrise et Contrôle: 
La pyrokinésie et la déviation sont les seuls en état de fonctionnement. L'umbrakinésie est en voie d'apparition. Les autres sommeillent en lui, ce n'est même pas sûr qu'ils se déclenchent un jour... à moins que quelqu'un ne lui fasse prendre conscience de sa nature et le guide. La déviation est automatique, quant à la pyrokinésie, son taux de contrôle atteint à peine 45%. Il sait comment ne pas brûler tout sur son chemin ainsi que comment faire apparaître et disparaître les flammes, mais pour le contrôle de l'intensité, c'est loin d'être ça... en même temps, comment apprendre à maîtriser un pouvoir de sorcier sans aide et même savoir qu'on en est un ?

ma vie, mon histoire

Racontez-nous en cinq points ou plus les détails importants de la vie de votre personnage. En mode histoire ou en mode rappel d'évènements importants qui ont fait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Dites nous tout, on veut tout savoir *_*

 Initialement, il a le nom de son père, comme la majorité des enfants : Blackwood. Son père, Riley, est américain d'origines canadiennes par sa mère et journaliste. Il vivait à San Francisco, avant d'être envoyé en reportage à Beijing, où il rencontra Xia Hong, une étudiante chinoise de 22 ans, soit 5 ans de moins que lui. Les deux familles étant très nationaliste, leur union fut mal vue, leur enfant encore plus. Dès ses premières années, Tian Shu et son père étaient isolés par les grands-parents lors des réunions de famille. Seule sa tante, Hui, les appréciaient, et s'en cachait pour éviter les problèmes, tout du moins au début, car au bout de quelques années elle en eut assez de faire semblant. Fait pouvant être noté, le prénom de la sœur jumelle de Xia Hong signifie bienveillance. À quatre ans, lors des après-midi sans possibilité de garde, ses parents le laissait à la bibliothèque, au milieu des livres qu'il aimait tant. Il y retrouvait régulièrement Hui, qui lui a appris à lire, ce qui lui a permis de sauter une classe.

 L'année de ses 7 ans, il quitta Beijing, son père avait trouvé un meilleur emploi, toujours dans le journalisme, à San Francisco. Sa fiancée le poussa à prendre leur fils avec lui afin de lui faire découvrir le monde, ce monde occidental si différent du monde asiatique. L'adaptation se passa à merveille, Tian-Tian possédant déjà de bonnes bases en anglais grâce à son père. Loin du système scolaire oppressant typique de l'Asie, il se fit des amis, beaucoup. Le diplôme tout récent de médecin de Xia Hong et le salaire allant avec ainsi qu'avec une aide de Hui, Riley pu permettre à son fils d'aller en école privée catholique, comme il l'avait lui-même fait. Si l'enfant avait tendance à souvent perturber les cours, pour faire rire ses camarades, il était irréprochable sur le plan religieux : prière au lever, prière aux repas, prière au coucher, foi inébranlable, portant assistance à ceux dans le besoin, se rendant à la messe du dimanche même malade. Sa joie de vivre suscitait l'amitié de beaucoup de ses camarades, et son amour pour l'autre faisait qu'il tombait rapidement amoureux, au prix de nombreuses déceptions causé par un refus de la jeune fille qu'il aimait à ce moment, mais il vécut aussi plusieurs rapides amourettes, la plus forte ayant été avec une dénommée Elena.

 Entre Elena et lui, tout a commencé de la manière la plus banale qui soit. D'abord amie, puis.. puis presque trois ans à être leur seul soutien. Leur vie bascula du jour au lendemain le jour où ils rentrèrent seuls de l'école, explorant des ruelles isolées, à jouer au chat. Un comportement d'enfants. Puis d'un coup, plus rien. Plus personne dans la ruelle, plus de conscience. Plusieurs heures plus tard, peut-être dix, peut-être vingt, la fillette se réveilla la tête sur le ventre de Tian Shu, dans une pièce sombre, sans la moindre idée d'où elle était. Elle secoua son camarade de classe jusqu'à le réveiller, ce qui mis une bonne dizaine de minutes. La première chose qu'il vit fut le regard paniqué de son amoureuse, à qui il s'empressa de demander ce qu'il lui arrivait, puis ce qu'il s'était passé.

 Rapidement, ils comprirent où ils s'étaient retrouvés : au milieu de gens, ou plutôt de criminels honorant l'ennemi de leur Dieu bienveillant. Du jour au lendemain, ils passaient de leur école catholique à une secte satanique kidnappant des enfants pour engrossir leurs rangs. Le cauchemar commença. Si au début ils essayaient d'échafauder des plans pour fuir, Tian finit par se décourager au bout d'un mois, préférant consacrer le temps où il était en état de réfléchir à prier, tandis qu'Elena continuait encore et encore de trouver un moyen de s'échapper d'ici et de retourner à sa vie normale, en emportant Tian Shu avec elle, refusant de partir sans lui. Elle assista ensuite à la déchéance de son camarade de classe, à ses crises d'angoisse, de pleurs, ses insomnies, ses tentatives de meurtre, de suicide, ses malaises, ses prières aux démons. Au bout de deux ans, une fois par mois, Thothz, l'homme ayant été désigné comme parrain de Tian lors du baptême satanique, l'emmenait dehors une après-midi, les deux ayant l'art comme passion commune. Thothz était restaurateur d'oeuvres d'arts, et Tian pouvait passer des heures à le regarder travailler, en oubliant même son malheur. Plusieurs fois, Tian restait seul dehors, en attendant que Thothz fasse une course ou deux. Puis, un jour, ce qui devait arriver arriva. Après de longs instants d'hésitation, il se sauva, courant à en perdre haleine, sans savoir où aller. Bonnet enfoncé sur la tête, foulard relevé jusqu'en haut du nez. Il percuta lors de sa course un homme, bredouilla des excuses et resta à le dévisager, paniqué, quelques instants, si bien que l'homme, Peter, engagea la conversation et lui demanda s'il allait bien. Tian ne fut capable de répondre. Peter annonça qu'étant policier, c'était son rôle de s'assurer de la protection des habitants de la ville. Le regard de l'adolescent de douze ans fut encore plus terrifié. Les trois dernières années, on lui avait appris à craindre les policiers. En voyant ça, le policier en civil ne se posa plus de questions et l'emmena au commissariat le plus proche. Le commissaire reconnu le visage d'un enfant dont on avait signalé la disparition le 14 avril 1990, fils d'une connaissance, et appela aussitôt Riley. Tian resta plusieurs minutes à dévisager les policiers, inquiet. L'un d'entre eux lui demanda s'il avait faim. Moment d'hésitation, puis hochement de tête. Dix minutes plus tard, il revint avec un sachet de cookies ainsi qu'un chocolat chaud. En quelques instants, Tian avala tout, et laissa échapper qu'il était facile de contrôler quelqu'un en le privant de nourriture. 

 Le retour à la vie normale fut dur, Tian pensait tout le temps à Elena, restée seule. Les crises de folies revenaient toujours par moments, et plusieurs fois, Riley se réveilla juste au bon moment, son fils juste au dessus de lui, prêt à lui planter un couteau de cuisine en plein cœur. Dans les moments de calme, il travaillait des dizaines d'heures à la suite, sans sommeil, afin de rattraper toutes les années de cours qu'il avait ratées pour retrouver sa classe habituelle et ainsi un environnement connu. Les premiers mois se passèrent normalement, il essayait tant bien que mal de se réintégrer à la classe, chose peu facile avec la bonne humeur en moins. Auparavant clown de la classe, il avait du mal à esquisser un sourire, encore plus depuis qu'il avait croisé Thothz dans la rue. Début 1994, Tian changea radicalement d'apparence, adoptant le style gothique et gothique lolita, avec de longues perruques et du maquillage, afin d'éviter d'être reconnu par un membre de la secte. À ce moment, les choses se compliquèrent. Un élève commença à lancer la rumeur que Tian vénérait Satan. La rumeur se diffusa rapidement et les regards choqués, dégoûtés accompagnés d'insultes et provocations devinrent le quotidien du chinois. Si grâce à son suivi psychologique et psychiatrique les pertes de contrôles devenaient rares et si suite à un exorcisme il réussissait à se rapprocher de Dieu, lorsqu'une élève fut retrouvée morte assassinée et que tout le monde l'accusa, il finit par se jeter sur l'un des élèves l'ayant insulté. Il se retrouva chez le principal, qui expliqua la situation à Riley qui n'en savait rien, et renvoya Tian Shu.

 Quelques semaines plus tard, il repartit à Beijing, là où personne ne le connaissait, et où il serait davantage en sécurité.  Xia Hong fut choquée de l'état dans lequel elle retrouva son fils. Il avait réussi à lui sourire en la voyant, mais derrière ce sourire était visible une immense souffrance, impossible à cacher. Elle fit cependant de son mieux pour camoufler ce choc, et garda tout ce qu'elle savait sur son état pour elle. Les premières nuits qu'elle passa sous le même toit que son fils, elle eut bien du mal à fermer l’œil, redoutant de le faire pour toujours. Au fil des semaines, voyant que Tian Shu n'avait pas de comportement étrange, qu'il prenait correctement ses médicaments et avait une vie normale outre son apparence, se faisant même une ou deux amies, elle baissa sa garde et n'eut jamais de problème. En réalité, son fils s'en prenait à lui-même lors de ses accès de folie, faisant tout pour les cacher. Au niveau scolaire, tout se passait bien. Arrivé au lycée, il sympathisa avec sa professeur d'anglais, Shen, impressionnée par son accent canadien. Ils commencèrent à se voir en dehors des cours, discutant des années que l'adolescent avait passé aux Etats-Unis, puis de leur quotidien. Huit ans les séparaient, un rien. Avoir des présences uniquement féminines ne dérangeait pas plus que ça Tian, conscient qu'avec son apparence féminine, il aurait des difficultés à se lier d'amitié avec des garçons. Certains lui tournaient d'ailleurs autour, pensant avoir affaire à une fille. Après tout, en plus de l'apparence, il en avait la taille pour une occidentale, et la voix douce. Si bien qu'un jour, un camarade de classe essaya de l'embrasser. Manque de chance, sa mère homophobe le vit et choquée, le mis à la porte. Accepter le risque d'être tuée pendant un accès de folie passait, mais avoir un fils homosexuel, ça non. Tian eut beau se défendre, rien n'y fit et sa propre homophobie s'en trouva augmentée. Il se retrouva à vivre avec Shen, et rien de bien étonnant, à en tomber amoureux. Cependant, la jeune femme avait déjà un petit ami avec qui elle était heureuse, malgré le fait qu'il la trompait et s'occupait peu d'elle. Un soir, elle rentra complètement ivre, sourire aux lèvres, puis éclata en sanglots dans les bras de Tian, qui avait lâché ses crayons pour venir la rassurer, lui disant que cet homme ne la méritait pas et que lui, il ne la ferait jamais souffrir. Ils finirent par s'embrasser et dans le même lit. Le lendemain matin, une crise d'angoisse réveilla Tian en sursaut. Il passa un quart d'heure incapable de se ressaisir, malgré le fait que Shen faisait tout pour le rassurer. Une fois calmé, elle lui demanda ce qu'il lui était arrivé pour qu'il soit si souvent sujet à ce genre de crise. Il hésita, puis avoua. Shen ne s'enfuit pas, elle le prit dans ses bras, disant qu'elle était là pour lui et que désormais, personne ne lui ferait de mal.

 La vie suivit son cours, Tian finit par réussir à convaincre sa mère que non, il n'était pas attiré par les hommes, reprit un style vestimentaire davantage dans les normes, mais conserva ses cheveux longs. Il décida de faire des études d'arts, dans le but d'être lui aussi restaurateur d'oeuvres d'art. En parallèle, pendant les vacances, il aidait le gérant d'une boutique d'antiquités avec la restauration des vieux objets récupérés. Shen continuait d'enseigner l'anglais, et le 2 juin 2000 naquit son premier enfant, Ru, son fils. Le 10 octobre 2003 suivit sa petite sœur Jiao. Aucun nuage noir ne venait obscurcir le quotidien de la famille. Dès que Jiao fut en âge d'aller à l'école, Ru la portait à l'école et venait la rechercher, ravi de remplir son rôle de grand frère. Jusqu'au 6 mai 2010, où Ru étant en retard, Jiao décida de rentrer seule. Après tout, elle connaissait très bien le chemin et était grande, pas besoin de son frère pour rentrer ! Sauf que quand Ru rentra, une heure plus tard qu'à son habitude, ayant fait une partie de foot avec ses camarades de classe, Jiao n'était pas là. Elle fut retrouvée morte une semaine plus tard. Tian Shu replongea aussitôt en dépression et commença à détester son fils de ne pas avoir été capable de s'occuper de Jiao. Shen tentait tant bien que mal d'éviter la destruction de la famille, finissant par voir un psychologue pour surmonter la situation. Tian déclara qu'il allait repartir à San Francisco, ayant trouvé une occasion d'y travailler et voulant en profiter pour se changer les idées. 

 En octobre, il retrouva les Etats-Unis et la solitude. Personne pour l'aider à supporter la perte de sa fille et l'absence de Shen. Livré à lui-même, il plongea encore un peu dans la dépression. Jusqu'à retomber dans le satanisme.
Si Dieu ne lui venant pas en aide, peut-être que Satan le ferait. Au bout de deux ans, il se résolut à retourner voir quelqu'un et retrouva son psychiatre de l'époque. Lentement, au fil des années, les choses commencèrent à s'arranger, jusqu'à ce qu'il croise une nouvelle fois Thothz, en pleine nuit, et que cette fois, il lui adresse la parole. Ses premiers mots furent simples. On a tué Elena après ta fuite. Et possiblement Jiao. Thothz ne s'en tira pas facilement, mais s'en tira quand même. 2016 fut une mauvaise année pour beaucoup, Tian Shu inclut. Le cauchemar recommença, les crises de folie revinrent. Suite à une nouvelle tentative de suicide pendant l'une d'elle, Tian passa quatre mois hospitalisé en psychiatrie, et ressorti fin septembre. Fin novembre, on lui annonça que Shen était décédée d'une intoxication au monoxyde de carbone. Son fils arriva à San Francisco une semaine plus tard. L'ambiance était glaciale et Tian profitait de chaque occasion pour s'éloigner de Ru, qui était de toutes façons souvent dehors.  Si son état s'est suffisamment stabilisé pour qu'il puisse retourner travailler, l'instabilité est toujours bien présente. Juste plus facile à contrôler et explosant dans les moments de solitude uniquement... en général. 

Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO: Cannelle

Recensez-vous


Code:
<ma>づ</ma>atsushi sakurai ♦ [url=lien vers le profil]nom du personnage[/url]

Code:
<ma>づ</ma> métier ♦ [url=lien vers le profil]nom du personnage[/url]

Code:
<ma>づ</ma> pouvoir ♦ [url=lien vers le profil]nom du personnage[/url]

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Satan became our saviour
There is no heaven of glory bright, and no hell where sinners roast. Here and now is our day of torment! Here and now is our day of joy! Here and now is our opportunity! Choose ye this day, this hour, for no redeemer liveth!
Tian Shu † Dieu vaincu deviendra Satan, Satan vainqueur deviendra Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [combat] Arès, Dieu de la Guerre VS Thanatos Dieu de la Mort
» Satan dans mon ordi
» Rin Okumura, Fils de Satan
» SEPT PAS VERS SATAN
» Maafa, Fidèle Serviteur de Satan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: About the Identites :: Introducing Myself :: Fiches validées-
Sauter vers: