Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Into the woods + SKEL

MessageSujet: Into the woods + SKEL Ven 19 Mai - 18:04
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 13/05/2017
♦ Posts : 34 ♦ Rps : 9

Voir le profil de l'utilisateur
Skylar sent le vent dans ses cheveux alors qu'elle amorce sa montée. La sensation de liberté que lui procure l'escalade n'a rien de comparable. Retenue par rien d'autre que ses membres, elle sait qu'elle pourrait très bien se laisser tomber sans que personne ne la rattrape. Parfois, elle s'imagine se laisser tomber de haut, sentir pendant quelques mètres le vent tenter de la retenir, puis céder sous son poids. Mais elle n'apprécierait sans doute pas le résultat. Sur de petites hauteurs, mais quand même appréciables, il lui arrive de sauter. La jeune femme avait toujours eu une plutôt bonne réception. Mais aujourd'hui, du moins tout de suite, elle ne descendait pas, elle montait. L'objet de sa convoitise était la branche d'un arbre. Les troncs offraient des prises faciles, peut-être un peu trop lorsqu'elle voulait s'entraîner, mais pour s'éloigner du monde et pourtant pouvoir l'observer de haut, c'était parfait. Ska aimait la forêt. Mais pas autant qu'elle aimât l'espace. Elle voulait être au milieu de la nature mais ne pouvait réellement accepter de ne voir qu'à distance limitée, elle voulait dominer ce monde, du moins physiquement si elle ne le pouvait spirituellement. Alors elle montait. Ce n'était pas le circuit le plus difficile qu'il lui ait été donné de faire et elle fut arrivée à destination plus vite qu'il n'en fallait à d'autres pour mettre un pied sur le tronc. Elle avait appris, au fur et à mesure des années, bien avant sa formation, à ne pas blesser la nature. Lorsqu'elle escaladait un arbre, elle ne le torturait pas, elle ne faisait qu'un avec lui. C'était sans doute ce qui lui permettait d'acquérir une telle rapidité, elle ne le savait pas vraiment. Arrivée en haut, elle testa la branche pour être certaine qu'elle tiendrait le coup, puis se hissa sur elle, jusqu'à se mettre debout sur ses deux jambes. A cette hauteur, elle pouvait observer la cime des arbres, comme un océan de verdure prêt à l'avaler dès qu'elle ferait un geste de travers. Au loin, une nuée d'oiseaux volaient vers le sud, alors que la forêt était tout ce qu'elle pouvait voir. Les rayons du soleil venaient chatouiller ses joues alors qu'un sourire béat s'affichait sur son visage. Fermant les yeux, la Zeppelin sentit le vent dans ses cheveux, la chaleur du soleil sur sa peau, le son des animaux au loin sous elle. Elle ne savait pas combien de temps elle resta ainsi, à attendre on ne savait quoi. Sûrement rien. Le jour finit toutefois par baisser, lorsqu'elle se rendit compte qu'il était temps pour elle d'amorcer avec regret le départ de la forêt.Elle n'aimait pas particulièrement vivre en ville, c'était peu de le dire.

Des mouvements, loin au-dessous d'elle, la firent arrêter sa descente rapide. Elle était à peu près au milieu de l'arbre, figée, sans faire un bruit. Une petite voix, aux tendances assez paranoïaques, la poussait à croire que dès qu'un bruit suspect se faisait entendre, c'était mauvais pour ses fesses. Depuis la mort de ses parents et la trahison d'Alaric envers la Guilde, elle ne faisait plus confiance en personne, malheureusement. Encore moins en ce qu'elle pouvait entendre. Après analyse, c'était trop gros pour être un simple animal inoffensif et trop petit pour être le genre d'animal qui donnerait une envie de sprint. C'était déjà une bonne nouvelle. Agrippée au tronc, Skylar se pencha un peu pour pouvoir observer la source du bruit. Entre deux fines branches, elle put apercevoir l'objet de sa frayeur soudaine. Il s'agissait d'un homme aux traits plutôt fins possédant une musculature imposante quoiqu'assez sèche, un corps assez sportif qu'elle ne put s'empêcher de regarder pendant quelques secondes avant de se rendre compte qu'il lui manquait les trois quarts des habits. Ses yeux s'agrandirent de surprise, et lorsqu'elle croisa le regard de l'inconnu, elle fit instinctivement un pas en arrière, lâchant le tronc. Elle aurait très bien pu s'en sortir avec les honneurs, remonter en haut de l'arbre et ne plus jamais en descendre - chacun vois les honneurs où il veut hein - mais au lieu de cela, l'arbre lui offrit un très beau craquement et la branche sur laquelle elle se trouvait céda. " Et merde!" Skylar se sentit tomber sans pouvoir se rattraper.
MessageSujet: Re: Into the woods + SKEL Ven 19 Mai - 23:55
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 2/3
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 12/05/2017
♦ Posts : 56 ♦ Rps : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Je n'aimais pas devoir abandonner le salon et surtout laisser Sasha toute seule. Son état était loin d'aller en s'arrangeant. Certes, elle essayait de sortir un peu, mais on ne me la faisais pas à moi. Je savais qu'elle se remettait très difficilement de la mort de Tavis, mais surtout de la disparition soudaine de sa sœur. Ne pas avoir de nouvelles d'Ivy lui faisait mal. Je pouvais le sentir avant même d'avoir un odorat de loup. Sasha ne pouvait rien me cacher, et elle le savait. C'était peut-être pour ça que les choses étaient devenu aussi bizarres à l'appartement en ce moment. Je n'avais pas parler à Sasha de ma transformation. J'avais juste disparut pendant plusieurs jour et j'étais revenu comme si de rien n'était. Je n'étais même pas sûre que ma meilleure amie ait remarqué mon absence à vrai dire. Elle me cachait sans doute quelque chose aussi. J'en étais presque sûr. Cependant, j'avais peur de la confronter en ce moment. C'était con à dire, je sais.

En attendant, j'avais quelques impératifs. Que je le veuille ou non, j'avais des rendez-vous assez régulier avec ma meute. J'aurais aimé pouvoir dire que je n'étais pas dépendant d'eux, que je m'en sortais très bien tout seul. Mais c'était faux. J'avais besoin d'eux, j'avais besoin qu'on m'apprenne à maîtriser cette bête au fond de moi qui cherchait à s'échapper sans cesse. Et j'avais besoin de la laisser sortir parfois. Mais tout en la gardant sous contrôle. Bref, encore un truc bien galère. Pour le moment, c'était un miracle que je réussisse à tout gérer sans avoir déjà explosé. J'espérais que ça continuerai ainsi. Au moins le temps que j'arrive à retrouver quelque chose de stable avec ma meilleure amie. Si Ivy pouvait revenir ce serait tellement plus simple… Enfin… Je crois. Tout du moins, je me ferai un peu moins de soucis pour elle.

Se transformer n'était jamais agréable. Mais ça en valait le coup. Rien que pour cette sensation de liberté quand on court, sentir le vent autour de soit. Et la forêt avec toutes ces odeurs, c'était tellement plus relaxant que celle des égouts de la ville et de Jordan le voisin du dessous qui mettait cinquante couche de déo plutôt que d'aller prendre une douche. J'avais toujours vécût en ville. Je n'avais jamais rien connu d'autre que les quartiers les plus craignos de San Francisco. Et oui, j'aimais cette ville, si ce n'était pas le cas, j'en serais parti depuis longtemps. Mais je m'étonnais d'être capable d'apprécier autant la nature et sa simplicité. Je n'y avais jamais vraiment songé avant. Il s'agissait peut-être un autre effet secondaire de ma transformation, je n'en savais rien. Mais j'aimais de plus en plus passer du temps en forêt.

Toute la meute n'avait pas été présente au rendez-vous. Ils avaient tous mieux à faire que de participer à l'entraînement du p'tit nouveau. Il y avait toujours les mêmes deux trois loups qui étaient présent. Et en général ça se passait plutôt bien. Mine de rien, je faisais des progrès. Ce n'était pas comme si j'avais le choix non plus. Si je perdais le contrôle, ce serait irréversible, je le savais. Et si je voulais aller retrouver ma famille sereinement, il fallait que je sache me maîtriser. Si je n'arrivais pas à me faire confiance, comment les autres pourraient bien vouloir se reposer sur moi hein ? Je n'allais pas aller jusqu'à me vanter d'être un homme indispensable à la vie de chacun sur terre. Cependant, avec la mort de Tavis, c'était le moment plus que jamais pour être là pour les jumelles Allistair. Je ne pouvais pas les abandonner, elles étaient ma famille, il fallait que je les protèges et les soutiennes quoiqu'il arrive.

Pour le moment, courir m'avait permis de faire le vide dans mon esprit et ce n'était pas un mal. Malheureusement, toute bonne chose avait une fin. Et les quelques loups qui étaient à mes côtés avaient des obligations à aller remplir ailleurs. Je passais quelques instant encore à courir tout seul avant de me décider de rentrer. Je ne voulais pas laisser Sasha toute seule trop longtemps, puis sait-on jamais, et si Ivy réapparaissait soudainement ? Je retournais là où j'avais laisser mes vêtements, pour me retransformer. Je commençais à me rhabiller lorsqu'un bruit étrange attira mon attention. Il aurait pu s'agir d'un simple oiseau ou un autre animal. Mais il y avait comme une odeur humaine. Et je n'aimais pas trop l'idée de me faire épier. Je me laissais guider un instant par mon odorat. Cette personne n'était pas loin, vraiment pas loin. Je levais la tête pour essayer chercher où elle pouvait bien se cacher.

Pendant un instant, il me semblai avoir aperçu quelque chose. Mais je n'étais vraiment pas sûr de mon coup. En plus, j'avais encore du mal à me fixer seulement sur une odeur pour la suivre, comme les autres loups le faisaient si bien. D'ailleurs si j'avais été un bon loup, j'aurais sans doute entendu ce bruit de branche qui se cassait. Et j'aurais pu anticipé ce qui allait arriver, mais non. En bon bleu, je levais la tête, pour voir au dernier moment une sorte de masse blonde s'effondrer sur moi. J'aurais sans doute pu la rattraper si j'avais été plus alerte ou si j'avais eu du sang de prince charmant dans les veines. Mais au lieu de ça, je m'écroulais sous le poids de la jeune femme, lui servant de cousin amortisseur plus qu'autre chose.

- Je pensais pas que tomber sous le charme pouvait être aussi violent…

Je lâchais cette phrase entre deux grognements à cause de la douleur. Oui, tout aussi résistant qu'un garou pouvait être on ressentait la douleur comme n'importe quel moldu. Et oui, ce n'était clairement pas le moment pour flirter, mais que voulez-vous l'occasion était trop belle pour que je la laisse passer.
MessageSujet: Re: Into the woods + SKEL Sam 20 Mai - 3:16
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 13/05/2017
♦ Posts : 34 ♦ Rps : 9

Voir le profil de l'utilisateur
Dès le moment où elle avait senti la branche céder sous son poids, Skylar avait su que le plus humiliant ne serait pas sa chute, mais ce qu'il y allait avoir ensuite. Bon, elle ne pouvait pas le nier, pour une marchombre, se faire avoir par la nature n'était pas vraiment d'une grande fierté non plus. Elle se haït presque instantanément de ne pas avoir su se rattraper. La jeune femme mit ça rapidement sur le compte de l'embarras d'avoir observé la nudité d'un homme qu'elle ne connaissait pas, et surtout de s'être faite prendre. Elle n'était pourtant pas voyeuse. Bien que sa propre nudité l'importe peu, manquant quelque peu de tabou à ce sujet, elle savait pertinemment que tous les humains n'étaient pas faits de la même façon et que son action, bien que très involontaire, pouvait être interprétée de la pire façon qu'il soit. Elle aurait voulu pouvoir remonter tout en haut de l'arbre, voir encore cette mer verte devant elle, oublier tout ce qu'elle avait pu voir, et surtout attendre que l'homme soit parti pour pouvoir rentrer tranquillement, et surtout ne pas avoir à affronter cette situation. Elle n'était pourtant pas lâche, mais parfois, l'envie de fuir était plus forte que tout, et lorsqu'on en avait l'occasion, pourquoi réellement s'en priver? Mais elle n'en avait pas eu l'occasion. Le destin en avait décidé autrement et elle avait fini par tomber. Pas le genre de chute qui lui ferait apprécier le fait d'être en vie, non, celle qui annonçait un désastre. Elle n'avait eu le temps de penser à rien, seulement au choc. Encore heureux, elle savait comment se réceptionner. Mais le destin avait été, pour cette fois, bien plus cruelle qu'il ne l'aurait fallu avec elle, et non content de l'avoir fait se ridiculiser devant un parfait inconnu, il l'avait placé juste en dessous de la branche. Elle sentit l'homme tomber à terre alors qu'elle essayait tant bien que mal de retomber sur ses pieds. Plus mal que bien, car elle finit complètement affalée sur son corps avant d'avoir pu amorcer le moindre mouvement. Un moment hébétée, elle resta figée quelques secondes, le temps de reprendre son souffle.

Si ses yeux pouvaient lancer des éclairs, sans nul doute qu'ils l'auraient fait à l'instant où il ouvrit la bouche. Bon, d'accord, elle était plutôt mal placée pour le traiter de goujat, et sans doute était-ce beaucoup moins gênant que " forcément, à force de regarder les hommes se déshabiller on tombe de haut" mais elle gardait une fierté qui parfois ressortait à des moments bien trop incongrus. Comme maintenant. " C'est qu'il serait presque drôle Tarzan." Bien entendu, elle gagnait surtout du temps pour réussir à se relever, ses membres étant beaucoup trop engourdis pour bouger à l'heure actuelle. " Tu dois pas avoir bien l'habitude de te retrouver dans cette position, pas vrai?" Comme on disait, l'attaque était la meilleure défense, même si elle n'était pas vraiment dans l'optique de le blesser d'aucune manière que ce soit en cet instant. Du moins pas encore, elle ne garantissait pas la suite. Mais les murs psychologiques qu'elle s'était bâtis se reformaient petit à petit, lui donnant l'occasion de rouler sur le côté pour revenir sur ses deux jambes. Pendant un moment, elle se félicita, toujours persuadée que le corps et l'esprit, bien unis, pouvaient vaincre toute épreuve ... Avant de s'affaler de nouveau au sol. Il ne fallait pas parler trop vite, ton père ne te l'a pas assez dit?

" Je vais rester un peu là. C'est un joli coin d'herbe." Au cas où il n'aurait pas remarqué qu'elle tenait à peine debout. Encore heureux qu'elle sache se défendre même au sol. Ce n'était pas pour rien qu'elle enseignait le Krav Maga. D'un froncement de sourcil, elle finit par observer sa victime involontaire. Il semblait quelque peu en souffrance, et elle se dit qu'il était de son devoir de s'enquérir un minimum de son état. " ça va aller? On dirait un bonhomme de cartoon qui vient de se prendre un piano sur la tête, moi qui pensait faire assez de sport ... "
MessageSujet: Re: Into the woods + SKEL Sam 20 Mai - 23:41
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 2/3
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 12/05/2017
♦ Posts : 56 ♦ Rps : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Je ne pensais pas qu'un jour quelqu'un me tomberai dessus aussi littéralement. Et encore moins une jeune femme avec autant de répondant. Il faut dire, j'étais loin d'être très subtile comme gars et je venais sans doute de sortir la phrase qu'il ne fallait justement absolument pas sortir quand on est en train de se faire écraser par une inconnue. Mais c'était bien connu, si il y avait quelque chose qui n'était pas à faire, je la faisais. Et souvent inconsciemment d'ailleurs. Comme… Je sais pas, se mettre à dos une meute de loup-garou par exemple. Hey ! Pour ma défense, j'avais bu ce jour là. Et j'étais triste. Triste et éméché, c'était loin de faire un bon ménage. Puis comment vouliez-vous que je sache que ces types se transformaient en loup hein ? Avant ça, je pensais que c'était que des conneries ces histoires à la Twilight là.

Je crois qu'à partir de maintenant, je ne pourrais plus m'étonner de rien. On pourrait me dire que Lucifer est de retour et qu'il a déclenché l'Apocalypse que j'en serais tout aussi indifférent. Quoique, peut-être pas en fait. J'étais pas si blasé que ça encore. Au contraire, je serais sans doute dans les premiers à paniquer. Et à ma transformer en loup. Parce que oui, maintenant à chaque émotion trop forte je me retrouvais en poilu. Le top, je vous raconte pas. Déjà que j'étais nul avant pour masquer mes émotions, mais maintenant, c'était pire encore. Bref, les joies d'être moi. Heureusement, je n'étais pas trop rancunier envers moi-même, ainsi, je ne m'en voulais pas d'être aussi con. Ca arrive à tout le monde. Puis c'est héréditaire non ? J'avais pas trop de quoi comparer sur ce plan à vrai dire. Mais pour mettre enceinte une prostitué et se barrer tranquillement, je crois que mon père devait en avoir une sacré couche.

Je sais que c'est mal de juger sans savoir. Mais j'essaye de me rassurer sur ma connerie là, ok ? Et en parlant de ça, je mis un instant avant de comprendre pourquoi j'avais le droit au surnom de Tarzan. J'avais une gueule de mec-singe avec des dreads ? Ce n'était pas moi qui était dans l'arbre ! Puis je prenais soin de mes cheveux ! Je les lavais au moins tous les deux jours. Et j'avoue que l'autre jour j'ai même emprunté l'après-shampooing de Sasha parce que mes pointes étaient un peu abîmée et… Oui, surtout parce que ce truc sens bon et j'aime bien les trucs qui sentent bons. Surtout depuis que j'ai un super odorat. Cependant, il ne s'agissait pas là une référence à mes cheveux, mais à ma tenue. En effet, j'étais toujours à moitié… Et pas qu'à moitié, j'étais quasiment à poil en dehors de mon boxer. Un boxer d'ailleurs décoré avec des petits canards en plastiques de toutes les couleurs. Oui, je me sent obligé de précisé, parce que j'avais beaucoup ce vêtement, c'était tout de même un cadeau qu'on m'avait fait pour mes trente ans… Et je ne crois pas que ce soit vraiment le moment que je vous raconte tous les moments qu'on a passé ensemble lui et moi.

Je grognais en guise de réponse. Oui, j'ai beaucoup de répartie, je sais. La blondinette lança une nouvelle pique et cette fois je répondis le plus simplement du monde.

- Aussi étonnant que cela puisse paraître. En règle général, je dors allongé la nuit. Et plus ou moins dans cette position et cette tenue d'ailleurs. A l'exception que ma couette est plus chaude et agréable que le poids actuellement sur moi. No offense hein !

J'affichais un sourire innocent, mais je n'étais pas bien sûr que mon interlocutrice puisse le voir vu nos position. Mais j'étais fier de ma connerie, pour changer. Je sentis alors la jeune femme rouler sur le côté. Elle n'était pas si lourde que ça, mais je devais bien avouer qu'avec un poids de moins sur moi faisait un bien fou. J'en profitais pour me caler dans une position plus confortable sur le dos, au bon moment pour voir la blondinette qui échouait à se relever avant de sortir qu'elle aimait bien ce coin. Cela me fit bien rire. Finalement, elle avait de l'humour, je l'aimais bien.

- C'est un peu l'effet que ça m'a fait. Peut-être que finalement tu devrais arrêter le sport pour te mettre à la musique. Histoire d'avoir plus d'impact, tu sais. Sinon je pense que ça va aller, je suis plus dur que j'en ai l'air… Enfin je crois...

Je me remis à rire bêtement. Sincèrement, ça me faisait du bien de rire. Mine de rien, j'avais du mal à me laisser aller depuis l'accident d'Ivy et Tav'. J'avais bien besoin de moment comme ça. Enfin, je n'allais pas dire que je voulais me prendre des jolies blondes sur la tête tous les jours, ça n'était pas super agréable. Puis j'avais déjà pas beaucoup de neurones, on allait pas provoquer le destin non plus pour qu'il m'en enlève encore plus. Et à parler de douleur je me mis soudainement à grimacer en sentant que mon poignet droit me lançais sévèrement. Je levais mon bras histoire de vérifier et ce n'était pas forcément beau.

- Je suis pas franchement un expert en la matière… Mais quelque chose me dit qu'il est pas sensé avoir cet angle là. Putain… Je suis droitier… Dis-moi que tu saurais remettre ça en place...

Je lançais un regard désespéré à la blondinette. Elle avait l'air pleine de ressource, avec un peu de chance, elle pourrait me remettre le poignet en place. Après, il suffirait d'improviser une sorte d'atèle avec des branches comme ils font dans les films et laisser mon super système immunitaire de loup faire le reste non ? Enfin, je savais que je ne soignerai pas tout de suite, mais si je remettais pas les os en places rapidement, je risquais de le regretter longtemps. Mais bon, j'y connaissais quedal en médecine alors peut-être que ce serait mieux que j'aille juste à l'hôpital et que je les laisse se démerder avec ça.
MessageSujet: Re: Into the woods + SKEL Dim 21 Mai - 0:10
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 13/05/2017
♦ Posts : 34 ♦ Rps : 9

Voir le profil de l'utilisateur
Skylar était quelqu'un de plutôt mature, d'ordinaire. Pas vraiment le genre à observer un mec s'habiller, rougir comme une collégienne et tomber, littéralement, d'embarras. Elle ne savait pas vraiment pourquoi les événements s'étaient enchaînés ainsi, mais ça ne lui plaisait pas vraiment. En réalité, elle se sentait en position de faiblesse, malgré l'ascendant évident qu'elle avait sur l'homme allongé au sol. Moralement, elle était sans doute la pire dans cette histoire, et ça la vexait au plus haut point. Peut-être n'était-elle pas si mature que ça après tout. On pouvait bien faire tous les efforts que l'on voulait, certains comportements ne se choisissaient pas, et en cet instant, elle se détestait vraiment pour ça. La question " que penserait Alaric s'il me voyait?" lui traversa l'esprit, avant qu'elle ne la chasse avec virulence. Lui plus que quiconque n'avait rien, mais alors rien du tout à redire sur son comportement. Il avait toujours bien fait pire. Mais était-ce un comportement digne de sa Guilde? En combat, elle serait déjà morte. Il fallait dire qu'elle se considérait avant tout comme un soldat, comme une arme. Oeuvrant pour l'équilibre, peut-être, mais une arme tout de même. Elle n'avait pas réellement l'habitude de comportements aussi humains venant d'elle.

Peut-être commençait-elle à changer. Peut-être n'était-elle plus celle qu'elle était en sortant de sa formation. ça, elle n'en avait toutefois jamais douté. La trahison l'avait changée. Non pas dans le sens qu'Alaric espérait. Il aurait voulu qu'elle se demande si ce qu'elle faisait été réellement utile, bénéfique. S'il ne valait pas mieux retourner à ses instincts profonds d'humaine égoïste. Mais sa nature, elle l'avait trouvé avec les Marchombres. Il était hors de question qu'elle fasse machine arrière et qu'elle se détourne. Non, elle avait juste pris du recul par rapport à cette vie, s'était rapproché d'autres personnes, d'autres univers. Avait intégré une colocation où tous étaient différents. Quelque part, elle avait grandi. De l'autre, elle restait encore la gamine qui avait perdu ses parents, et qui se retrouvait désemparée devant certaines situations.

Skylar avait toujours cru qu'elle ne pouvait en aucun cas se retrouver perdante dans une situation. Cette rage de vaincre, elle la tenait de son père, elle s'en rappelait malgré les années. Ce n'était pas si dramatique, finalement, ils pouvaient bien en rire, mais elle avait échoué quelque part. C'était encore une idée qu'elle n'était peut-être pas prête à accepter. Se surpasser, toujours faire mieux pour repousser encore et encore ses limites. Il n'y avait pas de fin à son but. Comme ça, elle se résigna. Ne montra rien du combat intérieur qui faisait rage en elle pour une question que l'on pourrait qualifier d'inutile. Ce n'était pas grave, ça pouvait arriver. Désormais retrouvant un calme olympien, elle eut un petit sourire avant de se pencher langoureusement près de l'oreille de l'inconnu. " Qui te dit que je ne peux pas être chaude et agréable?"
Elle laissa quelques secondes de latence puis se releva brusquement pour se détacher de l'homme d'une roulade. " Enfin ... quand je le veux, c'est sûr. " Après sa défaite cuisante lors de sa tentative de se remettre sur ses deux jambes, elle se résigna à observer les fleurs par terre distraitement, relevant la tête lorsqu'il parla.

" On va éviter de multiplier mes talents. " Si elle prenait sa phrase littéralement, elle pouvait dire qu'elle avait un don en chant ... Mais peut-être pas vraiment celui auquel on s'attendait. La foule était ensorcelée, cela dit, y avait pas de doute. Skylar s'autorisa un petit sourire pour accompagner le rire de l'inconnu, avant de froncer les sourcils devant l'état évident de son poignet. C'était clair qu'il avait les os déplacés. Même si elle n'était pas médecin, elle pouvait dire sans hésiter que ça craignait un maximum. Soupirant, elle s'approcha. " T'as de la chance, t'es tombé sur la bonne personne. Sans mauvais jeu de mots." Elle, elle ne pouvait pas aller à l'hôpital, pas avec sa greffe. Il y avait trop de chances que les médecins la voient. Alors elle avait tout appris toute seule, du moins les bases. Elle savait se recoudre, replacer ses membres, soigner des brûlures. Ce n'était pas grand chose, mais lorsqu'elle était blessée, elle pouvait bien faire attention à elle, assez pour ne pas en mourir. D'une main, elle attrapa son poignet." Au fait, moi c'est Skylar. Et ça va faire un mal de chien. " D'un coup sec, elle tira. C'était fou ce que le corps humain était mieux qu'une marionnette.
MessageSujet: Re: Into the woods + SKEL Dim 21 Mai - 0:56
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 2/3
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 12/05/2017
♦ Posts : 56 ♦ Rps : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Par les ptits canards de mon caleçon ! Est-ce quelqu'un avait déjà dit à cette fille que ce n'était pas moralement acceptable de provoquer un homme de mon acabit, surtout dans une posture pareille ? C'était un coup à rendre la situation encore plus embarrassante qu'elle ne l'étais déjà ! Et maintenant, je crois savoir ce que les gens ressentait quand je les draguais. Quoique, là c'était bien trop subtile pour moi comme art. Je n'étais pas le genre de gars super mystérieux et doué. Non, moi j'étais le bon gros boulet de base, bien chiant à qui personne n'avait envie de parler. Heureusement, j'avais un beau sourire. Et il valait sans doute mieux, en général que je me contente de sourire et de fermer ma gueule. Ce serait sûrement bien plus efficace. Malheureusement, je n'étais pas sûr d'en être capable un jour. Que voulez-vous, personne n'est parfait.

Heureusement, la jeune femme se poussa trop vite pour que mon corps ne s'amuse à réagir. En plus vu ma tenu ça aurait été compliqué de faire comme si de rien était. Comment ça, il m'en faut peu ? Oui, je sais, et c'est désespérant, je le sais ça aussi, merci, ce n'était pas la peine de me le rappeler aussi durement. Je laissais échapper un long soupire, histoire de me vider un peu de toute cette tension. Mes amis se foutaient de moi quand je leur disais tomber sous le charme de toutes les personnes qui passent. Mais si on me provoquait aussi, comment vouliez-vous que je m'en sorte, hein ? Allez, il fallait pas que je m'emballe cette fois. De toute façon, si je m'emballais trop vite là, j'avais comme l'impression que ça allait se finir en high kick dans ma gueule. Décidément cette journée ressemblerai vraiment à un épisode de dessin animé si cela arrivait.

- Hm… Je crois que je préfère ma couverture quand même, elle est un peu moins violente…

J'avais rajouté ça sans doute trop rapidement pour que ça paraisse crédible. Je devais plus ressembler à un gosse super embarrassé qu'autre chose. Heureusement que le ridicule ne tue pas. Sinon et bien, je serais sans doute mort à la naissance ou peu de temps après tout du moins. Je crois qu'on pourrait résumer ma vie de tous les jours par la phrase suivante : « A touché le fond, mais continue de creuser ». Je devrais me faire imprimer ça sur un tee-shirt un jour. Ou alors demander à ce qu'on fasse graver ça sur ma tombe, ce qui pourrait être drôle d'ailleurs si je me faisais enterrer. Bref, ce n'était peut-être pas le moment de penser à ma mort, vu qu'elle n'était pas arrivé, à ce que je sache. Puis merde, je n'avais vraiment pas besoin de pensée morbide dans l'immédiat. Mais heureusement, être un imbécile fini avait cet avantage que j'arrivais toujours à me faire rire. Et mon interlocutrice se prêtait pas trop mal au jeu.

- Ne soit pas si modeste, chérie, voyons…

J'avais volontairement tenté d'imiter le ton d'une maman qui réprimande son enfant. Je crois que j'imitais trop souvent cette voix d'ailleurs. Mais en vrai, c'était plus histoire de répondre qu'autre chose. J'étais loin d'être super modeste alors je n'allais pas lui faire de reproches là dessus. De toute façon, mon attention fut bien vite détourner par ma main et cet angles improbable. D'un sens j'avais envie d'être fasciné… Mais putain ça faisait trop mal pour que je trouve un quelconque intérêt artistique là dedans. Etrangement, je m'en sortais pas trop mal quand même. Je ne m'étais pas mis à pleurer et à crier comme une fillette. Il faut dire aussi que niveau douleur, un poignet cassé, ce n'était pas grand-chose à côté de la transformation en loup. Je ris doucement à la blague de la blondinette et me redressais en m'appuyant sur mon coude gauche.

- J'allais dire, c'est plutôt la bonne personne qui m'est tombé dessus.

Je laissais mon interlocutrice s'occuper de mon poignet. Ok, je ne la connaissais pas, elle m'était littéralement tombé dessus au hasard et je devrais certainement pas lui faire confiance, mais c'était un peu trop tard pour faire marche arrière à présent. Puis c'était moi qui lui avait demandé de faire quelque chose pour mon poignet. La blondinette commença par se présenter et me prévint que ça allait faire un mal de chien. Si on ne s'était pas rencontré il y a deux minute, j'aurais presque cru qu'elle tentait encore là de faire un jeu de mot. Mais j'allais me passer de faire une réflexion à ce sujet. Juste au cas où.

- T'inquiète ça devrait aller. Moi c'est Aik… AÏIIIIEE !


Cette traîtresse m'avait remis le poignet en place sans même me laisser finir ma phrase. Par réflexe, je ramenais mon bras contre moi, posant ma main gauche dessus.

- T'aurais pu prévenir ! Et c'est mal poli de couper les gens quand il parlent !

Bien sûr que j'étais outré ! Non mais c'était quoi ces manières hein ? Bon d'un sens je n'allais pas m'en plaindre, au moins mon poignet était en place et n'avait plus cet angle bizarroïde. Je me laissais un peu de temps pour m'habituer à la douleur avant de reprendre.

- Enfin… Merci… Skylar c'est ça ? Donc… Comme je le disais avant que tu ne me remette sauvagement les os en place… Moi c'est Aikel. Et je crois que j'ai même pas envie de savoir comment tu sais faire une chose pareille. Ca te va si je pars sur l'idée que tu étais une super scout ?


Quoi ? Ca m'évitait de me monter toute une histoire totalement tordue à son propos. C'est vrai quoi, qui savait remettre des poignets en place comme ça ? Quoique, elle était peut-être infirmière ou une connerie du genre. Mais pourquoi elle se promènerai par ici hein ? C'était pour ça qu'avant de devenir un loup-garou, je ne traînais jamais dans la forêt. Il n'y avait que des gens louches dans ce genre d'endroit. J'avais vu assez de film pour le comprendre.
MessageSujet: Re: Into the woods + SKEL Mer 24 Mai - 2:58
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 13/05/2017
♦ Posts : 34 ♦ Rps : 9

Voir le profil de l'utilisateur
Skylar n'était pas du genre à sauter sur n'importe qui n'importe quand. Elle ne l'avait jamais été, même si elle ne disait jamais vraiment non à une aventure qui pourrait la satisfaire. Seulement, elle était de ce genre à savoir quelle femme elle était, quel point de vue les hommes pouvaient avoir sur elle, et pour dire la vérité, elle en jouait énormément. Elle n'était pas vraiment de ces femmes qui jouaient la fausse hypocrisie pour recevoir des compliments. Elle, elle savait ce qu'elle valait à tous les points de vue, positivement comme négativement. Et ça la faisait rire. La marchombre n'était cependant pas assez cruelle pour faire durer la chose, et elle se poussa rapidement. D'une parce que de toute manière, elle venait de se taper une chute et qu'elle avait mal, et de deux parce qu'elle savait que lui aussi ne devait pas être réellement confortablement bien installé, et que son poids n'arrangeait pas, mais alors pas du tout la chose.

Sa réponse la fit rire malgré tout. Là, elle ne pouvait pas réellement le contredire. Si on pouvait bien dire quelque chose sur elle, ce n'était sûrement pas le manque de violence. Skylar avait toujours vécu par passion. Toute sa vie, elle l'avait tourné autour de ses désirs profonds. Pas des envies sans lendemain, elle s'était trouvé des buts, des besoins presque. " T'es pas très aventurier comme mec hein. " C'était dit avec totale malice, sans agressivité. Elle ne lui en voulait pas vraiment de l'avoir catégorisée ainsi, leur rencontre ne s'était pas vraiment faite sans heurt. Au sens littéral du terme. Quelque part, elle aurait pu tomber sur plus mal. ça aurait pu être n'importe qui, y compris quelqu'un qui ne s'embarrasserait pas vraiment de paroles et qui aurait profité de son moment d'égarement pour prendre le dessus. Il y avait bien les mercenaires, elle était persuadée qu'ils étaient dans les environs. Alaric était aussi doué qu'elle pour traquer les autres, spécialement les marchombres, et ce serait presque un miracle qu'elle soit passée à travers son radar. Un miracle qui était illusoire, elle en avait bien peur. Elle était donc soulagée de pouvoir observer qu'il n'avait pas tenté de lui nuire, et que ça n'avait pas l'air d'être dans ses projets immédiats.

Skylar lui offrit un sourire distrait avant d'observer son poignet, qui, effectivement, n'avait pas exactement la bonne position. Et c'était un euphémisme. Le poignet penchait assez étrangement sur le côté, et c'était quelque chose qui n'arrivait pas vraiment lorsque les os étaient à la bonne place. Mais elle avait dû se remettre elle-même des membres en place, alors le faire à quelqu'un d'autre, ça ne lui faisait pas vraiment peur. Même si elle n'agissait pas en continu comme telle, elle était belle et bien une guerrière, quoiqu'elle en dise. Pas un soldat, elle ne suivait aucun ordre, mais une guerrière, c'était certain. Un grand sourire apparut sur son visage lorsque le jeune homme cria. Bon, elle n'était pas très sympathique sur ce coup là, mais elle avait bien envie de se moquer. " Bah alors, princesse, je t'ai fait mal ? Et techniquement c'est toi qui t'es interrompu tout seul. En criant." Ce n'était pas vraiment juste de l'attaquer ainsi en considérant que c'était elle qui l'avait mis dans cet état de base, mais quelque chose lui disait qu'elle pourrait lui dire n'importe quoi sans qu'il le prenne vraiment mal.

" Ouais ... Une scout. C'est bien moi !" La marchombre savait très bien qu'il n'en croyait lui-même pas un mot. Elle ne pouvait pas vraiment lui dire la vérité de toute manière, mais au moins la moitié de la vérité pourrait faire l'affaire. " En vérité mes parents vivaient comme des nomades, dans une caravane. On avait rien d'autre que ça et on se posait dans des endroits assez éloignés des villes, alors quand on se blessait, on avait que nous. Et j'aimais bien grimper aux arbres ou aux montagnes, étonnant hein? Sauf qu'avant de maîtriser le truc - parce que oui je le maîtrise, même si ça ne s'est pas vu - je tombais énormément, et de bien plus haut que ça." Ska n'en parlait jamais. De ses parents. Elle avait douze ans, alors les souvenirs étaient encore là, mais parfois elle se disait qu'ils seraient mieux enfouis dans un passé dont elle ne se souvenait pas. Seules une photo lui restait, en vérité, et sans elle, le visage de ses parents ne serait plus que flous dans son esprit. Mais les souvenirs, même approximatifs, eux, restaient. Les lectures de sa mère, les excursions avec son père. " Au moins dans la nature, on est obligé d'apprendre les bases de la survie. "
MessageSujet: Re: Into the woods + SKEL Jeu 25 Mai - 13:34
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 2/3
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 12/05/2017
♦ Posts : 56 ♦ Rps : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Je n'étais jamais contre un coup d'un soir, ou d'une journée, mais quitte à choisir, je préférais les relations stables. Chose qui ne m'arrivait et bien… Jamais, parce que visiblement, personne n'arrivait à me supporter plus de quelques semaines. C'était assez triste à dire, mais on finissait par se faire une raison. Et vu que j'étais du genre à m'attacher très facilement aux autres, pouvait-on m'en vouloir de vouloir jouer la sécurité en restant avec mon lit hein ? Surtout que cette femme avait l'air aussi douce que Chuck Norris. Donc, si je pouvais éviter en même temps de m'attirer plus d'embrouilles que je n'en avais déjà en ce moment. Mais je devais bien avouer qu'on se serait rencontré dans d'autres circonstances, je n'aurais sûrement pas hésité à lui faire du rentre-dedans. Et je l'aurais sans doute regretté.

Je grimaçais en secouant la tête à la réplique de la blondinette. Oui, je n'étais pas très très aventurier et alors ? J'étais plus le genre de mec qui aimait son quotidien et ces conneries qu'autre chose. Après tout, je n'avais jamais pris le temps de voyager. Ce n'était pourtant pas le temps ni l'argent qui me manquait. Je m'en sortais pas trop mal. Mais j'aimais bien San Francisco alors pourquoi aller voir ailleurs ? A vrai dire, ça ne m'était jamais vraiment venu à l'esprit. Ou si j'y avais déjà pensé c'était parce que Ivy, Tavis ou Sasha avait évoqué le sujet. Mais à vrai dire, je ne voulais pas partir, aussi par question de principe. Vu comment j'en avais voulu à Sasha d'être resté autant de temps en Asie, je ne pouvais pas faire la même chose et partir tout seul pour ne revenir que lorsque je me serais lassé. Pourtant, j'étais presque sûr qu'il y avait des perceurs dans tous les pays. Qui n'aimait pas se faire trouer la peau ?

Pour le moment mon plus gros problème, c'était surtout l'angle de mon poignet. Je riais comme un imbécile, mais c'était pour ne pas penser à la douleur. Je vous jure c'était horrible. D'ailleurs, Skylar en eu un bel aperçus en m'entendant crier tout ce que je sais alors qu'elle me remettait les os en place. Ce serait mal me connaître que de penser que je n'allais pas me plaindre.

- Ts ! Non non, j'ai pas eu mal ! J'aime bien crier en plein milieu de mes phrase comme ça ! Sadique va ! Je suis sûr que t'en a fais exprès !

J'avais l'impression d'avoir huit ans et demi à sortir des trucs pareil. Mais c'était drôle. Un peu comme se disputer avec une sœur. Ce douloureux moment passé, je pu finir de me présenter convenablement et imposer quelques hypothèses sur l'identité de mon interlocutrice. Dans un premier temps, elle accepta sans soucis mon histoire de scout, ce qui me fit sourire. J'aimais bien les gens qui acceptaient de rentrer facilement dans mon jeu. Skylar fini tout de même par m'expliquer d'où elle tenait tout cela. Apparemment ces parents étaient des nomades, donc niveaux grimpage d'arbre et de rocher en tout genre ça lui connaissait et la les techniques de survies en nature aussi.

- Au final, c'est pas très loin du scoutisme, du peu que j'en sais.


Je haussais les épaules. Il n'empêche, que je trouvais ça intéressant comme histoire et je ne pu m'empêcher de laisser ma curiosité poser la question suivante :

- Et tu vis toujours comme ça ? Dans une caravane à l'écart des grandes villes ?


Ce n'était pas une reproche ou une critique. Je n'avais pas souvenir d'avoir déjà rencontré quelqu'un avec un tel parcours. Donc évidemment, je me posais la question. Si je parlais beaucoup j'aimais bien écouter les histoires des autres.

- Perso, je suis tout l'opposé, je n'ai jamais quitté San Francisco. Ma mère était une prostitué et mon père un de ces clients, on a jamais cherché à savoir lequel. Et quand me mère bossait, c'était d'autre de ses collègues qui s'occupaient de moi. Donc autant te dire que niveau blessure, j'y connais pas grand-chose. A la limite, je pourrais te venir en aide si tu bois trop ou si tu manque à faire une overdose. Et à défaut de savoir grimper, je taille des pipes comme personne.

J'ajoutais un clin d'oeil à la fin de ma phrase. A vrai dire, j'avais aucune idée si j'étais meilleur qu'un autre à ce job. C'est juste que je trouvais ça marrant dire, vu que ma mère était une prostitué… Bref, ce n'était peut-être pas le moment de raconter sa vie. Mais me demander de ne pas parler, c'était juste impossible. Et j'en avais rien à faire de raconter ma vie, je n'avais pas honte de quoique ce soit. Je n'avais même quasiment honte de rien à vrai dire. Puis je racontais toujours ma vie à qui voulait bien l'entendre.
MessageSujet: Re: Into the woods + SKEL
Into the woods + SKEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Blair Woods [validée]
» Let's stroll in the woods... [PV Chris]
» A DECLARATION OF SUPPORT FOR THE PALESTINIAN PEOPLE BY AFRICAN PEOPLE IN THE US
» 07. [Pavillon Woods] Listen to me when I say...
» Leah WOODS - I feel lonely in a crowd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: Another Places :: Around San Francisco :: Les environs :: Forêt et Bois-
Sauter vers: