Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu

MessageSujet: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Mar 23 Mai - 22:16
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Absolument.
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 20/05/2017
♦ Posts : 29 ♦ Rps : 10

NO-ONE EVER GETS TO ME.
AND NO-ONE EVER WILL.
Voir le profil de l'utilisateur
Avant de pénétrer le seuil de la petite devanture, Wallace leva les yeux vers un lampadaire. Une corneille fixait son regard d'une attitude curieuse. De longues secondes, le mage resta fixé et fasciné. Elle s'envola. Il sourit.

Wallace l'avait cherché un petit moment. Une simple investigation de détective du dimanche. Le garçon exerçait le même pitoyable boulot que son maître. Changer de nom était une change. Revenir en ville était une étrange décision. Comme s'il attendait encore quelque chose ici. L'enfant de la misère qui revient éternellement vers sa mère. Il y avait quelque chose de tragique là-dedans. De vraiment tragique. Comme si la fatalité et les dieux s'étaient imposés à cette lugubre affaire. Pour Wallace, il s'agissait plus d'une curiosité que d'un bête recrutement. Tian était un animal de foire, encore valable sur le marché des horreurs. Toute son existence respirait l'humilité et la discrétion. Jusqu'aux angles perdus de sa boutique, isolée parmi les grands bâtiments juridiques. Wallace voyait ce pauvre homme d'un œil presque humain. Cet animal farouche était en tout point délicieux.

Wallace leva la tête aux murs. Il était entré, l'allure fière et le dos droit, retirant d'un geste rituel sa paire de lunettes. Il l'enfonça dans la poche de son manteau et observa l'environnement. Quelque chose qui respirait une tranquillité fardée. Une paix recherchée et factice. L'odeur des produits de restauration imbibait les murs et même ses vêtements. Wallace s'en accommoderait vite mais le parfum s'accrocherait encore des heures sur lui.

Le mage fit vite le tour du logis. Des oeuvres exposées, une décoration vétuste pour une ambiance sérieuse. Wallace repéra un atelier à l'arrière sans s'y attarder. La pièce était vide mais le carillon avait déjà annoncé sa présence. Il ne doutait pas un seul instant qu'il serait vite accueilli. Les mains dans le dos, il cultivait sa patience en examinant les breloques antiques qui ornaient les vitrines d'exposition.
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Mar 23 Mai - 23:34
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Always :duh:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 05/05/2017
♦ Posts : 107 ♦ Rps : 11
♦ Adresse : Excselsior.


Voir le profil de l'utilisateur


Rien n'annonce le mauvais sort
WALLACE – TIAN SHU

L'après-midi commençait à peine, j'étais revenu de ma pause déjeuner il y avait à peine cinq minutes. À cette heure-là, il n'y avait pas souvent beaucoup de passage dans la boutique. J'aimais beaucoup ces moments de calme, où je pouvais travailler dans le calme. Actuellement, j'étais sur une peinture du seizième, possédée par un collectionneur d'art. La routine, en résumé. La restauration avait un effet apaisant sur moi. Je me concentrais sur mon travail, je m'appliquai, je ne pensais à rien d'autre. Et ces moments sans angoisse étaient bien rares. Surtout depuis que... depuis. Depuis que je savais que j'étais capable de détruire tout ce qui m'entourait, j'étais encore plus angoissé qu'avant. Je n'aurais jamais cru que ça aurait été possible, d'ailleurs... Enfin, hormis pendant les années que j'avais passé enfermé, évidemment. Rien n'était comparable à ça. Je secouai doucement la tête pour chasser ces pensées, et me remis au travail. Au bout d'un quart d'heure, je me levai pour aller fumer. Au même moment, j'entendis quelqu'un entrer. Bon timing. Je vins l'accueillir dans la pièce principale de la boutique et fus surpris d'y trouver un homme à peine plus grand que moi. C'était tellement rare que ça arrive. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres. Bonjour Monsieur, comment puis-je vous aider ?, demandai-je en rangeant ma cigarette dans la poche de mon jean.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Satan became our saviour
There is no heaven of glory bright, and no hell where sinners roast. Here and now is our day of torment! Here and now is our day of joy! Here and now is our opportunity! Choose ye this day, this hour, for no redeemer liveth!
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Mer 24 Mai - 0:50
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Absolument.
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 20/05/2017
♦ Posts : 29 ♦ Rps : 10

NO-ONE EVER GETS TO ME.
AND NO-ONE EVER WILL.
Voir le profil de l'utilisateur
Comme pris en flagrant délit, Wallace se retourna brusquement vers son interlocuteur tandis qu'il s'amusait à toucher des bibelots visiblement trop précieux pour être sujets au contact. L'espace d'un instant, si bref instant, son regard fut innocent et bête. La bouche entrouverte, il ne dura qu'une seconde avant que son sourire s'élargisse. Son regard s'assombrit. Wallace toisa le restaurateur de longues secondes.

L'air jeune, pas plus grand que lui, Wallace aurait presque avoir crut affaire à un adolescent. Mais il remarqua les traits fatigués. Le regard grave. Si vieux. Il paraissait si vieux. Une profondeur touchante donnait à ce regard de chien battu une lumière sinistre et captivante. Wallace était sur d'une chose : La souffrance rendait beau. D'une beauté macabre et funeste. Pas de celles faites de plastiques et de faux-semblants. Tian était un animal presque majestueux dans les courbures pathétiques de son dos.

Wallace ne se tourna pas entièrement vers lui. Pas encore. L'ignorant presque, il recommença à chercher des détails sur les œuvres exposées - sans doute ses travaux en cours. Il haussa les épaules comme un enfant et leva les yeux au ciel. Il soupirait et continuait son tour sans regarder son interlocuteur. Une mauvaise blague lui traversa l'esprit mais il s'abstint.

Une bonne et une mauvaise oeuvre d'art... Il posa son regard sur Tian. Je me suis toujours demandé ce qui les différenciait. Wallace se pencha sur une statuette en bois, les mains dans le dos et observa l'objet.

C'était ridiculement grossier mais Wallace savait qu'un collectionneur, sans doute, l'avait acquis au prix d'une somme capable de rétablir la paix en Afrique. En regardant les objets autour de lui, il se souvint qu'il y avait très certainement des millions de dollars entre les mains du petit pyromane.
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Mer 24 Mai - 10:19
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Always :duh:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 05/05/2017
♦ Posts : 107 ♦ Rps : 11
♦ Adresse : Excselsior.


Voir le profil de l'utilisateur


Rien n'annonce le mauvais sort
WALLACE – TIAN SHU

Il semblait à peine avoir remarqué ma présence. Bon. Peut-être qu'il cherchait quelque chose en particulier. La curiosité l'avait peut-être poussé à l'intérieur de la boutique. Vu son apparence, ça ne m'étonnerait pas qu'il ait l'argent nécessaire pour être collectionneur d'art. Il continuait d'observer les œuvres exposées un peu partout dans la boutique, en silence. Une bonne et une mauvaise oeuvre d'art... Je me suis toujours demandé ce qui les différenciait. Je souris, amusé par sa question. L'art est quelque chose d'extrêmement subjectif. Je suppose que certains peuvent se permettre de donner ce genre de jugement selon la maîtrise des techniques utilitsées... Mais même ainsi, leur avis reste extrêmement subjectif. Même un débutant maîtrisant à peine les techniques de bases pouvait créer ce qu'on qualifiait de bonne œuvre d'art. Comme l'un des dessins qu'Elena m'avait offert... Bon, après, je n'étais peut-être pas très objectif à ce sujet. Mais je pensais pouvoir dire que je m'y connaissais en art et, surtout pour son âge, elle était douée. Vous avez besoin de quelque chose ?, insistai-je. Non pas que je n'aimais pas bavarder avec les clients, au contraire, mais j'allais aller fumer.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Satan became our saviour
There is no heaven of glory bright, and no hell where sinners roast. Here and now is our day of torment! Here and now is our day of joy! Here and now is our opportunity! Choose ye this day, this hour, for no redeemer liveth!
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Jeu 25 Mai - 19:50
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Absolument.
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 20/05/2017
♦ Posts : 29 ♦ Rps : 10

NO-ONE EVER GETS TO ME.
AND NO-ONE EVER WILL.
Voir le profil de l'utilisateur
Selon la maîtrise des techniques utilisées...

Wallace se tourna vers lui, arquant un sourire dégoulinant d'un sous-entendu amusé. Le mage trouvait sa réponse pleine de maladresse. Lui-même ne semblait pas avoir de réponse. Lui-même semblait un peu perdu. Wallace ne l'était pas. Il savait ce qui différenciait une bonne oeuvre d'une mauvaise. L'argent. L'orgueil. Le prix de l'offre et de la demande. Et alors que certaines œuvres se faisaient apprécier par les hautes classes pour leur valeur historique, d'autres se rendaient à peine compte de ce qu'ils élevaient au rang de pièce maîtresse. Le monde et ses mœurs ont toujours été dirigés par cette élite-là. Décérébrée mais puissante. Et la naïveté de Tian face à un fait universel comme le monde lui avait serré le cœur. C'était mignon à en crever. Il souffla du nez, rire silencieux et caustique. Il reposait son intérêt ici et là, dans la boutique.

L'impatience de Tian était toute à son honneur. Mais Wallace était client. Il avait envie de faire dans le suspens. Où voulait-il courir comme ça ? On a le temps. Voyons. Wallace l'ignora encore quelques secondes avant de répondre brusquement comme s'il se souvenait de la question posée.

Mh ? D'un héros. Un genre de... Il leva les yeux au ciel et grimaça. De caricature qui mesure ce qui n'a pas d'aune.

Sa réponse, aux relents presque prophétiques flotta une seconde dans l'air. Wallace était persuadé de l'avoir déjà perdu. Déjà, il voyait sa patience faiblir. Avec une bienveillance peu commune, il lui sourit. Le regard paisible. L'attitude sereine comme une vache sacrée.

On est pressé ? Une ombre passa sur son visage. Sinistre. Wallace regarda la montre à son poignet avant de soupirer comme une dame, d'un air de caricature. J'aurai bien eu envie de discuter un peu... Il le supplia du regard. Tu ne le regretteras pas, petit. C'est juré.

Wallace boucla ses mains dans son dos et se redressa dans une grande détermination. Ses épaules se relevèrent, autoritaires, et il leva le menton fièrement.

Assis-toi, claqua-t-il un couperet. Le ton se radoucit tout de suite après, maternel. J'aimerai que tu t'assois. S'il te plait.
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Jeu 25 Mai - 23:39
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Always :duh:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 05/05/2017
♦ Posts : 107 ♦ Rps : 11
♦ Adresse : Excselsior.


Voir le profil de l'utilisateur


Rien n'annonce le mauvais sort
WALLACE – TIAN SHU

Il ne répondit que d'un sourire amusé. Très amusé, dirai-je même. Je ne fis aucune remarque, soudainement mal à l'aise. Maintenant que j'y pensais, il semblait il y avoir quelque chose d'atypique en lui. Ou bien je me faisais juste des idées. Il m'arrivait d'être un peu trop méfiant parfois, face à des inconnus au comportement peu commun comparé à la majorité. Même si en général les apparences sont trompeuses... Il continua à observer le contenu de la pièce, en silence. Je lui redemandai ce dont il avait besoin. À nouveau, pas de réponse. Ni verbale, ni physique. Il finit par se retourner d'un mouvement, et par répondre. Je le dévisageai longuement, tentant de chercher un sens à ses mots. Il délirait complètement. C'était la seule explication logique. Ça expliquerait aussi le sourire tout à fait en décalage avec sa réponse qu'il arborait. Mes bras se croisèrent. Je commençais à m'impatienter. Visiblement, c'était moi qu'il venait voir. Rien que ça, ça m'inquiétait. Et vu le mystère qu'il faisait, ça ne pouvait qu'empirer ce que mon imagination pouvait produire. On est pressé ? Son visage qui avait un instant perdu de sa sympathie n'annonçait rien de bon. Ou bien je me faisais juste des idées. C'était sûrement ça... Tu ne le regretteras pas, petit. C'est juré. J'avais comme l'ombre d'un doute. J'eus un léger mouvement de sursaut lorsqu'il m'ordonna de m'asseoir. Bon. Je n'avais visiblement pas le choix. Suivez-moi..., soupirai-je en partant dans l'arrière boutique, dans la salle qui servait de bureau. Je m'assis sur la chaise, sortit ma cigarette et l'allumai enfin, en lui faisant signe de s'asseoir face à moi. Ça faisait longtemps que je n'avais pas autant apprécié une cigarette. Depuis la dernière fois que je n'avais pas pu fumer au moment où j'en avais envie. Je vous écoute, dis-je en remettant sous mon t-shirt ma chaînette avec ma croix renversée.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Satan became our saviour
There is no heaven of glory bright, and no hell where sinners roast. Here and now is our day of torment! Here and now is our day of joy! Here and now is our opportunity! Choose ye this day, this hour, for no redeemer liveth!
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Ven 26 Mai - 0:24
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Absolument.
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 20/05/2017
♦ Posts : 29 ♦ Rps : 10

NO-ONE EVER GETS TO ME.
AND NO-ONE EVER WILL.
Voir le profil de l'utilisateur
Il avait la soumission facile et les manières d'un adolescent frustré. Wallace lui trouvait une angoisse touchante et une fausse insolence qui l'adoucissait. Wallace perdit son sourire lorsque le restaurateur accepta de lui obéir. Wallace avait l'impression qu'il pouvait bien lui faire manger sa semelle que le pyrokinésiste s'y tâcherai avec la plus grande application. Il semblait fuir les problèmes plus qu'il ne pouvait en faire. Obéir. Accepter. Ecouter. Que tout ça aille le plus vite possible. Mon petit Tian. Ca n'ira pas vite. Pas vite du tout.

Les mains dans les poches et le regard strict, le nécromacien suivit son hôte jusqu'à l'arrière-salle sans un mot. Devait-il se douter de quel genre de sujet Wallace allait-il aborder. L'accident de Thothz était récent. Peut-être pas assez pour que Tian en fasse le lien. Wallace aurait pu se faire passer pour l'un de ces crétins de cultistes facilement. Wallace les fréquentait d'avantage par besoin que par envie. Leur dévouement aveugle à leur gourou minable, un démon de seconde classe qui n'avait guère trouvé mieux que de chercher de l'amour chez ce groupe de dégénérés. Wallace admettait que Thothz était un allié de taille. Une carte dans sa manche qui le sauverait certainement de bien délicates situations. Comme beaucoup de leaders de sectes, Thothz avait accepté Wallace comme le représentant de l'Enfer sur Terre. Un des prétendants au trône de l'Antéchrist, venu libérer les Hadès sur ce monde. Wallace lui avait laissé le croire, gardant le secret sur ses plans bien plus ambitieux.

Finalement, savoir que ce gars-là, fragile comme un poupon, avait réussi à clouer le bec de ce bavard de démon, Wallace avait apprécié le geste. Oh, aurait-il même pu le prendre dans ses bras et le féliciter. Tian ignorait sans doute le genre d'humiliation et de leçon il avait imposé à son ancien maître. Si Thothz s'en sortirai sans doute, son orgueil en garderait une marque éternelle.

Wallace resta debout en dépit de l'invitation du garçon. Il ignora ce geste de courtoisie et commençait déjà à envahir l'espace comme il l'avait fait dans la boutique. Wallace préférait toujours rester debout. Avoir son interlocuteur sous son menton, pitoyable comme l'était Tian sur sa chaise et dans ses vieux fringues d'émo. Wallace le toisa avec bienveillance lorsque ce dernier l'invita à parler. Le mage fixait la cigarette qu'il avait allumé. Le petit bout de cendre qui rougeoyait. Et la fumée, pendant un bref instant, pris la forme d'un visage agonisant, se déformant dans l'air en volutes grises et macabres.

Il soupire et détourna le regard. Sa main s'enfonça dans sa poche et alla chercher un vieux bijou. Une bague en forme de crâne. Dans le dos, des symboles et une pierre noire incrustée entre les dents. Wallace l'avait volé à Thothz pendant que ce dernier se remettait de ses blessures. Le sorcier lança la bague à son interlocuteur. Lorsque l'on a appris à craindre les mains d'un bourreau, on apprend par cœur les formes de ses bagues. Wallace le savait. Wallace se souvenait de choses qu'il pensait avoir oublié.

Tu sais combien de personnes veulent la mort de cette crapule ? Il grimaça et secoua la tête. Non, pas moi. La mort de ce pauvre type m'indiffère parfaitement. En revanche... J'ai toujours trouvé important de féliciter ce qui méritait de l'être. Sur son lit, il n'est pas beau à voir, le pauvre.

Wallace ricana. Un ricanement léger, grinçant et mauvais.
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Ven 26 Mai - 10:33
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Always :duh:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 05/05/2017
♦ Posts : 107 ♦ Rps : 11
♦ Adresse : Excselsior.


Voir le profil de l'utilisateur


Rien n'annonce le mauvais sort
WALLACE – TIAN SHU

Son silence me mettait de plus en plus mal à l'aise. D'où il me connaissait ? Qu'est-ce qu'il me voulait ? Ces questions restaient sans réponse. Je n'en n'avais pas la moindre idée. Alors je me contentai de terminer ma cigarette, commençant à angoisser. Je me sentais clairement en position de faiblesse face à son assurance, cette chose que j'avais perdue il y a bien longtemps. J'écrasai mon mégot en le regardant fouiller dans sa poche, le regard rempli d'appréhension. Il me lança un objet en argent. Une bague. Je l'attrapai, sourcils froncés, intrigué. Je commençai par voir des inscriptions en énochien. Je relevai le regard vers l'inconnu, tentant de comprendre comment il avait pu trouver ce genre d'objet et surtout, pourquoi c'était à moi qu'il venait le montrer. Pas le moindre indice se lisait sur son visage. Je fis rouler la bague entre mes doigts pour voir la face visible. Et là, je sentis mon cœur rater un battement. Par réflexe, je la jetai à l'autre bout de la pièce. Mes mains commencèrent à trembler, puis tout mon corps. J'avais encore plus de mal à respirer que pendant une ''banale'' crise d'angoisse. Mon rythme cardiaque était sûrement à au moins 150 battements par minute, j'avais énormément de mal à respirer. Tu sais combien de personnes veulent la mort de cette crapule ? Non, pas moi. La mort de ce pauvre type m'indiffère parfaitement. En revanche... J'ai toujours trouvé important de féliciter ce qui méritait de l'être. Sur son lit, il n'est pas beau à voir, le pauvre. Son ricanement me glaça le sang, empirant encore plus ma crise d'angoisse. La pièce commença à tourner autour de moi, j'avais l'impression que ma tête allait exploser tant elle cognait. J'avais de plus en plus chaud. Intérieurement, je priai pour ne pas involontairement mettre le feu encore une fois. Ils venaient de me retrouver, allaient sûrement se venger pour l'accident d'il y a un peu plus d'un an, et j'étais strictement incapable de faire quoi que ce soit dans l'état où j'étais. Une minute. Il venait bien de considérer Thothz de ''pauvre type'' ? Qu'est-ce que vous me voulez...?, l'interrogeai-je d'une voix à peine audible. Tremblant toujours, je mis la main dans ma poche pour en sortir la plaquette d'anxiolytique que j'avais toujours, absolument toujours sur moi et en avalai un, non sans mal à cause de ma difficulté à respirer et à me calmer ne serait-ce que quelque secondes.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Satan became our saviour
There is no heaven of glory bright, and no hell where sinners roast. Here and now is our day of torment! Here and now is our day of joy! Here and now is our opportunity! Choose ye this day, this hour, for no redeemer liveth!
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Ven 26 Mai - 23:32
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Absolument.
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 20/05/2017
♦ Posts : 29 ♦ Rps : 10

NO-ONE EVER GETS TO ME.
AND NO-ONE EVER WILL.
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur, qu'il était risible, avec son petit air d'agneau innocent. Presque emmerdant. Sans un sourire ni une parole rassurante, Wallace observait les traumas du garçon s'agiter, très serein. Il l'observait de cet air de mépris que l'on peut avoir pour les choses qui évoquent naturellement la répugnance pour l'esprit humain. Son esprit était fragile alors qu'il fut battu au fer rouge. De quel genre d'acier mou et décevant était-il fait ? Wallace dodelinait de la tête, paresseusement. Les nerfs de sa nuque étaient tendus. Il aurait eu envie de le frapper et de lui broyer les pommettes. Comme un désir, une pulsion presque érotique, il réprima l'idée en se mordant la lèvre. Doucement et d'un pas tranquille, il se dirigea vers la bague que Tian avait balancé de stupeur. D'une lenteur calculée et maîtrisée, il se baissa pour faire tomber le petit bijou dans sa poche intérieure, entendant d'une oreille distraite le souffle plaintif du pauvre garçon.

Oh... Aucun mal, sois-en rassurer. Il se tourna entièrement vers lui et sourit à grandes dents, comme un crocodile. Son regard était vide. Non, non... Il grimaça et secoua nerveusement la tête. Juste. Discuter.

Wallace, pour le plaisir d'amorcer le sujet de cette rencontre, aurait eu mille fois envie de lui rappeler qu'à présent qu'il avait perdu le contrôle sur sa vie, il était en danger. Que les hommes de Thothz viendraient le voir. Ne le laisserait jamais en vie. Mais Tian ressemblait à un homme acculé au pied du mur, avec un flingue entre les mains. Ce n'était pas tant le flingue qui était à craindre. Mais cette anxiété claustrophobe qui pouvait le pousser à tirer accidentellement sur la détente. Wallace se gratta la gorge et resta un moment à le regarder. Avant d'approcher.

Tu es perdu. Au bord d'un précipice et la pente s'effrite sous tes pieds. Le monde entier est une menace. Il est fou. Violent. Si Dieu a créé le monde, il n'y a que l'Enfer qui semble avoir de la compassion pour toi. Les yeux de Wallace désignèrent d'un simple regard la croix renversée que Tian avait caché comme un lycée cache son joint sous son pull. Arrivé à sa hauteur, il sortit un flacon de pilules blanches. Et en sortit une. Chaque foutue seconde vécue ressemble à une éternité d'effort pour ne pas exploser. Et la tête... Qui est lourde. Tellement lourde que le sommeil s'efface et ne revient jamais.

Je sais ce que c'est. Je sais exactement ce que tu ressens.


Le mage noir tendit le médicament à Tian. Au centre de sa paume, il lui présentait ses propres calmants. De véritables drogues. Si elles aidaient le mage à garder pieds avec la réalité, à calmer ses propres anxiétés, elles étaient devenues avec le temps une plaie à son existence. Une volupté de calme et de tranquillité pernicieuse et perverse.

Et je sais comment t'aider.
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Sam 27 Mai - 0:23
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Always :duh:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 05/05/2017
♦ Posts : 107 ♦ Rps : 11
♦ Adresse : Excselsior.


Voir le profil de l'utilisateur


Rien n'annonce le mauvais sort
WALLACE – TIAN SHU

La journée avait bien commencée. Elle avait commencée normalement... On en était à peine à la moitié, et pourtant. Cela faisait des mois que je n'avais pas fait une telle crise. Oh... Aucun mal, sois-en rassurer. Non, non... Juste. Discuter. J'osais à peine le regarder du coin de l'oeil, redoutant ce qu'il pourrait avoir à me dire. ''Discuter''. Discuter de quoi ? Entre deux tentatives de reprendre mon souffle, je priais pour ne pas perdre le contrôle de moi-même. Pour ne pas tenter de le tuer comme lors de ma rencontre avec Sparkles, pour ne pas l'enflammer comme la dernière fois que j'ai vu Thothz. Penser à ça m'angoissait encore plus, ce qui empirait mes symptômes, ce qui m'angoissait davantage, et ainsi de suite. Ça faisait bien longtemps que je connaissais par cœur le cercle vicieux des crises d'angoisses. Bien trop longtemps... Je peinais à me souvenir de l'époque où je l'angoisse n'était qu'un concept abstrait. Lorsqu'il commença à s'approcher, j'eus un mouvement de recul. Un gros mouvement de recul. C'était un réflexe quand quelqu'un s'approchait de moi sans prévenir, alors si ce quelqu'un était lié à la secte... Tu es perdu. Au bord d'un précipice et la pente s'effrite sous tes pieds. Le monde entier est une menace. Il est fou. Violent. Si Dieu a créé le monde, il n'y a que l'Enfer qui semble avoir de la compassion pour toi. Mon regard se teinta d'une fascination terrifiée. Ce qu'il disait résonnait en moi. Et bien que sa dernière phrase me rappelait mes années emprisonnées, la fascination était là malgré tout. Dieu ne t'aime pas, tu appartiens à Satan. J'avais tellement entendu ces mots. J'avais fini par les assimiler. Après tout, ils m'avaient sûrement fait tuer quelqu'un, lors du baptême satanique. Dieu ne pouvait pas aimer un meurtrier. Il continua de s'avancer, j'étais toujours autant en crise d'angoisse, mais légèrement moins méfiant envers lui. À peine, mais tout de même.  Chaque foutue seconde vécue ressemble à une éternité d'effort pour ne pas exploser. Et la tête... Qui est lourde. Tellement lourde que le sommeil s'efface et ne revient jamais. Il me connaissait déjà. C'était évident. Il ne pouvait pas assurer ce genre de choses sans en être sûr. Les mots étaient parfaitement choisis. Les concepts d'angoisse et de sommeil avaient échangé leurs places. Le sommeil n'était qu'un mot, un vague souvenir, et l'angoisse, mes nuits. Je sais ce que c'est. Je sais exactement ce que tu ressens. Je levais lentement le regard vers lui. Comme pouvait-il savoir ? Pouvoir d'empathie ? Manipulation ? Et je sais comment t'aider. Je le dévisageai longuement puis baissai le regard sur le médicament qu'il tenait. Sans avoir la moindre idée de ce que c'était, ma main tremblante le saisit. J'attrapai la bouteille d'eau traînant par terre et l'avalai. De toutes façons, je ne voyais pas ce qu'il pourrait arriver de pire. En fait si. Être drogué et me réveiller à côté de Thothz. Je me mis à trembler encore plus à cette idée. Cette crise n'allait jamais finir, ma parole... Et comment... ?, demandai-je, à nouveau dans un murmure, entre deux tentatives de reprendre une respiration normale.[/b]
[/b]

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Satan became our saviour
There is no heaven of glory bright, and no hell where sinners roast. Here and now is our day of torment! Here and now is our day of joy! Here and now is our opportunity! Choose ye this day, this hour, for no redeemer liveth!
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Lun 29 Mai - 20:42
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Absolument.
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 20/05/2017
♦ Posts : 29 ♦ Rps : 10

NO-ONE EVER GETS TO ME.
AND NO-ONE EVER WILL.
Voir le profil de l'utilisateur
D'un geste léger, Wallace piqua deux cachetons de son flacon qu'il goba net. Et alors que Wallace avait la sensation que ces petites pilules avaient d'avantage un effet placebo sur son système qu'une réelle fonction, il savait que pour un corps peu habitué, c'était une extase euphorique. Attendait sans doute son petit ami satanique un nuage cotonneux où y déposer toutes ses névroses. Wallace eut alors un geste hésitant. Par précaution, il ravala un cachet avant de fourrer sa bouteille de paradis dans la poche.

Tian l'énervait. Et l'attendrissait quelque peu. La main toujours dans la poche et la tête qui commençait à balancer doucement de sérénité, Wallace observait Tian d'un regard dont il ne fardait qu'à peine le mépris. "Comment" était une question qu'il n'appréciait pas. Et à laquelle il ne voulait pas répondre. Où était l'audace ? Le mystère ? Le suspens. Quelque part, le mage avait un sens pointilleux de la mise en scène. Répondre d'énigmes et de charades lui traversa l'esprit mais en observant tout ce corps trembler et suffoquer, Wallace comprenait qu'il était dans leur intérêt à tous les deux de jouer carte sur table. Tant pis pour le beau geste ! Alors, il s'accroupit face au garçon, posant une main paternelle et engageante sur son genou. Il sourit et s'humidifia les lèvres. Son regard cherchait les bons mots.

Si... Il trouva. Et planta ses yeux dans ceux affolés de Tian. Il ressemblait à une biche effarouchée. Pauvre chose. Si je te disais, par exemple, que je peux te faire oublier définitivement Thothz ? Enfin... Pas oublier... Je n'ai pas le pouvoir de le détruire et je vais être honnête avec toi : J'ai encore besoin de ce garnement. Un amusement doux et léger faisait danser sa voix pourtant murmurante. Mais tu te doutes qu'ils ne sont pas très heureux de ce que tu as fais. Ce qui est arrivé à Thothz... C'est... Il fronça les sourcils, grimaçait, comme de douleur. Dur. Même pour moi. Ils voudront se venger. Tu le sais. Au fond.

Wallace se redressa et laissa un long moment de silence, faisant attendre cette solution que - Wallace le savait - Tian espérait. Il resserra sa cravate.

Mais au fond, je sais comment notre ami commun réagit. Je le connais. Je connais sa façon de penser. Et je sais comment lui faire abandonner toute tentative de vengeance vaine. Il t'oubliera vite. Long silence. Ne me demande pas comment, ajouta-t-il d'un ton sévère et claquant.

Wallace s'écarta de Tian d'un pas tranquille de promeneur. Un peu paresseux, un peu flâneur, il secoua son flacon dans sa poche et tourna autour de la chaise quelques brèves secondes avant de se tourner complètement vers lui, immobile. D'un geste soudain.

Je n'attends rien de toi, en échange. Absolument rien, anticipa-t-il. Il ricana, cynique et fit une moue sceptique. Je sais que je ne suis pas le genre de gars à qui on a envie de faire confiance. Encore un point commun que nous partageons. Se grattant la nuque, son regard s'envola, pensif. C'est une promesse. Rien en échange. Je t'offre cette tranquillité gratuitement. Par pure... Charité, disons-nous.

Ce qui apparaissait souvent un acte de bonté était d'une nature plus vicieuse et Wallace espérait bien que l'animal ait ce sentiment pugnace et insupportable de reconnaissance. Celui qui force à se laisser écraser. Soumettre. Car tout le monde le savait : On n'obtient jamais rien sans rien. Et cette dette, bien que tacite, serait certainement ce qui pousserait le pyrokinésiste à rechercher sa présence. Wallace jouait plus facilement sur ce genre de sentiment intérieur que comme le faisait les démons. Avec un manque d'élégance méprisable.

Ca t'intéresse ? Il eut comme un doute puis corrigea. Non, évidemment que ça t'intéresse. Ricanement, doux comme un souffle. La question serait plutôt : Es-tu prêt à commettre un véritable acte de foi ?
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Mar 30 Mai - 20:00
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Always :duh:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 05/05/2017
♦ Posts : 107 ♦ Rps : 11
♦ Adresse : Excselsior.


Voir le profil de l'utilisateur


Rien n'annonce le mauvais sort
WALLACE – TIAN SHU

Dès qu'il posa la main sur mon genoux, je sursautai et reculai. Ne me touche pas, laisse-moi tranquille. Il finit enfin par répondre à ma question. Me faire oublier Thothz ? Je ne voyais pas comment il comptait s'y prendre. Même s'il mourrait avant moi, je ne pourrais jamais l'oublier. On ne peut pas oublier quelqu'un qui a en grande partie contribuer à ce que l'on est devenu. Que ce soit en bien ou en mal... Ma mâchoire se serra un peu plus lorsqu'il parla des envies de vengeance de la secte. J'avais accidentellement enflammé le fils de leur grand chef, oh la la. Si un jour, nos chemins se croisent à nouveau, et que je ne repars pas encore une fois en crise d'angoisse... Je l'achèverai. Oh, non, bien sûr, ça ne changera rien à mon passé. Mais il paraît que les victimes se sentent toujours mieux une fois la justice obtenue. La façon dont cet inconnu avait grimacé m'énervait. Pauvre petit. Il n'avait eu que ce qu'il méritait, et encore. Comme si que Thothz était réellement à plaindre... que ses sbires viennent essayer de se venger, pour voir. Lentement mais sûrement, je commençais à me calmer. Une double dose d'anxiolytique ne pouvait qu'aider. Je ne sais pas comment je vivrais sans eux... Mais au fond, je sais comment notre ami commun réagit. Pardon ? J'avais bien entendu ? Je le dévisageai du coin de l'oeil, presque choqué. Je le laissai continuer, notant sa grande expressivité, que ce soit dans ses gestes ou sa voix. Plus je l'observais, plus j'étais fasciné par le personnage. Je doutais très fortement de son honnêteté quand il m'assura qu'il ne me demanderait rien en retour. Comme il le disait si bien, il était loin d'être le genre de personne à qui on avait envie de faire confiance. Il se pointait dans ma boutique, faisait aussitôt du mystère sur sa présence ici, me faisait comprendre qu'il me connaissait, qu'il me connaissait très bien même, et me balançai l'une des bagues de Thothz sans prévenir. Quel homme sain d'esprit ferait confiance à cet individu sans se poser de question ? Sa dernière question m'intrigua. Avant de prendre le temps de réfléchir, j'inspirai longuement, pour tenter de terminer de me calmer. J'étais encore un peu tremblant, mais la crise d'angoisse avait enfin fini par passer. Apparemment, c'était bien des calmants qu'il m'avait donné, et non que sais-je quelle drogue. Un véritable acte de foi ? Qu'est-ce que vous entendez par là ?, questionnai-je, le regardant en coin. Je sortis une nouvelle cigarette. Je ne sais pas... je préférerai le faire brûler de mes propres mains, déclarai-je en observant la flamme de mon briquet.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Satan became our saviour
There is no heaven of glory bright, and no hell where sinners roast. Here and now is our day of torment! Here and now is our day of joy! Here and now is our opportunity! Choose ye this day, this hour, for no redeemer liveth!
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Mer 31 Mai - 21:04
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Absolument.
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 20/05/2017
♦ Posts : 29 ♦ Rps : 10

NO-ONE EVER GETS TO ME.
AND NO-ONE EVER WILL.
Voir le profil de l'utilisateur
Mais c'est pas possible d'être aussi demeuré ! Wallace s'agaçait de ses questions. Toujours plus stupides les unes que les autres. Sa main le démangeait. Ca lui brûlait le bout des doigts et son poing se crispa. Trembla à l'écoute de ses nouvelles interrogations. Oh ! Oui, Wallace savait combien il attisait le mystère. Wallace savait qu'on avait toujours, toujours des questions à lui poser. Mais c'était une chose bien plus forte que lui. Et lorsqu'il se rendit compte que sa main tremblait de nervosité, il la leva pour l'observer avec fascination. Tout son corps était un élan d'énergie qui lui prenait à la gorge. Il avait envie de sauter. De défouler cette haine et cette rage. De hurler. De prendre le visage de ce pauvre Tian et de lui arracher la gueule avec le premier outil qui lui passerait à porté. A la place, il ricana doucement et lança un œil complice à son interlocuteur.

Tu ressembles sans doute à ce que j'ai pu être. Au cours de ma vie. Et ma vie... Il ressortit son flacon. Quatrième pilule. Il ne savait pas au bout de combien de dose, il pourrait se sentir vraiment mal. N'est pas vraiment la période la plus palpitante de mon existence.

Rapidement, sa main cessa de vibrer comme un shaker. Il l'enfonça, avec le flacon, dans sa poche, comme épris d'une honte, d'une pudeur qui lui siait très mal. Wallace se tourna vers lui et poussa un profond et déchirant soupire, baladant son pas de droite à gauche, comme pour s'approcher.

Tian, Tian, Tian... Réveille-toi ! Il claqua des doigts, énergiquement. Ton cerveau fini par s'atrophier à force de ne pas regarder ce qu'il se passe autour de toi ! Le monde avance sans toi ! Y'a pas le temps de niaiser ! Il s'arrêta. Recula d'un pas et se moqua cruellement d'un ricanement froid. Si tu veux ta vengeance, il va falloir la chercher toi-même.

Puis, d'un geste sec et d'une brutalité dont il faisait rarement preuve, Wallace balança le briquet du garçon avant qu'il n'ait eu le temps d'allumer sa cigarette. Le mouvement fut sans préavis et Wallace remis les mains dans les poches, comme si de rien n'était. C'était ce geste salvateur dont il avait besoin. Imprévisible, impulsif. Il éclata de rire et fit pivoter son poignet.

Mae culpa ! Grimaçant et haussant des épaules. C'est parti tout seul...
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu Sam 3 Juin - 22:16
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Always :duh:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 05/05/2017
♦ Posts : 107 ♦ Rps : 11
♦ Adresse : Excselsior.


Voir le profil de l'utilisateur


Rien n'annonce le mauvais sort
WALLACE – TIAN SHU

Tu ressembles sans doute à ce que j'ai pu être. Au cours de ma vie. Et ma vie... N'est pas vraiment la période la plus palpitante de mon existence. Je le regardais du coin de l'oeil, peu convaincu. Il avait l'air bien trop normal pour avoir été une sorte de moi dans son passé. Quoique... maintenant que j'y pensais, je doutais énormément. Il semblait très impulsif et instable. Son comportement était bizarre. Et ses actuels tremblements... A moins que ce soit ses anxiolytiques qui étaient trop puissants pour lui. Tian, Tian, Tian... Même les inconnus utilisaient mon surnom à la place de mon prénom. C'est bien un truc d'occidentaux. Réveille-toi ! Je sursautai quand il claqua des doigts, et me reculai à nouveau. Je n'allais jamais avoir un moment pour allumer ma cigarette ma parole. Il parlait sans prévenir et quand il se taisait, son comportement était tellement peu commun que je ne pouvais faire autrement que ne pas l'observer. Le monde avance sans toi ! Je baissai le regard. Je n'avais rien à répondre. Le monde avançait sans moi depuis bien longtemps. J'avais fini par m'habituer à subir en silence. Je n'avais pas la force de m'interposer à quoi que ce soit. Si je voulais ma vengeance ? Si l'occasion se présentait, autant en profiter. Si je recroise Thothz, je le détruirais. Je le réduirais en cendres. Même si je ne savais pas comment je pouvais être capable d'enflammer les choses... J'allais enfin allumer ma cigarette quand mon briquet vola à l'autre bout de la salle. Et voilà qu'il éclatait de rire. Non mais ça va pas !?, m'écriai-je. Je me levai en m'appuyant au bureau et allai récupérer l'avion de quelques secondes. Mae culpa ! C'est parti tout seul... Je soupirai longuement, agacé. Son comportement ajouté à ma labilité émotionnelle et au fait que j'étais resté assis sans bouger beaucoup trop longtemps pour moi y étaient sûrement pour quelque chose. J'allumai enfin ma cigarette et rangeai le briquet dans ma poche en prenant la première bouffée. Ça détendait un peu, à peine, mais c'était déjà ça de pris. Bon, on va tâcher de terminer cette discussion au plus vite, j'ai du travail, au cas où vous auriez oublié, déclarai-je d'un ton sec. Sa présence me mettait mal à l'aise, j'avais besoin de retrouver le calme de mon atelier, de ne plus penser à tout ça.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Satan became our saviour
There is no heaven of glory bright, and no hell where sinners roast. Here and now is our day of torment! Here and now is our day of joy! Here and now is our opportunity! Choose ye this day, this hour, for no redeemer liveth!
MessageSujet: Re: Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu
Rien n'annonce le mauvais sort • ft. Tian Shu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Mini-event] Des bonbons ou un mauvais sort !
» En se retrouvant, on a l'impression de conjurer le mauvais sort | Racine
» [Mini event] Des bonbons ou un mauvais sort !
» Quand le mauvais sort te tombe dessus à nouveau... [PV Nobuo Inu]
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: San Francisco City :: Downtown-
Sauter vers: