Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Audit • ft. Sasha Allistair

MessageSujet: Audit • ft. Sasha Allistair Mer 24 Mai - 0:19
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Absolument.
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 20/05/2017
♦ Posts : 29 ♦ Rps : 10

NO-ONE EVER GETS TO ME.
AND NO-ONE EVER WILL.
Voir le profil de l'utilisateur
L'ascenseur tremblait. L'écho de son ronflement résonnait jusqu'à la cage d'escalier. Wallace arrangeait sa cravate face au miroir. Il était fissuré ici et tagué par-là. Ca sentait la pisse et la vieille carne. Comme dans tous les ascenseurs du monde. Lorsque les portes s'ouvrirent, un long couloir croisait son chemin. Wallace, de sa tranquillité habituelle, s'enfonça parmi les corridors d'un pas joyeux. Sa main alla se glisser dans sa poche pour en sortir un chewing-gum.

Wallace était une boule de nerfs et de haine. Son corps entier était tendu comme un arc. Ses muscles faisaient des noeuds qu'il ne sentait plus. Son esprit ne se reposait jamais comme la roue d'un vélo qui ne s'arrête jamais de pédaler. Ca tourne et ça tourne et ça tourne... Alors, Wallace avait pris de mauvais plis. Avait trouvé de bêtes habitudes pour se donner l'illusion d'être calme. Il avait toujours un chewing-gum dans la bouche et un anti-stress dans la main. Sa poche contenait l'un de ses calmants et de temps en temps, lorsqu'une ombre passait en hurlant son nom d'une complainte d'outretombe, Wallace s'arrêtait. Détendait les épaules d'un mouvement circulaire de la nuque. Et reprenait son chemin en doublant sa dose de petites pilules.

Wallace était heureux. Non. Pas heureux. Guilleret. Wallace n'est plus heureux depuis longtemps. Ses états-d'âme n'étaient plus qu'une panoplie de sentiments de contemplation. Wallace exagérait et imitait les mortels mais ne nourrissait-il plus qu'un espèce de ver qui lui rongeait les entrailles avec sa rage et son ambition. Non. Wallace sautillait comme une écolière dans le couloir et le claquement de ses talonnettes rebondissait en silence sur le velours de la moquette. Les mains dans les poches, il se dirigeait vers l'appartement de ce qui lui apparaissait comme une amie.

Wallace aimait bien cette gamine Divertissante, stupide, hargneuse. Elle avait la franchise facile et l'humour douteux. Elle avait un joli corps, joli visage. La première fois qu'ils se rencontrèrent, Wallace avait songé que fut un autre temps, il l'aurait bien retourné. Aujourd'hui, il songeait qu'elle ferait un animal domestique appréciable et décoratif. Avec elle, Wallace revivait un semblant d'humanité. Elle lui faisait passer le temps et ses plus futiles réflexions lui étaient dédiées. Quelque part même, sa présence dans son téléphone l'amusait. Avoir Sasha dans la poche, c'était avoir un chaton sur l'épaule. C'est mignon, ça joue le jeu et c'est si léger à porter...

Leur amitié tenait sur presque rien. Une reconnaissance lointaine, une sombre affaire dans laquelle Sasha n'avait pas à être impliquée. Des histoires de sacrifices à des démons que Wallace ne voulait pas encore éveiller. Parce que trop souvent capricieux. Ce début de relation le faisait toujours sourire d'un coin des lèvres. Finalement, de temps en temps, Wallace se disait que cette petite tête édulcorée avait réussi à illuminer un pan de son existence et il regrettait ne pas l'avoir connu de son vivant. Wallace regrettait beaucoup de choses.

Toc toc toc toc, tapa-t-il d'une phalange fragile, un air précieux sous le menton.

Il réarrangea sa veste. Lissa son costume. Si ces derniers temps, il regrettait de n'avoir pas pu la voir - ne manquant pas chaque occasion de lui envoyer les photos de ses meetings ("so boring") - il songeait que cela lui ferait sans doute plaisir de le retrouver devant chez elle. Ou peut-être pas. Qu'importe ?

Wallace n'espérait pas qu'elle se réjouisse de son arrivé. Il savait qu'elle se réjouirait. Adossé au mur, les yeux fermés, les jambes croisées et mains dans les poches, Wallace redressa la tête sur sa bondissante amie lorsque la porte s'ouvrit. Son sourire s'élargit.

Salut... Sa voix était grinçante. Le ton mielleux. L'attitude insolente.
MessageSujet: Re: Audit • ft. Sasha Allistair Mar 30 Mai - 23:19
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 10/05/2017
♦ Posts : 161 ♦ Rps : 33
♦ Adresse : dans un grand appartement en colocation avec Aikel, dans le quartier d'Excelsior, non loin de Bay View



+ Wolf
+ Had
+ Jules
+ Wallace
+ Caleb
+ Aikel
+ James
+ Rome
Voir le profil de l'utilisateur
Audit.Wallace & Sasha.Le crayon filait sur la feuille, remplissant petit à petit la surface blanche de milliers de traits noirs. La musique qui pulsait directement dans ses oreilles, Sasha s’était enfermée dans une petite bulle de solitude, laissant ses pensées défiler au rythme de la mine de crayon sur le papier. Le sommeil se refusait à elle de plus en plus régulièrement, courir quand le soleil était à peine levée lui procurait un sentiment de bien-être passager et se rendre à la boxe ne faisait qu’exacerber sa colère et sa rage : elle n’avait qu’une envie, continuer à boxer sans jamais s’arrêter, incapable d’évacuer pleinement le trop plein qu’elle ressentait. Assise en tailleur sur son canapé, à dessiner en se laissant bercer par la musique, c’était la seule chose qui l’apaisait réellement ces derniers temps.

Le son léger que ses cordes vocales produisaient tandis qu’elle chantonnait - sans être vraiment en rythme avec les chansons qui passaient, bien qu’elle ne puisse s’en rendre compte, ne s’entendant pas - venait, seul, troubler la tranquillité de son appartement. Meilleur ami au travail, soeur jumelle toujours disparue… la seule présence qu’elle pouvait imaginer dans le coin, c’était le fantôme de son meilleur ami qui rôdait toujours aux lisières de son esprit et de cet appartement dans lequel il vivait encore il y a quelques mois.

La solitude qu’elle recherchait de plus en plus était comme un moyen de se protéger de ce qui s’agitait en elle. Cette femme, elle avait dit qu’elle n’était pas folle. Que c’était autre chose, de tout aussi fou, de pire, même. Sasha ne savait toujours pas si elle la croyait ou non. Dans un cas, il y avait deux folles qui s’était rencontrées sur un banc près de l’océan. De l’autre, il y avait quelque chose en quoi elle ne parvenait pas à croire. Ça défiait toutes les limites de l’imagination. Comme elle l’avait toujours fait, la brune enfermait en elle ses secrets, ses doutes et, cette fois-ci, cette effrayante et merveilleuse possibilité, refusant de la partager… avec qui l’aurait-elle fait de toute manière ?

Le crayon relevé, en suspens, Sasha détailla du regard les visages inscrits sur ses feuilles de papier. Des visages où toute une gamme d’émotions se reflétait, une symphonie de sentiments, une folie douce qui se dégageait de ces croquis. Les repoussant d’un geste de la main, elle reposa son crayon et arracha ses écouteurs tout en se relevant d’un bon. Elle recouvrit les visages avec un t-shirt qui traînait par-là. La jeune femme fut interrompue en plein mouvement pour aller se chercher à boire dans la cuisine par des coups frappés à la porte. Hésitant un instant, se demandant si elle souhaitait vraiment de la compagnie, même pour une seconde, elle se dirigea finalement vers la porte dont elle ôta les verrous un à un pour l’ouvrir sur un visage familier.

« Tiens, quelle surprise. » lâcha-t-elle en esquissant un sourire. « Entre. » La joie teintée de surprise de voir Wallace débarquer chez elle fut un instant étouffée par une colère froide, glaçante même, qui lui coupa le souffle et lui brouilla la vision le temps d’une seconde, pendant qu’elle claquait la porte. Fatiguée de ces sauts d’humeur qui s’emparaient d’elle au contact des autres, elle refoula tout ça et se retouna pour contempler l’homme, toujours parfaitement apprêté, qui venait d’entrer chez elle. « Que me vaut l’honneur de cette visite ? » demanda-t-elle avec un sourire en coin.
© 2981 12289 0
MessageSujet: Re: Audit • ft. Sasha Allistair Sam 3 Juin - 20:21
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Absolument.
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 20/05/2017
♦ Posts : 29 ♦ Rps : 10

NO-ONE EVER GETS TO ME.
AND NO-ONE EVER WILL.
Voir le profil de l'utilisateur
Toutes les occasions sont bonnes pour venir te rendre visite !

Wallace entra comme s'il était chez lui. Sans attendre d'invitation, les épaules détendues - autant qu'un fauve pareil pouvait l'être - et un visage tranquille tourné vers elle. Une demi-seconde il observa son visage se décomposer pour retrouver un semblant de sérénité. Wallace crut comprendre, dans cette micro-expression, que sa visite ne l'emballait pas tant que ça. Wallace lui trouvait une figure un peu pâlotte, une mine déconfite et un sourire triste qui aurait put lui déchirer le cœur. Wallace était curieux de savoir ce qui pouvait la ronger. Sans doute, sa présence n'était-elle pas si fortuite. Qu'importe, le mage s'empara très vite de l'espace et du logement. Gardant mains dans les poches, il haussa des épaules, une moue désinvolte au coin des lèvres.

Je passais par là, mentit-il d'une évidence que même Sasha aurait pu deviner. J'ai imaginé qu'une petite visite pourrait te faire plaisir. On se voit si peu... Le ton se brisa en une espèce de désolation ridicule et pathétique. Il se tourna entièrement vers elle et son regard la scruta, inquisiteur. Je me trompe, peut-être. Un court silence qui plomba l'air s'installa avec lourdeur avant qu'il ne l'allège. Moi, en tout cas, ça me fait plaisir.

Léger rire. D'un genre qui n'invite pas à rire avec lui. En dévisageant ses rides et son regard creusé, il était certain que ce n'était pas seulement sa présence qui la minait. Pauvre chaton.

L'appartement était une colocation. Wallac devina vite qu'elle vivait avec un homme. Peut-être l'odeur ou cette énergie étrange et bestiale qu'il ressentait. Il en serait presque jaloux. Il était jaloux. Quelque part, partager son petit animal domestique lui était vexant. L'espace d'une seconde, il se demanda s'il s'agissait d'un copain. D'un fiancé. Ca avait quelque chose de malsain et de répugnant qui lui plaisait. Cet appartement suintait d'une énergie qu'il avait du mal à définir. Un mélange, une fusion brute de tension et de violence. Quelque chose qui pouvait exploser n'importe quand. Wallace se demandait si cette sensation provenait de sa merveilleuse amie ou de son colocataire. Ou peut-être des deux. En pénétrant le salon avec cette façon habituelle qu'il avait d'envahir l'espace et de tourner dans la pièce en cherchant quelque chose du regard sans trop savoir quoi, il s'adressa à elle d'un ton d'indifférence presque comique.

Comment tu vas, ma belle ? Tu as l'air si fatiguée...
MessageSujet: Re: Audit • ft. Sasha Allistair Lun 5 Juin - 13:05
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 10/05/2017
♦ Posts : 161 ♦ Rps : 33
♦ Adresse : dans un grand appartement en colocation avec Aikel, dans le quartier d'Excelsior, non loin de Bay View



+ Wolf
+ Had
+ Jules
+ Wallace
+ Caleb
+ Aikel
+ James
+ Rome
Voir le profil de l'utilisateur
Audit.Wallace & Sasha.Sasha laissa Wallace entrer dans l'appartement et faire comme chez lui pour se diriger tranquillement dans la cuisine, lui tournant momentanément le dos. Elle ne s'attendait pas le moins du monde à recevoir de la visite aujourd'hui, tout au plus un échange furtif de regard avec Aikel avant que le fossé qui s'était creusé entre les deux ne reprenne le dessus, mais sûrement pas à voir débarquer le Chesterfield chez elle. Pendant qu'elle attrapait deux bières dans le frigo ainsi qu'un décapsuleur dans le tiroir, elle se composa une mine moins fatiguée, plus réjouie, histoire de donner le change. Ces derniers temps, elle se sentait épuisée, à bout de nerfs, mais il n'était pas question que son ami en fasse les frais puisqu'il était totalement étranger à la situation. Refoulant les sentiments qu'elle sentait une nouvelle fois affluer vers elle – tels des vagues qui, inlassables, s'écrasent contre la falaise – elle ignora toutes ces émotions étranges, noires, qu'elle ressentait sans en comprendre l'origine, devenue plutôt douée dans cet exercice, à force de subir ce qu'elle nommait folie.

La brune poussa une des deux bouteilles en direction de Wallace et s'accouda tranquillement au bar qui faisait office de séparation entre le salon et la cuisine. «  C'est vrai qu'on a pas souvent l'occasion de se voir » opina-t-elle. Depuis leur toute première rencontre – dans un contexte des plus particuliers et des plus sombres – ils s'étaient rarement revus en chair et en os, échangeant cependant presque tous les jours par téléphone. Qu'il passe par là de manière fortuite ou qu'il soit venu dans le coin avec comme dessein de la voir, ça lui importait peu, au fond, maintenant qu'il était chez elle. Un air contrit lui passa sur le visage quand Wallace émit la supposition qu'elle n'était pas si ravie qu'il se trouve là. Elle en était contente, sincèrement, même si elle se sentait lourde, fatiguée, pleine d'une colère qu'elle ne comprenait pas et qui la rongeait, comme une chape de plomb la recouvrant. Ça lui arrivait, parfois, sans prévenir, quelque soit le lieu. « Non, ne dit pas ça, je suis vraiment et sincèrement ravie de te voir. » Secouant la tête, elle avala un peu de bière, comptant sur l'alcool pour l'éloigner de ces émotions morbides qui l'accablaient. « C'est une surprise, mais une bonne surprise. » Et elle sourit pour appuyer ses propos, espérant rattraper cette première mauvaise impression.

L'observant pendant qu'il observait son appartement, elle ne parvenait pas à détacher les yeux de Wallace, étudiant son visage dont elle ne parvenait pas à saisir l'expression, se demandant ce qu'il pensait à cet instant, incapable de regarder ailleurs, comme... happée. Sa voix la fit frémir et la sortit de sa légère torpeur. Avec un soupir, elle ne chercha même pas à éluder la question. Quelle tête est-ce qu'elle avait pour qu'on se rende compte avec autant de facilité qu'elle était au bout du rouleau. Elle releva la tête, il ne la regardait même pas, sa concentration toute tournée vers... quelque chose d'autre. « Ça va » mentit-elle « Fatiguée, en effet, mais qui ne l'est jamais ? » La brune minimisait clairement ce qui la rongeait : c'était bien plus qu'une simple fatigue passagère. Mais ça, elle ne comptait pas le partager. « Et toi, comment te portes-tu ? »
© 2981 12289 0
MessageSujet: Re: Audit • ft. Sasha Allistair
Audit • ft. Sasha Allistair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dirty Little Sasha. [Done.]
» Sacha Louise Ryan une nouvelle riche Feat Sasha Pivovarova
» Ymryl Mac Allistair
» Langley K. Jewel ♣ Sasha Pieterse
» SASHA VLADIMIRA - terminée (aa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: San Francisco City :: Excelsior :: Bay View-
Sauter vers: