Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim

MessageSujet: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Mer 31 Mai - 1:49
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 31/05/2017
♦ Posts : 7 ♦ Rps : 2
♦ Adresse : Plus ou moins à la rue.

Pew pew !




Ratatatatata... !
Voir le profil de l'utilisateur


Jiminal-Eich Garyx

Wises Olden

NOM: Garyx.
PRÉNOMS: Jiminal-Eich.
ÂGE: 76 ans. Avec l'amélioration des techniques médicales, des procédés technologiques et la transhumanisation, la race humaine a réussi à tirer son espérance de vie jusqu'à 250 ans.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: XII éon d'Anthanator, 8e cycle, né dans le système Prométhéen, sur Dysterion.
NATIONALITÉ: 112H+.
Catégorie n°112 : Race humaine
Type H+ : Hybridation alien majeure.
ÉTUDES-MÉTIER: Astro-Pirate.
SITUATION FINANCIÈRE: A son époque, sa situation était d'une instabilité propre à la vie criminelle. Si Jim acceptait de revendre ses armes et ses affaires sur Terre, sans doute en tirerait-il un excellent prix. Cependant incapable de s'en défaire et puisque les crédits n'ont aucune sorte de valeur ici, on peut le considérer sans mal comme étant pauvre. Très pauvre.
ORIENTATION SEXUELLE: Dans une société où l'on peut être amené à coucher avec des créatures dont on ignore parfaitement le sexe, les méthodes de reproduction et où le genre d'une personne peut se diviser en des dizaines et des milliers de possibilités biologiques, l'orientation sexuelle s'est très vite vu devenir un peu désuète. Surtout pour un pirate.
STATUT CIVIL: Parfaitement chaotique.

ft. Chris Pratt
©Schizophrénic





Who's you gonna call ?


Possède une forte addiction à l'adrénaline. Surentraîné depuis sa plus tendre enfance, Jim est un guerrier reconnu. C'est également un tireur adroit, un maître de l'escapologie, un pilote dangereux et pointure en matière de braquage. La tête de Jim a été mise à prix par de nombreux gouvernements ainsi que quelques associations criminelles. D'une insolence rare, Jim a un réel problème, presque maladif, avec toute forme d'autorité. Le métier de pirate étant surtout fait de système D, Jim sait bricoler, fabriquer et réparer les machines les plus capricieuses. Fasciné par l'Eon Terrae - période à laquelle la Terre était encore viable et où elle abritait l'espèce humaine - Jim a collectionné beaucoup de vieilleries datant de cette antique époque. Sa collection agace d'ailleurs souvent ses congénères qu'ils jugent comme une lubie beaucoup trop coûteuse. Jim a emmagasiné beaucoup de croyances populaires et fausses de cette période. Egoïste, égocentrique, immature, irresponsable, Jim est un garçon avec qui on appréciera rire un bon coup mais qui se révèle souvent être un ami toxique. Sa technique de séduction est extrêmement mal rodée. D'une lourdeur insupportable, Jim à l'air d'adorer se faire recaler. Jim s'adapte très bien à la vie sauvage. Ayant été entraîné à survivre dans des paysages inhospitaliers et dangereux, il n'aurait aucun problème à se faire larguer en pleine jungle. Son adaptabilité sociale semble être plus à la traîne mais Jim apprend heureusement très vite. Possède un rapport à l'argent très singulier. Et relativement terrifiant. Jim est l'un de ces types à être prêt au pire pour un peu de crédits. Au pire. De fait, le meurtre fait également partie de ses occupations. Ainsi que d'autres magouilles très immorales. On s'occupe comme on peut. Toutefois, lorsque son obsession pour la richesse et la gloire n'est pas mis en jeu, Jim peut faire preuve d'une bonté rare et d'un héroïsme flagrant. Il en va de même pour sa fidélité envers ses proches. Ayant grandi sans attache, il est très simple pour lui de nouer des relations. Aussi simple que de les briser. Jim est capable. Très capable. Souvent embarqué dans des situations incroyables, ses évasions, ses combats et ses missions ont souvent été de l'ordre du mythe. Jim s'est fait une solide réputation de criminel capable des coups les plus fulgurants. Ses employeurs le contactèrent essentiellement pour cette qualité. Sa devise : L'urgent est fait. L'impossible est en cours. Pour les miracles, prévoir un délais. De fait, ses employeurs ont souvent payés Jim pour des missions de l'impossible. Jim profitait que ses employeurs n'aient d'autre choix que de le contacter, lui, pour réclamer des prix exorbitants, à la limite de l'escroquerie assumée. Bien qu'il ait un mal de chien à se l'avouer, Jim est un romantique et un sentimentaliste dans l'âme. Son attachement à son casque, ses armes et ses tenues en sont les principales victimes. Possède un bras et une jambe bioniques après avoir perdu les siens au cours d'une mission. Il porte également des amplificateurs puisqu'après avoir été soumis à des sons très violents, ses oreilles ont décidé de rendre l'âme. Sa mâchoire à été refaite plusieurs fois et il a été soumis à de nombreuses greffes de peau. Evidemment, en plus d'améliorations bioniques, Jim collectionne de très nombreuses et disgracieuses cicatrices sur son corps. La vie de pirate n'a rien d'une balade tranquille. Il est étrange de noter que Jim attire les animaux. Particulièrement les bestioles canines. Adore la musique qui se fait de plus en plus rare dans son monde. Considérée comme une chose vulgaire, inventée par les humains - race inélégante- et laissée à la caste pauvre, Jim a bien moins d'occasion d'en entendre que sur Terre.

Sensible au flux


づ Découverte et nature du don:
Ce que les humains appellent magie, dans le reste de la galaxie, on l'appelle le Flux. Ayant été découvert presque au même moment que la vie extra-terrestre pour les humains, le flux est une énergie naturelle qui traverse l'univers. Elle lie et expend le monde. Créer les connexions et le Nexus. De nombreux termes scientifiques ont été donnés pour cela. Et Jim ne s'y connait absolument pas. En revanche, il sait qu'il fait partie de cette caste à être sensible au Flux et à pouvoir la sentir le traverser. Dans son monde, il est bien plus simple de nommer une chose connue lorsque celle-ci est décrite en symptômes. Aussi, lorsque Jim commença à prévoir l'avenir proche, à faire montre d'une agilité supérieure et à être capable de déplacer des petits objets par la force de la pensée, ses parents ont tout de suite sût que sa vie serait très singulière.

Les Chroniqueurs sont des êtres implacables et durement entraînés à maîtriser le Flux. Recherchant activement toute personne capable de le sentir, c'est dès les premiers balbutiements que les Chroniqueurs achètent des enfants à leur parent pour les élever. Les Chroniqueurs sont des êtres capables de plier les lois du cosmos par leur simple volonté, de décupler les capacités du corps humain, de faire appel aux forces naturelles des éléments. Les Chroniqueurs sont devenus des dieux. Et à chaque nouveau millénaire, leurs grands pouvoirs deviennent de plus en plus terrifiants. Les Chroniqueurs sont capables, en outre, de télékinésies, de manipuler les énergies telles que le feu, l'électricité, la lumière, le magnétisme, les sons. Leur intuition est naturellement très grandes, capable de prévoir le futur proche et lointain, de lire dans les esprits ainsi que de les manipuler.

Les Chroniqueurs sont puissants, réputés et terrifiants. Jim est bien heureux d'avoir échappé à ce traitement, ne possédant pas le tiers de leur pouvoir.

づ Mécanisme de déclenchement et fonctionnement:
Etant une magie liée à l'esprit et au subconscient, la Flux qui le traverse réagit automatiquement aux différentes hormones qu'envoie son cerveau. Aussi, le simple fait d'avoir besoin de faire appelle à ses pouvoirs lui permet d'en être capable. Mais n'ayant aucune sorte de concentration et n'ayant jamais été formé à l'utilisation du Flux, Jim serait bien incapable d'en faire appelle consciemment. Seulement pour quelques tous de passe-passe qui n'ont rien de bien impressionnants. Autrement, il s'agit de qualités passives qui lui permettent une agilité surhumaine et une intuition souvent correcte.

づ Inconvénients:
Evidemment, le Flux est une énergie addictive qui rend violent et créée une soif de pouvoir inédite chez les personnes les plus humbles. De très solides épreves sont faites régulièrement passées aux Chroniqueurs pour savoir s'ils sont intoxiqués et mettre en place des opérations de purifications. Toutefois, l'intoxication au Flux est une chose qui touche ceux qui en font souvent l'usage. Ce qui n'est pas vraiment le cas de nôtre ami.

づ Maîtrise et Contrôle:
Avec le temps, Jim a réussi à montrer quelques talents et à comprendre les mécanismes du Flux dans son corps et son environnement. Est-il capable de faire voler un briquet au-dessus de sa main ou de faire des bonds de plusieurs mètres. Toutefois, son manque de formation et d'intérêt pour ces choses un peu trop spirituelles à son goût font de lui un bien piètre utilisateur du Flux. De fait, on admettra que son contrôle du Flux est au trois dixième de ses véritables capacités.


ma vie, mon histoire

L'an de grâce 3641 après JC, la Terre a été officialisée comme planète morte auprès de la Convention Galactique. Berceau de l'Humanité, les survivants sont orphelins de foyer et s'éparpillent dans toute la galaxie, formant de petite colonies très sectaires sur des systèmes éloignés. Beaucoup finissent par rejoindre des organisations criminelles après avoir été abandonnés par la Convention. Même si le Sénat promet d'accueillir les réfugiés humains qui migrent en masse, ces derniers sont très vites rejetés par les populations aliens qui considèrent cette race comme violente, dangereuse. Les Chroniqueurs, tentant d'apaiser les tentions, ne peuvent rien faire lorsque des humains se mettent à attaquer des cargaisons ou à braquer des astroports isolés.

Finalement, beaucoup d'humains retrouvent l'illusion d'une communauté soudée au sein de plusieurs clans aliens. L'un d'entre eux : La Machina. Mercenaires honorables, guerrier sans peur, chasseurs intrépides, les machéens sont connus dans la galaxie comme un peuple hétéroclite mais aux idées bien homogènes. La la force, l'honneur et le courage y sont les principales vertus. La famille, la vérité et la liberté sont les valeurs à défendre. Beaucoup d'humain s'y perdent et y sacrifient le peu d'héritage qui leur reste. Alors les humains se font guerriers, pilotes, mercenaires. Certains rejoignent les forces militaires de la Convention mais peu s'écartent des voies du crime. L'espèce humaine, alors pour toute la galaxie, résonne comme la sale race. Car peu connaissent les véritables valeurs qui forment la Machina, on représente le machéen comme humain. Le casque et l'armure maculés du sang de ses adversaires, surplombant fièrement le tas de cadavres de braves soldats galactiques.

Quatre mille ans plus tard, la race humaine survit toujours. Victime des jugements, elle n'est pas souvent acceptées. Les guerres entres gouvernements, malgré l'intervention régulière des Chroniqueurs, ont fait sortir de grands noms de cette espèce rustre et grossière. Celle des Garyx est célèbré pour avoir porté dans son lignage de grands rebelles, s'étant battus pour la liberté des leurs et la sauvegarde de leur héritage.

Jiminal est né sur une planète désertique et inhospitalière. Comme tous les enfants machéens, on le prédispose à la guerre dès ses premiers mots. A peine enfant qu'on lui met entre ses petits doigts boudinés de véritables machines à tuer. On endure son corps, on affûte son esprit, on lui enseigne les préceptes machéens et on lui fait visiter la Machine. Mais Jiminal est mauvais élève et n'apprécie pas toutes ces histoires de responsabilités guerrières. D'honneur hypocrite. Pour Jiminal, il n'y a rien de plus stupide que de vivre dans la misère quand il est possible de conquérir l'Univers. Pour Jiminal, ses parents et toute la Machina se bercent de belles illusions. Jiminal, au cours de son enfance, suivra ses parents dans une vie de nomade. Le jeune garçon a déjà vu de très nombreuses planètes, a côtoyé de nombreuses créatures aliens et son père lui intime déjà de protéger sa mère des dangers qu'ils rencontrent sur leur chemin.

Le premier meurtre de Jiminal. L'enfant a une douzaine d'année. Il est très jeune mais tient déjà une arme entre les pattes. Un petit blaster. Son père n'était pas là, ce jour-là. Il avait des affaires urgente. Comme tous les jours. Et comme tous les jours, Jim restait seul avec sa mère.

Le reste se passa très vite. Des coups à la porte. Le bruit d'un blaster. Des cris. Quand un ferronneur débarqua dans la pièce à vivre, grand comme le sont ces aliens, Jim s'était caché comme sa mère lui intima de le faire. Sa mère savait se défendre. Sa mère était aussi une guerrière. M ais face à un ferronneur, les chances sont maigres. Jim hésita longtemps. Il pris son petit fusil. Visa longtemps. Dans la nuque. Ca sentait la vieille viande et la rouille.Le lendemain, lorsque le père de Jim découvre que de vieux ennemis de la famille en étaient après eux, ils changent encore de système.

Ce qui fut un événement marquant, presque traumatique, devint un quotidien pour la petite famille. Jiminal ne savait pas lire mais il était très capable. Aussi, quand il développa les symptômes du Flux, ses parents durent également fuir les Chroniqueurs. Si on disait qu'ils ne faisaient que proposer un marché équitable en échange des enfants sensibles au Flux, en vérité, les machéens savaient que les Chroniqueurs étaient capables de tout. Les Garyx ne voulaient pas que leur fils devienne un Chroniqueur.

Adolescent, Jim était déjà devenu un véritable guerrier. Une machine à tuer et un pilote doué. Mais encore loin de faire la fierté de ses parents exigeants, c'était un garçon que la sagesse machéenne n'avait pas touché. Jim rêvait de fortune, de gloire. Jim en avait ras le cul de ne pas manger à sa faim. De suivre l'ombre de son père qui enchaînait les missions sans s'attarder une seconde sur sa famille. Jiminal se promit de ne jamais avoir d'attache. De ne jamais rien devoir à ceux qu'il aime. Car rien n'est pire que la reconnaissance oubliée.

Quand il fut en âge, Jiminal quitta le foyer pour la vie de contrebandier. Une équipe de bras cassés que Jiminal avait suivit sur une planète inhabitées et servant de dépotoir galactique. Sur place, les pirates que le découvrirent sourirent de son audace et de ses compétences. On l'accepta sans mal. Il devint rapidement la petite mascotte du groupe. Le Capitaine était un cyborg, borgne, habillé d'une armure de cuir noire et dont le regard terrifiait tout l'équipage. S'il oubliait souvent la présence du gamin - et sans doute était-il mieux ainsi - le reste des hommes se penchèrent sur l'éducation de Jim. On lui apprit à gérer un navire, à crafter les pièces du vaisseaux et à devenir un maraudeur digne de ce nom. On partagea avec lui les butins et les privilèges. Cette petite famille traversa les systèmes connus et moins connus. Jim fréquenta plus de races aliens que durant toute son enfance. Et quand il apprit l'art de la traîtrise chez les pirates, Jiminal vendit ses compagnons pour une prime de la part du gouvernement.

Cet acte marqua ses compagnons qui, pour ceux qui survécurent au bagne, décidèrent de lui faire payer cher sa trahison.

Quant à Jim, il racheta un vaisseau avec la prime et ce que ses compagnons avaient laissé derrière eux. Et durant un temps, Jiminal devint chasseur de prime. Un métier cruel, très souvent rival de ses contemporains, quelque fois alliés pour choper les cas les plus capricieux. Un bout de son existence qui s'acheva lorsque Jim dû affronter son passé.

Les parents de Jim étaient des criminels. Mercenaires dangereux et craints, le couple avaient cessé leurs activité depuis bien longtemps pour la vie calme et sereine d'une petite ferme sur un quelconque satellite. Cependant, leur vie de meurtre leur fit beaucoup d'ennemis et nombreux étaient ceux qui désiraient voir leur tête rouler. Quand Jim les retrouva, ce n'était qu'une coïncidence heureuse et alors que sa mère se rendait compte avec émoi qu'elle avait sous ses yeux le fruit de ses entrailles, son père fut bien moins accueillant. Crachant au visage de sa progéniture toute sa rancune, il chassa son fils et invoqua le serment qui défait les famille et déshérite les enfants. Son père l'avait renié. Et si Jim avait tout l'amour du monde pour sa mère qui lui avait terriblement manqué, pour son père, leur relation avait toujours été un peu difficile. Etre renié lui convenait. Parfaitement.

Trois jours plus tard, il revint et défiant son père dans un duel à la loyal. Un duel à mort. Et si accepter ce genre de défi n'était pas obligatoire, le refuser était la pire des humiliations, pour un machéen. Son père accepta.

Sans doute un peu grâce à sa sensibilité au Flux, à ses connaissances sur les techniques utilisées par son père et ses méca-greffe, Jim réussi à désarmer son vieux père. Peut-être que le bougre avait passé l'âge de ce genre de connerie. Combien de temps cela faisait qu'il ne s'était,pas battu à mort ? Jim lui explosa le crâne à coup de poing face au visage décomposé de sa mère qui tomba au sol. En une soiré, elle perdait son fils et son époux. Si les lois machéennes lui interdisaient de se venger, elle exhorta son fils de fuir. De partir loin. De les oublier. Jiminal accepta en échange d'une chose : Le masque de son père. Elle le supplia de laisser l'héritage de son père à ceux qui le méritaient. Quand il se pencha sur l'objet convoité, sa mère l'insultait de tous les noms. Jiminal repartit dans son vaisseau, laissant sur son sillage la mort et le désespoir.

Dès lors, le nom et le masque de Jiminal devinrent une référence culturelle dans le domaine du crime. Enchaînant les missions de mercenariat, les équipages pirates, se faisant de l'argent sur le dos de tous ses contemporains, c'est finalement dans les missions les plus suicidaires que Jim trouva sa came. Rapidement, le danger de ce genre de contrat le força à investir dans de nombreuses améliorations bioniques. Au bout de dix ans de balade interstellaire, la moitié de l'organisme de Jim fut remplacé par des machines plus compétentes. A moitié cyborg, largement aidé par le Flux, ses confrontations avec les Chroniqueurs furent toujours hautes en couleur. Nombreux sont ceux qui assurent que cette sensibilité est un gâchis pur et simple. Jiminal n'en a cure. Il s'amuse. Sa vie est une éternelle quête de gloire et d'aventures. A bord des astroports et sur son chemin, s'amuse-t-il à conter ses périples qui deviennent, du bouche à oreille, de petits mythes que l'on narre aux enfants pour se faire rêver. Beaucoup d'enfants de la misères imitent son masque et jouent dans les rues des grandes cités. Jiminal-Eich Garyx, le pirate. Et si sa popularité est si ambiguë c'est que Jiminal n'hésite pas à passer près des systèmes les plus pauvres et imite un vieux héros que les contes terriens narrent comme un personnage légendaire. Il attaque les gros cargos de la Convention, du Sénat ou des organisations criminelles. Prend son petit pactole. Et distribue une part aux familles qui ne peuvent plus supporter le poids des taxes galactiques.

Jiminal est dépeint comme un héros. Comme une brute. Un criminel sanguinaire ou le bon samaritain. Son masque est souvent synonyme de terreur. Sa nom inspire les enfants.

Jim a connu le bagne. Plusieurs fois s'est-il fait prendre et abusé par des contemporains. Mais il n'y reste jamais longtemps. Si de vieux amis ne viennent pas l'en faire sortir en grande pompe, Jiminal s'est toujours débrouillé pour être une vedette en terme d'escapologie.

Toutefois, ce ne fut, cette fois, ni ses talents ni ses amis qui vinrent le faire sortir.

Une terrienne. Hybride. Belle comme un ange, pâle comme une lune, le regard innocent. Veuve et pourtant jeune, c'était une grande Dame de l'aristocratie. Avait-il été vendue à un prince qui s'état entiché de sa beauté paranormale. A sa mort, elle avait hérité du titre, des terre, des crédits, de l'influence, de tout.

Elle vint à Jiminal en prison. Proposant un pacte simple comme le jour : Elle avait perdu quelque chose sur Terre. Quelque chose d'important. Elle le ferait libre et lui proposerait une récompense au-delà de son imagination. Jim accepta.

Terrae était devenue une planète inhospitalière. Plus personne ne s'approchait de ce morceau de caillou car nombreuses étaient les disparitions de vaisseaux. Une myriade d'astéroïdes orbitaient dangereusement autour de la planète et le champs magnétique qui y résidaient était si puissant qu'il troublait même la vue des Chroniqueurs. Beaucoup de légendes funestes courraient sur les origines de la Terre. On disait que la planète avait abrité des créatures divines que le Flux avait lui-même créé ou corrompu. Y approcher était du suicide. S'y poser était une condamnation sûre et sans espoir, de ce qu'on en disait. Et c'était bien pour cela que Jiminal était le seul à pouvoir accepter.

Il y a longtemps, le Solaris, une vaisseau de transport secret, contenant une technologie Hestienne - civilisation connue pour être des maîtres du Flux et avoir fondé le technomagister - puissante et mise au mystère par le gouvernement. Dirigée par le prince Oangus, feu époux de la Dame, la cargaison disparue aux abords de Terrae pour ne plus jamais reparaître. Suite à cet événement était devenu le spectacle d'une véritable chasse au trésor et nombreux étaient les mythes de ce que pouvait contenir le Solaris. Cette technologie que les Hestiens taisaient - et Dieu sait qu'ils embauchèrent de très nombreux pilotes pour aller à la recherche de l'épave du vaisseau.

Elle voulait qu'il retrouve le Solaris. Le corps de son époux. Elle était certaine qu'il n'était pas mort. Elle disait le sentir. Si Jim retrouvait une preuve de la mort de son époux, elle acceptait de le payer chèrement et lui laissa le bon droit de récupérer ce qu'il désirait à bord du Solaris. Jiminal accepta. Rassembla un équipage de tarés. Et mit le cap sur Terrae.

La planète était pire que les légendes qu'on en disait. Tempêtes de plasma, pluies d'acide, blizzard et climats complètement déboussolé, les pôles changeaient souvent de position et l'équipage de Jim faillit bien s'écraser en se posant sur la planète. Entre la ceinture d'astéroïdes, les dérèglements magnétiques et la météo capricieuse, leur aventure n'aurait guère fait long feu si le navire ne s'était pas équipé des meilleurs.

L'expédition fut difficile. Très difficile. Outre l'atmosphère irrespirable et l'environnement, la planète abritait également des créatures monstrueuses et mutantes qui s'étaient adaptés au climat. De véritables démons, bourrés au flux et enragés. Deux hommes furent dévorés. Un autre, s'étant éloigné et ne retrouvant pas son chemin, fut dévoré par la pluie d'acide. Au bout de quelques temps, la foudr frappa le vaisseau, attiré par son énergie magnétique. C'est à cet instant que tous songèrent qu'ils mourraient sur la planète. Foutue caillou. Jim qui adorait l'aventure aurait vendu son âme pour sortir de cet Enfer.

Tentant vainement de réparer le vaisseau, l'équipage fut vite décimé par la famine. Au bout de deux mois de fouille et de survivance, Jiminal se retrouva seul. Faible. Il devenait fou et entendait des voix qui devenaient de plus en plus forte. Alors, ne pouvait rester plus longtemps dans le vaisseau, il s'équipa de toutes les armes qui avaient leur effet sur les bestioles alentours et sortit en espérant pouvoir trouver un secoure providentiel dans ce désert de feu et de glace.

Comme guidé par son instinct ou des voix qui résonnaient en lui, il erra sur la planète longtemps avant de trouver une grotte de fer. Une cavité qui s'enfonçait sous la terre et le protégerait du climat. L'entrée ressemblait à une bouche énorme et édentée. Il s'y enfonça sans plus d'espoir de survie. La caverne descendait bas et s'enfonçait dans des entrailles profondes. Toutefois, une lumière faible ne s'éteignait jamais et éclairait son chemin. Il arriva dans une espèce de place. Un genre de hall immense et gigantesque. Les murs étaient lisses. Des colonnes s'élevaient jusqu'au plafond. Et au centre, une machine titanesque aux bras centenaires et un cercle au milieu. Jiminal reconnaissait les formes et les instructions en hestiens, sans être capable de les lire. Alors, Jim comprit. Jim comprit qu'il venait de retrouver le Solaris. Qu'il y était entré sans le savoir. Et qu'il se trouvait face à la machine légendaire qui avait fait tant de mystères.

Doucement, il approcha. Il lui semblait ironique de ne trouver l'objet de sa quête qu'une fois qu'il était sûr d'y mourir. Alors, il chercha quelque chose qui pusse l'aider. Une technologie qu'il pouvait bidouiller pour envoyer un message sur le système le plus proche. A force de tenter d'y comprendre un fonctionnement, il trouva petit à petit des instruction de l'utilisation de la machine. Grâce aux pictogrammes, il crut comprendre qu'elle servait de portail de téléportation. Première technologie semblable, si Jim réussissait à la faire fonctionner, peut-être serait-il sauvé !

Jim rassembla les vivres qui n'avaient pas pourris sur le vaisseau. Purifia l'eau. Se mit en bonne condition et étudia la machine longtemps. Activer ceci. Réparer cela. Approvisionner mi. Au bout de trois semaines, il acheva de mettre en place les préparatifs. Ne restait-il plus qu'une source d'alimentation assez puissante.

Ce soir là, le plasma s'abattait bruyamment sur la surface. Jiminal avait mis en place un système de paratonnerre. Un conduit qui devait guider l'énergie formidable du Ciel vers la machine. Equipé de ses armes, de son masque, de sa tenue, il s'était placé en plein centre, au milieu des anneaux de téléportation.

La foudre tomba. Une lumière aveuglante illumina toute la grotte et activa toutes les fonctionnalités du vaisseau. Des nervures bleu de lumière traversèrent les murs et convergèrent soudainement vers la machine. Elle émis des bruits faibles et pathétique. Un voyant indiquait que cette première alimentation ne suffirait pas. Jim baissa un instant les bras quand une autre décharge de plasma fut attrapé par son système. Encore une autre. Et puis encore une autre. Les anneaux se mirent à tourner. Des lumières faisaient vaciller les fondations du vaisseau. Sans son masque, sans doute ses yeux auraient-ils fondus. Il sentait la chaleur de toute cette énergie comme sa peau. Et puis soudain, sa vision se déforma. Son esprit quitta son corps une fraction de seconde. Une sensation migraineuse et odieuse lui frappa le cerveau. Il voulu hurler mais aucun son de sortie de sa voix. Sa peau, ses vêtements devenaient à leur tour lumière. Ca fonctionnait mais Jim songea un instant que la machine allait simplement le tuer. Et alors qu'il songea à tout arrêter, il s'évanouit. Le vaisseau retourna à l'obscurité. Jiminal avait disparu.


Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO: PnP
ÂGE RÉEL: 23 ans
SCHIZOPHRÈNE ? Wallace ♥

Recensez-vous


Code:
<ma>づ</ma> Chris Pratt♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u100[/url]Jiminal Eich-Garyx

Code:
<ma>づ</ma> Aucun♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u100[/url]Jiminal Eich-Garyx

Code:
<ma>づ</ma> Sorcier ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u100[/url]Jiminal Eich-Garyx
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Mer 31 Mai - 9:07
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/4 libres
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 10/05/2017
♦ Posts : 98 ♦ Rps : 12
♦ Adresse : Dans un petit appartement à Downton avec Hamlet

~ MAMA I'M IN LOVE WHIT A CRIMINAL



~ THOSE PRINCESS ARE GUARDED BY A SUPER CRAZY BROTHER







~ WHO NEEDS SUPERHEROES WHEN YOU HAVE BROTHERS ?





~ BABY NEXUS


Voir le profil de l'utilisateur
Aah ! Chris Pratt ! Starlord ! Je meurs !
Re-bienvenue chez toi ! ~
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Mer 31 Mai - 10:08
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 10/05/2017
♦ Posts : 161 ♦ Rps : 33
♦ Adresse : dans un grand appartement en colocation avec Aikel, dans le quartier d'Excelsior, non loin de Bay View



+ Wolf
+ Had
+ Jules
+ Wallace
+ Caleb
+ Aikel
+ James
+ Rome
Voir le profil de l'utilisateur
J'aime plus ou moins tout ça
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Mer 31 Mai - 10:17
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 30/05/2017
♦ Posts : 82 ♦ Rps : 5
Voir le profil de l'utilisateur
re-bienvenue chez toi
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Mer 31 Mai - 10:18
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui *_*
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 11/05/2017
♦ Posts : 154 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : Appartement en sous-sol à Mission District


Voir le profil de l'utilisateur
Re-bienvenue
L'avatar de ta fiche m'a fait mourir de rire What a Face
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Mer 31 Mai - 10:49
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 2/3
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 12/05/2017
♦ Posts : 56 ♦ Rps : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Citation :
Il est étrange de noter que Jim attire les animaux. Particulièrement les bestioles canines.

Jsais pas pour vous mais moi jprend ça pour une décalaration *sort*

Re-Bienvenue sweety :D !
Roh ton perso à l'air encore tellement cool... J'avais hésité à prendre Chris pour Aikel en plus xD ! A croire qu'il y a toujours trop de coïncidence entre nous XDDD ! Jtrouve ça beau ! *sort* il faudra qu'on se trouve un truc ensemble ça pourrait être super fun *.* !! (Oui, oui mais avant jvais chercher une idée pour Wallace xD)
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Mer 31 Mai - 11:17
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Always :duh:
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 05/05/2017
♦ Posts : 107 ♦ Rps : 11
♦ Adresse : Excselsior.


Voir le profil de l'utilisateur
Ohlala j'ai encore plus envie de jouer mon extraterrestre
J'adore ton idée
Reeee

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Satan became our saviour
There is no heaven of glory bright, and no hell where sinners roast. Here and now is our day of torment! Here and now is our day of joy! Here and now is our opportunity! Choose ye this day, this hour, for no redeemer liveth!
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Mer 31 Mai - 14:19
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: ui ♥
Nature:
Lieeens :
Membre du mois
Membre du mois
♦ Byw depuis le : 18/05/2017
♦ Posts : 137 ♦ Rps : 16
♦ Adresse : Mission, dans un petit studio tranquille


Voir le profil de l'utilisateur
Re-bienvenue par ici
J'adore le pseudo + le vava + le perso en général (je viendrai sans doute te réclamer un lien )
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Jeu 1 Juin - 17:58
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 31/05/2017
♦ Posts : 7 ♦ Rps : 2
♦ Adresse : Plus ou moins à la rue.

Pew pew !




Ratatatatata... !
Voir le profil de l'utilisateur
Aaanw ! Vous êtes tous trop mignons ! Merci ♥ Ca fait plaisir de voir que le personnage vous plait !

@Aikel, j'avoue que ça fait... Genre beaucoup de coïncidences. Je te soutiens dans l'idée qu'il nous faudra un futur lien, ehe. Et avec toi aussi, @Rome !
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Ven 2 Juin - 1:52
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo all the ways
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 28/05/2017
♦ Posts : 39 ♦ Rps : 2
♦ Adresse : Mission District | Appartement à deux pièces.


«I'm sorry for being such a asshole»
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu tout puissant !
Chris Pratt !

Trêve de plaisanterie ! C'est un super super super --- bon choix d'avatar !   Hâte de voir la suite de ta fiche, ah et re-bienvenue
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Ven 2 Juin - 15:07
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 31/05/2017
♦ Posts : 7 ♦ Rps : 2
♦ Adresse : Plus ou moins à la rue.

Pew pew !




Ratatatatata... !
Voir le profil de l'utilisateur
Ehe, merci beaucoup ! ♥ Voilà ma fiche achevée ! J'espère qu'elle vous conviendra. J'avoue que pour le coup, j'ai hâte de le jouer. De fait, j'ai eu un mal fou pour la fiche u_u Pardon.
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim Ven 2 Juin - 15:19
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur
Félicitation tu es validé(e) !
Oh oh, ça promet cette histoire

Bienvenue parmi nous et félicitations pour ta fiche !

Tu entres officiellement dans le monde de By Your Way où tout est possible (ou presque)

Maintenant que cette étape est terminée, je t'invite à faire quelques démarches afin d'installer ton personnage sur le forum et te permettre de venir t'amuser avec nous J'en profite pour te rappeler de remplir ton profil et de générer ta feuille de feuille de personnage, qu'on puisse connaître tout (ou presque) de toi en un coup d'œil ;)

Tout d'abord tu peux commencer par créer ta fiche de lien par ici, et aussi faire un listing de tes rps, par ici. Je te propose également si tu as l'âme d'un joueur de te faire un sujet de Cap ou pas Cap, juste ici afin d'encore plus pimenter tes aventures !

Une fois que tu as fait tout ça, si tu as besoin de ramener ta famille, ton meilleur pote ou ton âme sœur, tu peux poster ta petite recherche par ici.

Pour étoffer la vie sociale de ton perso, il y a aussi une section réseaux sociaux : facebook, twitter et compagnie se trouvent

Et parce qu'on a toutes et tous des âmes d'enfants, tu pourras continuer (ou commencer si tu ne l'avais pas déjà fait) de t'amuser et décompresser par

Et si jamais tu as le moindre problème, notre équipe de charme et de choc est à ta disposition pleine et entière

J'espère que tu vas te plaire sur BYW, plein de love sur toi

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim
L'Espace. Ca a toujours été vôtre truc ▬ Jim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» La notion d'espace public dans le mental haïtien
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: About the Identites :: Introducing Myself :: Fiches validées-
Sauter vers: