Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ?

MessageSujet: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Mer 31 Mai - 22:53
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: yep !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 31/05/2017
♦ Posts : 80 ♦ Rps : 3

Voir le profil de l'utilisateur


Siloë Moon Kardec

Wise Oldens

NOM: kardec, mon père est d'origines celtes.
PRÉNOMS: siloë moon, oui, c'est clairement féminin, mais non, je ne veux pas en changer. si je le voulais, je l'aurais fait.
ÂGE: 25 ans, mais je me sens tellement plus vieux, bien que je n'aie jamais compris pourquoi.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: sur ma carte d'identité est marqué 1er novembre 1991 à salem, mais en fait, on ne sait pas trop.
NATIONALITÉ: américain, d'origines inconnues, bien qu'il semble évident que je suis au moins en partie asiatique. mon père est d'origines galloises, ma mère arménienne.
ÉTUDES-MÉTIER: agent de sûreté aéroportuaire et, quand ils ont besoin, goûteur de glaces dans l'entreprise de mon oncle. oui oui, c'est un vrai métier rémunéré !
SITUATION FINANCIÈRE: j'ai une situation convenable.
ORIENTATION SEXUELLE: homoromantique.
STATUT CIVIL: en couple depuis un an et demi

ft. Kim Tae Hyung
© Alkaseltzer





plus jamais enfant de la peur

Dites nous en quelques points tout ce que vous voulez sur la personnalité de votre personnage: traits de caractère, habitudes, tics, tocs, hobbies, phobies, manies, passions, traits physiques particuliers... Tout ce que vous voulez *_*

Altruiste, extraverti, pacifiste, calme, diplomate, affectueux distrait, entêté, casse-cou, impatient, procrastinateur, excessif ne supporte pas les lumières trop fortes, les étiquettes sur ses vêtements, les aliments trop épicés ou trop acides il a des grands yeux qui observent d'un air curieux tout ce qui l'entoure n'a aucun tatouage ni piercing, mais plusieurs traces de piqûres sur les avant bras se pensait aromantique et asexuel avant de rencontrer Silas, il est au final demisexuel, ce qui signifie qu'il ne ressent d'attirance sexuelle que pour les personnes avec qui un lien émotionnel fort a déjà été établi depuis une certaine période très sensible aux énergies psychiques   sa liberté est vitale pour lui, l'enfermement est la seule chose réellement capable de tuer sa jovialité a du mal à supporter les rapports hiérarchiques, les ordres, les systèmes déjà établis et illogiques, tels que les gouvernements qui privilégient leurs intérêt et l'argent il a beau être pacifiste, s'il n'y a pas d'autres choix, il sait en venir à la violence pour se faire entendre, même s'il évite le plus possible. il n'a d'ailleurs pas besoin d'en arriver là pour finir arrêté par la police suite à des manifestations, mais rien d'assez grave pour être inscrit dans son casier judiciaire et heureusement, sinon il serait sans emploi son rêve est de faire le tour du monde, et si possible d'aller dans l'espace il a déjà visité le Pérou, l'Islande, la Suède, l'Egypte, les Îles Fidji, l'Arménie, la Guadeloupe, le Cambodge, la Syrie et le Bhoutan bien qu'extrêmement extraverti, il a besoin de moments de solitudes pour se ressourcer adore l'eau, il pourrait passer la journée dans sa piscine ou n'importe quelle source d'eau aime aussi jouer aux jeux vidéos, lire, méditer, faire des voyages astraux, écrire, les animaux, jouer de la guitare il est persuadé d'être très doué à la guitare alors qu'en fait, bah... il ferait mieux de se mettre à l'air guitar quoi, ça serait mieux pour chaque personne à qu'il montre son ''talent''... adore les étoiles, l'espace, la Lune. ça l'a toujours fasciné, il a d'ailleurs l'impression de ne pas être humain et de venir d'une toute autre planète... s'il savait à quel point il a raison ! il aime pratiquer beaucoup de sports, ceux aquatiques évidemment, et aussi le basket, yoga et qi gong porte des lunettes pour lire, pour les écrans et autres activités nécessitant une bonne vue ou risquant de fatiguer les yeux, sinon il voit mal adore manger, ses papilles gustatives sont plus développées que la moyenne, alors un plat gastronomique aux saveurs délicates, pour lui, c'est le bonheur absolu   l'eau est sa boisson froide préférée, le thé à la menthe sa boisson chaude préférée, le ghamapa son plat préféré, et la brioche à la confiture de framboise son dessert préféré il ne mange aucun produit d'origine animale chez lui mais, à l'extérieur, il accepte d'en manger. par contre, de la viande ou du poisson, hors de question, ça fait baisser ses vibrations et de toutes façons, ça le rend malade complotiste par excellence, il remet en doute chaque information donnée par les médias. l'une des seules théories pour laquelle il est sûr que le gouvernement a dit la vérité, c'est que l'Homme a marché sur la Lune. et il en est si convaincu car il sent certains Luniens être en colère d'avoir vu des humains débarquer sur leurs terres, par peur qu'ils les détruisent comme ils l'ont fait avec la Terre à cause de sa compréhension intuitive et de certains de ses comportements, on l'a plusieurs fois pensé surdoué. en fait il n'en n'est rien, bien au contraire, il a par moments quelques difficultés psychomotrices.

Extraterrestre


Selon les points ci-dessous, dites nous en un peu plus sur votre côté surnaturel. Tous les petits détails comptent. *_* Les questions sont là pour vous donner une idée de ce qu'on veut savoir, ne vous sentez pas obligés d'y répondre à la lettre.

づ Découverte et nature du don: Pas de palpitante anecdote à raconter, malheureusement. Siloë n'a pas la moindre idée de sa nature, il pense être un simple humain comme les autres, bien que semblant doué de certaines capacités psychiques plutôt développées. Mais après tout, beaucoup de personnes sont pareilles, non ? Ses parents ont toujours su qu'il était spécial, n'ont jamais dit que c'était bizarre, alors il trouve ça normal. Si on exclut la télékinésie, ses dons sont exclusivement psychiques : compréhension intuitive en particulier en physique, dons de guérisons avec ou sans support matériel, création de portails, projection astrale, ainsi que quelques traces de télépathie peu développée. Sûrement serait-il capable de développer un don de persuasion, comme beaucoup de races extraterrestres. Son corps est également très résistant aux maladies humaines.  

づ Mécanisme de déclenchement et fonctionnement: Ses pouvoirs n'ont pas le moindre mécanisme de déclenchement, ils sont en lui, et c'est tout. En général, personne ne se rend compte qu'il les utilise, hormis les métas et êtres surnaturels.

づ Inconvénients: Fatigue, mise à l'écart, sentiment de non appartenance... grandir en tant qu'humain en n'en n'étant pas un, c'est compliqué. Les souvenirs de son enfance sont vagues, mais quelques bribes récalcitrantes lui montrent qu'il a été traité comme quelqu'un d'étrange, on pourrait même dire comme quelque chose. Il est aussi très sensibles aux énergies, s'il ne se protège pas contre celles négatives, il commence par être fatiguer et sa santé se dégrade, il perd de sa force physique. La méditation l'aide à évacuer les mauvaises ondes, mais ça ne peut pas toutes les éliminer en cas d'exposition prolongée.

づ Maîtrise et Contrôle: Bien qu'il maîtrise ses pouvoirs, des accidents sont toujours possibles, sous le coup de l'émotion par exemple. L'âme a eu un siècle pour apprendre à contrôler ses pouvoirs, le corps un quart, donc évidemment, le décalage entraîne parfois des légers problèmes.

ma vie, mon histoire

Racontez-nous en cinq points ou plus les détails importants de la vie de votre personnage. En mode histoire ou en mode rappel d'évènements importants qui ont fait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Dites nous tout, on veut tout savoir *_*

Tu es né le 2 juin 1917 du calendrier terrien dans le système solaire des Pléiades. Ça fait un certain temps, ça explique pourquoi tu te sens tellement plus vieux que l'âge que tu es censé avoir. Là-bas, tu t'appelais Yudsru. Tu n'as jamais connu ton père, il a disparu lors d'une mission spatiale. Ça arrive. Malgré ça, toi aussi tu as voulu, dès ton enfance, devenir ingénieur aérospatial spécialisé dans l'exploration des systèmes solaires. Comme ton père. Ta mère était pédiatre. À ta conception, ils avaient 75 ans, un âge banal pour un second enfant. L'espérance de vie sur ta planète des Pléiades est de 231 ans, avec un arrêt de production des ovules à 115 ans en moyenne et un vieillissement du corps à partir de 190 ans. T'avais aussi une sœur, Liziahlyn, 30 ans, coiffeuse et jongleuse à ses heures perdues. Dès que tu as commencé à grandir, elle est tombée amoureuse de tes cheveux. Ils ont vu à peu près toutes les couleurs existantes. Tu aimais bien voir tes cheveux d'une autre couleur que le blond dominant les Pléiades, et tes camarades de classe aussi. Tu t'entendais à merveille avec eux, votre race étant naturellement gentille. Tu as fait tes études, fondé une famille avec un autre homme, vous avez adopté un enfant, puis un autre, un troisième, et un dernier. Il travaillait dans dans la communication, et toi, tu faisais la même chose que ton père. Tu étais ravi, tu n'avais à te plaindre de rien.

Un jour de 1991, tu es parti en voyage spatial. Jusque là, rien d'extraordinaire, c'était ton quotidien. La mission consistait à s'éloigner des Pléiades, loin, et ça, c'était nouveau pour toi. Vous deviez vous rendre dans le système solaire, une visite de routine aux Terriens histoire de s'assurer que tout allait bien et qu'ils ne s'étaient pas encore atomisés de nouveau. Vous avez pris une route différente de celle que tes camarades de vol prenaient à chaque fois. Un nouveau navigateur avait été choisi, et il avait décidé de changer les habitudes. C'est comme ça que vous vous êtes retrouvés dans le territoire des Petits Gris, à quelques milliers de milliards de kilomètres de votre destination. Les Pléiadiens sont pacifiques. Les Petits Gris pratiquent des expériences sur les humains et sont en guerre avec de nombreuses races. L'affrontement fut serré, mais vous perdirent. La dernière chose que tu vis à travers ton troisième œil fut une planète bleue et son satellite naturel blanc gris.

づ5 novembre 1991, Salem, USA.
Qu'est-ce qu'on en fait ?
On le garde, quelle question, Arvel !
Arvel regarda le bébé que sa femme tenait dans ses bras. Il devait avoir quelques jours à peine. Peut-être une semaine. Pourquoi sa mère l'avait-elle abandonné dans le sous-sol d'un parking ? Ne pouvait-elle pas le déposer devant un orphelinat, ou bien avoir accouché sous X ? Arvel soupira longuement et releva le regard.
On ne peut pas, Endza. On a perdu notre fille il y a à peine trois mois, tu n'es pas encore prête...
Kaylee, sanglota-t-elle.
Ma sœur n'arrive toujours pas à tomber enceinte... faute d'enfant, tu aurais un neveu ou une nièce... qu'est-ce que tu en penses ?
Endza réfléchit longuement, puis hocha doucement la tête en continuant de bercer l'enfant.

Tu es resté avec eux quelques jours, le temps d'aller voir un médecin pour s'assurer que tu étais en bonne santé et de régler les problèmes administratifs. Puis tu as été adopté par Heather. Elle disait que tu avais été le plus beau cadeau qu'ont lui ait fait de toute sa vie. Elle s'est très bien occupée de toi. Peut-être un peu trop surprotectrice. Beaucoup trop surprotectrice. Tu as grandi. Vous êtes partis en Argentine pour son travail. Puis tu as commencé la maternelle. Tu as commencé à montrer ton caractère, à t'opposer aux règles qui te semblaient injustes. Tes camarades te voyaient un peu comme un héro. À cinq ans, tu as commencé à voir les êtres surnaturels. Non pas ceux qui peuplaient la ville, mais ceux des autres dimensions. Tu en as parlé à Heather, elle a paniqué et t'a accompagné au médecin. Il vous a redirigé vers un psychologue. Puis un psychiatre. Puis...

Tu as été honnête avec lui, en même temps, tu ne voyais pas de raisons de ne pas l'être. Ces êtres spirituellement plus élevés que tu voyais, ils étaient extrêmement gentils, réconfortants et encourageants. Le psychiatre n'était pas d'accord. Au bout de plusieurs rendez-vous, il t'a prescrit un traitement pour schizophrènes. Tu lui as rétorqué qu'il ne fallait pas donner de médicaments aux enfants, surtout des neuroleptiques. Il a répondu qu'il n'allait pas écouter un gamin d'à peine cinq ans qui ne savait même pas de quoi il parlait. Ses mots t'ont profondément blessé. Ce jour-là, tu as commencé à découvrir cette méchanceté si répandu parmi les humains et qui te touchait énormément, petit être de lumière. Le soir venu, tu as refusé de prendre tes médicaments, disant que c'était très mauvais pour la santé et surtout, que tu n'en n'avais pas besoin. Heather t'a laissé faire mais en a parlé au psychiatre à ton rendez-vous suivant. Il t'a hospitalisé pour te forcer à les prendre, te menaçant de te les donner par injection si tu ne te laissais pas faire. Effrayé, tu as fini par accepter.

Tu es rentré chez toi au bout de quelques jours, toujours aussi choqué. Tu as continué de prendre tes médicaments bien gentiment. Tu voyais que ça brisait le cœur de Heather, mais que pouvais-tu faire ? Tu essayais de la rassurer comme tu pouvais, de lui montrer que tout allait bien. Ce qui était vrai, d'un côté. À l'école, tu te comportais comme avant. Joyeux, extraverti, blagueur. Comme tous les enfants de ton âge. À votre âge, on est tous innocents et heureux. Et la nuit, souvent, on a peur du monstre caché sous le lit. Toi aussi, la nuit, tu faisais des cauchemars. Les médicaments t'affaiblissaient mentalement. Mais pourtant, tu les voyais toujours, ces paillettes lumineuses, ces petites lucioles d'un autre monde. Quand tu as revu le psychiatre, il a augmenté la dose, vu que visiblement, tu faisais de la résistance aux médicaments. Tu avais envie de lui hurler qu'il n'était qu'un idiot, que tu allais très bien et que ses fichues pilules ne faisaient que t'affaiblir. À six ans et quelques mois, tu es arrivé à une dose d'adulte. Tu étais à peine capable de suivre en classe. Tu comprenais tout quand la maîtresse venait t'expliquer, au calme, mais dans des conditions de travail dites normales, c'était chose impossible. Tu passais les journées tête baissée, somnolant, tentant de te raccrocher à ces êtres qui te transmettait leur énergie, pour combler le manque de celle que les médicaments te volait. Heather n'en pouvait plus de te voir dans cet état, elle en pleurait le soir venu, une fois que tu étais couchée. Le psychiatre était censé t'aider, alors pourquoi te retrouvais-tu dans cet état ?

On était en juin 1997, tu avais six ans et demis. Il a longuement discuté avec Heather, lui a parlé d'une autre unité d'hospitalisation, à l'autre bout du pays, a priori spécialisée dans les cas récalcitrants. Elle a refusé, ne voulant pas laisser partir l'amour de sa vie à des milliers de kilomètres d'elle, bien trop loin pour pouvoir lui rendre visite régulièrement et s'assurer qu'il aille bien. Il l'a convaincue en lui assurant que les soins étaient excellents, qu'une sous-unité était spécialisée dans la pédopsychiatrie, et qu'il devait de toutes façons partir là-bas pour une autre patiente. Tu as quitté Buenos Aires et tu as été drogué aux somnifères dès le départ de la ville. Ils ont commencé par soi-disant réadapter ton traitement. La molécule a été changée, on t'a ajouté d'autres catégories de médicaments. Toujours autant de résistance médicamenteuse. Ils t'ont fait passer différents examens médicaux pour observer ce qu'il se passait dans ton cerveau. C'était la première fois qu'ils voyaient ce genre de cas. Une erreur de diagnostic ? Impossible, les hallucinations étaient toujours présentes. Et surtout... l'occasion était trop belle pour la laisser passer. Ta santé ne se dégradait pas peu importe les effets secondaires qui se déclenchait. Ils ont commencé à te donner des doses qui auraient pu te tuer, mais même si tu avais l'impression que tu allais mourir, que tu te sentais partir, à chaque fois, ton corps retrouvait rapidement son état normal. Tu es devenu leur souris de laboratoire. Et encore, peut-être même qu'elles étaient mieux traitées que toi, vu qu'elles pouvaient facilement mourir.

Heather n'arrivait pas à avoir de tes nouvelles en te parlant directement. À chaque fois, elle tombait sur la secrétaire, ou sur un infirmier. Ils disaient que tu allais bien, mais que tu étais décidément très résistant. Ça faisait plusieurs mois qu'elle avait commencé à s'inquiéter, à s'en vouloir de t'avoir laissé partir, de t'avoir emmené voir le médecin alors que tu n'avais pas l'air malheureux de tes hallucinations. Pendant ton absence, elle a rencontré quelqu'un qui lui a fait le même récit que tu lui avais fait. Il se disait ''méta'', était sensibles aux énergies psychiques et avait un don de télékinésie. Il le lui a démontré, elle n'eut pas d'autre choix que d'accepter l'existence de ce qu'elle pensait exister uniquement dans la fiction. Elle lui a parlé de toi, il a aussitôt dit qu'il adorerait te rencontrer pour pouvoir te guider. Heather a répondu avec une voix tremblante que tu étais hospitalisé à l'autre bout du pays pour guérir ce qu'elle pensait être des hallucinations, elle a dit qu'elle pensait avoir bien fait. Julio a commencé à paniquer, a répondu qu'il fallait te sortir de là au plus vite. Il a joint des relations dans la région de l'hôpital où tu étais enfermé et a appris qu'il y avait des rumeurs disant qu'un centre d'expérimentations psychiatriques et médicales illégal faisait des tests sur des humains soupçonnés d'être dotés de pouvoirs. Heather s'est écroulée, hurlant, pleurant, frappant le sol, se maudissant de sa naïveté. Julio lui a tendu la main pour l'aider à se relever et lui a juré qu'ils allaient te sortir de là.

Janvier 1998. Ils ont débarqués dans le Sud de la Patagonie et ont été prévenir la police, mais n'a pas pris leur signalement en compte, d'ayant pas de preuve. Tant pis, ils allaient se débrouiller par eux-mêmes et ensuite, s'occuperont de mettre derrière les barreaux ces pseudos scientifiques, après obtention de preuves. Un infiltré dans la police a prévenu le directeur du centre que la mère arrivait, et surtout, qu'elle était au courant de tout. Ils ont déserté les lieux après t'avoir bourré de médicaments supposés effacer la mémoire, te laissant endormi et presque seul sur les lieux, avec uniquement l'un de leurs infirmiers pour réceptionner les intrus. Il leur a dit Ses talents de comédiens convainquirent ta mère et son ami, puis la police. Il a même réussi à obtenir leur pitié. Rien de compliqué quand on est un méta avec le don de persuasion.

Heather, pleine de remords et de culpabilité, céda la garde de l'enfant qu'elle avait tant désiré à Endza et Arvel, terrorisée à l'idée de commettre une nouvelle erreur. Endza mit plus d'une demie heure à cesser de pleurer, tant elle était émue du geste de sa belle sœur. Quand tu  courus vers elle, comme si tu la connaissais depuis toujours, elle pleura à nouveau. C'était un rêve qui devenait réalité. Heather avait raconté l'intégralité de l'histoire à Arvel uniquement, jugeant qu'il était plus judicieux d'éviter à Endza d'angoisser en imaginant ce que son fils adoptif avait pu vivre. Tu t'intégras rapidement à la vie à Salem, malgré le changement de langue. Tu retrouvas enfin une vie normale, loin des médicaments qui te droguaient à longueur de journée. Et surtout, tu n'avais aucun souvenir de cette période. Tu te souvenais de Heather, mais tout ce qui concernait tes problèmes avec la psychiatrie, tu ne t'en souvenais pas. À peine des souvenirs flous. Tu retrouvas enfin l'école, une vie normale pour un enfant de ton âge. Ça ne se passa très bien. Tu ne te sentais pas bien sur Terre, il s'y passait des choses tellement incohérentes. Tu avais un fort caractère, qui ne plaisait pas toujours à tes camarades et à ta maîtresse. Quand on te donnait des ordres que tu ne pouvais pas contourner, tu t'énervais et des objets commençaient à tomber. Évidemment, tu faisais peur à tes camarades, qui s'éloignaient de toi. Tu vécus très mal cette mise à l'écart, tu ne voyais pas ce que tu avais fait pour ça. Pourtant, tu les aimais, tes camarades. Tu les défendais toujours. Surtout les plus faibles, tu ne supportais pas l'injustice. À la fin de la primaire, tu avais fini par te faire quelques amis, et ça, ça te faisait du bien. Ce n'est jamais agréable d'être laissé dans un coin.

L'adolescence fut sans aucun doute la période la plus difficile de ta vie. Oui, bien plus que la période où tu as servis de cobaye humain contre ton gré. Tu avais en permanence l'impression de ne pas être à ta place. Ce n'était pas de la dépression, non, tu sentais que c'était beaucoup, beaucoup plus profond. Tu commenças à t'intéresser à l'ésotérisme, un peu par hasard. Au final, tu finis passionné. En particulier par l'ufologie et les dimensions spirituelles supérieures. Ça devint ton refuge, au milieu de ce monde dénué de toute logique. Ce fut à cette époque que tes dons se développèrent réellement. Et que sortir devenait souvent un calvaire à cause de cette quantité d'énergies négatives qui t'envahissait à chaque fois que tu mettais le pied dehors, si bien que tu passas une année scolarisé à domicile. Quand l'adolescence arriva, les efforts que tu avais fait pour apprendre à maîtriser ta différence de fonctionnement furent réduits en poussière. L'adolescence, l'âge de la rébellion. Toi, tu voulais tout exploser. Détruire la planète entière. Tu n'avais plus de contrôle de tes actes, tu laissais ta nature agir. Tu ne pouvais pas laisser les humains s'entretuer, détruire la planète, maltraiter leurs semblables. Le 15 mars 2005 très exactement, tu décidas d'arrêter de consommer tout produit d'origine animale. Surtout que la viande et le poisson, ça faisait plusieurs années que tu les digérais mal. Tes parents acceptèrent tes choix sans discuter. Si ça pouvait t'aider à aller mieux, tant mieux.

Trois ans plus tard, une fois au lycée, tu sympathisas avec un groupe de lycéens avec qui tu étais sur la même longueur d'onde. Des révoltés, vegans, écologistes, anti-capitalistes. Tu intégras leur violence, et séchas les cours en même temps qu'eux. Tu sortais avec eux en pleine nuit, mettais le bazar, et finis par commencer la drogue. Tu devins rapidement accro à l'héroïne, ça t'apaisait. Tu mis plus d'un an et demi à vouloir arrêter. Quand tu réalisas que ta santé en avait pris un coup. Tes difficultés psychomotrices, déclenchées par les médicaments des psychiatres, avaient encore empirées. L'un de tes rares amis qui n'étaient pas dans ta bande de débauchés a fini par s'en rendre compte et par prendre les choses en main. Tu ne supportais pas de le voir te voler ainsi ton indépendance, mais quel autre choix avais-tu ? Il avait prévenu tes parents, tu ne pouvais plus rien faire. Silas, c'est le seul à t'avoir vu dans un état complètement pitoyable, en pleine crise de manque. Lentement, tu as réussis à commencer à te sortir de ton addiction et de tes fréquentations toxiques.

Tu ne te sentis pas capable de reprendre le lycée. Tu ne voulais pas prendre le risque de croiser tes anciens amis. Vu le mal que tu avais eu à t'en tirer et la souffrance que tu avais endurée,  tu ne voulais pas que tous tes efforts tombent en poussière. Tu décidas de partir voyager, à la place de reprendre les cours. Tu avais besoin de te vider la tête, de quitter Salem. Tu passas trois ans à voyager un peu partout dans le monde, par le biais de missions de volontariat, pour faire d'une pierre deux coups. Réduire les frais, et te rendre utile. Indubitablement, ce fut l'une des meilleures idées que tu as eue. Te couper de tout, de la pression, de la vie de tous les jours, d'internet te fit beaucoup de bien. Enfin, tu commençais à pouvoir réaliser ton rêve de toujours, faire le tour du monde, pour pouvoir découvrir toutes les cultures de la planète où tu vivais, à défaut de pouvoir quitter la Terre.

Tu es rentré aux Etats-Unis en septembre 2015. A San Francisco. Silas était parti là-bas, et il t'avait carrément manqué pendant ton voyage. Au début, vous étiez simples amis. Mais vu ce que vous aviez vécus ensemble, vous étiez devenus excellents amis. Voir plus, tu ne savais pas comment décrire votre lien. En tous cas, lui comme toi étiez heureux de vous revoir. Tu avais prévenu juste tes parents que tu ne revenais pas à Salem. Tu voulais lui faire la surprise. Tu as galéré à trouver son adresse, mais tu as fini par l'avoir. Tu t'es installé devant la porte de son appartement, assis sur ta valise, et tu l'as attendu. Tu t'es endormi. C'est lui qui t'a réveillé. Il t'a aussitôt pris de ses bras, t'étouffant presque. T'étais la personne la plus heureuse au monde de le revoir. Il a dit que tu lui avais énormément manqué. Puis, t'as pas trop compris pourquoi, mais il t'a embrassé, avant de te reprendre dans ses bras. Tu as commencé à sentir un sentiment qui t'étais auparavant inconnu consciemment pointer le bout de son nez. L'amour. Toi qui étais pourtant un être qui n'avait jamais ressenti le moindre sentiment amoureux.

Vous avez fini en couple, ça fait un an et demi maintenant. Depuis le 14 septembre 2015. Avoir retrouvé une vie normale à ses côtés a facilité la procédure. À San Francisco, tu as aussi retrouvé ton oncle, directeur d'une entreprise de glaces. Il t'a embauché comme goûteur de glaces, vu que tu as les sens un peu plus développés que la moyenne. Et à côté, Silas a réussi à te convaincre de faire une formation pour que tu retrouves un peu d'estime de toi, que tu voies que tu es capable d'accomplir des choses au niveau professionnel. Oui, il y a pas à dire, tu te considères heureux, actuellement. Tu aimerais juste savoir d'où tu viens, comment tu t'es retrouvé abandonné à peine né... rencontrer l'âme qui t'as possédée en se retrouvant propulsée sur Terre.

La journée commence aux alentours de treize heures, verre de lait et céréales coco pops
je me lève lentement, le regard perdu dans la lentille de mon télescope.
je le promet, j’vais me tirer de cette planète néfaste, tôt ou tard.
ce sera soit la vitesse lumière d’une fusée, ou la lenteur sombre du corbillard. 
On est né trop tard pour participer a la conquête de notre monde et trop tôt pour participer à la conquête de notre univers.
Nous sommes la période creuse de l'humanité.
Le soir, On choisit une étoile au hasard, et on s’imagine la vie là haut.
Peut être, que mes semblables essaient en vain de m’envoyer des signaux.
Ici on passe le temps à écouter nos cheveux pousser, à rien faire de notre jour.
J’ai l’air con, mais je persiste, la haut ça doit clairement valoir le détour
Houston, nous avons un problème
Je répète, Houston, nous avons un problème


McParkinson – La Comptine d'un Astronaute Dépressif

Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO: Cannelle

Recensez-vous


Code:
<ma>づ</ma> kim tae hyung ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u103l]siloë m. kardec[/url]

Code:
<ma>づ</ma> agent de sécurité aéroportuaire ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u103l]siloë m. kardec[/url]

Code:
<ma>づ</ma> goûteur de glaces ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u103l]siloë m. kardec[/url]

Code:
<ma>づ</ma> extraterrestre ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u103l]siloë m. kardec[/url]
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Jeu 1 Juin - 9:28
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 10/05/2017
♦ Posts : 161 ♦ Rps : 33
♦ Adresse : dans un grand appartement en colocation avec Aikel, dans le quartier d'Excelsior, non loin de Bay View



+ Wolf
+ Had
+ Jules
+ Wallace
+ Caleb
+ Aikel
+ James
+ Rome
Voir le profil de l'utilisateur
Re re re re ... re bienvenue
Hâte de voir ce que va donner ce nouveau perso
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Jeu 1 Juin - 10:32
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: yep !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 31/05/2017
♦ Posts : 80 ♦ Rps : 3

Voir le profil de l'utilisateur
merci

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

moon child
On est né trop tard pour participer a la conquête de notre monde et trop tôt pour participer à la conquête de notre univers Nous sommes la période creuse de l'humanité Le soir, On choisit une étoile au hasard, et on s’imagine la vie là haut Peut être, que mes semblables essaient en vain de m’envoyer des signaux
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Jeu 1 Juin - 14:03
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 2/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 22/04/2017
♦ Posts : 54 ♦ Rps : 6
♦ Adresse : Chambre 4, Aile Ouest réservée aux Profs, Institut Shoreline


Nyxiel "Nyx" Arriane Briel



"La mortalité est la plus romantique des histoires. On ne vous offre qu'une seule chance de vivre votre vie. Et vous, comme par magie, vous vous lancez. Parfois j'aimerais réellement être une simple mortelle"



Voir le profil de l'utilisateur
Alors t'as trouvé quoi en faire ?

Rew !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

♫ ANGELIC GIRL ♫
On and on the rain will fall
Like tears from a star
On and on the rain will say
How fragile we are
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Jeu 1 Juin - 14:37
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 0/3 libre
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 22/04/2017
♦ Posts : 243 ♦ Rps : 15
♦ Adresse : En appartement à Forest Hill (colocation)


Voir le profil de l'utilisateur
Siloë 2.0 le retour !
Reeeee bienvenue !
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Jeu 1 Juin - 16:46
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: yep !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 31/05/2017
♦ Posts : 80 ♦ Rps : 3

Voir le profil de l'utilisateur
Merciii
Et oui, je suis plus inspiré maintenant

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

moon child
On est né trop tard pour participer a la conquête de notre monde et trop tôt pour participer à la conquête de notre univers Nous sommes la période creuse de l'humanité Le soir, On choisit une étoile au hasard, et on s’imagine la vie là haut Peut être, que mes semblables essaient en vain de m’envoyer des signaux
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Jeu 1 Juin - 20:58
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 12/05/2017
♦ Posts : 36 ♦ Rps : 3


Voir le profil de l'utilisateur
Alors prendre V je veux bien mais à une condition il nous faut un lien (avec n'importe lequel de mes persos mais il en faut un  ) parce que prendre mon bias des BTS sans lien, c'est un no no no *chante No No No des Apink*
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Jeu 1 Juin - 21:31
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: yep !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 31/05/2017
♦ Posts : 80 ♦ Rps : 3

Voir le profil de l'utilisateur
Mais avec grand plaisir

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

moon child
On est né trop tard pour participer a la conquête de notre monde et trop tôt pour participer à la conquête de notre univers Nous sommes la période creuse de l'humanité Le soir, On choisit une étoile au hasard, et on s’imagine la vie là haut Peut être, que mes semblables essaient en vain de m’envoyer des signaux
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Jeu 1 Juin - 21:48
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 12/05/2017
♦ Posts : 36 ♦ Rps : 3


Voir le profil de l'utilisateur
 je réfléchis à quel lien et quel perso ! Dis moi si tu veux un truc en particulier !
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Jeu 1 Juin - 22:01
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: yep !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 31/05/2017
♦ Posts : 80 ♦ Rps : 3

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai pas d'idée Arrow Mais je vais y réfléchir aussi Et surtout, je vais continuer ma fiche, ça nous aidera pas mal
Passe me voir sur facebook pour en discuter si t'as un début d'idée/quelque chose dont tu as besoin

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

moon child
On est né trop tard pour participer a la conquête de notre monde et trop tôt pour participer à la conquête de notre univers Nous sommes la période creuse de l'humanité Le soir, On choisit une étoile au hasard, et on s’imagine la vie là haut Peut être, que mes semblables essaient en vain de m’envoyer des signaux
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Sam 3 Juin - 18:45
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: ui ♥
Nature:
Lieeens :
Membre du mois
Membre du mois
♦ Byw depuis le : 18/05/2017
♦ Posts : 171 ♦ Rps : 18
♦ Adresse : Mission, dans un petit studio tranquille


Voir le profil de l'utilisateur
goûteur de glaces

re bienvenue chez toi en tout cas, j'adore (aussi) Siloë, il est trop coul
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Dim 4 Juin - 21:34
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: yep !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 31/05/2017
♦ Posts : 80 ♦ Rps : 3

Voir le profil de l'utilisateur
Au moins je suis sûr d'être le seul à avoir ce métier sur le fo

Mooh, merci Il nous faudra un (au moins) lien-lien dans ce cas

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

moon child
On est né trop tard pour participer a la conquête de notre monde et trop tôt pour participer à la conquête de notre univers Nous sommes la période creuse de l'humanité Le soir, On choisit une étoile au hasard, et on s’imagine la vie là haut Peut être, que mes semblables essaient en vain de m’envoyer des signaux
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Lun 5 Juin - 3:28
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 0/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 14/04/2017
♦ Posts : 180 ♦ Rps : 28
♦ Adresse : Forest, dans la maison familiale.



Voir le profil de l'utilisateur


non, je n'ai rien à dire de plus.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

D: the vengeful one

   
α Power...Born out of nature, Coveted by men; Wars rage on, And victors are crowned. But true power can never be lost or won. True power comes from within.
   
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Lun 5 Juin - 13:15
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: yep !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 31/05/2017
♦ Posts : 80 ♦ Rps : 3

Voir le profil de l'utilisateur
T'as jamais rien à dire

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

moon child
On est né trop tard pour participer a la conquête de notre monde et trop tôt pour participer à la conquête de notre univers Nous sommes la période creuse de l'humanité Le soir, On choisit une étoile au hasard, et on s’imagine la vie là haut Peut être, que mes semblables essaient en vain de m’envoyer des signaux
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Lun 5 Juin - 20:33
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Yeah !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 04/06/2017
♦ Posts : 43 ♦ Rps : 7
♦ Adresse : Une villa, à Marina District, parce qu'il a de la money.

Sympathique - rieur - malin & malicieux - un brin moqueur, taquin - joueur - en recherche d'adrénaline.

Ah, et vampire, aussi :D.

- Son plat préféré, c'est la purée.
Voir le profil de l'utilisateur
Ah mon dieu TAE HYUNG. Ma meilleure amie serait contente xD
Bienvenueee
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ? Mar 6 Juin - 21:02
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: yep !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 31/05/2017
♦ Posts : 80 ♦ Rps : 3

Voir le profil de l'utilisateur
Ramène-la alors
Merci

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

moon child
On est né trop tard pour participer a la conquête de notre monde et trop tôt pour participer à la conquête de notre univers Nous sommes la période creuse de l'humanité Le soir, On choisit une étoile au hasard, et on s’imagine la vie là haut Peut être, que mes semblables essaient en vain de m’envoyer des signaux
MessageSujet: Re: Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ?
Siloë ○ Avant de vouloir trouver de la vie sur d'autres planètes, pourriez-vous arrêter de tuer celle-là ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Avant un casse, trouver les complices fiables (PV jack)
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: About the Identites :: Introducing Myself :: Fiches validées-
Sauter vers: