Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

In the end, we are similar, na ? - Jasha

MessageSujet: In the end, we are similar, na ? - Jasha Lun 5 Juin - 19:41
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Yeah !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 04/06/2017
♦ Posts : 43 ♦ Rps : 7
♦ Adresse : Une villa, à Marina District, parce qu'il a de la money.

Sympathique - rieur - malin & malicieux - un brin moqueur, taquin - joueur - en recherche d'adrénaline.

Ah, et vampire, aussi :D.

- Son plat préféré, c'est la purée.
Voir le profil de l'utilisateur
In the end, we are similar, na ?
James & Sasha - It's a challenge ?
C'était une belle matinée.
Enfin, une belle. Belle pour James, sous entendu.
Le ciel était gris, un gris clair, dans lequel de légers nuages s'accumulaient. Légers, mais suffisants pour diminuer la luminosité. Ce que James aimait.
Ce jour là, il s'était levé avec une idée bien précise en tête ; il voulait se faire tatouer. Il n'avait jamais eu dans sa vie qu'une seule marque, qu'une seule chose spéciale et unique sur lui. Un tatouage, effectué sous amnésie lors de son coma, sur sa cheville. Un serpent s'enroulant autour de celle ci, formant un seul anneau, se répétant jusqu'à l'infini. Il n'y avait pas de signification particulière à ce tatouage, tout du moins James ne s'en souvenait pas.

Ce jour là, il était décidé. Il allait se faire poser quelque chose sur la peau, quelque chose dont lui seul connaîtrait la signification, quelque chose d'unique, quelque chose à lui. Quelque chose qui le représenterai, un bout de lui même visible et pourtant caché.
Le jeune homme leva la tête vers les cieux gris, sans cesser de marcher. Ses prunelles fouillèrent le ciel, avant de se reposer sur la route, devant lui. Il avait laissé sa moto garée sur un parking, à quelques mètres de là. Désormais, il finissais le chemin à pieds, observant avec attention le paysage.

Il fallait dire qu'il n'y avait pas souvent mis les pieds, à Mission District. Il habitait dans un quartier luxueux, le Marina. Mission était quasiment l'opposé de son lieu de vie ; pauvre. Pourtant ça ne dérangeait pas le jeune homme, qui prenait au contraire plaisir à changer d'environnement.
Au bout de quelques minutes, il arriva devant la façade d'un magasin. Un rapide coup d'oeil vers l'enseigne lui confirma ses attentes, et il poussa sans plus attendre la porte du Tattoo Inn.

Aussitôt, une odeur étrange l'assaillit, et des bruits lui parvinrent brutalement, manquant de le faire vaciller. Jurant intérieurement contre son ouïe, il s'avança prudemment, fouillant l'endroit du regard. Le châtain s'arrêta devant le comptoir et inclina la tête de côté, une manie, façon de montrer sa curiosité. Ses yeux scrutèrent attentivement la jeune femme lui faisant face.
"Ehm, bonjour... c'est bien ici pour se faire tatouer ?"

Après réflexion, il secoua la tête et se reprit.
"Évidemment que c'est ici, quel con. Pardon, je voulais dire, vous êtes la tatoueuse ?"
(c) sweet.lips
MessageSujet: Re: In the end, we are similar, na ? - Jasha Mar 6 Juin - 9:56
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 10/05/2017
♦ Posts : 161 ♦ Rps : 33
♦ Adresse : dans un grand appartement en colocation avec Aikel, dans le quartier d'Excelsior, non loin de Bay View



+ Wolf
+ Had
+ Jules
+ Wallace
+ Caleb
+ Aikel
+ James
+ Rome
Voir le profil de l'utilisateur
In the end, we are similar.James & Sasha.Sasha referma rapidement la porte derrière elle. Le soleil de la veille était désormais caché par des nuages, légers, mais suffisant pour que la luminosité vous fasse croire que la pluie n'allait pas tarder à tomber. Pour qui connaissait bien le climat de San Francisco, on savait que ça n'allait pas être le cas : les nuages n'étaient pas assez gros, pas assez sombres... Il n'empêche, un petit vent frais vous donnait envie de retrouver un intérieur plus chaleureux. La jeune femme embrassa Hadley mais n'alla pas déranger Aikel dont elle entendait la voix. Il devait être avec un client, dans son salon individuel. De base, il était assez rare que Sasha vienne au salon avant midi. Mais depuis qu'elle était la seule tatoueuse, avec Wolfgang, il fallait bien assurer une plus grande présence. Alors comme son ami travaillait de nuit, elle venait plus tôt, repartait également plus tôt, et ça permettait d'assurer une plus grande permanence de tatoueurs. Enfin, si Ivy ne se dépêchait pas de ramener ses fesses, il allait peut-être falloir qu'elle trouve une troisième tatoueur. Après tout, il y avait encore une pièce de non utilisée, même si toutes les affaires de sa jumelle dormaient là, dans l'attente de son retour.

La jeune femme papota quelques minutes avec son amie avant de la laisser à sa paperasse – mon dieu, mais cette fille avait été un ange tombé du ciel. Elle n'aurait pas embauché le premier venu pour s'occuper de la gestion de son salon, préférant le faire elle-même plutôt que de s'inquiéter des choses, mais Hadley... bon, certes, elle avait engagé la première venue, lui faisant immédiatement confiance, et elle ne regrettait pas.  Posant ses affaires dans son salon, elle retourna dans la pièce servant de cuisine/salon/dortoir, se prépara un café noisette avant de retourner à son bureau, une grande planche en bois qui prenait presque un mur entier de sa pièce individuelle, où de nombreux dessins étaient accrochés aux murs ou traînaient un peu partout dessus. En ce moment, pendant son temps libre, elle s'entraînait au tatouage dit « aquarelle » sur des oreilles de cochons, ce qui la ramenait des années en arrière, quand elle débutait le tatouage. Amusée, elle se mit à l'ouvrage, son modèle en tête, laissant son inspiration parler.

Agacée, Sasha regarda ce qu'elle avait produit, pas du tout satisfaite d'elle-même. Elle était exigeante, et heureusement, parce que tatouer quelqu'un à vie ça demandait une perfection qu'on ne pouvait acquérir qu'en étant exigeant avec soi-même. Mais ce qu'elle venait de produire, ça ne lui convenait pas. La jeune femme allait attraper une autre oreille et se remettre au travail quand elle entendit la porte d'entrée s'ouvrir et une voix masculine demander si c'était bien ici qu'on se faisait tatouer. Non non, on vend des légumes, pensa-t-elle, sarcastique. Les paroles suivantes la firent sourire, faisant écho à ses propres pensées. Sasha tira le rideau qui la séparait de la pièce d'entrée. « C'est bon Had, je m'en occupe. » D'un geste, elle invita le potentiel client à la suivre et referma le rideau ainsi que la porte derrière elle. « Vas-y, prend une chaise, installe-toi, fais comme chez toi » Sasha ne vouvoyait pour ainsi dire jamais les gens qui venaient dans son salon. Après tout, elle allait leur laisser une marque à vie, ça rendait intime, non ? L'homme qui lui faisait face lui fit tout de suite bonne impression : il avait l'air sympathique et, en plus de ça, il était plutôt très mignon. « Sasha. C'est moi, la tatoueuse. » se présenta-t-elle avec un petit rire. « Alors, dis moi tout » fit-elle, en prenant une chaise à son tour pour s'asseoir en face de lui.
© 2981 12289 0
MessageSujet: Re: In the end, we are similar, na ? - Jasha Mar 6 Juin - 19:44
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Yeah !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 04/06/2017
♦ Posts : 43 ♦ Rps : 7
♦ Adresse : Une villa, à Marina District, parce qu'il a de la money.

Sympathique - rieur - malin & malicieux - un brin moqueur, taquin - joueur - en recherche d'adrénaline.

Ah, et vampire, aussi :D.

- Son plat préféré, c'est la purée.
Voir le profil de l'utilisateur
In the end, we are similar, na ?
James & Sasha - It's a challenge ?
James ne connaissait absolument pas les salons de tatouages, et encore moins celui ci et ses propriétaires. Néanmoins, il était habitué à entendre parler de célèbres "tatoueurs" et non de "tatoueuses". Cela le surprenait un peu - non pas qu'il soit sexiste, mais plutôt qu'il n'avait encore jamais entendu parler de femmes exerçants ce métier. Surpris, agréablement surpris. Et excité, curieux, à l'idée de se faire marquer à vie par une inconnue.

Lorsque la voix féminine l'invita à la suivre, James se dirigea sans hésiter vers elle. Ses yeux curieux parcouraient les murs, où divers tableaux, aquarelles et peintures meublaient l'espace blanc. Il se passa une main dans les cheveux, et se glissa derrière le rideau, à la suite de la brune. Essayant de ne pas s'arrêter sur ce qui meublait la pièce - des objets totalement inconnus, pour lui - il tira une chaise de sous une table et l'amena sous lui, avant de s'assoir doucement dessus. Ses doigts pianotèrent un instant sur sa cuisse, avant qu'il ne prenne la parole d'une voix plus assurée.

"James, le client, " se présenta-t-il à son tour, en courbant légèrement la tête, ses lèvres s’écartant en un sourire. Il se repassa mentalement les idées qu'il avait déjà conçues en venant ici, conscient que ce qu'il allait dire était important. Cette marque allait être apposée sur sa peau pour toute sa vie, il ne fallait pas se tromper. Il se voyait mal annoncer à cette - jolie, il fallait le dire - fille que le tatouage ne lui plaisait pas.

"Ehm, alors. C'est ma prem... la première fois que je viens dans un salon, donc excuse moi d'avance pour les bourdes que je pourrais faire," annonça-t-il sans passer par quatre chemin, sans pour autant être agressif. En même temps, voir James agressif, c'était presque impossible. Il avait toujours cet air malicieux, rieur, même sans sourire, affiché sur le visage. "Voilà, j'aimerais un tatouage ici," fit il en désignant son poignet. "Pas un dessin, mais plutôt des lettres, un mot, en fait. 'Immortals', en fines lettres."

Ça y était, le mot était lâché. Un mot, banal pour les humains, et pourtant si significatif pour lui. Immortals. Immortels. Comme son rire, comme ses sentiments, comme sa nature, comme ses pouvoirs. Il voulait graver cette part de lui même sur son poignet, histoire de se rappeler à chaque instant ce qu'il était. C'était si anodin, un mot comme cela, après tout.

Le regard du jeune homme dériva sur les murs, où des dessins étaient posés. Et un, en particulier, attira son attention. Subjugué, il se redressa lentement et s'approcha des tables acculées contre les murs, les yeux braqués vers ce dessin. Il s'arrêta et tendit la main, les doigts à quelques millimètres du tatouage représenté. C'était un oiseau, un corbeau, en plein envol, les ailes dépliées. Une silhouette d'arbre, ou plutôt de branches d'arbre, se découpait dans son aile droite, et se prolongeait en hauteur. Le brun sut aussitôt qu'il devait l'avoir.

James reporta son attention vers Sasha, et un sourire naquît lentement sur ses lèvres tandis qu'il désignait le dessin.

"Et celui là, c'est possible aussi ?"

(c) sweet.lips
MessageSujet: Re: In the end, we are similar, na ? - Jasha Mar 6 Juin - 20:49
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 10/05/2017
♦ Posts : 161 ♦ Rps : 33
♦ Adresse : dans un grand appartement en colocation avec Aikel, dans le quartier d'Excelsior, non loin de Bay View



+ Wolf
+ Had
+ Jules
+ Wallace
+ Caleb
+ Aikel
+ James
+ Rome
Voir le profil de l'utilisateur
In the end, we are similar.James & Sasha.Sasha retourna la chaise d'un geste habitué pour s'installer dessus, accoudée au dossier, toute son attention tournée vers James, puisque c'était son prénom. Il semblait réfléchir à ce qu'il allait dire, attitude souvent constatée par la brune, comme si les clients, les futurs tatoués, avaient peur de dire une bêtise plus grosse qu'eux et que leur tatoueur les juge impitoyablement. Sasha avait une règle : elle ne se permettait jamais de juger les tatouages que les gens lui demandaient. Le droit de refuser, elle se l'accordait, si elle n'était pas d'accord avec le tatouage, sa symbolique, si elle ne pensait pas que l'endroit était adéquat ou même si elle ne s'en sentait pas capable. Mais jamais elle ne se permettait de juger le client et son envie, chacun était bien libre de s'encrer ce qu'il souhaitait dans sa peau.

Première fois, hein ? Un petit sourire lui étira les lèvres. Sasha adorait tatouer, qui que ce soit, et les habitués avaient un certain charme : ils s'y connaissaient, savaient ce qu'ils voulaient... Mais ceux qui venaient pour la première fois, il y avait un certain charme dans la démarche, une découverte qu'ils partageaient avec elle et c'était à elle, à Sasha, de les aider à faire le bon choix, de leur indiquer la route tout en les laissant choisir le chemin. Elle aiguillait, n'imposait jamais. « Immortals ? Comme ça ? » demanda-t-elle en griffonnant rapidement le mot sur le bloc note qu'elle tenait entre les mains pour s'assurer dès le départ de sa bonne orthographe. « En fines lettres, aucun soucis, sur le poignet. » Pendant qu'elle acquiesçait elle réfléchissait déjà mentalement à la position exacte et passait en revue les polices fines qui pourraient convenir. Les mots et les phrases ne demandaient quasiment pas de talent de dessinateur, il fallait savoir respecter le tracé imposé par le calque, mais sinon, tout était fait à l'ordinateur. Ce qui était dur, par contre, c'était de trouver la police parfaite et dont le client ne se lasserait jamais.

D'un coup de pied, elle fit rouler sa chaise jusqu'à son ordinateur, en veille, et cliqua sur la page enregistrée en favori qui l'emmena directement sur le site internet recherché. Pendant qu'elle pianotait, Sasha sentit que James fouillait le salon des yeux. Avec tous les dessins accrochés dans tous les coins, posés en vrac sur le bureau , il y avait de quoi s'occuper l'esprit le temps qu'elle fasse une sélection de typographies. Il y en avait tellement de différentes qu'il fallait d'abord préciser quel style il souhaitait, lequel lui plaisait le plus, pour ensuite écumer une à une les polices possibles. Gothique, calligraphiée, en bâtonnet... Elle inscrivait à chaque fois « Immortals » pour qu'il puisse réellement se rendre compte de ce que ça rendrait.

« Pardon ? » La jeune femme se retourna en entendant James l'interpeller. Elle remarqua le sourire qui faisait étinceler ses yeux, en rajoutant un peu à son charme au passage, et le doigt pointé sur un dessin accroché au mur. Quand elle le reconnut, un sourire étira alors ses lèvres à elle. Sasha se leva pour rejoindre James, les yeux fixés sur le dessin. « Il te plaît ? » Elle n'affichait pas spécialement ses dessins dans le but que quelqu'un désire se le faire tatouer, c'était plus un gage de son talent. Mais ça arrivait, rarement, que quelqu'un flashe sur un dessin et le veuille aussitôt sur son corps. « Si t'en as vraiment envie, aucun soucis. J'aime assez que mes dessins prennent vie sur le corps de quelqu'un. » dit-elle avec un autre sourire.
© 2981 12289 0
MessageSujet: Re: In the end, we are similar, na ? - Jasha Mer 7 Juin - 10:14
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Yeah !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 04/06/2017
♦ Posts : 43 ♦ Rps : 7
♦ Adresse : Une villa, à Marina District, parce qu'il a de la money.

Sympathique - rieur - malin & malicieux - un brin moqueur, taquin - joueur - en recherche d'adrénaline.

Ah, et vampire, aussi :D.

- Son plat préféré, c'est la purée.
Voir le profil de l'utilisateur
In the end, we are similar, na ?
James & Sasha - It's a challenge ?
La première chose que James remarqua, lorsqu'elle se leva pour s'approcher de lui, ce fut son odeur. Une odeur discrète, ténue, mais si... agréable. Une présence apaisante, comme une aura autour d'elle. Ce qui ne fit que renforcer la confiance que le jeune homme avait en Sasha. Il hocha lentement la tête quand elle lui posa la question sur le mot, et conserva sa position, devant la table. Son regard balaya les murs, couverts de dessins, plus jolis et différents les uns que les autres. Il aimait, il adorait, même. Cette fille devait avoir un grand talent, pour faire de telles choses. Il avait soudainement hâte de voir ce que ceci allait donner sur sa peau pâle, de voir ce dessin, de le sentir sur lui.

"Il me plaît énormément," répondit-il en hochant une nouvelle fois la tête. "Moi aussi, j'ai hâte de le voir ! Quoique, dans le dos, ça semble un peu compliqué, à moins de me tordre le cou à chaque fois que je voudrais le voir," reprit il en étouffant un rire.

Au pire, il utiliserait la technique du miroir. Et puis, il n'avait pas besoin de le voir à chaque instants, il le sentirait s'étirer sur sa peau. Et cela lui suffirait.

Il désigna les dessins d'encre de la main, et tourna ses yeux vairons vers elle.
"C'est toi qui les dessine tous ? Ils sont... magnifiques," souffla-t-il simplement. James n'avait pas pour habitude de s'encombrer de belles paroles, de compliments à chaque fois qu'une chose plus ou moins belle passait devant lui. Il était assez franc, à vrai dire. Raison de plus pour que ce compliment aie de la valeur. Car c'était vraiment beau. Il avait le sentiment de pouvoir passer toute une journée à tracer du bout des doigts les fines lignes d'encre, à regarder inlassablement les courbes se croiser et s'écarter. C'était beau. C'était de l'art.

"Ça prendra longtemps, à dessiner ?" interrogea le vampire, curieux. Pleins de questions lui tournaient dans la tête, mais il se retenait de les poser toutes à la fois, par peur de faire fuir la jeune femme. "Ça fait mal ?" non pas qu'il ait peur, mais plutôt pour savoir jusqu'à quel point il devrait faire semblant de simuler la souffrance.
(c) sweet.lips
MessageSujet: Re: In the end, we are similar, na ? - Jasha Mer 7 Juin - 15:16
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 10/05/2017
♦ Posts : 161 ♦ Rps : 33
♦ Adresse : dans un grand appartement en colocation avec Aikel, dans le quartier d'Excelsior, non loin de Bay View



+ Wolf
+ Had
+ Jules
+ Wallace
+ Caleb
+ Aikel
+ James
+ Rome
Voir le profil de l'utilisateur
In the end, we are similar.James & Sasha.Si Sasha se savait douée en dessin et en tatouage – ce n'était pas de la vantardise mais une pure réalité, après tout, on n'invitait pas n'importe qui dans des conventions mondiales, et elle en avait fait plusieurs – elle était toujours contente quand un client le lui disait. Après tout, le but premier de son métier était bien de satisfaire ceux qui venaient la voir, et quand quelqu'un, comme James en cet instant, appréciait autant son travail, le pari était à moitié gagné. La jeune femme décrocha le dessin du mur, se souvenant de ce corbeau, dans un parc, qui le lui avait inspiré. Son rire à elle ne fut pas étouffé et elle lança un regard amusé à James. « En effet, tu risques d'avoir du mal. À moins d'installer des miroirs un peu partout chez toi et de te mater le dos constamment. »

Retournant s'asseoir sur sa chaise, le dessin avec elle, Sasha releva ses manches, dévoilant un bras droit recouvert d'encre, et lança rapidement l'impression des quelques polices présélectionnées pour le tout premier tatouage évoqué. Elle se retourna pour voir que James contemplait toujours les dessins, et se sentit presque rougir légèrement. « Merci. Et ce sont tous mes dessins oui, dès que j'ai un instant de libre et un crayon dans la main, j'en profite pour dessiner. Tous ne sont pas aussi précis ou parfaits mais je les aime assez pour les afficher. » S'il voyait l'état de sa chambre, avec toutes ces feuilles empilées un peu partout, ces classeurs remplis de dessins en tout genre... En comparaison, le joyeux bordel affiché sur les murs était vraiment organisé. En même temps, Sasha mettait un point d'honneur à ce que cette pièce soit toujours parfaitement propre et aussi organisée que possible.

La feuille enfin sortie de l'imprimante, Sasha invita James à s'asseoir à côté d'elle. « Tiens, quelques polices pour ton poignet. Soit sincère, il faut que tu sois parfaitement sûr d'aimer la typo. Tu le veux en quelle taille ? Sur la simple largeur de ton poignet et donc en assez petit ou en plus grand et donc qui remonte sur l'avant-bras ? » demanda-t-elle en appuyant ses paroles de ses doigts posés sur le bras de James. « Pour le corbeau ? Ça va demander plusieurs oui, je dirais presque une dizaine. Tout va dépendre de si tu supportes bien la douleur ou non, si c'est pas le cas, il faudra le faire en plusieurs séances. Et la douleur, malheureusement je ne peux pas te dire » fit-elle avec un petit rire. « Ça change d'un individu à un autre, certains vont parfaitement résister à des heures et des heures de tatouage, d'autres auront du mal à tenir dix minutes. » Elle retint un sourire, ne souhaitant pas non plus effrayer James. « Et tu ne le sauras qu'une fois qu'on aura commencé. »

Heureusement pour lui, il était venu le bon jour. Sasha s'accordait un jour par semaine où elle ne prenait aucun rendez-vous, pas un seul. Un peu comme les médecins, c'était séance de tatouage libre. Aujourd'hui, elle n'avait donc rien de prévu, et si James souhaitait se faire les deux tatouages dans la même journée – à condition qu'il supporte assez la douleur – son planning était plein jusqu'à ce soir. « Tu veux te faire les deux aujourd'hui ? Tout d'un coup ? »
© 2981 12289 0
MessageSujet: Re: In the end, we are similar, na ? - Jasha Jeu 8 Juin - 19:55
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Yeah !
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 04/06/2017
♦ Posts : 43 ♦ Rps : 7
♦ Adresse : Une villa, à Marina District, parce qu'il a de la money.

Sympathique - rieur - malin & malicieux - un brin moqueur, taquin - joueur - en recherche d'adrénaline.

Ah, et vampire, aussi :D.

- Son plat préféré, c'est la purée.
Voir le profil de l'utilisateur
In the end, we are similar, na ?
James & Sasha - It's a challenge ?

"Je serais capable de faire ça, tu sais !"
Il n'y a rien que je ne suis capable de faire. Ou, tout du moins, d'essayer de faire.
Si James n'avait pas été acteur, il aurait probablement penché vers la voie de tatoueur. Ou, en tout cas, dans les arts. Car tout ce qui y touchait, il aimait regarder, d'un oeil assez critique et intéressé. De la peinture en passant par la calligraphie, pour finir par les tatouages, il aimait tout - ou presque. Et puis, cet art si particulier de peindre sur le corps, en quelque sorte, était fascinant.

James se redressa et se dirigea vers la feuille que Sasha venait d'imprimer, parcourant du regard les différentes polices. Il prit un moment, sachant que cela allait être gravé sur sa peau, et que par conséquence ce choix était important. Un sourire se dessina sur son visage alors qu'il songeait à un autre sens au mot ; immortal, comme son goût pour le risque. Au bout d'une minute, il désigna la police calligraphiée. Fine, penchée, elle lui plaisait beaucoup. C'était ce qu'il cherchait.

"Plutôt dans la largeur, comme ça" répondit-il, les doigts traçants une ligne horizontale sur son poignet, en hochant la tête imperceptiblement. Cet air soudain concentré sembla un instant éclipser son innocence, cette malice permanente sur son visage, pour laisser place à un jeune homme plus mâture, plus réfléchit. Cependant, lorsqu'il releva la tête, ses yeux vairons pétillaient de nouveau. "Calligraphiée, j'aime bien, c'est ce que je cherche !" Il jeta un coup d'oeil sur les fins doigts de Sasha, posés sur son avant bras, et un sourire taquin naquît de nouveau. "Je pense pouvoir tenir le coup en une séance," affirma-t-il. Au pire, il n'avait qu'à ravaler sa douleur, et ça passerait comme une lettre à la poste. Enfin, il l'espérait.

La dernière question le laissa un instant silencieux. Reviendrait-il ici deux fois ? En vérité, il n'était pas très patient - chose ironique pour quelqu'un ayant l'éternité devant lui - et préférait les avoir de suite. Et puis, si elle le lui avait proposé, c'était que manifestement elle avait un peu de son temps. Et cela ne le dérangeait pas plus que ça de rester plus longtemps ici. Aussi le vampire hocha la tête, l'excitation se propageant au fil des minutes. "Aujourd'hui, les deux, ça m'irais bien ! On commence maintenant ?"
On aurait dit un garçon avant noël, les yeux brillants d'impatiente, d'attente.

(c) sweet.lips
MessageSujet: Re: In the end, we are similar, na ? - Jasha Ven 9 Juin - 17:01
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Oui
Nature:
Lieeens :
Let's just... have fun !
♦ Byw depuis le : 10/05/2017
♦ Posts : 161 ♦ Rps : 33
♦ Adresse : dans un grand appartement en colocation avec Aikel, dans le quartier d'Excelsior, non loin de Bay View



+ Wolf
+ Had
+ Jules
+ Wallace
+ Caleb
+ Aikel
+ James
+ Rome
Voir le profil de l'utilisateur
In the end, we are similar.James & Sasha.« Je n’en doute pas » répondit Sasha avec un sourire malicieux. Même si elle trouvait ça parfaitement bizarre. Des miroirs partout chez soi, il fallait être sincèrement narcissique et aimer se regarder quelque soit l’endroit où on se trouve. Bon, ceci dit, il y avait bien des gens qui mettaient des miroirs au-dessus de leur lit pour s’observer entrain de… Sentant que son esprit digressait, Sasha se reconcentra sur l’instant présent, à savoir James entrain d’observer les différentes polices d’écriture. Quand il en désigna une, elle hocha la tête l’enregistra sur son ordinateur. « Celle la même ou bien tu veux en regarder d’autres dans le même genre ? » Dans le style, c’était une des préférées de la brune, mais les goûts et les couleurs de chacun ne se discutaient pas. C’était un des aspects les plus difficiles de son métier : respecter les choix de chacun et ne pas tenter de leur imposer ses goûts à elle.

Quand James lui indiqua l’emplacement souhaité, Sasha hocha la tête. Bien, ça ne lui prendrait pas plus d’une trentaine de minute, et encore. Le trait était fin et le tatouage n’était pas très grand. Et comme il souhaitait visiblement tout faire en une séance, ça lui laissait le reste de la journée pour lui tatouer le corbeau. « C’est toi qui décide. En une seule fois donc. Si jamais t’as trop mal, va pas jusqu’à t’évanouir hein, t’es pas là pour impressioner qui que ce soit. » Devant son regard et son sourire plein de malices, elle précisa : « Ça m’est déjà arrivé. Qu’on s’évanouisse. » Puis, se rendant compte de ce qu’elle venait de dire, elle chercha à se rattraper, même si les mots étaient dits. « Enfin, je dis pas ça pour toi, il n’y a pas de raison que ça se passe mal si tu ne pousses pas tes limites trop loin. » Voilà, à trop dire tout ce qui lui passait par la tête, elle en venait à raconter à un client que d’autres s’étaient déjà évanouis en plein tatouage. Ce qui rassura Sasha, c’est que James n’avait pas l’air apeuré du tout, bien au contraire, il était plutôt impatient.

« Bon bah installe toi, je reviens dans une minute. » Rejoignant Hadley à l’accueil, elle l’informa que son planning était complet pour la journée et qu’elle ne pourrait recevoir personne d’autre. La jeune femme avait du flair, en ce qui concernait ses clients, et elle était sûre d’elle quand elle pensait que James tiendrait le coup. Elle revint dans son antre avec deux bouteilles d’eau et en posa une à côté de James, déjà assis. « Si tu veux autre chose, hésite pas. » Elle découpa rapidement le calque avec le mot et la typographie choisie puis revint vers James. Poussant un accoudoir amovible vers le jeune homme, elle lui posa le poignet dessus et déposa avec précision le calque sur son poignet. « Comme ça, ça te va ? Ou tu veux le bouger un petit peu ? »

Une fois le calque bien posé et l’encre posée sur sa peau, prête à lui servir de tracé pour le tatouage, Sasha s’attacha les cheveux, remonta bien ses manches, attrapa des gants en latex, inséra une nouvelle aiguille stérilisée dans son appareil, plaça l’encre à proximité et se tourna vers James avec un grand sourire : « Prêt ? »
© 2981 12289 0
MessageSujet: Re: In the end, we are similar, na ? - Jasha
In the end, we are similar, na ? - Jasha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» JASHA & TYBALT ➳ friendship is one mind in two bodies
» ~ MAIN EVENT : MITB FOR THE WORLD TITLES
» Look at us , look how the two are similar and yet I feel that the world divides us [END]
» TALYA ∆ i'm not god but something similar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: San Francisco City :: Mission District :: Tattoo Inn-
Sauter vers: