Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Karhan • I need nobody, nobody but you

Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Karhan • I need nobody, nobody but you Lun 3 Juil - 0:10
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you

Les petites épiceries de quartier, rien de mieux pour faire ses courses. Un lundi en début de matinée, tout le monde travaillait. Et surtout... les commerçants tiraient la gueule car la semaine commençait, et donc qu'ils devaient retourner au travail. Autrement dit... ils étaient trop de mauvaise humeur pour surveiller ce qu'il se passait. C'était bien pour ça que c'était le moment que tu préférais pour aller faire tes courses. Errant dans les rayons, tu faisais ton choix. Comme le plus banal des étudiants du quartier. Discrètement, tu faisais passer des tablettes de chocolat et des paquets de bonbons sous ton sweat, d'un geste expert. D'habitude tu payais, au moins en partie, mais là, ça faisait trop longtemps que tu avais mis les pieds chez Karolan, bien trop honteux à cause de ce qu'il c'était passé la dernière fois. T'étais même pas sûr que ça s'était vraiment passé, mais tu voyais pas de quelle autre façon tu aurais pu te retrouver avec cent dollars dans la poche. Peu importe. L'air tout à fait naturel, tu t'apprêtais à quitter la boutique. Quelque chose te retint. Pas la culpabilité ou un truc du genre, mais un main qui avait attrapé ta capuche. Tu te retournas, l'air de rien. La vieille de la caisse avait l'air d'avoir un problème. Jeune homme, n'aurais-tu pas, encore une fois, oublié de payer ? Merde. T'étais pourtant convaincu qu'elle était aveugle. Cette fois, je ne te laisserais pas partir. Tu payes, ou j'appelle la police, prévint-elle en sortant un paquet de caramels de ta poche. Oh shit. T'avais absolument pas l'argent de tout payer, et t'avais pas non plus envie de te séparer de tes propriétés. Fallait que tu trouves quelqu'un pour te tirer de là. C'est bon, c'est pas la mort hein, soupiras-tu en levant les yeux au ciel. Elle sortit son portable et te menaça d'appeler la police. Tu déglutis difficilement, légèrement paniqué. Si la police te retrouvait, ça serait pas juste pour vol à l'étalage que tu serais condamné. Tu serais emprisonné à vie. Et t'étais trop jeune pour ça. Tu sortis ton portable, dont le répertoire était bien vide. Il fallait te rendre à l'évidence, il n'y avait qu'une personne capable de te sortir de là. Karolan Mooln. Oskour. Avec extrêmement de mal, tu appuyais sur appeler. Boîte vocal. Tu te mis à grogner après lui, raccrochai, rappelai. Idem. Cette fois, tu laissas un message vocal. Lui ordonnant de venir le plus vite à l'adresse que tu avais donné, réussissant même à cracher un s'il te plaît. Ça t'avait écorché la langue, brûlé le palais. Quelle horreur. Tu reposas ton regard sur la vendeuse. [b]C'est bon, on s'calme, le soi-disant problème va bientôt être réglé ! [/color], soupiras-tu en allant chercher une cannette d'Ice Tea, que tu commenças à boire en te laissant tomber contre un mur près de la caisse.

Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Ven 7 Juil - 4:04
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobody, nobody but you

Tu as dû écouter le répondeur genre cinq fois pour être sûr que t'avais bien compris. Ou plutôt, bien entendu. Han c'était fait coincé pour vol ? Vraiment ? Non non en fait, c'est pas ça qui t'étonnait. Enfin si, un peu, beaucoup même en réalité vu sa dextérité au vol. Il était bien la dernière personne que tu pensais aller récupérer un jour pour ce genre de délit. Non mais en fait, revenons au vrai problème. Ce qui t'a étonné dans le message ce n'est pas la demande en elle-même plutôt la supplication qui a suivi. S'il te plait. S'il te plait. Johan Li a dit s'il te plait. Tu aurais vécu toute une vie rien que pour ce moment. Ce n'est pas le genre de choses qu'on entend tous les jours dans la bouche de ce garçon tellement prétentieux qu'on peut voir sa tête prendre du volume un peu plus chaque jour. Tu as longtemps hésité à y aller, te demandant s'il était réellement dans le besoin ou s'il avait juste manigancé une excuse dans le but de te voir. Mais après avoir écouté le message une cinquième fois, tu t'es dit que Johan ne prononcerait jamais ces mots s'il n'était pas réellement dans le besoin. Ça craignait quand même. Avec ces visions de Billy que tu as dernièrement, t'avais de nouveau le moral à zéro, préférant ne pas du tout sortir de chez toi. T'étais plutôt maussade, sans grande envie de rien. Mais faut pas être une lumière non plus pour deviner que t'avais surtout pas envie de te retrouver en face de ton protégé. Ce qui s'est passé la dernière fois que tu l'as vu était plutôt... weird. Tu t'interdis même d'y penser, tellement c'est incompréhensible et incroyable. Tu pensais tenir très bien l'alcool mais apparemment, il pouvait encore te faire subir les pires moments. Tu ne sais pas ce qui est le pire: d'avoir embrassé Han - à plusieurs reprises - ou d'avoir aimé ça ? Ou d'avoir envie de le refaire maintenant que sais que tu vas à nouveau le revoir ? C'est pas possible, t'as dû attraper un virus ! Ou alors c'est un effet secondaire du fait de voir les fantômes. Mouais, même toi tu peines à y croire. Descendant de la voiture, prenant soin à garder tes lunettes de soleil parce que tu sais qu'ils te rendent sexy à en crever pour cacher les cernes des mauvaises nuits passées, tu entres dans le magasin, l'air parfaitement blasé. - Alors, c'est quoi exactement le problème ? Parce que j'ai rien compris au charabia que t'as laissé sur mon rep'. Oh que si, tu as tout compris. Mais l'entendre le dire de vive voix, ça tu ne pouvais pas laisser passer.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Ven 7 Juil - 21:42
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you

Mais c'est pas vrai ! Qu'est-ce qu'il faisait ? T'avais pas que ça à faire ! Tu devais, euh... aller à la banque. Ouais, voilà. Si la vieille te redisait quelque chose, tu dirais ça. Ce qui prouverait que tu étais un bon garçon, bien élevé, responsable, honnête... Non mais sérieusement, à quoi ça servait l'honnêteté dans ce monde ? Les gens normaux étaient bizarres ! Tu préférais largement ton ancienne vie. Ça oui. Ils te manquaient, et pas qu'un peu. En plus... eux, au moins, ils te respectaient ! Aucun n'aurait osé s'opposer à toi de cette façon. Ah, le respect... ça faisait bien longtemps que personne ne t'en avais montré. Tu déposas ta cannette vide à côté de toi, ramenas tes genoux contre ton torse, et soupiras longuement et ostensiblement d'ennui avant de laisser ta tête tomber sur tes genoux. Ça faisait au moins trois heures que tu l'avais appelé. Au moins. Et t'étais sûr qu'il faisait exprès d'être si long. Alors, c'est quoi exactement le problème ? Parce que j'ai rien compris au charabia que t'as laissé sur mon rep'. Tu sentis ton cœur faire un bond en entendant sa voix. Sa voix si agréab... What the fuck, la chaleur te faisait délirer. Ton cerveau décida de t'envoyer au même moment des fragments de souvenirs de la dernière fois que vous vous étiez vus. Non mais c'était du grand n'importe quoi cette histoire ! Des hallucinations, uniquement ça. Tu te relevas en soupirant à nouveau, les joues encore légèrement rougies par tes pensées. C'est ça, arrête de raconter n'importe quoi ! Si t'avais rien compris, t'aurais pas compris l'adresse non plus ! ''C'est votre frère ?, lanças la "pauvre victime" à Karolan, Il faut que vous revoyiez son éducation, il est extrêmement mal éduqué !!'' Tes yeux s'écarquillèrent, ton corps entier se crispa. Comment avait-elle pu OSER ? Tes poings se resserrèrent sur un objet invisible. Quand tu réalisas que le prolongement de ton corps n'était pas dans tes mains, tu passas la droite sous ton inséparable sweat vert et en sorti Dikang. Qu'est-ce que tu as OSÉ DIRE, LA VIEILLE ???, hurlas-tu en pointant ton cher couteau vers elle, en rage. Trop c'était trop, t'en pouvais plus de ce manque de respect permanent, soit tu sortais ça par la violence, comme à ton (ancienne) habitude, soit t'éclates en sanglots comme un gosse de trois ans. Autant dire que le choix était vite fait.
Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Sam 8 Juil - 2:24
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobody, nobody but you

Tu manques de sourire en le regardant. Mais vraiment de très peu. Parce que, et seul Dieu sait pourquoi, tu es vraiment content de le voir. Ça te fait... quelque chose. Tu ne sais pas quoi, mais quelque chose quand même. C'est trop bizarre. Il y a quelques secondes encore tu n'avais envie de rien faire et maintenant c'est comme si la vie reprenait un peu de couleurs. Son raisonnement te fait rire intérieurement mais plutôt mourir que de le lui faire voir. - Si je l'avais compris assez clairement, je n'aurais pas mis trois heures à la retrouver, rétorques-tu d'un ton toujours neutre. C'est un mensonge, mais il n'a pas besoin de le savoir. En réalité, tu n'as pas fait exprès de venir en retard. Tu as attrapé tes clés dès que tu as écouté son message. Il se trouve que c'est l'écoute qui ne s'est pas fait rapidement en fait. Prendre une double dose de somnifère à l'aube pour essayer de dormir n'était pas vraiment une bonne solution maintenant que tu y penses. Enfin, bref. Tu t'apprêtais à le charier un peu quand soudain les paroles de la vieille dame te firent grincer les dents. Attends, elle a osé dire quoi ?? Pourquoi les américains sont tous des cons qui se croient permis de juger les autres et de fourrer leurs grandes gueules dans des histoires qui ne les concernent absolument pas ? Avant que tu n'aies le temps de réagir, Han sortait déjà l'un de ses couteaux, apparemment très en colère. Et pour une fois, une colère parfaitement justifiée. Tu te rapproches du comptoir, l'air parfaitement calme mais avec une voix aussi froide que l’Arctique. - Savez-vous qu'il est extrêmement mal éduqué de dire à quelqu'un qu'il est extrêmement mal éduqué ? Vous croyez que parce qu'il vous a emprunté dix centimes de malheureux bonbons, vous pouvez vous permettre de le traiter comme un moins que rien ? Regardez-moi bien, vieille mégère. Tu enlèves tes verres afin qu'elle voit l'inhumanité dans tes yeux. - Personne n'a le droit de lui parler comme ça. Si jamais vous lui manquez encore de respect, je n'hésiterai pas à le laisser vous transformer en viande hachée. Maintenant dépêchez-vous de lui présenter vos excuses avant que je ne me fâche pour de bon. En fait, ça aurait été un autre endroit, tu lui aurais déjà arrangé le portrait à cette sorcière. Tu te demandes d'ailleurs pourquoi le fait qu'elle insulte Han te mette dans un état pareil. C'est vrai que tu es souvent très protecteur envers tes protégés mais là... T'as juste eu envie de l'étrangler, cette sangsue qui se croyait assez maligne pour oser critiquer l'éducation de ton Han... Enfin, de Han. Pas ton Han. Juste Han. Ralala, ça devenait vraiment très compliqué tout ça.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Sam 8 Juil - 11:10
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you

C'est ça, c'est ça. Peut-être que c'était la vérité, mais t'étais sûr qu'il se cherchait juste des excuses. En même temps, personne ne te donnait le respect que tu méritais dans cette fichue ville, t'étais invisible à leurs yeux. Quand elle OSA critiquer ton comportement, tu eus l'impression que tu allais péter un câble. Karolan avait passé des jours, voire des semaines, à te répéter que non, les gens normaux ne sortaient pas d'armes quand ils étaient énervés, qu'on ne tuait pas les autres juste car ils nous agacent. Mais là, c'était trop. T'avais envie de la planter, de passer ta rage sur elle. Fallait bien que tu trouves quelqu'un pour le faire, tu n'avais tué personne depuis ton arrivée à San Francisco. Et même si elles s'étaient calmées, tes envies de meurtres étaient toujours présentes. Sans que tu comprennes pourquoi, Karolan prit ta défense, la menaçant à son tour de la tuer. Quand il retira ses lunettes de soleil, son regard te frappa. Il avait l'air... tellement plus éteint que la dernière fois que vous vous étiez vus. Tu savais qu'il était dépressif, ça se voyait depuis le début que son état mental n'était pas excellent, même s'il n'avait absolument jamais abordé la question. Tu ne savais pas grand chose sur lui. Presque rien. Voire carrément rien. Lui, il savait tout de toi, ou presque. Plus que Chao, même. La vieille éclata de rire, d'un air moqueur. Ton visage à toi se liquéfia. Comment ça, c'était quoi cette histoire ? N'importe qui se serait immédiatement excusé, dans ce monde. Un gamin d'à peine douze ans n'a rien à faire dehors seul. Vous payez immédiatement et VOUS vous excusez tous les deux, ou j'appelle la police, menaça-t-elle à nouveau, reprenant son portable. T'allais péter un câble là, c'était inévitable. Tu te sentais commencer à trembler, l'angoisse montait. Trop de choses en même temps. Cet énorme manque de respect, ce sentiment d'incapacité permanent, la peur de te faire retrouver par la police, et... Et c'était quoi cette voix que tu entendais derrière toi ? Tu te tournas vers elle. Et vit ta mère. Sauf que cette fois, elle avait l'air bien plus réelle que pendant tes hallucinations. Lentement, tu baissas ton regard vers ton t-shirt. Ensanglanté de son sang. Hallucination, une hallucination, ça ne pouvait qu'être ça. Tu reposas tes yeux sur elle. Elle souriait d'un air rassurant. Trop c'était trop. Tu tremblais comme une feuille, les yeux rivés sur ce que personne d'autre ne pouvait voir. Ton couteau glissa de ta main et quelques secondes plus tard, tu t'enfuis en courant, oubliant la situation dans laquelle tu étais avant que la mégère ne te menace à nouveau.
Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Dim 9 Juil - 4:34
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobody, nobody but you

Il ne te passe même pas par l'idée de demander à Han de baisser son couteau. Toi qui passe ta vie à lui répéter que dégainer son couteau à tout va n'est pas la dernière mode en ville, tu le lui aurais même arraché pour la planter toi-même entre les deux yeux de cette folle, tellement l'envie de l'envoyer dix mille pieds sous terre commençait à être pressante. Tu hésitais encore, mais sa dernière réplique finit par grimper ta température. Non. Hors de question que tu laisses passer ça. Tu ne voulais même pas y aller par quatre chemins pour lui trancher la gorge à cette malade mentale mais le silence de Han derrière toi te fit retourner. Il n'était plus du tout avec vous dans l'épicerie, il semblait totalement ailleurs. En train de regarder quelque chose ou quelqu'un que tu ne voyais pas, mais qui semblait bien présent pour lui. Sa souffrance semblait si intense qu'instinctivement, tu tends la main pour prendre la sienne mais tu n'as pas le temps de l'atteindre qu'il sortait déjà en courant. Tu reste là quelques secondes à fixer la personne que tu ne voyais pas mais dont tu pouvais presque sentir la présence. Te baissant pour ramasser le couteau, tu entends la vieille dame qui apparemment avait mise sa menace à exécution et appelait la police. Celle-là va te la payer cher. Sans réfléchir, tu déclenches ta vitesse-lumière, passes derrière le comptoir, plantes le couteau dans son dos et revint à ta position initiale. Ça c'était produit tellement rapidement qu'un être humain en face de toi ne t'aurait pas vu bouger pour commettre ce crime. Tellement rapidement qu'on pourrait mettre sa tête à couper que tu n'avais pas bouger d'un millimètre. La vieille dame tombait maintenant sur le sol, son sang commençant à couler. Le bout du couteau lui aussi était rouge. Avec un calme olympien, tu sors un billet de cinquante de ton porte-monnaie que tu balances sur le comptoir d'un air dédaigneux, remets tes verres et balance un - Gardez la monnaie, avant de sortir. Dehors, tu rejoins Han et lui tend son couteau. - Tes courses sont payées. On y va. Tu as cette femme parce qu'elle avait insulté Han. C'est la première fois que quelqu'un s'en prenait à lui devant toi et tu n'as juste clairement pas supporté. Tu ne lui donnais pas du tout le bon exemple en tuant des gens comme ça mais si c'était à refaire, tu referais exactement pareil. Et cette nouvelle hargne que tu ressentais à le protéger était légèrement... flippante. Tu n'as pas forcément envie qu'on vous prenne l'arme du crime en mains donc, vous embarquez rapidement. Tu roules en silence pendant plusieurs minutes, ne sachant même pas où tu allais exactement. Tu n'as pas très envie de parler, tu te sentais même assez fatigué en fait. Mais tu te surprends à t'inquiéter beaucoup plus pour ton passager que pour toi-même. - Es-ce que ça va ? Tu as eu l'air d'avoir vu un fantôme, tout à l'heure... En fait, tu étais quasiment sûr que c'était le cas. La mode était actuellement aux fantômes. Ce maudit sort noir faisait un putain de bon travail.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Dim 9 Juil - 11:11
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you

Tu t’étais laissé tombé contre un mur à quelques boutiques de là, en boule, le plus invisible possible. C’était sans doute la première fois de toute ta vie que tu désirais être réellement invisible, que personne ne te vois, ne te remarque. Une voix s’adressa à toi, celle de Karolan. Lentement, tu relevas la tête. Dikang !, t’exclamas-tu en ramenant ton couteau contre toi. Tu sortis Mengxiang, pour t’assurer que tu l’avais toujours, lui aussi. Tu te relevas, difficilement, et essuyas le sang de Dikang sur ton jean. Sans dire un mot, t’assis sur le siège passager, tête baissée. C’était extrêmement rare que tu montres ce genre de signes de faiblesse. Ca n’arrivait que lorsque justement, ce n’était pas volontaire. Quand tu ne pouvais pas lutter pour sauver les apparences. Tu passas doucement tes doigts sur la gravure de tes couteaux. 夢想, 抵抗. Deux des très rares idéogrammes que tu étais capable de lire. Es-ce que ça va ? Tu as eu l'air d'avoir vu un fantôme, tout à l'heure... Tu te remis à trembler. Un fantôme… C’était ce qu’elle était, désormais. M-ma… ma m-mère…, articulas-tu difficilement, pâlissant. Tu revis à nouveau sa mort, son sourire, l’entendis te dire à quel point elle était fière de ce que tu avais réussis à devenir alors qu’elle comme ton père n’aviez eu de cesse de te mettre des bâtons dans les roues. Sans t’en rendre compte, tes doigts se mirent à serrer le côté tranchant de la lame de Dikang. Mais… c’était j-juste une hallucination… comme t-tout le temps… Ca va. Ca va toujours. Hors de question d’avouer que c’était tout le contraire. De toutes façons, tout ton langage corporel te contredisait.

Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Sam 15 Juil - 18:01
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobod, nobody but you

Sa mère. Tu t'en étais douté un peu. C'était soit ça, soit son père. Ce sort ne se contentait pas de vous montrer des fantômes, il vous envoyait les plus chers à votre cœur. Ceux pour qui vous pourriez vous suicider sans même vous rendre compte de ce que vous faites. Ceux pour qui vous perdez petit à petit la raison, pensant que vous étiez déjà fou alors qu'en fait, c'est à partir de là que vous le devenez. Tu t'inquiètes pour le coup. Tu ne savais pas que lui aussi voyait des fantômes, ce qui est normal soit dit en passant vu qu'il passe son temps à te fuir. Quoique, depuis la dernière fois, toi non plus tu ne voulais plus le croiser. Mais si t'avais su, ç'aurait été différent. Sachant les ravages que ce sort fait sur ton mental, sur ta santé, sur ta vie entière, tu te dis que s'il vivait la même chose, c'était peut-être un peu trop à gérer pour lui tout seul. Il faudrait que tu essaies d'être là pour lui parce que là clairement son "ça va", c'était du pipeau. Le même que tu sers à ton frère chaque matin et genre dix mille fois dans la journée. Tu soupires. Tout ça est si compliqué. Ta vie entière est un chaos complet. Et si seulement ce n'était que la tienne. Il y a Az et Naïa et maintenant Han. Tout ce beau monde sur lequel tu dois veiller, en plus de toi-même. Mais qui pour veiller sur toi ? - T'as envie d'aller quelque part en particulier ? T'as faim ? Ou tu as besoin d'autres courses ? N'importe quoi pour lui faire oublier ses fantômes et le faire arrêter de trembler ainsi. Tu préfères encore quand il fait son prétentieux et aboies comme un chien castré. C'était toujours mieux que de le voir dans cet état. Même si maintenant ça veut dire que tu vas devoir passer plus de temps que prévu avec lui... - Au fait, où es-ce que tu habites ? Tu viens de te rendre compte qu'en fait... Tu n'as absolument aucune idée de l'endroit où il vit.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Sam 15 Juil - 20:01
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you


Il avait l’air de croire à ton mensonge. Tant mieux. Tu n’avais pas envie qu’on te dise ce que tu savais déjà très bien. Que, comme tous les êtres humains, tu avais des faiblesses. T'as envie d'aller quelque part en particulier ? T'as faim ? Ou tu as besoin d'autres courses ? Tu secoues la tête avant de commencer à réfléchir. L’ordre logique des choses, quoi. J’aimerais beaucoup aller là où est le reste de ma famille, mais… c’est évidemment pas ce genre d’endroits dont tu parles, surtout que je sais pas où ils sont. L’Océan Indien, ce n’était pas la porte à côté. Et c’est bon, j’ai assez à manger pour tenir une semaine. T’avais pas tant de trucs que ça, surtout que ce n’était rien de réellement nourrissant et les valeurs nutritionnelles étaient catastrophiques, mais c’était comme ça que tu vivais donc tu avais l’habitude. Tu levas les yeux et te mis à regarder le visage défiler à travers la vitre, tête posée dessus. Au fait, où es-ce que tu habites ? Tu tournas la tête vers lui, sourcils froncés. Il était sérieux ? Oui, il avait l’air de l’être à cent pour cent. Euh… elle est stupide ta question. Avec Debussy, j’ai absolument pas l’argent de me soucier de ce genre de choses. Même avant, j’avais pas les moyens financiers d’habiter quelque part. Et puis j’ai plus d’argent maintenant qu’avant, pour te donner une idée. Si besoin, tu squattais chez lui, ou tu te faisais inviter par des vieilles femmes attendries par ta tête d’enfants.

Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Lun 17 Juil - 5:37
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobod, nobody but you

Comme tu t'en doutais, il te dit qu'il avait ce qu'il faut en matières de courses. Tu es certain à mille pourcent que non. T'es peut-être pas brillant quand il ne s'agissait pas d'élaborer un crime, mais tu n'étais pas stupide non plus. Et tu étais le mieux placé pour reconnaître un mensonge. Et tu savais qu'il mentait. Tu ne comprends juste pas pourquoi il s'entête autant à refuser ton aide. A te rejeter. A chaque fois. Il préfère passer chez toi te voler des vivres plutôt que d'accepter que tu lui payes ses courses. Tu te souviens avec nostalgie de l'époque où vous vous êtes rencontrés. Vous vous êtes super bien entendus quelques temps. Avant qu'il ne commence à te détester et à te fuir comme la peste. Et le pire, c'est que tu ne sais même pas pourquoi. - Ok... Tu n'insistas pas plus. Il avait raison, elle était stupide ta question. Tu pouvais bien lui proposer de lui prendre un chez, mais tu sais déjà d'office qu'il n'acceptera jamais. Maintenant que Riley ne vivait plus chez toi, tu aurais aussi pu lui demander de venir y habiter mais là aussi, tu sais que tu te heurteras à un mur. A quoi bon insister ? C'était peine perdue. Tu ne savais même plus quoi dire, dans la situation actuelle. Tu n'as pas spécialement envie de le laisser tout seul dans son état mais en même temps, l'emmener chez toi était peut-être pas une si bonne idée que ça. Après ce qui s'est passé la dernière fois, ça risquait d'être méga bizarre.  - Je ne peux peut-être pas t'emmener chez ta famille mais je peux peut-être t'emmener dans ton habitat naturel... Si ça te dit, évidemment, vu que t'as le chic pour allonger ta belle gueule et dire non à tout. Ce n'était sûrement pas le moment, mais tu n'avais pas pu t'empêcher de la sortir, celle-là. S'il se sent assez stable pour retourner à la mer, tu peux l'y emmener. Après tout, c'est à ça que sert le bateau que tu possèdes.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Lun 17 Juil - 10:13
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you


Tu reposas ton front sur la vitre. Le paysage était tellement monotone. Des immeubles, des voitures, des passants, quelques arbres. Toujours la même chose. Ce n’était définitivement pas là, ta place. Toi, tu étais un homme de la mer, tu y étais probablement né, tu y avais toujours vécu. Jusqu’à ce qu’on t’enlève tes parents, une grosse partie de ceux avec qui tu avais grandi, et ta santé mentale. Mais malgré ça, tu ne te plaignais pas. Tu n’aurais échangé ton passé pour rien au monde. Ca serait renoncer à la personne que tu étais et ça, c’était hors de question. Un soupir s’échappa de tes lèvres face à ces pensées, face à ce paysage dénué d’intérêt. Si seulement tu pouvais retrouver l’océan, ta réelle maison… Ca ne faisait pourtant que quelques mois. Tu commençais à comprendre quel était ce sentiment d’avoir été arraché à sa terre natale dont certaines personnes parlaient. Je ne peux peut-être pas t'emmener chez ta famille mais je peux peut-être t'emmener dans ton habitat naturel... Si ça te dit, évidemment, vu que t'as le chic pour allonger ta belle gueule et dire non à tout. Yeux écarquillés, tu tournas la tête d’un mouvement vers Karol. Il lisait dans tes pensées, ma parole. Ou alors, c’était juste car tu en avais parlé quelques minutes auparavant, mais ça, tu avais déjà oublié. Tu le dévisageas quelques instants pour t’assurer de son sérieux. Il l’était. Tu sentais ton coeur s’accélérer, incrédule. Puis, tu lui sautas dessus, laissant ton côté affectueux ressortir, celui que tu t’efforçais de camoufler depuis ton arrivée sur la terre ferme. Oui, oui, oui et encore oui !! En réalisant que tu lui avais bondit dessus, tu voulus te redresser. Mission impossible, le contact humain, c’était trop agréable.
Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Mar 18 Juil - 17:57
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobod, nobody but you

Tu t'es dit que ça lui ferait du bien. Que ça lui changerait les idées. Tu ne sais pas, tu voulais juste essayer de lui faire plaisir. Effacer cette tristesse qui semblait l'habiter. Pourquoi ça t'importait à ce point ? Absolument aucune idée. Et tu ne veux même pas y réfléchir. Tu espères simplement qu'il allait accepter... Tu manques de lâcher ton volant quand il saute sur toi. T'essaies de te retenir mais tu ne peux t'empêcher d'éclater de rire. - Eh ben. Pour ce genre de réactions, je veux bien t'y emmener tous les jours. Tu espérais bien que ça lui ferait plaisir, mais tu ne t'es pas attendu à une explosion pareille. Venant de lui, c'était assez surprenant. Et très agréable. Tu n'avais presque plus envie qu'il te lâche. Illogique et incompréhensible, mais c'était comme ça. Vous arrivez rapidement au port d'amarrage. Tu n'avais pas vu ton petit bijou depuis des semaines. En réalité, depuis qu'on te l'avait offert il y a trois mois, en remerciement à un contrat rempli. Il est plus petit que dans tes souvenirs... Quand tu as parlé de virée sur la mer, tu n'avais pas pensé au fait que Han et toi devrez partager un espace assez... restreint. Hum. Mais il était trop tard maintenant pour faire machine arrière. Cela le rendrait trop triste. Et de toutes les façons, tu n'en avais aucunement envie. Au diable les réflexions. Tu as toujours vécu ta vie de manière impulsive. Et ce n'est pas à cause de la chose très bizarre qui se passe entre vous deux que ça allait changer. - Je te présente NC-14 ! tu annonces fièrement. - Il n'a pas encore de nom en fait, faudrait que j'y réfléchisse.. Pourquoi ne pas l'appeler Johan, tiens ? Après tout, il sera le tout premier invité à y entrer. Et le tout premier à le conduire. Tu lui tends les clés. - Vous avez l'honneur, mon capitaine, déclares-tu en souriant. Tu ne laisses jamais personne conduire tes biens précieux en temps normal. Et encore moins si ça inclue que tu mets ta vie entre leurs mains. Mais dans ce cas précis, c'était différent. Aujourd'hui, tu es clairement son inférieur. Tu n'y connais pas grand chose en bateau. Ce qui est très loin d'être son cas. Même si tu supposes que ce n'est pas à ce genre d'engins qu'il était habitué. Mais un bateau reste un bateau non ? - Matelot Mooln à votre entière service, Capitaine Li ! dis-tu d'un air très sérieux, quoiqu'en souriant, faisant même la révérence. Tu l'avais conduit ici pour qu'il s'amuse mais finalement, c'est toi qui te laisse prendre au jeu...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Mar 18 Juil - 22:13
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you

Eh ben. Pour ce genre de réactions, je veux bien t'y emmener tous les jours. Tes joues rougirent, tu te forças à te redresser, gêné. Non mais. C'était quoi ce comportement si indigne de toi ? Non mais c'était juste des restes de l'alcool de la dernière fois. Évidemment, ça ne pouvait qu'être ça. C'est quand même pas croyable d'être borné à ce point Vous arrivâtes à destination et un sourire se dessina sur tes lèvres. Tu trépignais d'impatience sur ton fauteuil tandis que Karolan se garait. Une fois la voiture arrêtée, tu sautas en dehors et admiras la vue avec le même regard qu'un enfant à qui on avait annoncé qu'il allait aller à Disneyland pour la première fois.  Je te présente NC-14 ! Il n'a pas encore de nom en fait, faudrait que j'y réfléchisse... Tu l'entendais parler, mais tu ne l'écoutais pas. T'étais trop émerveillé à l'idée de pouvoir retourner en mer pour ça. Trop occupé à contempler son bateau. Vous avez l'honneur, mon capitaine. Là, par contre, il aurait fallu que tu sois sourd pour ne pas avoir réagi. Et même sourd, tu aurais entendu. Mon capitaine. Alors que ça faisait des mois qu'on te faisait comprendre à longueur de journée que tu n'étais plus qu'un homme comme les autres. L'un des milliards d'autres. Tu attrapas les clés qu'il te tendait et sans plus attendre, tu partis dans la salle de commandes, dont la vue t'abasourdit. Ça faisait des mois que tu n'avais pas mis les pieds dans ces salles. Durée ressentie, des années. Des siècles. Même si tu n'avais pas encore passé le quart de siècle, ni même les vingt ans. Matelot Mooln à votre entière service, Capitaine Li ! D'un mouvement, tu te tournas vers lui. Capitaine Li... ce nom que tu avais passé ta vie à entendre. D'abord adressé à ton père, puis... à toi. Avec encore plus de respect que quand c'était le titre de ton père. Ton cœur s'accélérait, tu sentais presque l'endorphine circuler dans tes veines. Tu n'avais pas été aussi heureux depuis... en fait, tu n'avais probablement jamais eu l'occasion d'être si heureux. Si bien qu'une ou deux larmes d'émotion coulèrent sur tes joues, remontées par ton sourire. Tu mourrais d'envie de lui sauter dessus, de passer la fin d'après-midi et la soirée à le remercier. Tu luttas pour sauver les apparences et ta réputation et te contentas de lui donner un petit coup de coude, toujours en souriant. Arrête de raconter des bêtises, je suis sûr que tu ne sais même pas comment démarrer, donc va repasser ton diplôme de matelot, pouffas-tu en t'installant devant le tableau de commandes. Tu en effleuras les touches, incapable de croire qu'enfin, tu retrouvais ta place, même si ce n'était qu'en partie. Tu démarras et quittas le port. L'océan était de nouveau à toi.
Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Mar 18 Juil - 23:20
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobod, nobody but you

Que ça. Rien que ça. Tu le regardais, bouleversé par le fait qu'il soit aussi bouleversé. C'était la première fois que tu le voyais comme ça. Et ça te touchait profondément. Si tu avais su qu'il ne fallait qu'un bateau et un vaste océan pour le rendre aussi heureux, tu les lui aurais offert depuis des mois. Tu t'étais dit qu'avec ce qu'il avait vécu, il n'aurait pas voulu y retourner. Que ce serait trop pénible. Que ça lui rappellerait trop de mauvais souvenirs... T'avais tout faux. Tu ne l'avais jamais vu aussi heureux depuis que tu le connais. Il était tellement beau avec ce sourire.. Tu le regardais et t'avais l'impression de fondre. T'avais juste envie de l'attirer vers toi et de recommencer la où vous vous en étiez arrêté la dernière fois. Pendant quelques secondes, ça te sembla totalement logique de penser à ça. Et puis il te tapa du coude et tu revins à la réalité. Wow. Ce bateau avait une influence délirante sur tes neurones. Il faudra veiller à garder tes pensées bien en place. Il y aura pas l'excuse de l'alcool, cette fois. Quoique... Il y en avait quand même à portée de mains... Bref ! Tu te tus, ne sachant pas trop si tu pouvais parler ou non, histoire de ne pas le déconcentrer. Mais c'est impossible de te demander de te taire plus de cinq minutes. - Ça va ? Tu t'en sors ? T'es pas trop rouillé ? Dépaysé ? Parce que faudrait éviter qu'on coule quand même, tu vois. J'ai jamais aimé le film Titanic. Pas à cause de l'histoire d'amour totalement débile, mais à cause du choc, justement. Mourir par noyade n'est vraiment pas la mort que tu te souhaites. Mais la sécurité passa rapidement au second plan quand ta curiosité prit le dessus. - Tu peux m'apprendre à manœuvrer ? S'il te plaait Si je dois repasser mon diplôme de matelot, autant le faire avec le meilleur capitaine de la terre... En temps normal, on aurait dit que tu flirt. Assez ouvertement même. Mais pour ta défense, c'est en totale inconscience que tu le fais. Enfin. Si on veut...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Mer 19 Juil - 0:26
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you

Ça va ? Tu t'en sors ? T'es pas trop rouillé ? Dépaysé ? Parce que faudrait éviter qu'on coule quand même, tu vois. J'ai jamais aimé le film Titanic. Sans quitter le large des yeux, tu fronças les sourcils. Titanic ? Je connais pas. Tu devrais savoir que j'ai aucune référence culturelle. La télévision et tout ce genre de trucs, tu ne connaissais que depuis ton arrivée sur la terre ferme. Enfin, quand tu étais en Chine, tu en avais déjà vu, mais voilà, c'était pas assez pour avoir une culture cinématographique. Et évidemment que je m'en sors, c'est dans mon sang... c'est toute ma vie, la mer, ajoutas-tu, souriant, yeux brillants. Tu ne réalisais toujours pas que tu étais bel et bien éveillé, c'était trop beau, trop inattendu pour être vrai. Tu en avais oublié tout le début de la journée. Tu peux m'apprendre à manœuvrer ? S'il te plaait ! Si je dois repasser mon diplôme de matelot, autant le faire avec le meilleur capitaine de la terre... Tu pouffas en te tournant vers lui. Qu'est-ce qui me vaut cet honneur ? La dernière fois, tu disais pourtant que j'étais un pathétique voleur, idiot, et incapable de me débrouiller seul. Ah, et, qu'en moins de trente secondes tu me tuais et que tout le monde m'avait oublié, lui rappelas-tu avec une point de reproche dans la voix. Forcément, tu lui en voulais à mort de t'avoir dit ça. Mais en même temps... bah, difficile de continuer à lui en vouloir maintenant, hein. Tu reposas les yeux sur le large, légèrement mal à l'aise. Quelques minutes passèrent avant que tu ne reprennes la parole. Le matelot il ne manœuvre pas... il nettoie le pont !, déclaras-tu en éclatant de rire à l'idée de voir sa tête. En réalité un marin doit maîtriser une tonne de trucs pour être capable de naviguer en sécurité. Et bien avant la manœuvre... il doit savoir utiliser les instruments de navigation. Et se repérer s'ils tombent en panne. Mais vu que le matelot Mooln a décidé de prendre la place du capitaine Li... Tu te levas, lui laissas ta place et commenças à nommer les différents appareils et leur utilité. Tu t'attardas sur ceux servant directement à la manœuvre, puisque c'était ça qui l'intéressait. Tu as tout compris ?, demandas-tu en relevant les yeux vers les siens. Ils n'étaient pas bleus comme l'océan qui vous entouraient, mais... ils en étaient bien plus beaux, ils ressortaient du paysage...
Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Mer 19 Juil - 12:52
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobod, nobody but you

Ah oui bien-sûr, aucune référence culturelle. Bah s'il passait plus de temps avec toi, il en aurait, des références ! C'est ça Loe, continues à chercher des excuses pour tes envies... Euh. Il faudrait vraiment que tu te concentres et que t'arrêtes de divaguer. Ça c'est que ton cerveau te dit. Mais il y autre chose, tu ne sais pas encore quoi, qui lui ne veut rien entendre. Voir Han si... vivant avait quelque chose de très... enivrant. Aaah ! Il faut vraiment que tu arrêtes de penser. Et que tu te concentres sur ce qu'il dit, plutôt. - Bah quoi, c'est vrai... dis-tu gauchement pour te défendre, légèrement honteux pour le coup. C'est vrai que tu as tendance à dire des trucs vraiment vaches parfois. - J'ai raison, t'es un voleur. Sur la terre ferme. Mais en mer, t'es le grand capitaine Li. Je n'ai jamais pris un bateau avec toi, je pouvais pas savoir que t'assurais autant... D'autres auraient simplement dit "désolé". Mais toi, t'es aussi orgueilleux et borné que Han parfois. Et tout aussi ignorant dans certains domaines. Tu fais mine d'être outré quand il te dit que tu dois nettoyer le pont mais au final, peut-être que t'aurais préféré le nettoyer. Parce que tout le charabia qu'il te débite après... Bah c'est du charabia, justement. Bon, avouons que t'aurais peut-être compris dix pourcent si tu l'avais réellement écouté. Mais tout le temps où il a parlé, tu ne faisais que le regarder. Il est juste trop craquant en mode super capitaine qui sait de quoi il parle. Ses yeux, son sourire, sa joie, ses lèvres... Ses lèvres. T'as envie de faire des choses avec ses lèvres. C'est dingue comme tu peux... Hein ? Ah il a fini de parler ? - Quoi ? tu reviens à la réalité. - Oui oui, tout est clair, limpide. Tu te tournes alors vers tout le machin-truc et non en fait, rien n'est limpide du tout. - Je ne veux plus manœuvrer, je te laisse faire ! T'as tellement parlé que l'envie m'est passée, tu déclares finalement, mi-boudeur. Les gens ils savent que t'es pas un as de la compréhension quand il ne s'agit pas de ton domaine, alors ils aiment se moquer de toi. T'es sûr qu'il l'a fait exprès de te raconter pleins de trucs bizarres et incompréhensibles. T'aimes pas ça !   Toi tu voulais juste manœuvrer...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Mer 19 Juil - 14:07
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you

Bah quoi, c'est vrai... Tu le fusillas du regard. Quand il reprit la parole, ton regard s’adoucit. Non, j’ai toujours, toujours été un voleur. Voleur, tueur, kidnappeur, hackeur. Mais tout sauf pathétique et dépendant. Ben ouais. Voleur c’était pas une insulte pour toi, c’était un adjectif te décrivant parfaitement. Ce que tu avais très mal pris, c’était le reste. Mais il t’avait à nouveau appelé comme avant, et même mieux. Comme toi tu t’appelais. Le grand capitaine Li. D’ailleurs, ce surnom était vachement ironique vu ta taille Arrow Tu passas ensuite aux explications. Quand tu reposas ton regard sur lui, et après t’être perdu dans ses yeux, tu eus l’impression qu’en fait, il n’avait rien écouté. Ou rien compris. Peut-être les deux. Il assurait le contraire, mais tu étais sûr qu’il mentait. Il suffisait de voir la tête avec laquelle il regardait le tableau de commandes. Tu avais clairement du mal à te retenir d’éclater de rire. Je ne veux plus manœuvrer, je te laisse faire ! T'as tellement parlé que l'envie m'est passée. Là, tu cédas et éclatas de rire. Cette phrase prononcé avec la tête qu’il faisait était trop drôle pour pouvoir te retenir. Dis plutôt que t’as rien compris car t’es pas assez intelligent pour comprendre, pouffas-tu. Bon, tu vas voir, c’est beaucoup plus simple que ça en a l’air, déclaras-tu en attrapant ses mains, les posant sur le gouvernail. Là c’est pour la vitesse, là-bas pour changer de cap, ici pour… Tu continuais de lui expliquer, posant ses mains sur chaque bouton ou manette réellement indispensable pour manoeuvrer juste quelques minutes. Tu n’avais pas l’espoir d’en faire un pilote de navire, encore moins en dix minutes. Tu reposas ses mains sur le gouvernail et le guida quelques minutes, avant de le laisser naviguer seul. Sans ôter tes mains des siennes. Sans te rendre compte que tu ne l’avais pas fait.
Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Mer 19 Juil - 21:19
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobod, nobody but you

- Non c'est pas vrai d'abord ! J'ai tout compris ! Et je suis très intelligent ! Tu boudais comme un enfant, en tirant bien la tronche pour qu'il voit que ça te faisait pas marrer du tout. Il se moque de toi pour se venger, c'est ça ? Remarque, toi aussi tu aurais ri et même encore plus, à sa place. Mais que tout le monde laisse ton intelligence tranquille ! Elle n'est pas énorme mais elle te permet d'être riche et d'être l'un des tueurs le plus craint du monde criminel, alors elle te va parfaitement. T'allais continuer à bouder méga longtemps encore s'il ne t'avait pas pris les mains par surprise et attiré vers lui. Non non, vers le gouvernail. Mais il a pris tes mains. Et il ne les a plus lâché. Même quand il a fini de parler - et à nouveau t'a rien écouté ni compris, mais passons - il n'a pas bougé. Et tu ne voulais plus qu'il bouge. Tout était parfait comme ça. T'étais le matelot à bord de ton propre bateau et tu le conduisais - oh miracle ! - comme un chef. Tu comprends pourquoi ton poussin - eeeeuh HAN ! - aime autant la vie en mer. Ça avait quelque chose de grisant. Un sentiment de pouvoir absolu sur les vagues. Comme si elles nous appartenaient. - C'est juste trop génial, tu murmures, souriant grandement et bêtement comme un gamin devant une glace caramel framboise. - Tu vois j'ai réussi, je t'avais bien dit que j'avais tout compris, idiot ! Euh je veux dire, mon capitaine ! Fallait pas tout gâcher avec ta langue bien pendue, pour l'amour du ciel. Vos doigts étaient maintenant entrelacés. Comment c'est arrivé ? Que personne ne te pose la question. Mais on ne sait pourquoi, tu cherchas encore à faire ton malin. - Et si j'appuie sur ce bouton, ça fait quoi ? demandes-tu en levant déjà le pied pour appuyer sur ledit bouton. Et là, catastrophe. Le bateau fit une embardée avant et multiplia sa vitesse par trois mille. Du moins, c'était ton impression, tellement ça allait vite. - Aaaaaah ! J'ai rien fait ! J'ai rien fait ! T'avais déjà tout lâché en un éclair pour t'accorcher à Han que tu serrais d'absolument toutes tes forces.  - On va mourir, on va mourir. T'avais le visage enfoui dans son torse, ne cherchant même pas à regarder. Pour la toute première fois, c'était toi qui avait besoin de lui. Et malgré ta panique ridicule, tu trouvais quand même le temps de penser que se serrer contre lui était super agréable...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Mer 19 Juil - 22:10
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you

Tu éclatas de rire. Non, il n'avait rien compris. Et pour son intelligence... bon, tu ne le connaissais pas assez pour juger. Et puis, juger, c'était pas ton truc de toutes façons, chacun était comme il était et voilà. C'est juste trop génial. Il avait l'air complètement émerveillé. Ça t'émerveillait doublement. Tu étais en mer... et grâce à toi, il découvrait ce qui représentait ta vie entière.  Tu vois j'ai réussi, je t'avais bien dit que j'avais tout compris, idiot ! Euh je veux dire, mon capitaine ! Sourire en coin, tu lui donnas un petit coup de coude. Tss. Je ne suis pas convaincu que tu t'en sortes si bien si je te laisse naviguer seul. T'en étais même sûr. Il se contentait de laisser ses mains sur le gouvernail pendant que c'était toi qui faisait tout le travail. Les jeunes de nos jours, incapables de faire quoi que ce soit par eux-mêmes, c'était les aînés qui devaient tout faire à leur place. Et si j'appuie sur ce bouton, ça fait quoi ? Ton regard suivit la main de Karolan. Elle s'approchait drôlement du bouton d'accélération. Oh oh. Tu n'eus pas le temps de réagir, tu pensais qu'il avait au moins écouté quand tu parlais des boutons sur lesquels ne pas appuyer. Bah non. Rah, mais c'est si compliqué que ça d'écouter quand on te parle!! Tu t'attrapas au bord du tableau de commandes pour retenir ton équilibre pendant l'accélération brutale, pendant que Karol hurlait. Tu pensais pourtant qu'il avait vécu des sensations autrement plus forte qu'une petite accélération... ! En le sentant contre toi, tu frissonnas. Il se cramponnait le plus possible, l'air réellement paniqué. Il commença à hurler qu'il allait mourir. Tu soupiras doucement et te raprochas du tableau de commandes. En quelques secondes, le problème était réglé et vous aviez retrouvé votre vitesse de croisière. Tu posas ta main dans ses cheveux, hésitant. C'est bon, c'est réglé. Tout va bien, tu peux respirer. Vu comment il était collé contre toi, c'était à se demander comment il ne s'était pas encore asphyxié. Tu le décollas doucement de toi, il tremblait encore. Tu le fis s'asseoir face au tableau des commandes. Touche à rien. Et si quelque chose s'affiche sur l'un des écrans, surtout, tu le dis. Tu retiras ton sweat, pour éviter de t'enfoncer les couteaux dans le ventre au cas où il te sauterait à nouveau dessus sans prévenir. Tu sortis Dikang et Mengxiang et les déposas sur un meuble, à côté de ton sweat, puis repartis vers lui. Il n'y avait bien que quand il était assis que tu étais plus grand que lui. Tu te penchais un peu, posant ton front sur le sien. Vos nez se frôlaient. C'est ça qu'il se passe dans Tita..nic ?, demandas-tu, amusé. Inconsciemment, tes mains vinrent chercher les siennes.
Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Jeu 20 Juil - 0:11
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobod, nobody but you

Plus jamais au grand jamais tu n'appuieras sur rien dans ce maudit bateau. C'est rempli de pièges. Un seul petit bouton et vroou ! Il s'est élancé comme une fusée ! Comment on peut mettre autant de pouvoir dans un seul bouton, faut être taré pour avoir une idée pareille ! Si t'avais été seul, t'aurais paniqué total. Sûrement parce que tu ne t'y attendais pas du tout. Tu peux conduire toute sorte d'engin mais ce bateau est un crève-cœur. Accroché à Han comme à une bouée de sauvetage, t'as l'impression que tu vas bientôt défaillir. Comment il fait pour rester aussi calme alors que c'est la panique totale à bord ? Non seulement il est calme, mais il gère la situation. Et en quelques secondes, tout redevient normal. Tu remarques même pas, tellement t'es agrippé à lui. C'est bon, c'est réglé. Tout va bien, tu peux respirer. Tu sens ses doigts dans tes cheveux. Tu soulèves alors tout doucement la tête, confirmant que la vitesse était à nouveau normale. Il ne s'est passé que quelques minutes, mais tu as l'impression que ta vie entière venait de défiler devant toi. Tu reprends à peine une respiration normale quand tu te vois à nouveau contrains de la retenir. Et cette fois-ci pour une raison bien différente de la première. Il est trop près hein ? Beaucoup trop près. Très trop près. Vos souffles se mêlent alors que vos doigts s'entrelacent. - Titanic ? Là tout de suite ton cerveau est grillé. Tu ne sais absolument plus rien. C'est quoi Titanic ? Ce qui t'importe toi là tout de suite, c'est ce magnifique visage près du tien. Ces lèvres qui t'attirent dangereusement. Cette envie que tu as de les dévorer. Tu sais que tu ne devrais pas. Mais tu es absolument incapable de résister. Lentement, tu penches ta tête. Tu t'approches du fruit défendu. Tu les frôles délicatement, essayant de trouver une bonne raison pour ne pas les embrasser. Il y en a pas. Il y en aucune. L'attirant vers toi, tu les goûtes. Ces lèvres qui te font perdre la tête. Un léger baiser d'à peine trois secondes. Tu te sens comme si tu venais de t'injecter de la drogue. C'est pas possible d'être aussi attiré par lui. Même avec Billy, tu n'avais pas eu une alchimie pareille au départ. Tu te rétractes un peu pour le regarder. - C'est ça, ce qui se passe dans Titanic. Ou presque. Et tu l'attiras alors pour un autre baiser. Un vrai cette fois. Rose et Jack ne s'étaient pas contentés de se frôler les lèvres.  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Jeu 20 Juil - 0:46
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you

Eh ben. Si on t'avais dit que le grand Karolan Mooln avait une telle peur de la vitesse, tu aurais éclaté de rire. Maintenant, t'avais quelque chose à utiliser contre lui, s'il t'embêtait encore une fois avec n'importe quel détail te concernant. Mais bon, pour l'instant, il y avait plus important à penser. Tu posas tes couteaux et ton sweat puis repartis vers lui, pour tenter de le rassurer. Chose que tu faisais genre... jamais. Avec personne. Et l'inverse était vrai, depuis que tu n'étais plus enfant, personne te rassurait, on t'estimait suffisamment mature pour le faire toi-même. Personne le faisait, à part Chao, surtout quand tu perdais totalement la raison. Enfin... Karolan aussi le faisait... et lui, il avait toujours mieux réussit qu'elle. C'était d'ailleurs quand tu en avais pris conscience que tu avais commencé à le fuir. Sans trop comprendre comment, tu te retrouvas à quelques millimètres de lui. Enfin, à encore moins, vu que vous vous touchiez. Titanic ? Tu pouffas. S'il oubliait ce qu'il disait il y a quelques dizaines de minutes, vous étiez mal partis... Cette fois, ce fut au tour de vos lèvres de n'être plus qu'à quelques millimètres. Et cette fois, tu n'eus même pas le temps de te demander ce qu'il se passait que ses lèvres attrapèrent les tiennes. Un frisson remonta dans ton dos tandis que tes joues se coloraient légèrement. Il se recula de quelques centimètres, tu te perdis dans ses yeux, qui semblaient tellement plus vivants qu'il y avait quelques heures. C'est ça, ce qui se passe dans Titanic. Ou presque. Il se rapprocha à nouveau mais cette fois, le baiser dura bien plus que quelques secondes. Et cette fois, tu ne te fis pas prier pour le lui rendre. Tu attrapas sa lèvre inférieure entre les tiennes puis vos langues vinrent se caresser. Tes mains vinrent se poser dans son dos, ses cheveux, tu ne savais pas trop où, tu ne les contrôlais plus vraiment. Tu contrôlais plus grand chose en fait. Ta conscience gardait quand même une oreille disponible pour surveiller l'apparition d'un bruit suspect, mais ton attention était portée sur quelque chose de bien plus intéressant. Tu te rapprochais de plus en plus de lui, finissant par être carrément assis sur ses cuisses, c'était bien plus pratique. Vous finîtes par devoir vous séparer pour pouvoir reprendre votre souffle. Toujours collé à lui, tu le regardas, souriant. Pour quelqu'un qui disait ne jamais avoir aimé ce film... Tes mains descendirent jusqu'en bas de son dos. À nouveau, tu frissonnas. Probablement pas à cause d'un courant d'air.
Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Jeu 20 Juil - 7:00
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobod, nobody but you

Un baiser. Rien qu'un simple baiser. Ça ne devrait pas te torturer à ce point. Depuis celui - ou ceux - de la dernière fois, tu n'arrivais pas à penser à autre chose. Tu n'as jamais été attiré par un homme, ne serait-ce qu'un tout petit peu. Et pour la première fois que ça te tombait dessus, ça y était allé très fort. Presque comme si toute ta tête ne réclamait que lui. Qu'un baiser. Encore. Et cette fois-ci, tu ne pouvais même plus prétendre être saoul. Peut-être dire que tu étais encore sous le choc de ta panique de tantôt ? Mais non. Bien-sûr que non. Il fallait que tu arrêtes de te mentir et de te servir des excuses débiles, simplement pour te voiler la face. Tu étais attiré par Johan. Gravement attiré même. Il n'y avait qu'à voir avec quel ardeur tu devrais ses lèvres. Comment tu frissonnais sous ses caresses. Comment tes maison remontaient naturellement sous son t-shirt, caressant tout ce qui se trouvait à l'intérieur. Il fallait que tu arrêtes. Mais non, tu n'en avais aucune envie. Tellement aucune envie en fait que quand il le fait, tu te retiens de crier de frustration. Oui mais c'est vrai qu'il fallait que tu reprennes ton souffle. Tu n'avais jamais été addict à quelque chose dans ta vie, à part tuer. Mais là, t'étais parti pour devenir totalement dépendant de ces baisers dont tu ne comprenais absolument rien, mais qui à chaque fois te faisaient totalement perdre la tête. -Je fais un remake, là. Et le mien est dix mille fois meilleur. Naturellement qu'il était meilleur. Si tu avais réalisé ce film, bon nombre d'erreurs auraient été évitéed. Mais ce n'était pas ça le sujet pour le moment. Tu voulais reprendre ce que tu faisais alors tu l'attiras à nouveau vers toi. Un baiser encore plus passionné que le précédent. Vos langues de melaient, s'unissaient à la perfection. Tu le rapprochas le plus possible de toi pour mieux le sentir. Pour mieux tout ressentir. La frénésie entre vous deux était telle quon aurait dit que quelque chose vous pressait. Du désir. Tu ne sus même pas quand esce que tu le débarassas de son haut. Tes levres couraient dans son cou, sur son torse, puis remontaient reprendre la valse avec sa langue. C'était divin. Tu n'avais pas ressenti pareil désir pour quelqu'un depuis ta femme. Tu ne sais pas où vous vous seriez arrêtés arrêtés, mais un bruit du tableau de bord vous fit brutalement revenir à la réalité. Raaaah tu détestes vraiment ce maudit tableau de bord. Mais l'intervention tombait quand même à point. - Il vaudrait peut-être mieux  que vous vous concentriez sur cet engin, mon capitaine. Je voudrais éviter si possible la même fin que le Titanic... Si tu pouvais foutre ce tuc en pilotage automatique et avoir ce cher capitaine pour toi tout seul, tu n'hésiterais pas une seule seconde. Mais il faille quand même que vous restez vivants !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Jeu 20 Juil - 11:48
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you


Je fais un remake, là. Et le mien est dix mille fois meilleur. Tu pouffas doucement. Ah oui ? Tu n’avais qu’une faible idée de ce dont parlait le film, mais tu lui faisais entièrement confiance lorsqu’il assurait que le sien était dix mille fois meilleur. Tu ne passas pas plus de temps à réfléchir et le laissas te rapprocher de lui sans la moindre résistance. La cause de tout ça, c’était juste ton hallucination, c’était évident. Ca t’avais perturbé et voilà. Il ne pouvait pas y avoir d’autre solution, hurlait une partie de ta conscience. Pendant que l’autre finissait par commencer à accepter les sentiments que tu avais toujours eu pour lui. Venait un moment où nier les évidences n’apportait plus rien de bon. Tu ne t’étais jamais senti aussi bien que maintenant. En sentant ses lèvres sur ta peau, tu frissonnas, soupirant de plaisir. Ta tête se posa sur son épaule, tandis que tes mains s’agrippaient toujours plus à son dos. Quand vos lèvres et langues se rejoignirent, tu te collas encore plus à lui. Tu ne voulais plus jamais le quitter. Son odeur se mêlait à celle de l’air marin, les battements de son coeur aux tiens, au bruit des vagues, à celui, discret, des appareils de navigation et à… un bip plus fort. Tu n’avais aucune envie d’aller voir ce dont il s’agissait, mais tu te résolus à le faire malgré tout. Tu te relevas puis te retournas pour commencer à inspecter le tableau de bord à la recherche de l’origine du bruit. Ce n’était que le radar, qui indiquait qu’un autre objet se rapprochait. Ton premier réflexe fut de mettre le cap vers lui pour voir ce dont il s’agissait. Réflexe de pirate. Te souvenant que même si tu étais en mer, tu n’étais plus un pirate, tu changeas de cap pour aller dans la direction opposée à l’objet. Tout ça était tellement naturel pour toi que tu le faisais sans même réfléchir. Un peu comme Karolan et ses meurtres, tu supposais. Ton regard fut attiré par des lettres sur un autre écran. Tu tentais de les déchiffrer… sans grand succès. Avant, Chao était toujours là pour t’aider dans ce genre de situation. Mais là… tu allais devoir te débrouiller seul. A moins que… timidement, tu jetas un regard en coin à Karol. Hem… je… j’arrive pas à comprendre ce qu’il y a de marqué là, murmuras-tu en posant le doigt sur l’écran, gêné. Demander de l’aide était une chose que tu ne faisais jamais. C’est pas dans la même langue chez moi. C’est ça, continue de te chercher des excuses Bon non, c’est en anglais aussi. Mais paraît que je suis dys… dys… euh… je sais plus la suite. Je sais à peine mieux lire qu’en enfant qui vient d’apprendre…, finis-tu par avouer. Avant de retourner dans ses bras, tête contre son torse.
Codage par Libella sur Graphiorum

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Jeu 20 Juil - 23:50
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: Dispo. 1/3
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 30/03/2017
♦ Posts : 323 ♦ Rps : 56
♦ Adresse : Forest, dans un superbe appart avec sa moitié ♥



Voir le profil de l'utilisateur
I need nobod, nobody but you

Tu profitas de la pause pour aller te chercher de l'eau. T'en avais grandement besoin. Et tu ne savais pas ce qui se passait avec ce maudit tableau de bord, mais tu lui faisais entièrement confiance pour en venir à bout. C'était la première fois que tu te frottais à ce truc et une chose était sûre, tu ne seras jamais ami ami avec. Mais Han, c'était une autre histoire. Il maîtrisait tellement ce qu'il faisait qu'on aurait dit qu'il avait fait ça toute sa vie. Remarque, c'est le cas. Mais tu pensais qu'il serait un peu perdue avec un nouveau bateau et le fait de n'avoir pas navigué depuis longtemps. Mais en fait non. Il s'en sort comme un poisson dans l'eau. Tu souriais toi-même à ta dernière stupidité quand il commença à balbutier. Tu l'écoutais, essayant de comprendre où il voulait en venir. Ce qu'il voulait dire avait manifestement du mal à sortir. Tu voyais qu'il se faisait violence sur lui-même pour pouvoir le dire. Et quand enfin il réussit - enfin, en partie - et qu'il vint se loger dans tes bras, tu en fus tellement ému que tu ne pus rien dire pendant au moins une minute. Cette journée était spéciale. Des montagnes de choses totalement incroyables se passaient aujourd'hui. Tu te réveilles en entendant Han te dire s'il te plait sur ton répondeur. Et maintenant, il te confiait l'un de ses plus gros complexes. Tu ne t'étais jamais dit qu'il pouvait être dyslexique, simplement qu'il ne savait pas lire. Tu te sentis tellement touché que tu en restas muet. Puis, tu te décollas de lui pour le regarder. - Dys-le-xique, épellas-tu, détachant bien les syllabes pour que ce soit plus facile à retenir. - Pourquoi je ne l'ai jamais su ? Ça t'étonnait, tu pensais tout savoir de lui. Mais apparemment non. Tu l'embrassas légèrement avant de le reconduire vers le tableau de bord, lui lisant à haute voix la phrase qui l'avait autant perturbé. - Vas-y, essaie de lire maintenant. Tu le regardas alors se débattre tant bien que mal avec les mots. - Es-ce que ceux qui t'ont dit que tu es dyslexique t'ont dit aussi que ça te rend sexy à en mourir ? demandas-tu, la voix alourdie par l'envie que tu avais de lui. A ce rythme là, tu lui auras demandé de t'épouser avant que vous ne remettez pieds sur la terre ferme.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

K: the cu-py one

   
α I stop the time and go back to you. In my book of memories, I open your page. I'm there inside, I'm with you. I try to find you, who I can't see. Try to hear you, who I can't hear. I won't stop until I find you.
   
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you Ven 21 Juil - 0:29
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: non T__T
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 08/05/2017
♦ Posts : 148 ♦ Rps : 26
♦ Adresse : chat errant.


Voir le profil de l'utilisateur

I need nobody, nobody but you


Avouer le mal que tu avais à lire, c'était un peu beaucoup la honte pour toi, même si apparemment, c'était la dyslexie qui était en grande partie responsable. Sitôt avoué, tu repartis dans ses bras pour éviter de croiser son regard, par peur d'y croiser une once de jugement. Il ne répondit rien aussitôt, ça te rassurait et t'inquiétait en même temps. Vu à quel point il ne ratait pas une occasion pour se moquer de toi, même si depuis que tu avais réussis à retrouver une vitesse normale il n'avait rien dit, tu t'attendais à une remarque. Entre ta peur des insectes, celle de l'avion, ton mètre cinquante-quatre et maintenant tes difficultés de lecture, il aurait de quoi faire. Il se décolla de toi. Dys-le-xique. Tu tentas d'enregistrer la fin du mot. Dyslexique. Tu n'avais pas la moindre idée de comment un mot si compliqué pouvait s'écrire. Pourquoi je ne l'ai jamais su ? Tu le dévisageas quelques instants, cherchant une réponse. Euh, ben... car il n'y avait pas de raison que tu le saches ? Ça n'avait rien à voir avec l'état dans lequel j'étais quand on s'est rencontrés, donc bon... Tes problèmes de lecture n'étaient qu'un détail, pour toi. Certes, c'était très compliqué à vivre. Mais bon, entre ça et le fait que ta mère soit morte dans tes bras et ton père sous tes yeux... c'était absolument pas ta dyslexie qui était ton plus gros traumatisme. Les lèvres de Karolan vinrent se poser sur les tiennes, te faisant à nouveau frissonner. Il te ramena vers le tableau de bord et lu la fameuse phrase. Ce n'était qu'une phrase informative, sans importance. Vas-y, essaie de lire maintenant. Hein ?? Tu faillis ajouter que tu en étais strictement incapable, mais te ravisas. Il n'y avait rien dont tu étais incapable, non mais oh. Quelle question, évidemment que je sais lire ce qu'il y a sans problèmes, marmonnas-tu en te penchant vers l'écran. Et soudainement, tu fis moins le fier. Tu eus l'impression de passer dix minutes sur chaque mot. Et, arrivé à la fin de la phrase, tu réalisas que tu avais complètement oublié le début. Perte de temps. Surtout qu'en plus, te demander de lire un message défilant, c'était impossible Es-ce que ceux qui t'ont dit que tu es dyslexique t'ont dit aussi que ça te rend sexy à en mourir ? Sourire en coin, tu te retournas vers lui. Ça serait bizarre que mes parents m'aient dit ça... Ouais, très bizarre. Et puis lui, ce qui le rendait sexy à en mourir c'était... tout, en fait. À cette pensée, tes joues rosirent légèrement. Tu te retournas à nouveau vers le tableau de bord, gêné. T'étais loin d'avoir l'habitude de ce genre de situation, tu ne savais pas du tout comment tu étais censé réagir.
Codage par Libella sur Graphiorum
[/i]

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Homme libre, toujours tu chériras la mer
J'irai z'aux quatre vents Foutre un peu le boxon Jamais les océans N'oublieront mon prénom Dès que le vent soufflera je repartira Dès que les vents tourneront nous nous en allerons C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi la mer elle m'a pris Au dépourvu, tant pis
MessageSujet: Re: Karhan • I need nobody, nobody but you
Karhan • I need nobody, nobody but you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: San Francisco City :: Excelsior-
Sauter vers: