:: About the Identites :: Characters Diaries :: Demande de Liens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Solenza ∞ The dark face of the Sun.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Solenza ∞ The dark face of the Sun.

••• Le grain de Psychose •••
 ••• Le grain de Psychose •••
avatar
Spirit
♦ Posts : 77 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : Excelsior, loft avec ta compagne de vie.



♦ Byw depuis le : 13/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oh que oui ♥
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 3:08


Solenza Danailov

WISES OLDENS

NOM: danailov. c'est celui que tu utilises ces derniers temps. jusqu'à ce que le temps fasse son oeuvre et que tu doives en changer encore.
PRÉNOMS: depuis toujours, tu t'appelles solenza, qui signifie déesse du soleil levant et ce n'est pas un hasard. tu es la fille de l'astre de feu. dans ton clan, tu étais connue comme sue, parce qu'on voulait te cacher ton identité. mais depuis, tu es libre. alors tu te fais appeler sol. tu tires une fierté incomparable de ce surnom.
ÂGE: tu vis depuis quelques cinq siècles seulement. mais tu as arrêté de grandir depuis que t'as atteint les vingt. encore heureuse. à quoi tu ressemblerais sinon.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: on va juste faire court et moderne et dire vingt-deux mai dix-neuf cent quatre-vingt dix-sept à bucarest. c'est en roumanie, pour ceux qui connaissent pas leur géo.
NATIONALITÉ: italienne à la naissance, tu en as acquis des tonnes de nationalités depuis le temps. actuellement moitié roumaine, moitié américaine, certains disent roumano-américaine ou américano-roumaine. écoutez, c'est comme vous voulez. le monde est devenu tellement compliqué...
ÉTUDES-MÉTIER: t'es une glandeuse. voleuse, dealeuse, chasseuse de prime..., ce que tu aimes c'est l'argent facile, le moins de responsabilités possibles, une grande liberté dans tes actes, un max de danger pour mettre de l'adrénaline dans tout ça... t'es une flemmarde quoi.
SITUATION FINANCIÈRE: tu vies depuis un demi-millénaire. sérieux, si tu n'es pas riche, c'est qu'il y a eu un problème quelque part, vous croyez pas ?
ORIENTATION SEXUELLE: euh. pansexuelle. tu aimes les femmes comme les hommes, c'est bien ce que ça veut dire ce mot, non ?
STATUT CIVIL: que de questions ! en couple, t'es en couple avec ta sœur jumelle, même sang, même apparence ! même si techniquement tu dirais célibataire, vu que ce n'est pas le genre de liaisons que les gens applaudissent quand on en parle...

ft. Nikolina Dobreva
©blue comet





De deux choses, Lune. L'autre, c'est le Soleil.


« Une légende raconte que le Soleil et la Lune étaient amoureux.
Mais cet amour était impossible parce que la Lune naissait seulement quand le Soleil se couchait...
»


Sauvage. C'est le mot qui te correspond le plus. La plus grande partie de ton existence, tu l'as vécue à quatre pattes. Alors oui, tu es beaucoup plus un animal qu'un être humain. Et tu le vis très bien. Passionnée, volontaire, fougueuse. Tu es une fille entière. Quand tu fais quelque chose, tu le fais à fond. Avec toi il n'y a pas de demi-mesure. Tu vibres. Tu vis. Impulsive, irréfléchie, imprévisible, volcanique. Tu es un ouragan. Un volcan en ébullition tous les saints jours de l'année. Le mot "réfléchir" n'existe pas dans ton dictionnaire. Toi, tu agis. Tu fais tout ce qui te passe en tête. Et évidemment, tu tournes le dos aux conséquences dès qu'elles se présentent. Assumer ? C'est quoi ce mot ? Jalouse, possessive. Extrêmement. Genre, beaucoup plus qu'on peut l'imaginer. Tu es une louve, défendre ce qui t'appartient est inculqué dans tes gênes. Et gare, gare à celui qui ose mettre la main sur ce qui est tien. Insolente, capricieuse. Tu n'as pas la langue dans ta poche et plus tu es sarcastique, mieux tu te portes. Tu as une franchise détonante, tu ne prends jamais par quatre chemins pour dire ce que tu penses. Et tu adores être le centre de l'attention. Qu'on s'occupe de toi. Flemmarde, matérialiste, dépensière. Tu te complais grandement dans le rôle de l'irresponsable du duo que tu formes avec ta jumelle. Travailler ? Non merci. Étudier ? Il ne veut rien dire, ce mot. Ton truc c'est flemmarder puis claquer de l'argent. Tu es une acheteuse compulsive. Et ça aussi, tu le vis très bien. Rancunière, vindicative, hostile. Tu n'oublies pas. Jamais. Et quand tu n'as pas ta vengeance, la pilule ne passe pas. La vengeance pour toi est le meilleur moyen de régler les problèmes. Ça se finit souvent en bain de sang pour celui qui t'a cherché. Bah quoi ? Tu as prévenu ! Carnivore, tu aimes la viande. Tu peux en prendre a petit déjeuner, au déjeuner, au goûter, au dîner et même en apéro ! Crue, saignant, cuite à point, bien cuite, bleue... La viande c'est ta vie quoi.   Colérique, agressive, tu es du genre à démarrer au quart de tour. Il faut pas te chercher deux fois avant de te trouver. Intelligente, manipulatrice, calculatrice, tu n'hésites pas à utiliser les gens pour avoir ce que tu veux. Tu t'en fous, mais royalement, de qui et quoi tu détruis au passage. Quand tu as un objectif en tête, rien ne peut t'en détourner. Tu as une confiance inébranlable en toi-même, un important sens de l'auto-suffisance qui frise parfois le narcissisme. Tu n'es pas narcissique, simplement tu te connais, tu connais tes forces et tes faiblesses et tu sais de quoi tu es capable. Tu as un incroyable instinct de survie. Ayant été la proie durant plus de dix ans à une chasse qui constituait à avoir plus de cent loups à tes trousses, tous désireux de te bouffer crue, tu as développé une capacité à survivre qui est très redoutable. Tu es intelligente, très intelligente. Et très rusée aussi. Intuition et flair sont tes maître-mots. Et ils ne te trompent jamais. Tu vois aussi bien la nuit que le jour, sinon même mieux. Sombre ou lumineux, il n'y a absolument aucune différence pour toi. Tu as une sainte horreur de toutes les règles farfelues de cette société humaine. Tu es née et tu as grandi en forêt. Tu as vécu deux siècles momifiée, puis un autre en tant que louve sauvage et solitaire livrée à elle-même. Autant dire qu'obéir à des règles, recevoir des ordres, c'est l'une des choses qui te fait rapidement péter un câble. Ta liberté t'est très précieuse et tu détestes qu'on te dise que tu "ne peux pas" faire ce que tu veux. Tu apprends et t'adaptes facilement. Langues, coutumes, mœurs. Tu as une excellente capacité d'adaptation. Tu as une incroyable mémoire, capable d'emmagasiner une montagne de trucs au détail près. Et tu n'oublies pour ainsi dire, jamais. Même quand toi tu le fais, ta mémoire elle n'oublie pas. La plupart du temps, tu préfères dormir en forme lupine, avec Luna qui te caresse les poils. Tu adores quand on te caresse le poil. Tu peux être à la fois très casanière, capable de passer des semaines voire des mois sans jamais mettre le nez dehors. Mais tu peux aussi passer des mois dehors. Partir c'est ton truc. Tu as souvent besoin de prendre le large, ou simplement te retrouver en pleine nature.   Mais quelque soit le choux, tu ne peux passer une journée sans te transformer et aller courir dans les bois. Quand tu ne fais pas ça, t'as l'impression d'étouffer. Tu deviens agressive, acerbe, très désagréable. Étant une Alpha-Née, tu as cette tendance à voir tout le monde se plier à tes ordres. Tu aimes commander, te sentir écoutée, respectée et crainte. Paradoxalement, tu détestes avoir des responsabilités. Ouais, faut te suivre si on veut te comprendre. Tu n'es pas du genre asociale. Mais tu ne vas jamais vers les autres, préférant qu'ils viennent à toi. Quand quelqu'un t'approche, tu as tendance à le renifler légèrement. Bonne ou mauvaise personne ? Tu le sens toujours en le reniflant. Tu as une psychologie comportementale assez développée. Tu peux définir entièrement une personne, simplement en l'observant quelques heures. Tu n'as jamais lu un seul bouquin sur le sujet. C'est juste... l'instinct. Tu n'es pas très amour câlins cœurs. Les sentiments et tout le dada, c'est pas du tout du tout ton truc. En cinq cent ans d'existence, tu n'as jamais dit à personne que tu l'aimes, à part ta sœur. Même pas à un chat. T'as jamais eu de relation stable, tu ne t'es jamais mariée... L'amour c'est pas ton truc quoi, faut juste le comprendre comme ça. Peut-être qu'un jour quelqu'un t'apprendra. Un jour, très très lointain.


«...Alors Dieu dans son infini bonté créa l'Éclipse.
Comme quoi, il n'existe dans le monde aucun amour impossible.
»


Tu es la Sol de Luna. Ta jumelle, ta vie, ton tout. Littéralement ton tout. La seule, pour toujours. Tu es extrêmement dépendante d'elle, elle est le centre de ton monde. Elle est à toi. Et tu n'hésites pas à te débarrasser de tout ce qui se met entre vous deux. Fille du Soleil, tu es celle qui a hérité de la puissance de l'Astre de Feu. Il est ton allié, ton créateur. Quand il se lève, tu as l'impression de d'irradier et quand il se couche, une part de toi s'éteint. Tes pouvoirs sont exacerbés en plein jour. Le Soleil te donne la vie, tout simplement. Selon la Prophétie, ta jumelle et toi êtes celles qui libéreront les Surnaturels... Si tu pouvais retourner dans le passé, tu tuerais ce Sorcier de tes propres mains... Tes yeux sont de couleurs rouges, rouges très sang, avec des iris couleur soleil... Tu ne portes jamais de lentilles. Ton médaillon en forme de soleil, parfait pendant de celui de ta sœur, en forme de lune, ne te quitte jamais. En fait, il est indestructible. T'as déjà essayé de l'enlever, de le casser, de l'arracher... Impossible. Fille du Soleil, en communion parfaite avec ton astre, tu as ce truc que tu fais, quand tu es malade, fatiguée, épuisée, faible pour X raison... Tu le fixes. Tu te donnes à lui. Quelques secondes plus tard, tu lévites, tes yeux deviennent totalement blancs et un halo lumineux t'entoure. Tu as l'impression de régénérer. Quand le processus finit et que tu retombes au sol, tu débordes d'une énergie incroyable. Le revers de la médaille c'est que quand tu fais ça, les soirs au coucher du soleil, bah tu vas te coucher aussi en fait. Tu tombes dans les pommes. Et tu restes ainsi jusqu'au lever du soleil le lendemain. Si c'est journée de pluie, t'es coincée. C'est simple en fait, tant que le soleil ne se lève pas à nouveau, tu ne peux te réveiller ! Mais oui, t'es pas Solenza pour rien quoi !

Louve Solaire


Découverte et nature du don


Fécondée par un père vampire et une mère louve. La normalité veut que tu sois l'une des deux races. Techniquement, c'est un peu ce que tu es. Et tu aurais peut-être été une louve tout à fait lambda s'il n'y avait pas ta sœur. Jumelles. L'une vampire, l'autre louve. Deux ennemis légendaires provenant du même sein. Une aberration de la Nature. La prophétie a parlé. Les astres s'en sont mêlés. La Lune a s'est liée à ta sœur. Le Soleil n'a plus fait qu'un avec toi. Tu es sa fille. Tu es une Louve de Feu. Une Alpha-Née.

Capacité première et principale: te transformer en loup. Un loup masculin, pas une louve. Il ne passe pas du tout inaperçu. Deux à trois fois plus grand qu'un loup normal, étonnamment poilu. Des poils d'un noir profond, un noir qui se fond dans la nuit... Quand tu te transformes la nuit. En plein jour, tu es un loup doré, un doré qui se fond parfaitement avec le soleil. Dans les deux cas, ta couleur contraste particulièrement avec tes yeux rouges, d'un rouge sang extrêmement profond. La particularité réside dans l'iris qui lui est jaune. Jaune soleil. •• Force surhumaine, sens plus que développés, instinct à fleur de peau, rage animale, cri sonique, vitesse-lumière, agilité incroyable, régénération accélérée... la totale. Tu as entre autres un toucher spécial, qui te permet d'ôter de la douleur à une personne en souffrance. Tu es aussi capable d'une manipulation mentale qui te permet de modifier, supprimer, créer, prendre connaissance, partager ou même voler des souvenirs d'autrui. •• Le puissant lien de jumelage que tu partages avec ta sœur vous permet de faire des choses incroyables. Des partages de pouvoirs entre autres, d'où ton immortalité. Mais votre truc le plus badass à ce jour est votre capacité à vous aspirer l'une dans le corps l'autre, devenant ainsi un seul et même corps, hybride, totalement vampire et totalement loup. C'est assez... flippant. •• Tu es une Alpha-Née, unique en ton genre. Une particularité qui te permet d'avoir automatiquement la soumission de n'importe quel loup-garou, Alpha ou non, que tu croises. Chouette hein ? •• Il faut aussi noter que tu as un venin assez virulent. Une petite morsure/griffure de ta part, même quand tu es sous forme humaine, peut s'avérer fatale.

Mécanisme de déclenchement et fonctionnement


Loup. Humaine. Humaine. Loup. C’est très facile de passer de l’un à l’autre. Les
Jours normaux, en un claquement de doigts, tu peux changer de forme. C’est inné, c’est naturel, c’est comme ça. Les soirs de pleine lune, c’est plus compliqué. Tu ne peux pas résister à la transformation, elle s’effectue malgré toi. Même si grâce au lien que tu partages avec ta jumelle, la douleur n’est plus vraiment au programme, il n’empêche que tu es quand même esclave de tes pulsions ces soirs-là. •• Tes autres pouvoirs qui font partie de ta propre Nature sont tout autant naturels. Pas besoin de se casser la tête, ils font partie intégrante de toi. Tellement que parfois, tu les utilises sans t’en rendre compte. Ceux que tu partages avec ta jumelle sont un peu moins easy d’utilisation, surtout quand elle n’est pas dans les parages. •• Les divers capacités qui vous proviennent de votre lien de jumelage sont également naturels, instinctifs entre vous. L’aspiration elle par contre demande une certaine dose de concentration et d’énergie. Il vous faire un vide de l’esprit et ne penser qu’à faire un avec l’autre. C’est pas facile. Et c’est incroyablement épuisant.

Inconvénients


Pendant très longtemps, tu as vécu à l’inverse des autres loups-garou. Alors qu’eux vivaient en humains et se changeaient en loup à la pleine lune, toi tu étais sous forme animale tous les jours de l’année, sauf à la pleine lune, unique soir où tu pouvais marcher sur deux jambes. Le passage de l’animal à l’humaine étant très simple, tu as pendant longtemps été inconnue à la douleur de la transformation à la pleine lune. Alors, quand il a fallu y faire face, disons que ça a été très violent. Heureusement, grâce à ta jumelle, ça l’est beaucoup moins aujourd’hui. Mais cela n’empêche pas l’autre partie du problème. Les soirs de pleine lune, tu n’es plus du tout humaine. Une fois la transformation achevée, Sol disparait totalement. Tu n’es qu’un loup sauvage, dangereux et affamé. Aucune morale, aucune limite, tu bouffes tout ce que tu croises. Et évidemment le lendemain, tu as tout oublié. Normal en même temps, c’est l‘animal et pas toi qui agissait. Aussi bizarre que ça puisse paraître, tu aimes les soirs de pleine lune. Tu te sens toujours incroyablement bien le lendemain. Enfin, quand t’as pas commis des bévues trop graves la nuit… •• Maîtriser les pouvoirs de ta sœur, malgré les siècles qui ont passé, n’est pas vraiment chose aisé. Quand elle n’est pas près de toi, il faut faire appel à votre lien pour pouvoir utiliser vos pouvoirs et ça peut se révéler très épuisant. Bonjour les migraines quand tu essaies d’hypnotiser quelqu’un par exemple. •• Votre capacité d’aspiration l’une de l’autre est tout aussi badasse que dangereux. Quand tu aspires Luna – ou vice-versa vous devenez totalement hybride. Une humaine vampire-loup. Le prolème, c’est que ça ressort beaucoup plus vos côtés « monstrueux » qu’humains. Vous êtes capables de choses effroyables quand vous êtes l’une dans l’autre, et ce sans forcément vous en rendre compte. Comme si ce trop de pouvoir supprimait l’humanité en vous. Sans compter que quand l’une aspire l’autre, le corps de celle qui a été aspiré se retrouve hors usage, inconscient, comateux ou tout autre état qui explique un corps sans vie. Et plus l’hybride utilises de la magie et survit, plus le corps meurt. En gros, un de ces jours, l’une pourrait tuer l’autre en se fusionnant à elle. Oui, on vous a dit que c’était dangereux ! D’autant plus que l’état d’hybride est très grisant à cause de pouvoirs et de l’absence d’humanité qu’il procure. Étant la plus sombre, la plus dangereuse, la plus impulsive, la plus assujettie à tes émotions et tes désirs de pouvoirs, tu es celle qui a le plus de mal à entendre raison et libérer ta sœur quand tu l’aspires. Pas conséquent, tu évites le plus possible de le faire. Il vaudrait mieux pour tout le monde… •• Tu n'es pas le genre de loup-garou à craindre l'or ou l'argent ou n'importe quel autre métal. Sûrement ton côté Fille du Soleil, ça. L'aconite n'a pas sur toi les effets dévastateurs qu'il a sur les autres loups. Dans ta Meute, déjà dès le bas-âge, on vous en donnait de petites quantités dans absolument tout ce que vous ingurgiter. Ça aide votre organisme à l'accepter. Donc il ne te tue pas, ne te fait pas saigner du nez ni rien. Mais il peut légèrement t'affaiblir.  

Maîtrise et Contrôle:


Cinq cents années, ça donne le temps de maîtriser ce qui se doit, hein ? Enfin, quand tu es Sol, tu maîtrises tout bien comme il faut. Quand tu es sous forme lupine, l’instinct animal reprend très vite le dessus et ça peut s’avérer plus compliqué. Les soirs de pleine lune, là c’est une autre histoire. Tu ne peux même pas essayer de maîtriser le Loup, c’est juste impossible. Tu n’existes même pas, ces soirs-là. Mais sinon, t’es un loup-garou hors pair !

づ Autres précisions:


Il serait peut-être préférable d'ajouter qu'en tant que Fille du Soleil, quand elle s'énerve, l'expression "incendier avec les yeux" prend son sens le plus littéraire. Préférable d'ajouter oui... Juste pour que vous sachez quoi...


Il était une fois, une histoire...


Vieille Italie. Plaines profondes. Deux peuples. Deux camps. A l'aile gauche de la rivière, dans un village, le Clan des Vampires. A l'aile droite de la rivière, dans la forêt, la Tribu des Loups. Ennemis légendaires, la guerre entre les deux camps faisait rage depuis si longtemps que nul ne pouvait dire ce qui a provoqué tout cela. Quelque part dans l'Histoire, peut-être quelques milliers d'années avant J-C, l'Esprit de la rivière, fatigué par tout ce sang versé injustement, décida d'utiliser la puissance des Astres pour mettre fin à cette guerre. Il jeta ainsi une malédiction aux deux races. Le Soleil sera l'ennemi des vampires, brûlera leur peau dès qu'il y sera exposé. Ils ne pourront vivre que la nuit. La Lune sera l'ennemie des Loups, brisant leur humanité et les obligeant à se révéler sous leur vrai forme. Ils ne pourront vivre que le jour. L'une vivant la nuit et l'autre le jour, les deux espèces pourront cohabiter sans jamais se croiser, ce qui marquait la fin de la guerre. Mais le temps passa. La malédiction, si elle ne put être rompue, trouva néanmoins des parades. Des sortilèges qui permettaient aux vampires de braver le soleil. D'autres qui permettaient aux loups de réduire leurs nuits de torture à une seule par mois, celle de la pleine lune. La guerre ne reprit pas officiellement. Mais les animosités et les petites batailles ne cessèrent jamais. Chaque race considérait l'autre comme un monstre, un tueur sans foi ni loi. La haine envers l'ennemi était inculquée aux enfants dès le bas-âge. Aucune chance, aucune possibilité pour qu'un jour le Clan et la Tribu puissent s'entendre et cohabiter en harmonie. Ennemis à la vie, à la mort.

Mais le Destin s'en mêla.
Une louve. Un vampire. Un viol. Une grossesse.


Nous sommes en 1517.


Il était une fois, un jour. Un jour pas comme les autres. Unique. Bizarre. Quelque chose d'inquiétant se tramait. On ignorait quoi. Mais la Magie dans l'air était si puissante qu'elle était palpable. Il y avait ce truc. Ce phénomène absolument incroyable qui se passait juste sous les yeux ébahis: la lune et le soleil étaient tous deux présents dans le ciel. A l'Est, comme chaque matin lorsqu'il se lève, l'astre de feu trônait, roi du ciel, brillant de mille feux. Mais au même moment à l'Ouest, on pouvait voir l'impératrice des étoiles, pleine, majestueuse, dominant un ciel sur lequel on avait pas l'habitude de la voir à une heure aussi matinale. Phénomène jamais produit jusqu'à lors. L'effet que cela avait sur les deux peuples était saisissant. Les vampires étaient incapables de rentrer leurs dents alors que les loups étaient tous bloqués sous leurs formes animales.  Dans le ciel, les deux astres convergeaient l'un vers l'autre alors que sur Terre, les deux camps cherchaient des réponses à leurs interrogations, arrêtant de s’entre-tuer pour une fois. Le Sorcier qui lui-même ignorait de quoi il en retournait, ne pouvait que se fier à son instinct, instinct qui lui disait que la jeune louve dont il se chargeait de l'accouchement avait quelque chose à voir avec tout ceci. Le travail dura toute la journée. Une journée avec des vampires, des loups et deux astres qui ne cessaient de se rapprocher. A minuit tapante, le soleil et la lune se combinèrent en un seul disque homogène et parfait. Une lumière se propagea dans le ciel. La Terre bougea sous une violente secousse. Les deux astres disparurent.
Maï'Lunn et Solenza venaient de pousser leurs premiers cris.


Sue
1517 + Trois.


- Et après papy, qu'est-ce qui s'est passé ensuite, raconte ! Du haut de tes trois pommes, tu trépignais d'impatience, tes yeux rouges brillants d'une excitation non feinte. De toutes les histoires que te racontaient ton grand-père pour te border, celle-là était définitivement ta préférée. Tu la connaissais par cœur et pourtant, tu ne te lassais jamais de l'écouter. Quelque chose dans cette histoire te faisait penser à... toi. Ton grand-père rit et continua. - Le Sorcier garda les enfants durant trente jours et trente nuits avant de dévoiler leurs existences aux deux camps. Il eut le temps de chercher et découvrir la prophétie... Ta partie préférée. - La prophétie des Filles de la Lune et du Soleil. Elles sont celles qui libéreront les Surnaturels. L'homme t'ébouriffa les cheveux. - Huum, je vois que quelqu'un a appris son Histoire ! te taquine t-il avant de continuer. - Le Sorcier essaya de les défaire, d'annuler la prophétie, sachant que si elle venait à être exécutée, ce serait la fin et la destruction des deux camps. Mais il ne réussit pas. Alors, il décida de sortir les filles et de les présenter enfin à tous. Il savait que chacune des deux races se battraient pour avoir de tels puissances dans son camp, ce qui assurerait évidemment la victoire dans cette guerre sans fin qui les opposait. Mais le Sorcier fut encore plus malin, leur proposant de prendre chacun un enfant. Les vampires resteraient avec la petite vampirette et les loups avec la petite louveteau. Il savait que, séparées, les filles ne pouvaient rien faire. Pas de prophétie et ainsi, tout le monde était donc tranquille. Tu sautes sur tes jambes. - Mais c'est pas juste de faire ça ! t'exclamas-tu soudain. Tu as beau l'avoir entendu vingt mille fois, tu t'énervais toujours à cette partie de l'histoire. - Ils n'avaient pas le droit de les séparer, c'était des jumelles, elles étaient faites pour rester ensemble ! Elles auraient pu libérer tous les Surnaturels et on ne seraient plus obligés de vivre cachés des Humains, ni même dans la forêt ! Le vieil homme rit doucement devant la fougue de la gamine. Fille du Soleil. Elle en avait bien le tempérament. - Ce n'est pas aussi simple, Sue. Elles représentaient à elles deux énormément de pouvoir, beaucoup trop pour l'équilibre de la Nature. Si elles étaient restées ensemble, ça aurait provoqué la perte de nos deux races. Personne n'aurait pu prévoir comment elles auraient tourné, mais sûrement très mal. La magie corrompt l'âme, pucette. Leur séparation était vitale pour la survie des deux camps. La petite fille se tut, mais ne sembla pas du tout convaincue par cet argument. Elle restait persuadée que séparer ces deux jumelles fut une énorme erreur. Mais elle n'avait que trois ans alors elle avait sûrement tort. Si son grand-père, Alpha et Loup le plus puissant de la Meute disait que c'était bien ainsi, alors c'était le cas. Son grand-père était un homme très sage. Il avait toujours raison. - Maluna et Solana devaient être très belles, pas vrai ? Comme des princesses... Et elles devaient se ressembler aussi comme deux gouttes d'eau, pas vrai ? Il hocha la tête. - J'en suis sûr. Et maintenant il est temps de dormir, p'ti loup ! Première leçon de chasse demain, il faut que tu sois en forme ! Tu souris, tu l'embrasses, puis tu fermes les yeux. Maluna et Solana. Les filles de la Lune et du Soleil. Cette histoire te fait rêver. Comme toute petite fille, tu as l'impression d'être ta princesse préférée. Tu as l'impression d'être Solana...

Sue
1517 + Cinq.


Enroulée au fond de ton terrier, tu pleures, intarissable. Inconsolable. Un coup dur. L'une des pires choses qui pouvaient arriver à la Meute et à toi. Ton roc, ton pilier, ton modèle, ton grand-père est mort. Votre Meute a perdu son meilleur Alpha de toute l'Histoire. Tué il y a cinq jours, lors d'une attaque surprise des vampires. Il est mort en défendant un bêta. Tu ne pouvais croire qu'il était mort pour de bon. Que tu ne le reverrais plus jamais. Il était si fort, si puissant, si jeune. Tu n'as jamais pensé qu'un jour, il mourrait. La Meute non plus ne s'y était pas préparée. Ce qui expliquait pourquoi ils se déchiraient autant depuis. Le problème de la succession semblait épineuse. Son aînée, ta mère, est celle qui était toute désignée pour le succéder. Mais elle est morte en te mettant au monde. La place reviendrait donc normalement à son deuxième fils. Mais certains étaient contre cette décision. Il faut dire qu'il n'était pas réellement un exemple de loup apte à devenir Alpha. Égoïste, égocentrique, vantard, colérique, flemmard... Pour lui, le pouvoir se résumait à asservir les autres et à abuser de son autorité sur eux. Tu ne l'as jamais aimé. Ce serait un profond déshonneur à ton grand-père s'il devenait Alpha. Mais ne pas le nommer signifiait que ceux qui se proposaient pour la place devront se battre entre eux, puis se battre avec tous ceux qui seront contre eux. Ça faisait beaucoup de batailles. Tu ne veux pas que es Frères se déchirent entre eux. Ces sales vampires vous tuaient déjà. Si vous vous mettez à vous tuer entre vous, il n'y avait aucun espoir pour la survie de la Tribu. - Sue ? Chérie ? Tu relèves un petit visage inondé de larmes, reniflant bruyamment. - Oh p'tit loup, dans quel état tu es... Pilar. L'une des Éducatrices de la Meute. A part ton grand-père, c'est elle qui a toujours été la plus gentille avec toi. Les autres l'étaient aussi, mais beaucoup moins. Ils te regardaient bizarrement. Tu avais toujours l'impression qu'ils avaient peur de toi. En même temps, avec toutes les anomalies que tu présentes à toi toute seule, on ne peut leur en vouloir. Tu laisses Pilar te nettoyer le visage, puis tu te blottis contre elle. - Es-ce qu'ils vont laisser Jago devenir Alpha ou vont-ils s'entre-tuer entre eux jusqu'à ce que le plus fort l'emporte ? demandes-tu d'une toute petite voix. Les deux possibilités te terrifiaient et te désolaient tellement que tu ne savais pas laquelle serait mieux. - Pour le moment, rien n'est encore décidé. Mais tu ne devrais pas te préoccuper de ça, p'tit loup. Ce sont des problèmes d'adultes... Et ? - Oui, mais c'est MA Meute aussi ! J'en fais partie au même titre que les adultes donc ça me concerne également ! l'interromps-tu avec aplomb. Ton caractère volcanique et passionné était maintenant bien connu de tous. Cinq ans, mais tellement de volonté et de fougue que parfois, on en oublie que tu n'es qu'une gosse. - Ah oui hein ? TA Meute ? Eh bien demoiselle, que dirais-tu de devenir Alpha de cette Meute que tu as l'air de chérir tant ?, dit-elle sur un ton amusé. Toi tu te figes, interdite. Brusquement, tu te dégages d'elle, les yeux arrondis. - Qu-qu-quoi ? Moi ? Alpha ? Tu avais entendu les rumeurs, il y a quelques jours, selon lesquelles il paraîtrait que tu serais la prochaine Alpha. Tu ne t'en étais pas inquiété. C'était des rumeurs, rien de plus. Mais on dirait que c'était beaucoup plus que ça, au contraire. - Alpha ? Moi ? Je n'ai que cinq ans ! Je ne suis qu'une enfant ! Comment pouvez-vous vouloir me mettre cette responsabilité sur le dos ?! Ce n'était qu'une mauvaise blague. - Calme-toi, chérie ! Écoute-moi d'abord avant de t'enflammer. C'est vrai que certains veulent que tu deviennes l'Alpha. Tu es une Alpha-Née, ils sont persuadés que ton destin est de diriger la Meute. Alpha-Née. Une des nombreuses anomalies qui font que tu fais peur à tout le monde. Née avec les yeux rouges. Seul l'Alpha de la meute a les yeux de cette couleur, symbole de son grade et de sa puissance, et ils ne le deviennent qu'après la cérémonie de couronnement. Tous les autres loups de la meute ont les yeux jaunes, ou bleus pour certains Omégas. Jamais dans toute l'Histoire un loup n'est né avec les yeux rouges. Et jamais dans l'Histoire, un loup n'a pu opérer la transformation complète avant ses seize ans. Ça commence graduellement à douze ans. Ils commencent à transformer certaines parties de leurs corps comme les yeux, les mains, les oreilles... Plus ils grandissent et gagnent en Connaissances, plus ils sont capables de se transformer beaucoup plus. Jusqu'à leurs seize ans, majoritairement, sinon à partir de quinze jusqu'à dix-huit, où ils parviennent à effectuer la transformation complète en loup, devenant ainsi des Bêtas Consacrés. Toi t'as rien fait de tout ça. T'es née et quelques heures après bam. T'étais un loup. T'es restée sous cette forme les deux premiers mois de ton existence. Du jamais vu. - Je suis trop petite Pilar... Je suis trop petite pour endosser une responsabilité pareille... Je ne veux me battre contre personne, je ne veux pas avoir du sang de ma Meute sur les mains ! Tu paniques. Tu pleures. Tu as peur. - C'est ce que je leur ai dit. Et même si le nombre de personnes à le vouloir est peu, on sait qu'il suffit qu'une seule personne le veuille pour que tu sois obligée de te battre contre Jago pour avoir la place et ensuite contre tous les autres qui seront contre ton couronnement, en supposant que tu sortes vivante de la lutte contre Jago... C'était affreux. Un cauchemar. Ça ne pouvait être vrai. - Mais j'ai une solution, mon ange. Je suis allée voir le Sorcier et il m'a donné ceci pour toi. Elle sort alors une gourde que tu n'avais pas remarqué jusque-là. - Lui aussi il absolument contre le fait que tu deviennes Alpha. Et il m'a assuré que si tu buvais ceci, tu n'auras pas à l'être. Tu regardes la gourde, incertaine. - Qu-qu'est-ce que c'est ? demandes-tu, sceptique. - De l'eau de la rivière. Mais il a dû en faire quelque chose aussi. Il m'a juste dit que tu devais le boire et qu'après, tu seras tranquille. Tu doutes et elle s'en aperçoit. - C'est le Sorcier et il est de notre côté, Sue. On peut lui faire confiance. Oui, elle avait raison. Le Sorcier du Fleuve était le plus puissant de la région. Un être impartial dans la guerre des deux camps, il était toujours venu en aide aux uns comme aux autres sans jamais compromettre sa position neutre. S'il disait que cette eau pouvait t'aider, alors tu pouvais lui faire confiance. Tu bois. Et bercée par la douce berceuse de Pilar, tu t'endors. Quand tu te réveilles quelques heures après, tu es sous ta forme lupine. Plus tard on découvrira, que la brillante idée du Sorcier pour t'empêcher de devenir Alpha était d'inverser ta malédiction. Désormais, ta forme définitive sera celle du Loup et tu ne deviendras Humaine que les soirs de pleine lune. Seule Humaine au milieu d'une centaine de loups affamés et inhumains, ils ne feront de toi qu'une bouchée lors de la pleine lune. De ce fait, il était impossible que tu deviennes Alpha, car l'une des grandes responsabilités d'un Alpha est bien de savoir gérer sa Meute les soirs de pleine lune. Tu étais déjà une anomalie de la Nature, maintenant tu étais une anomalie au milieu de ta propre Meute. Le Sorcier avait bien fait son travail. Il avait détruit ta vie.

Sue
1517 + Dix.


La nuit est noire. Profonde. Tu es éveillée. Seule, aux abords du territoire. D'un œil acéré, tu fais ton travail de Veilleuse. Comme chaque fois, tu te retrouvais seule dans le secteur, alors que vous deviez être trois. Les autres, bêtas fraîchement consacrés, profitait de ta situation de paria pour se la couler douce. Tu étais la plus petite, mais en forme lupine, tu en imposais beaucoup plus et tu étais beaucoup plus forte qu'eux alors tu ne craignais pas de veiller seule. En plus, ces maudits vampires n'avaient pas attaqués depuis quelques semaines déjà alors, tout laissait croire que ce soir serait plutôt un soir tranquille. Ou pas. Un léger bruit te fit te redresser. Tes sens décuplés sentent une présence. Tu grognes doucement mais assez méchamment, attendant de voir s'il s'agissait réellement d'une menace avant de donner l'alerte. Les pas se rapprochent jusqu'à ce que tu découvres, presque dans un soulagement, qu'il s'agissait de Jago. L'Alpha. - Quoi, le monstre ? Tu comptes m'attaquer ? Ignorant l'envie de meurtre qui t'envahit en entendant l'insulte, tu inclines le museau en signe de respect et d'allégeance. Tu as beau le haïr, il restait ton Alpha. Je ne faisais que mon travail. Pardonne mon erreur. Tu l'entends esquisser un rire méchant. - Incline-toi plus bas. Tu te figes, te demandant si tu avais bien compris. Pardon ? - Incline-toi plus bas. Je veux que ton museau touche le sol. C'était une blague ? Tu relèves la tête, le feu brûlant déjà dans tes yeux. Pardon ?? répètes-tu, montrant très clairement que tu ne céderas pas à cette requête totalement absurde. Il se changea alors en loup, grondant. Obéis à ton Alpha ou tu peux tout de suite dire adieu à la Meute. Incline-toi devant moi ! La rage au cœur, tu le défiais du regard. C'était ça, ta vie depuis cinq ans. Depuis que ton grand-père est mort et que son fils est devenu Alpha. Il ne te pardonnait pas d'être si particulière, si forte, si unique. Tellement qu'une poignée de loups avaient voulus que tu sois Alpha, alors que tu avais à peine cinq ans. Tu avais refusé, tellement désespérée que tu avais bu une eau magique qui t'avait condamné à vivre inversement aux membres de la Meute. Depuis, tu es devenue une sorte de monstre au sein de ta propre famille. Ils te médisent, t'insultent, te traitent plus bas que terre. Les quelques uns qui ont pitié de ta situation ne peuvent t'aider ou même t'apporter leur soutien morale parce que Jago a été très clair sur ce point. Quiconque sera surpris en train de te parler ou d'avoir un quelconque geste de sympathie envers toi sera tué. Et il a prouvé avec Pilar qu'il ne blaguait pas. Elle avait juste refusé de dire une méchanceté sur toi alors que Jago le lui ordonnait. Il l'a fait tuer. Depuis, tu es seule, livrée à ton sort et à la cruauté de cet homme. C'était à toi que revenait les tâches les plus basses, les moqueries de tout le monde, l'ignorance, la barbarie, les humiliations. Il obligeait tout le monde à t'appeler "le Monstre". Les soirs de pleine lune, les seuls soirs où tu deviens Humaine alors que les autres deviennent loups, tu étais la proie, d'après un jeu que Jago appelait la Chasse à la Paria. Une centaine de loups à tes trousses, celui qui te trouve a le droit de te manger. Toi, petite fille de dix ans courant à travers le forêt pour échapper à ces personnes que tu appelais ta famille. Parce que c'est ce qu'ils sont. Ta Famille. Ta Meute. Tu es née et tu as grandi dans cette forêt, avec eux. L'idée de te retrouver seule t'effrayait tellement que malgré tout ce qui se passait, tu n'avais pas le courage de partir. Et Jago le savait. Il savait que la solitude était ton point faible. Et que tant qu'il te menacera de te bannir de la Meute, il pouvait faire de toi ce qu'il voulait. Incline-toi ! Sa voix résonnait dans ta tête alors que du coin de l'oeil, tu vois les deux autres Veilleurs apparaître. Il n'hésitera pas. Il n'hésitera pas à te bannir pour prouver son autorité. Et si tu refuses de lui obéir, tu partiras en traître. Si tu refuses de lui obéir, tu as tout à perdre. Alors, tu capitules. L'Humaine en toi coule des larmes de rage, alors que tu t'inclines jusqu'à toucher le sol de ton museau. Respect et Allégeance à mon Alpha. Je suis ton humble serviteur. Jago rit, les deux autres aussi. Toi tu te forces à ne pas pleurer. Tu refuses de leur donner cette satisfaction. Tu attends qu'il te donne l'autorisation de te relever, comme le veut la coutume. S'il ne te la donne pas, tu ne peux te relever, à moins qu'il s'en aille et disparaisse totalement de ta vision. Mais il ne s'en va pas. Et il ne te le dit pas. Il reste là à rire pendant quelques secondes, puis il s'approche de toi, fait mine de te renifler, puis fait le tour pour se mettre derrière toi. C'est la saison des accouplements. Et si je t’initiais ? Peut-être que ça ne frappe pas quand vous êtes sous forme lupine, mais tu n'avais que dix ans. Et lui trente-deux. Devant deux adolescents qui riaient, il te viola pendant près de trente minutes, puis pendant les cinq années qui ont suivies, alors que tu avais à chaque fois le museau au sol et tes pleurs comme seule consolation.

Sue
1517 + Treize


- Laissez moi sortir avant que je ne m'énerve ! Tu le regardes, haineuse, tes yeux de feu lanceraient des flammes s'ils pouvaient. Lui. Ce Sorcier. Ce maudit Sorcier qui avait inversé le sort et fait de ta vie un enfer. C'est à cause de lui, qu'aujourd'hui, soir de pleine lune, tu étais sous forme humaine, incapable de te changer en loup, proie de ta propre Meute. Il avait scellé ton destin alors que tu n'étais qu'une enfant, te condamnant ainsi à demeurer une anomalie de la Nature au sein de ta propre tribu. - Je ne fais que t'aider, ma petite. La bonne blague. - Ah oui ? En me kidnappant et en m'enfermant ici, vous m'aidez ?? Il hoche la tête, l'air de rien. - Si tu sors d'ici, tu es bonne à te faire bouffer par tes frères. Ils sont particulièrement voraces, ce soir. Il va te faire péter un câble ! - Ah oui ? Et à qui la faute, bon sang ?! Qui a détruit ma vie en inversant la malédiction de ma race, vous avez une petite idée ?? Il versait délicatement une infusion très forte dans une petite calebasse. - J'avoue, je suis coupable. Mais pour ma défense, je ne savais pas qu'ils se retourneraient ainsi contre toi. Ils sont vraiment barbares, tes gens. Tu veux un peu de thé ? Son calme t'exaspérait, tu avais l'impression d'exploser de l'intérieur. Il te faisait autant de mal et c'est tout ce qu'il trouvait à dire pour sa défense ??? - Vous êtes un malade mental, un véritable fou ! Avez-vous la moindre idée de ce que vous m'avez fait subir ? De ce que vous me faites subir ? C'est le soir de pleine lune, je suis censée être dehors, savourant ma liberté après une demi-heure de souffrance à me briser les os. Mais au lieu de ça, je suis sur deux jambes, totalement vulnérable et pourchassée par des loups affamés qui n'hésiteront pas un instant à me dévorer s'ils me trouvent. Tout ça par votre faute et tout ce que vous trouver à me dire, c'est si je veux un peu de votre putain de thé ? Qu'est-ce que j'ai bien pu vous faire pour que vous me détestez à ce point ??! La question s'adressait à lui, mais aussi à Jago, à ta Meute, au monde entier. Quelle faute as-tu bien pu commettre pour mériter tout ça ? - Tu es vraiment sur les nerfs, mon enfant. Prends le thé pendant qu'il est encore chaud, ça t'apaisera, tu verras. Mais... Mais... - AAAAAAAAAAAAAAAHHHH !!! tu hurles sans pouvoir te retenir. - Je ne veux pas de votre thé, vous m'entendez ? Je ne veux pas de votre putain de thé ! Tu prends la calebasse et la lui balances en pleine figure mais il la fige, la récupère avec tout son contenu puis la re-déposes délicatement. Il se fout de ta gueule. Ça ne peut qu'être ça. Enragée, tu te jettes sur tout ce qui tombait sous ta main dans la tente, la saccageant presque totalement. - Allez vous faire foutre, tu balances venimeuse, avant de te diriger vers la porte. - Si tu sors, ils te tueront. Flash info. - Je suis la Proie de la Chasse à la Paria chaque mois depuis neuf années. Je crois que j'ai largement prouvé que je sais me débrouiller. Tu te courbes, prête à sortir. - Pas ce soir. Si tu sors, ils t'auront. Si tu t'exposes ce soir, c'est ta fin, Solenza. Peut-être que c'est sa voix, grave et ferme, le ton extrêmement sérieux, presque menaçant, qui t'avaient arrêté. Ou alors, c'était la manière dont il t'avait appelé. Ou alors les deux. - Comment m'avez-vous appelé ? Il sourit. - Solenza. C'est bien ton nom, non ? Ce prénom. Il fait écho en toi, réveillant des trucs que tu ne peux définir. - Je m'appelle Sue. Juste Sue. En fait j'ai raison, vous devenez vraiment fou. Bizarrement, ta voix avait perdue un peu de sa superbe alors que lui, il souriait toujours. - En es-tu sûre ? Tu es née ici même dans cette tente, il y a quatorze ans exactement. Je t'ai nommé Solenza. Je suis sûr que tu t'en souviens. Tu t'en souviens ? Oui... Tu es nourrisson. Tu viens de sortir du ventre de ta mère. Le Sorcier est là, c'est lui qui te récupère. Il coupe le cordon ombilical, t'enroule dans un drap blanc, alors que tu pleures à t'en arracher le gosier. - Et voici la deuxième. Solenza. Déesse du Soleil levant. Fille de l'Astre de feu. Une violente migraine te traverse le crâne alors que tu écarquilles les yeux, te rendant soudain compte de ce que cela pouvait possiblement signifier. - La... la deuxième ? Déesse du soleil... Fille de... Qu-qu-qu'est-ce que... Le Sorcier souriait toujours, maintenant convaincu que tu ne partiras pas. - Un peu de thé ? Ça calmera ta migraine. Et t'apportera des réponses. Solenza. Fille du Soleil. Jumelle de Maï'Lunn. Née louve, séparée de ta moitié à la naissance à cause d'une prophétie qui ne devait se réaliser. L'histoire que Feu ton grand-père te racontait alors que tu étais encore enfant.  L'histoire de Maluna et Solana. Elle était vraie. C'était la tienne... - Il a dû changer les noms pour ne pas éveiller tes souvenirs. Un homme très rusé, ton grand-père. Tu es secouée. Sous le choc. Incapable d'aligner deux pensées. - C'est faux. Ça ne peut être vrai. Il ne m'aurait jamais caché cette histoire. Il ne m'aurait jamais menti ! Le vieil homme eut un petit rire dérisoire. - Ce n'était absolument pas contre toi, Solenza. Il se devait de protéger le secret. Il avait déjà pris un énorme risque en te racontant cette histoire. Si on vous a séparé, c'est bien pour que vous restez séparées. Si tu avais appris la vérité, tu aurais certainement voulu retrouver ta sœur, non ? La question se posait-elle encore ? Cette partie de l'histoire t'avait toujours rendu malade. Séparer deux sœurs aussi uniques, pour toi c'était presque un crime. A l'époque, tu ne savais pas que tu étais l'une de ces fameuses jumelles. Mais maintenant que tu es au courant, tout s'expliquait enfin. La manière dont tu adorais cette histoire, comment tu avais l'impression de la vivre, d'en faire partie. Ce sentiment de vide que tu as toujours eu, comme s'il te manquait quelque chose d'important. Et ces visions... Ces fois où tu te retrouvais de l'autre côté de la rivière, chez les vampires. Que tu te promenais entre leurs murs, dans leurs cours, à leurs tables... Tu avais l'impression d'être dans un autre corps, d'être une des leurs... Tu ne comprenais pas. Tu pensais que tu délirais, que c'était juste des rêves. Maintenant tout s'explique. Tu as une moitié. Une jumelle. Vampire. Cette race que tu haïssais tant pour t'avoir enlevé l'être le plus cher à ta vie. Finalement, un peu de thé ne te fera pas de mal. Tu en pris des tonnes. Restas bavarder avec le Sorcier toute la nuit. L'histoire de ta naissance, celle de tes parents, la prophétie... Il te raconta tout dans les moindres détails, te permit même parfois de plonger dans ses souvenirs pour avoir des images. Il te donna un médaillon, un soleil. Il insista pour te la passer au cou lui-même. Ce fut la nuit la plus incroyable de ta vie. Tellement qu'au lever du jour, tu ne voulais plus partir. - Es-ce... Es-ce qu'elle est au courant ? Pour moi... Pour nous... Le Sorcier secoua la tête. - Les membres de son Clan ne lui en parleront jamais. Vous devez rester dans l'ignorance l'une de l'autre, c'est le plan. Oui mais... - Vous venez de tout me raconter ! Il est fou, lui. - Quand tu auras franchi cette porte, tu auras tout oublié. Cette nuit, cette discussion, n'auront jamais existé pour toi. Tu as bu assez de thé pour tout effacer. Tu regardes la calebasse vide devant toi. Le fameux thé... Mais bien-sûr. Bizarrement, tu ne t'en étonnas même pas. Ce vieil homme était fourbe et manipulateur, tu en as fait les frais pour le savoir. Sans plus un mot, tu te levas et te dirigeas vers la sortie, t'arrêtas après deux pas. - On se retrouvera. Maï'Lunn et moi. On se retrouvera. Il te regarda longtemps. - Tu es la cause de votre séparation. Fille du Soleil, beaucoup trop impulsive, trop dangereuse et paradoxalement à ton astre, beaucoup trop sombre. Tu es celle qui aurait causé la perte de votre duo. Une âme corrompue, qui aurait causé la destruction totale des deux races. Et de ta sœur. Souviens toi-en. Une larme roule sur ta joue. Toi. C’est à cause de toi que des mesures drastiques ont été prises. A cause de toi que vous avez été séparées. Ça c’était une information que tu aurais préféré ignorer. Tu reprends ton chemin vers la sortie sans un mot, puis tu t’arrêtes encore. – Es-ce que vous pouvez annuler ce sort et me rendre comme tout loup-garou normal ? S’il vous plait… Il remua la tête. – Je ne peux rien pour toi. Mais quelqu’un croisera ta route et sera apte à le faire. Tu hausses un sourcil, intriguée. – Bientôt, certifia le vieil homme, mystérieux. Tu n’insistes pas. Tu sais déjà qu’avec lui, il était inutile d’insister. Prenant une grande inspiration, tu sortis enfin de la tente. Te retrouvant automatiquement à quatre pattes, tu reprends lentement ton chemin. Dans ta tête, un énorme trou noir. Dans ton cœur, cette sensation d’avoir trouvé, puis perdu quelque chose. Une part de toi.

Sol
1517 + Seize
 

- Dis-moi ce qui se passe. Je peux sentir que tu as un problème, Sue. Dis-moi ce qui t'arrive. Tu regardes Giulio, légèrement amusée. Ta sœur t'a sortie à peu près les mêmes mots la veille au soir quand tu l'as vu. A croire que tu n'étais pas aussi douée que ça pour cacher tes émotions. - Sol. Je m'appelle Sol. Et il n'y a rien, je t'assure. Je te l'aurais dit, sinon. Ouais, peut-être pas en fait. Dernièrement, tu es passée maître dans l’art de mentir. Techniquement, tu ne mentais pas, tu cachais simplement la vérité. C’est ce que tu as fait quand tu as retrouvé ta jumelle. Quand il s’est avéré que vous pouviez vous balader dans les souvenirs l’une de l’autre. Tu as vu son enfance à elle, son bonheur, sa vie de princesse du Clan. Tu n’as pas voulu faire tâche. Tu n’as pas osé lui raconter ce qu’à été ta vie à toi. Alors, tu t’es créée de faux souvenirs. Tu lui as montré une fausse existence, une similaire à la sienne. Une dans laquelle tu étais l’enfant chérie et choyée de la Meute. Où tout le monde se mettait en quatre pour te faire plaisir, s’assurer que tu ne manques de rien. Tu ne lui as pas montré ta vie de louve permanente. Les insultes. Les humiliations. Les viols. Tu ne lui as jamais raconté que tu as tué Jago et quitté la Meute, malgré que ça fasse près de trois mois que vous vous voyez en douce. Tu as honte. Tu as mal. Tu n’es pas prête à partager ça. Avec qui que ce soit. – Désolé, je suis tellement habitué à t’appeler Sue. Peut-être que si tu me racontais pourquoi tu as subitement changé de nom, je m’habituerai beaucoup plus vite au nouveau ! Tu éclates de rire. Que serais ta vie sans ce mec ? – Je me suis rendue compte qu’il me correspond beaucoup mieux. Sol comme soleil, tu vois ? On m’a dit toujours dit que j’ai un caractère de feu et des iris couleur soleil, alors j’me suis dit que ça me collerait bien ce prénom. T’es pas d’accord ? Il rit doucement, secouant la tête. – Il faudra que tu prennes des cours de théâtre si tu veux parvenir à me berner, un jour. Ne me raconte rien si tu veux, je demanderai à ta sœur. Elle, elle me dira tout ! Tu le regardes, amusée. Giulio était ton meilleur ami d’enfance, vous étiez de la même couvée. Vous aviez fait un nombre incalculable de bêtises ensemble. Il a disparu quelques mois avant la mort de ton grand-père, enlevé lors d’une énième bataille vampire-loup. Tu as longtemps pleuré sa mort. Mais c’était sans savoir qu’il ne l’était pas. Les vampires devaient le faire prisonnier, il était le premier cobaye d’un projet d’hybride qu’ils s’étaient mis en tête de créer. Mais le projet échoua et le petit garçon perdit sa nature de Loup pour devenir un Vampire. Il haïssait ce qu’on avait fait de lui, savait que dès qu’il en aurait l’occasion, il se tuerait. Plutôt mourir que d’être suceur de sang. Mais quelques années plus tard, alors que toutes ses tentatives de suicide ou de fugue échouaient lamentablement, il aperçut un truc incroyable. Maï’Lunn, petite princesse de huit ans, qui s’était amusée un peu trop loin des endroits qu’on l’avait autorisé à explorer. Giulio pensa qu’il s’agissait de son amie d’enfance, Sue. Il pensait qu’on l’avait capturé et transformé, comme lui. Oubliant alors ses projets de suicide, il se promit de sauver son amie, quoi qu’il puisse lui en coûter. Mais quand finalement il réussit à l’approcher, il se rendit compte que ce n’était pas sa Sue. Juste une fille qui lui ressemblait comme deux gouttes d’eau. Mais qui lui était également totalement opposée. Un premier regard et le petit garçon tombait amoureux de Maï’Lunn, la jumelle de sa meilleure amie. – Tu sais qu’elle ne t’aimera jamais de la manière dont tu l’aimes, n’est-ce pas ? Il plongea ses magnifiques yeux dans les tiens, laissant un long silence planer suite à ta qestion. – Et toi, Sol ? De quelle manière m’aimes-tu ? Ton cœur manque un battement. Tu te laisses tomber de l’arbre, parfaite réception sur tes deux jambes malgré les soixante-quinze mètres de haut. – Je ne t’aime pas, Gi, tu murmures d’un air détaché en t’éloignant, sachant que malgré la hauteur, il pouvait très bien t’entendre. – Je ne sais ce que s’est qu’aimer. Je n’éprouve que de la sympathie pour toi, rien d’autre. Mensonge, encore. Ce n’était qu’un béguin de gosse à l’époque. Il était ton ami, vous étiez très liés. Mais quand tu l’as revu dans le Clan des vampires quelques semaines plus tôt alors que Lunn et toi jouiez au dangereux jeu de visite de son château, tu as compris qu’il ne s’agissait pas que d’un simple béguin. Vous avez pris l’habitude de passer de longues heures ensemble depuis et chaque jour qui passe, tu t’attaches encore plus à lui. Tu aurais peut-être creusé plus si lui n’était pas désespérément amoureux de Lunn. Ta propre sœur. Que pouvais-tu faire contre ça ? A quoi bon t’avouer que tu l’aimes si de toute façon il ne sera jamais à toi ? Ça ne fera que te faire souffrir, même si en réalité, tu souffres déjà. Il atterrit devant toi, relèves doucement ton visage. – Si je pouvais choisir… Tu baisses les yeux. – Arrête. S’il te plait. C’était déjà assez douloureux comme ça, tu n’avais pas besoin de sa pitié en prime ! – Tu vas me manquer quand vous serez parties. Tu relèves la tête, surprise. – Oui je sais que vous partez ce soir. Et même si je ne le dis pas, ça me fait mal que tu songes à t’en aller sans me dire au revoir. Ah mais non, je viens de le dire, essaya t-il de blaguer. Mais la joie n’y était pas. Tu te sentais bien conne maintenant de lui avoir caché. Mais tu n’aurais pas su comment lui dire. Tu détestes les adieu, les moments d'émotions et tout le tralala. – Je ne t’en veux pas, Sol. Je sais que ta sœur et toi avez besoin de vous retrouver, d’essayer de rattraper toutes ces années qu’on vous a volé. Et je sais que tu as horreur des adieux alors je comprends. Oui, parce que tu es trop adorable et moi trop stupide, pensas-tu au bord des larmes. Bordel, qu’est-ce qui faisait le plus mal ? L’amour à sens unique ou l’adieu inévitable ? Il toucha ton médaillon, l’air pensif. – Lunn a dit que vous pouvez faire des partages de pouvoirs grâce à ça. Tu le touches à ton tour. – Oui, en quelque sorte… Tu ne savais pas trop comment expliquer le pouvoir de ce médaillon. Mais il semblait avoir compris l’essentiel. – Alors techniquement, tu devrais pouvoir profiter de son immortalité et vivre autant qu’elle, je pense ? Tu fronças les sourcils, essayant d’y réfléchir. – Ça ne m’a jamais traversé l’esprit mais je crois que oui… Où voulait-il en venir ? – Alors ceci n’est pas un adieu, juste un au-revoir, lâcha t-il comme pour te répondre. – On se reverra dans quelques années, quelques siècles, quelques millénaires, quelque part sur ce globe, dans un autre monde, on se retrouvera. Il t’embrasse. Un baiser léger, doux, délicat. Un baiser rempli de tendresse, de promesse, d’excuses de ne pouvoir te rendre cet amour que tu lui portes. Ton premier baiser. Qui te laisse des frissons dans le corps, des affolements dans le cœur, des papillons dans le ventre. Tu es irrévocablement amoureuse. – Je te le promets, Sol. Tu le crois. Vous vous retrouverez. Tu ne sais pas si tu es pressée que ce jour vienne, mais une chose est sûre, tu veux qu’il vienne.  

Sol & Luna. Luna & Sol.
1517 + 500.
1517 + Forever.


Cinq siècles passés avec elle. Deux passés à vous coller, à vous séparer puis vous retrouver, la plupart du temps à cause de toi qui malgré les années, n’arrivait pas à t’habituer au mot « amour » et à tout ce qu’il pouvait signifier. Parfois ça t’effrayait. Votre fusion, votre amour, votre lien, vos pouvoirs, le rappel constant des paroles du Sorcier qui te disait que tu seras celle qui entraînera votre perte… Ça te foutait les jetons et tu te barrais. Des années. Puis tu ne supportais plus le manque, la distance et tu revenais. Ou parfois, c’est elle qui venait te chercher. Sur deux siècles, tu as dû lui faire le coup une dizaine de fois. Les trois derniers siècles, tu étais encore partie pour quelques années en prévision, mais un imprévu avait grandement élargi ce temps. Disons, pour faire court, que tu as été transformée en pierre par une gorgone pas très ravie d’apprendre que tu ne pouvais libérer sa race, malgré ce que disait la prophétie. Rester sous forme de vulgaire statue durant plus de deux cent ans t’a remué les méninges. Quand, grâce à une fée, tu as pu reprendre forme humaine, tu t’es précipitée pour te venger. Personne ne pouvait s'en sortir indemne après t'avoir traité comme ça. Aveuglée par ton envie de vengeance, tu en oublias d'effacer les traces derrière toi. Tu as baissé la garde. Et ils t'ont retrouvé. Chaos. Erreurs. Ton beau-frère est mort dans la bataille. Ta soeur t'a rejeté, te rendant responsable de la mort de son mari. Tu es parti. Encore. Tu as laissé le Loup reprendre le dessus et tu as vécu sur quatre pattes dans la nature pendant près de cent ans sans te changer une seule fois. Tu ne voulais pas penser à Luna. Tu ne voulais plus souffrir. Mais une rencontre avec une meute qui te rappelait énormément la tienne rendue compte à quel point tu te sentais effroyablement vide. Seule. Faible. Tu as couru la retrouver. Et tu as décidé que désormais, tu ne la quitteras plus jamais. En fait, tu as maintenant tellement peur de la perdre que tu l’as collé, au point de briser toutes limites entre vous. Tu es devenue dépendante à elle, incapable de te passer de sa présence, de son attention. Tu es jalouse et possessive, à tel point que votre relation en devient toxique et quelque peu malsaine. Mais tu t’en fous. C’est ta sœur. Ta moitié parfaite. Ton double opposé. Ton reflet de miroir. Tu l’aimes. Profondément. Peut-être même pas exactement de la manière dont tu es censée le faire. Mais une fois de plus, tu t’en fous. C’es vous deux contre le reste du monde. Fusionnelles. Complémentaires. Indivisibles. Rien ne pourra jamais vous séparer.

Filles de la Lune & du Soleil.
Jumelles.
Always.

Liens recherchés

UC
MessageSujet: Re: Solenza ∞ The dark face of the Sun.

••• Le grain de Psychose •••
 ••• Le grain de Psychose •••
avatar
Spirit
♦ Posts : 77 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : Excelsior, loft avec ta compagne de vie.



♦ Byw depuis le : 13/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oh que oui ♥
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 3:10

Mes Liens Girlz

Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar
MessageSujet: Re: Solenza ∞ The dark face of the Sun.

••• Le grain de Psychose •••
 ••• Le grain de Psychose •••
avatar
Spirit
♦ Posts : 77 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : Excelsior, loft avec ta compagne de vie.



♦ Byw depuis le : 13/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oh que oui ♥
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 3:10

Mes Liens Boyz

Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar
MessageSujet: Re: Solenza ∞ The dark face of the Sun.

••• Le grain de Psychose •••
 ••• Le grain de Psychose •••
avatar
Spirit
♦ Posts : 77 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : Excelsior, loft avec ta compagne de vie.



♦ Byw depuis le : 13/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oh que oui ♥
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 3:13
+ 1 o ka zou
MessageSujet: Re: Solenza ∞ The dark face of the Sun.

••• Le grain de Psychose •••
 ••• Le grain de Psychose •••
avatar
Spirit
♦ Posts : 77 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : Excelsior, loft avec ta compagne de vie.



♦ Byw depuis le : 13/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oh que oui ♥
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 3:13
Mes Rps

RPS EN COURS

Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire ♦ statut
Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire ♦ statut
Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire ♦ statut
Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire ♦ statut


RPS FINIS

Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire
Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire
Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire
Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire


RPS INACHEVÉS

Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire ♦ raison de l'abandon
Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire ♦ raison de l'abandon
Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire ♦ raison de l'abandon
Titre du rp ♦ ft Nom du partenaire ♦ raison de l'abandon


RPS PRÉVUS

Ft. Nom du partenaire ♦ contexte du rp
Ft. Nom du partenaire ♦ contexte du rp
Ft. Nom du partenaire ♦ contexte du rp
Ft. Nom du partenaire ♦ contexte du rp
MessageSujet: Re: Solenza ∞ The dark face of the Sun.

••• Le grain de Psychose •••
 ••• Le grain de Psychose •••
avatar
Spirit
♦ Posts : 77 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : Excelsior, loft avec ta compagne de vie.



♦ Byw depuis le : 13/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oh que oui ♥
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 3:14
et now c'est à vous
MessageSujet: Re: Solenza ∞ The dark face of the Sun.

••• Le grain de Malice •••
 ••• Le grain de Malice •••
avatar
Spirit
♦ Posts : 40 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : Un loft a Excelsior avec ta soeur jumelle


Luna Mai'Lunn Danailov


Dangerous Vampire



Soluna "Filles de la Lune et du Soleil"

♦ Byw depuis le : 12/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: 2/2
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 19:02
MessageSujet: Re: Solenza ∞ The dark face of the Sun.

••• Le grain de Psychose •••
 ••• Le grain de Psychose •••
avatar
Spirit
♦ Posts : 77 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : Excelsior, loft avec ta compagne de vie.



♦ Byw depuis le : 13/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oh que oui ♥
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 19:18

Je nous lance dès ce soir
MessageSujet: Re: Solenza ∞ The dark face of the Sun.

••• Le grain de Malice •••
 ••• Le grain de Malice •••
avatar
Spirit
♦ Posts : 40 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : Un loft a Excelsior avec ta soeur jumelle


Luna Mai'Lunn Danailov


Dangerous Vampire



Soluna "Filles de la Lune et du Soleil"

♦ Byw depuis le : 12/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: 2/2
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 20:28
Je sais pas si je préfère les coeurs ou l'autre smiley
MessageSujet: Re: Solenza ∞ The dark face of the Sun.
Le gars qui doit
se trouver un rang !
Le gars qui doit  se trouver un rang !
avatar
Spirit
♦ Posts : 143 ♦ Rps : 6
♦ Byw depuis le : 30/05/2017
Soul
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Aoû - 18:28
Une place pour moi
MessageSujet: Re: Solenza ∞ The dark face of the Sun.
Spirit
Soul
Solenza ∞ The dark face of the Sun.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: About the Identites :: Characters Diaries :: Demande de Liens-
Sauter vers: