Forum City-Fantastique

 

Nicola + Love me, hate me...It's your problem. Deal with it.

 :: About the Identites :: Characters Diaries :: Demande de Liens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Jeu 24 Aoû - 18:02

Pillowtalk... our paradise and our war zone.
avatar
♦ Posts : 127
♦ Rps : 23

♦ Adresse : Marina, villa

♦ Byw depuis le : 22/08/2017


BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Carnet:
Nicola Cassidy Wissel


Von Carsten

RESPONSIBLE, OR NOT !

NOM: von carsten, nom de ta mère. même si tu utilises beaucoup plus couramment carsten. c'est plus simple et on ne t'associe pas forcément à ta famille.
PRÉNOMS: nicola cassidy wissel, le premier de papa, le deuxième de maman et le troisième parce qu'il fallait bien un qui fasse plus "traditionnel". on te surnomme plus souvent cole, il y a que le premier que tu utilises très souvent.
ÂGE: vingt-trois ans, bouclés il y a quelques mois.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: 23 avril 1995, à boukhara, Ouzbékistan
NATIONALITÉ: ouzbek de père et néerlandaise de mère, tu as pourtant des papiers qui prouvent que tu es bien une américaine.
ÉTUDES-MÉTIER: assistante de direction de jovanni ortega, tu as eu l'incroyable chance de tomber sur lui alors que tu n'avais même pas encore de diplôme en poche. depuis, tu as eu le temps de décrocher un bac pro Sciences des Techniques de gestion ainsi qu'un dut Gestion Administrative et Commerciale.
SITUATION FINANCIÈRE: bonne. tu as un très bon patron qui sait se montrer généreux quand on lui fournit de l'excellent travail.
ORIENTATION SEXUELLE: hétérosexuelle peut-être, tu n'as rien contre les expériences alors pansexuelle te conviendrait peut-être mieux.
STATUT CIVIL: célibataire, malgré que tu sois promise (ou même déjà mariée) à un certain cheick ou prince ou tu ne sais quoi. tu es célibataire.

ft. Gigi Hadid
©️TAG





Une citation/un titre ici au choix

Dites nous en quelques points tout ce que vous voulez sur la personnalité de votre personnage: traits de caractère, habitudes, tics, tocs, hobbies, phobies, manies, passions, traits physiques particuliers... Tout ce que vous voulez *_*

Tu es taureau. Oui, c'est un détail capital. Tu as grandi dans une famille royale. Tu as donc un grand sens de l'honneur et de la dignité. Tu es très raffinée, très classe. Mais tu as aussi vécue dans la rue alors tu sais y faire quand il s'agit de te défendre, de te débrouiller ou même d'être vulgaire. Tu connais les deux camps (haute société et petite classe) et tu peux être de l'un comme de l'autre sans le moindre problème. Tu en imposes. Tu es une personne dont l'intelligence et l'ingéniosité forcent l'admiration et le respect. Tu es une maniaque de l'organisation. Cela peut même devenir un tic nerveux quand tu es stressée. En soi, c'est quelque chose qui arrive très rarement. Tellement rarement que quand tu l'es, il faut s'inquiéter. Tu aimes contrôler, tout contrôler dans les moindres petits détails. Régenter, faire en sorte que les choses se passent exactement comme tu les as prévus et malheur à qui ou quoi oserait se mettre en travers de tes plans. Tu es du genre à obtenir ce que tu veux. Toujours. Tu peux faire tout et n'importe quoi pour ça. Sordide et manipulatrice quand il le faut. Tu caches minutieusement bien ton passé. Personne ne sait rien de tes origines ouzbek, ni de ta vie dans la rue, de ton passé de strip-teaseuse et tout ça. Jovanni connaît une partie de l'histoire, mais même lui ne la connaît pas en entier. Tu vis dans un appartement de luxe à Downtown, mais tu vas bientôt déménager pour une petite villa bien cosie dans la Marina. Tu es plutôt froide au premier abord. Tu ne souris que très rarement avec les personnes que tu ne connais pas. Tu as un incroyable sens des affaires et un instinct presque infaillible. Tu es également une grande gestionnaire et une excellente organisatrice. Ce sont les deux choses qui ont fait que Jovanni Ortega t'a offert du travail alors que tu n'étais qu'une gosse paumée qu'il venait de ramasser dans la rue. Sous tes allures froides et distantes, tu peux aussi te montrer de braise, sexy, provocatrice et séductrice quand tu es d'humeur et que le gars en question en vaut la peine. Tu es une fashion victime qui s'assume. Toujours à la pointe de la dernière tendance, toujours tiré à quatre épingles dans les moindres détails. Tu n'es pas une assistante qui porte des tailleurs, oh non ! Tu aimes la mode et la mode aime ton corps de rêve. Tu possèdes 716 paires de chaussures. C'est pour dire. Tu es le genre de fille qui peut bouffer un mois entier de malbouffe sans jamais prendre un gramme. C'est l'une des choses que tu aimes le plus chez toi. Ça ne veut pas pour autant dire que tu ne fais jamais de sport. Tu es même une grande fan de la chose. Courir t'aide à te détendre. L'équitation est ta passion d'enfant. Tu adores les cheveux. Tu dois tenir ça de ton père biologique. Tu es également très bonne en natation, danse, gymnastique, boxe, basket-ball et escrime. Tu sais manier l'épée et tu es une excellente tireuse. Tu parles couramment le Français, l'Anglais, le Russe, l'Espagnole, l'Italien, le Latin, l'Ouzbek ta langue natale, l'Arabe et l'Hébreu. Tu te débrouilles pas mal en Coréen, Japonais, Chinois et Persan. Tu viens de t'initier au Sanskrit. Comment dire... Tu adores les langues et tu es douée pour vite les intégrer.   Tu as un Géant des Flandres noir de 9kg appelé Garfield. Les deux partagent une passion incroyable pour la paresse alors... C'est ton seul animal domestique et le seul que tu tolères, d'ailleurs.   Tu es très fermée relation stable. Même les histoires de sex-friends, tu n'en veux pas. C'est un secret d'État mais tu es vierge. Ton patron est littéralement la personne la plus importante au monde pour toi à l'heure actuelle. Vous avez une relation unique qui t'est plus précieuse que tout. Il t'a sorti de la rue et t'a offert une vie alors que tu n'avais rien. Rien ne l'y obligeait pourtant il l'a fait alors rien que pour ça, il aura ta dévotion éternelle. Tu vis et respires pour son bonheur. Et non, nooooooon tu n'es pas secrètement amoureuse de lui depuis des années. Tu ne fantasmes pas sur lui et tu ne te réserves pas dans l'espoir qu'il sera un jour ton premier amant, ton mari... Pas du tout ! Tu repousses ses avances depuis toujours. Il a un profond respect et une vraie admiration pour toi depuis toujours et tu sais qu'à la minute où tu passeras dans son lit, tout cela disparaîtra. Tu n'as pas envie que votre relation change, alors tu le repousses. Mais ça devient de plus en plus difficile... Tu prends régulièrement des nouvelles de ta famille et de la situation politique de ton pays à travers les journaux. Tes frères te manquent. Ta mère aussi. Et même ton père, même s'il t'a rejeté. Mais surtout tes frères et ta mère. Tu aimerais tant les revoir...

Halfling (Fée version True Blood)

Selon les points ci-dessous, dites nous en un peu plus sur votre côté surnaturel. Tous les petits détails comptent. *_* Les questions sont là pour vous donner une idée de ce qu'on veut savoir, ne vous sentez pas obligés d'y répondre à la lettre.

づ Découverte : Heu, difficile à dire, elle ne l'a pas encore découvert en réalité. Elle s'est déjà vu faire des choses bizarres et à chaque fois elle y trouvait un raisonnement logique ou simplement le fruit de son imagination. Elle se considère donc encore une humaine totalement normale. Mais jusqu'à quand ?

づ nature du don: en réalité, tu es une Halfling, autrement dit une moitié-fée. Ton père biologique était un fée, ta mère une humaine. Tu es donc une Halfling. Tu as une beauté et un sang attractifs pour les Surnaturels et en particulier les Vampires. Ton sang a des propriétés magiques guérisseurs pour les Surnaturels. Aussi, si un Vampire en boit assez, il peut résister au soleil pendant quelques secondes. Tu es immunisée contre les maladies, tu tombes très très rarement malade. Tu es également naturellement immunisée contre l'hypnose vampirique ainsi que la magie des télépathes qui lisent dans les pensées. Personne n'a accès à tes pensées sans ton autorisation. Hormis cela, ton groupe sanguin ne correspond à aucun groupe sanguin connu sur Terre. Absolument aucun. Oui, tu es spéciale. Tu as un puissant pouvoir de Télépathie qui te permettra de lire dans les pensées et les souvenirs d'autrui et même de les modifier (par exemple, tu peux restaurer la mémoire d'une personne dont un vampire a effacé/modifié les souvenirs.) Tu possèdes également la photokinésie, ta Lumière de Fée. Elle émanera de tes mains et pourra causer de grands dégâts à sa cible. Elle est très radieuse et peut brûler/incendier tout ce qu'elle touche.

づ Mécanisme de déclenchement et fonctionnement:
(Partie à remplie au fur et à mesure qu'elle découvrira ses pouvoirs)

づ Inconvénients: Le plus grand inconvénient actuel est le fait qu'elle n'ait pas encore découvert sa Nature, n'est-ce pas ? (Partie à remplie au fur et à mesure qu'elle découvrira ses pouvoirs)

づ Maîtrise et Contrôle: 0 ! Elle ne sait encore rien sur la magie

づ Autres précisions: J'ai donné un aperçu de la chose et je remplirai la partie quand le reste sera fait en RP


ma vie, mon histoire

Racontez-nous en cinq points ou plus les détails importants de la vie de votre personnage. En mode histoire ou en mode rappel d’événements importants qui ont fait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Dites nous tout, on veut tout savoir *_*

Tu es d'une famille royale excessivement riche. Ton père est un puissant Émir, respecté et vénéré de tout Ouzbékistan. Son nom à lui seul fait trembler. Ta mère est son unique épouse, ce qui est très rare pour un homme de son rang, habitué à une vingtaine voire une trentaine de femmes. Même si ce fut un mariage forcé, ils s'aimaient profondément. Tu es le cinquième enfant d'une famille de dix-sept enfants, dont sept de ta mère et les dix autres recueillis par ton père pour divers raisons. Ils sont pourtant tous de familles très importantes. Vous étiez connus comme les Dix-Sept Princes Ouzbek, célèbres et faisant couramment la une des journaux nationaux. D'eux tous, tu étais la seule fille, ce qui faisait automatiquement de toi la préférée et la surprotégée. La Princesse. Prunelle des yeux de ton père, étoile du matin de ta mère, tu étais prédisposée à être une fille pourrie gâtée autour duquel le monde tourne. Tu l'étais, un peu. Mais tu refusais qu'on te voit simplement comme "une fille", une princesse. Dès le bas, tu as commencé à vouloir prendre des responsabilités. Tu voulais être traitée au même titre que tes frères, qu'on te considère comme eux, qu'on t'apprenne à manier les armes, à te battre, à te défendre, qu'on t'invite à la table ronde lors des importantes réunions politiques. Tu fourrais ton nez dans toutes les affaires de ton père, était très concernée par ses affaires. Il te laissait faire parce que ça l'amusait. Et aussi parce qu'il était absolument incapable de te dire non. Il te laissait apprendre ce que tu voulais, les combats, l'équitation, les affaires politiques. Tant que tu apprenais "juste pour le plaisir" et ne comptait pas en faire partir plus tard, tu avais le droit. Mais tu t'intéressais également à la gestion du palais, secondant ta mère dans ses obligations. Tu étais à la fois une parfaite femme d'intérieur et une épatante femme d'affaire. La fierté de tes parents, l'objet de jalousie de certains de tes frères même si ce n'est jamais méchant. Tu étais leur petite-sœur chérie, chacun d'entre eux pourrait donner sa vie sans hésiter pour toi et vive-versa. Une enfance heureuse somme toute.

Les premiers problèmes surviennent quand à quinze ans, tu fais un grave accident. Tu as besoin de sang. C'est à ce moment-là qu'on découvre que tu n'es pas la fille de ton père. Tu n'es pas de son sang, pas la petite princesse de son coeur. Ta mère a eu une aventure avec un domestique, un des nombreux écuyers du palais. Ton père le prend très mal. Il fait tuer ton père (biologique). Il souhaite divorcer de ta mère mais au vu de la situation politique et de l'engagement pris entre les deux états, engagement qui avait été scellé justement par le mariage, son conseiller l'en dissuada. Il condamne alors ta mère à un exil définitif dans ses quartiers, sans possibilité de sortir ne serait-ce que pour le seuil de sa porte. Toi tu deviens la paria de la famille. Il ne te supporte plus, ne veut plus te voir même en peinture, ne veut plus entendre parler de toi. Il te refuse l'accès à ses quartiers et tu n'as plus le droit de pénétrer à n'importe quel endroit où il se situe. Certains de tes frères te traitent en étrangère, mais d'autres t'apportent leur soutien. Les mois passent et la situation devient un enfer un peu plus chaque jour. Tu n'as plus le droit à rien, tu es limite traitée comme une servante. Un jour, tu pètes un câble quand on te dit que tu n'as plus le droit de monter les chevaux de ton écurie. TON écurie ! Tu te diriges comme un boulet à canon vers la salle d'assise de ton père, menaçant n'importe quel garde qui oserait t'arrêter de te suicider. Ton statut de fille illégitime ne s'était pas ébruitée afin de ne pas en faire un scandale politique. Les gardes et autres domestiques du palais te considérait toujours comme la princesse et savaient que si jamais tu en arrivais à mettre ta menace de suicide à exécution, leur propre vie était foutu. Tu as donc champ libre jusqu'à ton père à qui tu peux enfin parler depuis plus de quatre mois où tu as eu ton accident. Mais quand tu arrives enfin devant lui, tu ne fus capable de dire un mot. Son regard... Ce regard froid et glaciale, ce profond mépris, cette haine viscérale que tu lis dans ses yeux... Tu en as froid dans le dos. Tu te figes et les larmes se mettent bientôt à couler. Tu laisses tomber le couteau que tu as en mains et tu tombes à ses pieds, te prosternant. - Pourquoi ? Pourquoi me faites-vous payer ? Je n'ai pas demandé à naître d'un autre, je ne suis pas responsable de la faute de ma mère. Je suis votre fille, vous resterez à jamais mon seul et unique père. Ne me rejetez pas, père. Je vous en supplie, ne me rejetez pas ! Il ne dit rien durant plusieurs minutes, puis demande ensuite à l'un de tes frères présents de te relever. - J'ai donné ta main au Cheikh Zaïd Ben Khadir. Tu te maries dans une semaine chez lui. Mais tu pars chez lui dans trois jours. Je ne... supporte plus de te voir dans cette maison. Le monde s'écroulait. Le ciel entier te tombait dessus. Ton père. Cet homme que tu aimes plus que tout au monde, que tu as toujours vénéré comme un dieu. Il te hait. Il te tutoie, comme si tu étais un vulgaire prisonnier, même les domestiques ont droit au vouvoiement. Il te parle comme si tu étais une étrangère. Il donne ta main à un vieux bouc d'une cinquantaine d'années avec plus de trente femmes à son actif. Il t'envoie en Palestine, t'exile. Tu n'as plus de voix. Tu ne parviens même plus à protester, à supplier, ni même à pleurer. Tu te laisses traîner dehors par tes frères. Anéantie. C'est le mot.  

Après un long voyage de plusieurs mois sur la mer, tu entres enfin sur les terres étasuniennes par le port de la Louisiane du Sud. Tes frères et ton amoureux, un des cuisiniers privés du palais, t'ont aidé à t'enfuir. Selon un plan que tu as élaboré, tu as pu détourner le cortège qui te conduisait chez ton futur "mari". Tu as pris par la mer car c'était le moyen le plus efficace pour t'enfuir et réussir à passer inaperçue. Tu as passé six mois ballonnée de soute en soute. Mais tu es enfin libre. Clandestin, seule, sans absolument aucune idée d'où aller et avec seulement un peu d'argent. Mais tu étais enfin libre. Et au moins, tu comprenais l'anglais, ce qui n'étais pas si mal ! Tu essayes de t'installer, de trouver un boulot mais sans papiers, c'est très difficile. Tu vis quelques semaines dans la rue, l'argent que tu as apporté finit rapidement. Tu fais par hasard la rencontre d'une fille, Charlène. Une prostituée, comme tu le découvriras plus tard. Elle te présente à son proxénète qui veut t'ajouter à son harem mais tu refuses catégoriquement de tomber aussi bas. - Plutôt mourir ! tu t'exclames, choquée. L'honneur et la classe d'une princesse arabe coule encore dans tes veines. Mais tu laisseras vite tout cela de côté et décides d'aller le revoir. Il t'avait aussi proposé d'être strip-teaseuse dans une de ses boîtes. C'est cela que tu commences alors à faire. Très vite, tu as du succès. Ta souplesse et ton talent inné pour la danse faisaient de toi la chouchoute du public. Tu te faisais des centaines de dollars par soir et des hommes t'en proposaient des milliers pour coucher avec toi. Malgré les mois qui passent, tu te sens toujours mal à vendre ainsi ton corps. Mais ton contrat avec ton patron ne te laissait pas d'autres issues. Il t'aidait à faire tous tes papiers (même un passeport ! ) et à régulariser ta situation et en échange, tu travailles exclusivement pour lui. Tu n'as presque pas de vie à part son club. Tu as besoin de partir, de prendre le large avant de perdre le peu de dignité qu'il te reste mais tu ne peux pas. Ce con garde mains mise sur tous tes papiers. Il ne te les rend que si tu travailles assez pour les payer, ce qui est loin d'être le cas quand on considère la somme. Tu travaillerais presque une année entière pour lui pour pouvoir payer cette dette. Et rester ici un an à subir cette situation était juste impossible à concevoir. La chance se présente à toi quand par un pur hasard, tu tombes sur des documents, des preuves d'une sale histoire de trafic de stupéfiants dans laquelle était plongée ton cher patron. Grâce à ça, tu lui fais un chantage: tes papiers et ta liberté contre ses documents. Tu le fuis, depuis. Parce qu'il te traque. Et il a promis de ne pas s'arrêter tant qu'il ne t'aura pas tué.  

Tu as débarqué à SF il y a cinq ans. Toujours dans ta misère. Ta situation n'a pas changé, tu as maintenant simplement des papiers qui prouvent que tu es bien américaine. Mais pas de travail, ni de toit, ni rien en réalité. Les quelques jobs que tu as fait sur le chemin de ta fuite t'ont toujours permis de gagner l'argent nécessaire pour prendre un repas et un bus vers ta prochaine destination.  Le soir de ton arrivée, tu crevais la dalle. Une pluie diluvienne s'abattait sur la ville mais tu avais tellement faim que tu ne ressentais pas les gouttes d'eau qui te laminaient la peau. Tu étais debout devant un McDo, mangeant avec les yeux. Il te manque deux dollars pour te prendre un burger. Ils n'accepteront jamais de t'en vendre. Tu restes là sous la pluie pendant près de trente minutes à regarder le restau, les gens aller et venir avec le triple de ce que tu tuerais pour avoir. Tu ferais n'importe quoi pour un hamburger. N'importe quoi. Y compris tendre la main et mendier. - Deux dollars s'il vous plait ! tu demandes à ceux qui passent à côté de toi. La plupart t'ignorent, d'autres te regardent avec mépris. Certains t'insultent. - Va te chercher un boulot, sale gosse !  Tu te tournent pour le suivre du regard, avec la furieuse envie de lui courir après et lui défoncer le crâne. - Je ne demande qu'à travailler, pauvre con ! tu ne peux quand même t'empêcher de lui hurler. Tu t'arrêtes deux secondes, dépitée. Ça ne servira à rien. Tu ferais mieux de t'en aller et trouver un endroit où te réfugier pour la nuit. Tu te retournes à nouveau, voulant jeter un dernier coup d’œil à ces délices qui ne seront pas pour toi, ce soir. Mais tu te retrouves soudain nez à nez avec un homme. Tu ne l'avais pas entendu arriver. Il était protégé de la pluie avec son imper. Tu le regardes, notant sans t'en empêcher sa beauté et son allure. - Deux dollars ? tu tentes d'une voix timide et grelottante. L'homme te regarde quelques secondes sans rien dire. Puis il déploie un parapluie et le positionne au dessus de ta tête. - Vous allez attraper froid, il te dit d'une belle voix grave. Tu le regardes, éberluée. Attraper froid ? Il s'inquiète du fait que tu attrapes froid ? Il t'a vouvoyé... Ça fait des années que personne ne t'a montré de l'attention, de la compassion et encore moins du respect. Cet homme te regardait sans aucune pitié, sans mépris, sans jugement. Il tient tout simplement un parapluie au-dessus de ta tête et s'inquiète pour toi. - Deux dollars s'il vous plait ? tu répètes après avoir repris tes esprits. Tu veux juste manger, rien d'autre. Ce n'était pas contre lui mais tu savais d'expérience que quand les gens sont sympas, ils veulent toujours quelque chose en retour. Tu n'as absolument rien à lui offrir alors qu'il ne perde pas son temps à jouer les gentlemans. - Je vous les donne à une condition. Nous y voilà. Tu laisses retomber tes mains, déçue, t'apprêtant déjà à tourner les talons. - Je vous les donne si vous accepter dîner avec moi. J'ai pris un paquet de choses à emporter, je ne mangerai pas tout et à vrai dire, je déteste manger seul. Tu le regardes, éberluée. Le truc c'es qu'il semblait sincère. Vraiment sincère. Il avait vraiment un gros paquet sous le bras. Et il ne semblait pas se moquer de toi. - Alors ? On peut entrer dans le resto si vous voulez, ou alors dans ma voiture. Ou même ici au sol si vous préférez, ça ne me dérange pas. Il sourit. D'un sourire franc. Il semblait être un type bien. Ton instinct te le disait. - Eh ben... S-Si vous acceptez de m'emmener quelque part où je pourrai prendre un bain chaud et sécher mes vêtements, je veux bien vous tenir compagnie pour votre repas. Tu avais osé. Tu ne sais pas d'où il sort ni pourquoi il est aussi gentil avec toi, mais tu ferais mieux de profiter le plus possible. Qui ne risque rien n'a rit dans la vie, n'est-ce pas ? Son sourire s'élargit et tu sus que tu avais trouvé ton sauveur du soir. - Ça devrait pouvoir s'arranger. Venez, ma voiture est garée juste là. Tu ne te fais pas prier. - Au fait, je m'appelle Jovanni, enchanté, se présente t-il en te tendant la main alors que tu t'installes pathétiquement dans sa caisse de luxe. - Nicola, tu réponds en serrant la main bien chaleureuse pour un temps pareil. Tu comprendras plus tard que Jovanni Ortega n'était seulement pas ton sauveur du soir. Cinq ans aujourd'hui et il est littéralement toute ta vie.  

Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO: Votre réponse ici
ÂGE RÉEL: Votre réponse ici
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU BYW: Votre réponse ici
SCHIZOPHRÈNE ? Si oui, votre (vos) autre(s) compte(s)
UN MOT DE FIN ? Votre réponse ici
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Aoû - 18:14

Pillowtalk... our paradise and our war zone.
avatar
♦ Posts : 127
♦ Rps : 23

♦ Adresse : Marina, villa

♦ Byw depuis le : 22/08/2017


BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Carnet:
Mes Hommes

Jovanni Ortega づ #Nivanni づ son dieu
Ton patron, ton meilleur ami, ta vie... ton dieu depuis cinq ans. Tu le vénères, tu lui es dévouée corps et âme. Il t'a sorti de la rue, t'a offert du travail du respect, de la dignité. Tout ce que tu es aujourd'hui, c'est à lui que tu le dois. Il te connait mieux que quiconque et tu la maîtrises comme si tu l'avais fait. Mais tu voudrais plus. Il te plait, tu l'aimes, peut-être depuis le premier jour. Mais tu ne sais pas si votre relation pourrait résister si jamais il s'avérait que vous ne soyez pas faits l'un pour l'autre. C'est trop risqué. Tu en mourrais si tu le perdais. Et puis de toute façon, il n'est pas amoureux de toi alors, la question ne se pose pas !  

© tumblr


Nom Prénom づ  Âge  づ  Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar


Nom Prénom づ  Âge  づ  Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar


Nom Prénom づ  Âge  づ  Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Aoû - 18:14

Pillowtalk... our paradise and our war zone.
avatar
♦ Posts : 127
♦ Rps : 23

♦ Adresse : Marina, villa

♦ Byw depuis le : 22/08/2017


BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Carnet:

Mes Femmes

Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


© crédit avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Aoû - 18:15

Pillowtalk... our paradise and our war zone.
avatar
♦ Posts : 127
♦ Rps : 23

♦ Adresse : Marina, villa

♦ Byw depuis le : 22/08/2017


BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Carnet:
Vous pouvez poster
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Aoû - 18:24

Invité
Invité
avatar

Je laisse ma trace
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Aoû - 19:18

Pillowtalk... our paradise and our war zone.
avatar
♦ Posts : 127
♦ Rps : 23

♦ Adresse : Marina, villa

♦ Byw depuis le : 22/08/2017


BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Carnet:
Envie de quelque chose, Caleb ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Aoû - 19:52

Invité
Invité
avatar

Alors il te reste quoi de libre?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Aoû - 20:51

Pillowtalk... our paradise and our war zone.
avatar
♦ Posts : 127
♦ Rps : 23

♦ Adresse : Marina, villa

♦ Byw depuis le : 22/08/2017


BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Carnet:
Mdr je viens d'arriver j'ai tout de libre
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Aoû - 21:29

Invité
Invité
avatar

Ex petit ami, connaissance, un coup de coeur, une amitié, une fée qui lui donne de son sang pour qu'il puisse sortir en pleine journée, une ancienne nuit sans lendemain, une victime qu'il laisse vivre ou un lointain ancêtre
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Aoû - 15:03

Pillowtalk... our paradise and our war zone.
avatar
♦ Posts : 127
♦ Rps : 23

♦ Adresse : Marina, villa

♦ Byw depuis le : 22/08/2017


BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Carnet:
La seule possibilité que je vois c'est une connaissance ou une amitié, le reste n'est pas vraiment en accord avec la personnalité/l'histoire de Nicola Où est-ce qu'ils auraient pu se connaître ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]
» I guess it's just love & hate at the same time - mackenzie & ses potes
» (M) Armie Hammer - Brother, I love to hate you
» I can love and hate you [PV Nel]
» Love me now or hate me forever!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: About the Identites :: Characters Diaries :: Demande de Liens-
Sauter vers: