Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Edouard ⊹ Il n'est point de secret que le temps ne révèle

MessageSujet: Edouard ⊹ Il n'est point de secret que le temps ne révèle Dim 19 Mar - 15:26
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: open. always.
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛
Modo ♦ Le psycho par excellence
♦ Byw depuis le : 14/03/2017
♦ Posts : 296 ♦ Rps : 20
♦ Adresse : Forest Hill, avec le plus parfait de l'univers ♥


Voir le profil de l'utilisateur


Edouard Azrael Kazuka-Ferrari

RESPONSIBLE, OR NOT !

NOM: Kazuka, le nom du père coréen, et Ferrari, le nom du grand-père italien. Et non, ce n'est pas la famille d'Enzo Ferrari.
PRÉNOMS: Édouard, ça vient de nulle part, me demandez pas pourquoi mes parents ont choisi de m'appeler comme ça. Et Azrael, c'est breton. C'est aussi l'ange de la mort, mais c'est surtout un prénom breton, d'origine hébraïque , comme beaucoup de prénoms
ÂGE: J'ai 26 aaaans !
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: Le 21 janvier 1991, à Quimper, en Bretagne.
NATIONALITÉ: Breton, merci de ne pas confondre avec français, même si c'est marqué que je suis français sur mon passeport.
ÉTUDES-MÉTIER: J'ai un master en astrophysique, mais je suis voyant. Aucun rapport, mais on fait ce qu'on peut pour gagner de quoi payer les factures.
SITUATION FINANCIÈRE: Ma famille n'est pas riche, je ne suis pas riche, mais mon frère est plein aux as.
ORIENTATION SEXUELLE: Bisexuel sans préférence, c'est surtout la personne qui m'intéresse, pas son genre.
STATUT CIVIL: Célibataire, je ne veux pas m'engager, je ne veux pas prendre le risque de faire subir à quelqu'un ce que j'ai vécu...

ft. Byun Baekhyun
©Chatpardeuse





A quoi ça sert d'être sur la terre
Si c'est pour faire nos vies à genoux ?

Dites nous en quelques points tout ce que vous voulez sur la personnalité de votre personnage: traits de caractère, habitudes, tics, tocs, hobbies, phobies, manies, passions, traits physiques particuliers... Tout ce que vous voulez *_*

protecteur, empathique, intuitif, sociable, altruiste ; désordonné,  nerveux, indécis, envieux, réservé  fan de sciences, il a eu son bac S mention très bien et a un bac +5 en astrophysique  adore cuisiner, toute sorte de cuisine, y compris végétalienne  fan de films et livres romantiques  le laisser avec un pot de miel à côté de lui est prendre le risque qu'il le vide en très peu de temps bien qu'il le digère mal en grande quantité  a une cicatrice due à l'extraction d'une balle à quelques centimètres sous le coeur  séropositif  très croyant, bien qu'ayant renié sa foi pendant quelques semaines. Il a toujours sa croix en argent autour du cou, il l'a depuis son baptême  adore les milkshakes et les glaces  rêve d'être astronome, mais astronaute lui plairait aussi  consomme régulièrement du cannabis comme anxiolytique, a toujours un paquet de cigarettes sur lui même s'il ne fume pas régulièrement, mais boit rarement en excès  son frère est tout pour lui, il lui manque énormément quand ils sont séparés, même si ce n'est que pour une journée   a un très grand instinct qu'il écoute toujours, est très empathique et a déjà fait plusieurs rêves prémonitoires  ceinture noire de judo, nage toutes les semaines  aime faire des châteaux de cartes, démonter et remonter des objets électroniques, les origamis, jouer de la guitare électrique et collectionner les jeux de tarots  paraît calme, sérieux et posé, mais quand il est seul, il se lâche complètement et est en réalité très bagarreur, surtout depuis la "mort" de son frère, à la recherche de la moindre occasion de se battre adore le style hippie, son appart, et maintenant sa chambre chez Loeiz, sont à ce style depuis son adolescence, il y a toujours de la musique chez lui, qu'il soit là ou non, et de l'encens brûle régulièrement toujours concernant là où il vit, il est incapable de maintenir tout en ordre plusieurs jours, il se force donc à ranger quand ça devient vraiment nécessaire.
   

Électrokinésie  

Selon les points ci-dessous, dites nous en un peu plus sur votre côté surnaturel. Tous les petits détails comptent. *_* Les questions sont là pour vous donner une idée de ce qu'on veut savoir, ne vous sentez pas obligés d'y répondre à la lettre.

づ Découverte et nature du don: La maîtrise de l'électricité et par extension des orages. Son don lui permet par exemple de réparer des objets électroniques ou de les faire marcher temporairement s'il est à court de piles. Il peut également déclencher des orages, et parfois, avec de la concentration ou des conditions extérieures, l'averse qui les accompagne. La découverte de son don remonte à ses trois ans. Il avait voulu caresser le vieux chat que les voisins venaient d'adopter, sauf que sans crier gare, l'animal l'a griffer en montrant les dents. Édouard a sursauté et s'est reculé en voyant des éclairs jaillirent de ses mains. Une fois l'incompréhension, il a réalisé qu'il avait électrocuté la pauvre bête. Ses parents ont rapporté le chat aux voisins en disant que lorsqu'ils l'avaient trouvé, il était déjà mort. Triste journée.

づ Mécanisme de déclenchement et fonctionnement: Depuis la découverte de son don, Édouard a apprit à le maîtriser et il n'électrocute plus personne par accident, ce qui, avouons-le, est quand même bien pratique. Une décharge peut malgré tout se produire en cas de peur, mais elle reste relativement légère. Lorsqu'il se met en colère, ce qui arrive d'ailleurs rarement, la tonnerre peut se mettre à gronder. Bien qu'il lui arrive d'accompagner les gestes de paroles, son don fonctionne par la pensée. La croix qu'il porte autour du coup a été chargée par un sorcier à son adolescence afin d'agir comme talisman de protection mais aussi et surtout pour l'aider à maîtriser son pouvoir et l'amplifier si besoin.

づ Inconvénients: Le revers de la médaille ? Insomnie après le déclenchement d'orages dû à la colère et perte d'appétit lorsqu'ils sont voulus, mais ça reste encore supportable, les insomnies passant rapidement avec un somnifère. En ce qui concerne la manipulation de l'électricité, en cas de utilisation trop répétée, il peut être sûr de se trimballer migraines et maux de tête pendant toute la journée, et cette fois, les antalgiques sont inutiles. À l'inverse, le cannabis calme la douleur, mais le moyen le plus simple et efficace d'échapper aux migraines reste de ne pas utiliser excessivement son pouvoir.

づ Maîtrise et Contrôle: Bien qu’Édouard maîtrise bien plus son pouvoir qu'à l'époque de son enfance, il arrive encore des incidents, peu graves la plupart du temps. À la fac, lors d'une grosse dispute, un de ses désormais anciens amis s'est pris un coup de courant, qui a évolué en brûlure électrique involontaire. Il peut les cause volontairement, mais un accident peu toujours arriver. Il évaluerait donc le taux de maîtrise de son don à environ 70 %.

Psychométrie

Selon les points ci-dessous, dites nous en un peu plus sur votre côté surnaturel. Tous les petits détails comptent. *_* Les questions sont là pour vous donner une idée de ce qu'on veut savoir, ne vous sentez pas obligés d'y répondre à la lettre.

づ Découverte et nature du don: Édouard a découvert son don de psychométrie bien plus tard que celui d'électrokinésie, il avait quinze ans. L'anecdote de la découverte est loin d'être aussi mémorable que l'électrocution du chat. Il l'a découvert en Corée, quand sa famille s'était rendue à la cérémonie funéraire de sa grand-mère paternelle. Son mari était mort depuis vingt ans, il fallait donc que ses parents aillent s'occuper des papiers administratifs concernant la maison dont son père venait d'hériter, et qui est désormais possédée par les jumeaux. Loeiz et lui étaient partis se cacher dans le grenier, à la recherche d'objets intéressants. En attrapant une vieille arme datant de la guerre de Corée et ayant appartenu à son arrière-grand-père, des flashs de la guerre vinrent remplacer le grenier dans les yeux d’Édouard. Autant dire que voir des centaines de personnes se faire tuer, bombarder ou se faire empoisonner au napalm n'avait rien d'agréable.

づ Mécanisme de déclenchement et fonctionnement: Il lui suffit de toucher l'objet pour avoir des bribes ou l'intégralité de son histoire en flashs, selon le niveau de bavardage de l'objet. Simple d'utilisation, mais bien moins facile à maîtriser.

づ Inconvénients: Le principal point négatif de ce don est les cauchemars provoqués par les visions d'horreur qui peuvent survenir après le contact avec un objet. Ajouté à ça le fait qu'il est difficile de contrôler ce qu'il veut voir et ne pas voir et le fait que la psychométrie peut se déclencher sans qu'il ne le veuille, ce n'est pas toujours évident. En cas de visions négatives trop répétées sur quelques jours, il peut être sûr de commencer à déprimer. Même si ça ne dure qu'une semaine maximum, il s'en passerait volontiers.

づ Maîtrise et Contrôle: Si à chaque fois qu'il veut voir dans le passé d'un objet, Édouard réussit, son don peut se déclencher involontairement, n'importe quand, n'importe où, avec n'importe quoi. Même avec une barre de métro ou une tasse dans un café. Au fil des années, à ses vingt-et-un an, il a remarqué que les énergies des objets circulaient plus difficilement à travers le cuir, il a donc toujours sa pair de gants sur lui, mais des gants en cuir en plein été, c'est pas génial. Il situerait le niveau de maîtrise de la psychométrie entre 40 et 55%, mais s'il considère qu'elle peut aller jusqu'à 55%, c'est uniquement parce qu'il sait comment l'utiliser dès qu'il en a besoin.

ma vie, mon histoire

Racontez-nous en cinq points ou plus les détails importants de la vie de votre personnage. En mode histoire ou en mode rappel d'évènements importants qui ont fait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Dites nous tout, on veut tout savoir *_*

 Il a vécu à Quimper jusqu'à ses huit ans, âge auquel Soazig, sa mère, policière, soit mutée à Marseille. Quitter sa Bretagne natale fut loin de lui plaire, mais il ne dit rien, à l'inverse de son jumeau, Loeiz, qui lui a fait un scandale en apprenant qu'ils allaient déménager, partir de ce qu'il appelait son pays, s'éloigner de sa meilleure amie et voisine Mona. Édouard s'est assez rapidement adapté à Marseille, bien que la chaleur fut pendant plusieurs années dure à supporter. Il se fit quelques amis, pas une dizaine contrairement à son frère, mais cela lui suffisait pour se sentir entouré. À l'inverse de Loeiz, il était excellent élève, aimant faire ses devoirs, réviser ses cours, et dès le collège, faire des recherches supplémentaires. 

 Il vient d'une famille de cinq enfants, dont il est l'aîné, trois garçons et deux filles. Son autre frère s'appelle Melen et est né en mai 2001, ses sœurs s'appellent Hyo-Rin, née en février 1997, et Sun Hee, née en septembre 2003. Melen est au collège, Hyo-Rin étudiante en langues, et Sun Hee internée en psychiatrie pendant presque un an suite au ''décès'' brutal de Loeiz en juillet 2015, suite auquel elle a développé une mélancolie stuporeuse. Le père, qui a été emprisonné à tort dans une affaire de meurtre, s'est suicidé en prison en octobre 2012.

 En juillet 2007, Loeiz, qui avait abandonné le lycée, commença à chercher une actrice pour jouer dans ses courts-métrages, ambitionnant de devenir réalisateur. Édouard l'aida à faire l'annonce, son frère étant incapable de manier les logiciels de graphisme, et lui suggéra la meilleure amie d'Ivy, sa meilleure amie : Billy. Il fut très amie avec elle, avant qu'elle ne se rapproche de Loeiz. Au bout de deux ans, Loeiz et Billy furent en couple. Ed avait lui aussi une petite amie, depuis mai 2007, Vanille.

 Ce n'était pas sa première petite amie, ni sa dernière, mais il ne connut pas de relation aussi forte qu'avec elle. Ses grands-parents, avec qui elle vivait, tenaient une libraire à quelques rues de chez les Kazuka-Ferrari, c'était là qu'ils s'étaient rencontrés. Elle était plus jeune d'un an, il avait commencé par lui donner des cours particuliers en maths, et au bout de quelques semaines, il était tombé amoureux, et elle aussi. Au début, elle était assez inquiète à l'idée d'être en couple, étant malade et condamnée à la mort dans quelques années. Sa mère avait le sida et lui a transmis le virus, qui avait commencé à se développer. Le 7 mars 2009, malgré les prières quotidiennes d'Edouard pour qu'elle survive même si elle était dans un état très critique, Vanille quitta ce monde. Pendant plusieurs semaines, il cessa de croire en Dieu, ce Dieu si injuste qui lui avait retiré l'une des personnes à qui il tenait le plus. Au final, sa colère s'apaisa, ses envies de suicide disparurent et il recommença à aller à la messe tous les dimanches ou presque. 

 Tout aurait pu se terminer ainsi, il n'aurait pu garder de Vanille que son souvenir, sauf que non. Quelques mois auparavant, il s'était piqué le doigt, fait de même avec celui de sa petite amie, et échangé plusieurs gouttes de sang avec elle. Comme ça, on ne sera jamais loin l'un de l'autre pour longtemps s'il t'arrive quelque chose. Vanille ne s'était pas opposée, n'ayant pas eu le temps de réaliser ce qu'il faisait. Lui non plus n'avait pas réellement conscience qu'il risquait réellement d'attraper le VIH, chose qu'il réalisa lorsque, à la prochaine prise de sang qu'il a faite, son médecin lui demanda de lui parler seul. Par chance, la virus ne s'est toujours pas développé et il est en très bonne santé. Absolument personne dans sa famille n'est au courant.

 Quelques mois plus tard, il obtint malgré tout son bac scientifique, mention très bien, résultat de son travail sérieux et régulier. Il travailla tout l'été afin de pouvoir participer au paiement des frais d'inscription à la fac, où il fit un master en astrophysique, pendant que son jumeau côtoyaient les criminels du milieu marseillais, risquant sa vie à chaque instant sans en avoir pleinement conscience. En juillet 2010, Loeiz et Billy se marièrent. Tout promettait de se passer à merveille, pourtant, l'intuition d'Edouard lui souffla que les choses allaient mal se finir et ne cessa de le lui rappeler. Alors qu'il avait l'habitude de faire part à son frère de ses prémonitions, il garda le silence. Quand le moment sera venu il le saura, et avisera à ce moment, selon la situation. En attendant, il continua ses études et de donner des cours de soutien à des lycéens et collégiens le samedi pour se faire un peu d'argent, principalement pour acheter les livres pour la fac. Sa mère devait subvenir seule à leurs besoins à eux cinq depuis la condamnation de son mari dont elle ne voulait plus entendre parler. Peut-être un poil trop influençable, elle avait cru les arguments du juge de la partie adverse plutôt qu'Il-Kwon. Loeiz l'aidait financièrement, mais Soazig n'appréciait pas de devoir dépendre d'argent illégalement acquis pour vivre. 

 Au fil des années, son intuition ne fit qu'augmenter. Une superstition japonaise, l'hatsuyume dit que le premier rêve de l'année est prémonitoire, plus exactement que rêver du Mont Fuji, d'un faucon et d'une aubergine porte-bonheur. Aucun de ses éléments ne figura dans le premier rêve de 2015 d'Edouard, bien au contraire. La scène se passait dans une rue isolée, en plein été, la chaleur étant doucement enivrante. La nuit commençait à tomber. Il y avait Loeiz... et un inconnu, un arabe. Les deux avaient leur arme à la main. Un coup de feu retentit. L'asiatique s'écroula, tira à son tour, mais manqua sa cible. Une flaque de sang commença à se former, et Édouard se réveilla en sursaut, le cœur battant à mille à l'heure, en nage et en panique. Il allait se jeter sur Loeiz dans le lit d'à côté pour le réveiller, quand il se souvint qu'il ne vivait plus avec eux mais avec sa désormais femme.

 Les mois passèrent jusqu'en juillet, jusqu'au 15 plus exactement. Jour où Loeiz vint le voir l'après-midi pour lui dire qu'il avait une affaire à régler avec Lopez, l'un de ses principaux rivaux. Dehors, la température élevée rendait somnolent. Le rêve d'Edouard lui revint en flash, et il resta le regard dans le vide plusieurs minutes, les conséquences du futur meurtre de son frère défilant sous ses yeux. Billy en pleurs, Sun Hee devenue muette, le regard vide, immobile, le médecin lui diagnostiquant une forme grave de mélancolie, sa mère en larmes d'apprendre que sa fille allait devoir être hospitalisée, Hyo-Rin et Melen choqués et incapables de retourner en cours pendant un mois... Tu restes là, j'y vais, je veux pas prendre le risque qu'il t'arrive quelque chose. Tu es mon petit frère, c'est mon rôle de faire attention à toi. Pas de négociation possible. Loeiz essayai de l'en empêcher, en vain. Il n'arriva pas même à prévenir Billy que son frère allait au rendez-vous à sa place, voulant espérer qu'il rentrerait vivant, devinant que c'était à cause d'une de ses intuitions qu'il avait tant insisté pour prendre sa place.

Édouard passa le restant de la journée à prier pour s'en tirer vivant, ne faisant une pause que pour envoyer un message à Rem, l'un de ses amis en dernière année d'internat de chirurgie, pour lui expliquer rapidement la situation et lui donner l'adresse du rendez-vous. Il se retrouva dans la même situation que celle de son rêve, à la différence près que sa main tremblait sur le pistolet avant d'arriver sur le lieu où l'attendait le même homme dont il avait rêvé. Ils parlèrent quelques minutes, avant que Lopez sorte son arme. Édouard fit de même, tentant de rester le plus calme possible, tandis que son cœur battait beaucoup plus fort que d'habitude. Mâchoire serrée, il dévisageait l'arabe, l'air confiant et méprisant. Comme l'aurait fait son frère. Il le connaissait par cœur ou presque, deviner ses réactions était un jeu d'enfant. Au moment où la balle allait partir, il esquiva à temps. De rage, Lopez tira à nouveau, et cette fois, ne s'étant pas attendu à ce qu'il retente si rapidement, Édouard se prit la balle. Dans le ventre, à quelques centimètres du cœur. La douleur le fit tomber à terre, à genoux, front contre le sol, et par instinct de survie, il cessa de bouger, priant pour que Lopez le croit mort et ne vide pas son chargeur pour s'assurer qu'il était bel et bien débarrassé de celui qu'il pensait être son rival. 

Une fois Lopez hors de vue, Rem se rua vers son ami, toujours à terre. C'était loin d'être la première fois qu'il faisait face à ce genre de situation, sauf que les autres fois, ce n'était pas la vie d'un de ses meilleurs amis qui était en jeu. Il l'aida à se relever, ce qui mit plusieurs minutes, et ils partirent vers la voiture au plus vite. Rem lui donna le seul antidouleur qu'il avait sur lui, et le meilleur selon lui, un joint. En bon citoyen respectant les lois, Ed commença par refuser, pour finir par lui hurler de se dépêcher de lui faire, tant la douleur était insupportable. Ce n'était pas l'impact qui fait mal lorsqu'on se prend un balle dans le ventre, mais les acides qui se déversent. Arrivés à destination, Rem commença à extraire la balle au plus vite et le moins douloureusement possible. Ce qui fut presque autant douloureux que la balle. Une fois la douleur s'étant amenuisée, la fatigue l'emporta et il s'assoupit une journée entière. À son réveil, Rem lui annonça avec un air paniqué que Loeiz l'avait appelé pour lui annoncer la mort d'Edouard, lui expliquant les circonstances, et lui demandant de faire comme si qu'il était lui à l'enterrement qui était prévu pour la semaine suivante, ou dans deux semaines. Ce dernier le dévisagea longuement, ne comprenant rien à ce qu'il racontait. Tu veux dire qu'il se fait passer pour moi ??  Rem confirma, bien qu'incertain d'avoir bien compris tellement cette situation était étrange. 

 Trop épuisé pour reprendre sa vie tout de suite, Édouard passa trois semaines chez Rem, et la grand majorité du temps à angoisser pour son frère, devinant qu'il devait être détruit depuis qu'il le croyait mort. Trop dépassé par la situation et n'ayant pas la force physique ni morale pour avouer la vérité, il continua de se faire passer pour mort, malgré les nuits blanches à répétition où il était incapable de dormir, pensant trop à sa famille. Rem le tenait au courant des nouvelles qu'il avait d'elle, et lorsque Édouard apprit que sa plus jeune sœur avait été hospitalisée pour un cas de mélancolie grave, comme il l'avait vu en flash, ce fut le coup de grâce. Affronter l'angoisse d'aller voir sa famille pour lui avouer la vérité lui semblait désormais impensable. Le mal était fait, il n'y avait plus qu'à fuir quelque part où personne ne le connaissait, puisque désormais, il y avait deux Édouard Kazuka-Ferrari à Marseille. Peut-être s'enfuir en Corée ou en Italie, puisqu'il connaissait les deux langues. Lorsqu'il apprit que Billy avait poursuivi le meurtrier de son mari à Vancouver et que Loeiz l'avait suivi, Édouard n'hésita pas une seconde : il allait les rejoindre, pas pour les retrouver, il ne s'en sentait pas capable, se considérant comme responsable de tout ce qu'il s'était passé, parce qu'il s'était endormi au lieu de rentrer chez lui sitôt la balle extraite, quitte à s'évanouir la porte de l'appartement familial passée, pour montrer qu'il était en vie. Rem avait eu beau lui assurer que s'il fallait blâmer quelqu'un, c'était son frère, Ed n'en croyait pas un mot.

 C'est ainsi qu'en septembre 2015, Édouard se retrouva aux Etats-Unis, avec son anglais approximatif. Comme à son habitude, il se lança en apprentissage intensif et obtint en quelques mois un niveau d'anglais B2-C1, alors qu'il partait d'un léger A2, au prix de nombreuses larmes causées par l'énervement de ne pas réussir à comprendre. On ne pouvait pas être bon partout, et même s'il était bon en langues, l'anglais, il avait toujours eu du mal, et ce n'était pas Loeiz qui allait l'aider, au contraire, il préférait se moquer des difficultés de son frère. Édouard commença 2016 avec une connaissance de la langue officielle largement suffisante pour enchaîner des jobs d'étudiants peu valorisants mais nécessaires pour pouvoir vivre, donnant des cours particuliers quand il ne travaillait pas, mais surtout, ce qu'il lui rapportait le plus de dollars, c'était de tirer les cartes. Et forcément, on pouvait demander un certain prix aux gens pour ce genre de choses, surtout qu'il voyait souvent juste, aidé de sa fidèle intuition. Au fil des mois, ses différents emplois changeaient, se ressemblaient et n'étaient en rien au niveau de ses diplômes, ni dans sa branche, jusqu'à ce qu'un planétarium de la ville l'emploie comme animateur. Même s'il n'était pas en plein temps, ça en était presque un, mais surtout, le contrat était à durée indéterminé, autant dire qu'il n'espérait pas trouver mieux.

Le temps passa, jusqu'en février 2017. Par curiosité de savoir si Mission District, où il vivait faute d'un salaire suffisant pour aller dans un autre quartier, méritait réellement sa réputation. À quatre heures du mat', un homme de Loeiz le prit pour lui et le menaça de le tuer, Édouard lui bondit dessus. Ce fut clairement l'homme qui s'en tira le plus mal, même si un de ses coups avaient réussi à faire saigner le nez de celui qu'il pensait être son chef. Loeiz arriva derrière. Et finit par reconnaître son frère, supposé être mort. Leurs retrouvailles furent loin de se passer comme prévu. Loeiz était en rage, n'arrivant à croire que la mort de son frère n'était qu'un mensonge. Un coup de poing partit, Loeiz déclara que s'il s'écoutait, il le tuerait, réellement pour cette fois. Sa rage contamina Édouard, qui faillit se suicider, pendant que le tonnerre grondait. L'arme qu'il avait récupérée en se battant n'aurait pas été vide, l'histoire se serait arrêtée là. Les jumeaux finirent par atterrir chez Loeiz, qui demanda des explications quand Édouard eut un mouvement de recul lorsqu'il voulut essuyer le sang qui coulait encore. Bien difficilement, il avoua la vérité. Second choc de la nuit. Ajouté à ça le fait que bien évidemment, son état de santé commençait à se détériorer car il n'avait pas les moyens de se payer une assurance maladie ou même juste son traitement...

Depuis, Ed et Loe et  vivent ensemble. Maintenant qu'ils se sont retrouvés, plus question de se lâcher. Il a également pu reprendre son traitement de façon régulière, la fatigue commença à disparaître. Il a démissionné, n'ayant plus besoin de se forcer à aller travailler. Il a uniquement gardé son emploi de voyant, ne voulant pas laisser tomber ses clients, mais en ne surchargeant plus ses journées comme il le faisait pour gagner le plus possible, empiétant sur son temps de repos, ce qui finissait inévitablement par influencer sur son don de voyance. Pour la première fois depuis longtemps, tout va bien pour Édouard. La seule chose qu'il aimerait, c'est pouvoir remonter dans le temps, pour que ce 15 juillet n'ait pas eu lieu, voire pour empêcher Loeiz de tomber dans la criminalité. Malheureusement, le passé ne peut être changé.

Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO: Cannelle la plus belle
ÂGE RÉEL: 18 ☾
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU BYW: Par mon petit doigt
SCHIZOPHRÈNE ? Allez voir le champs dans mon profil  
UN MOT DE FIN ? Je vous aime

Recensez-vous


Code:
<ma>づ</ma> byun baekhyun ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u6]edouard a. k.-ferrari[/url]

Code:
<ma>づ</ma> voyant ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u6]edouard a. k.-ferrari[/url]

Code:
<ma>づ</ma> électrokinésie ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u6]edouard a. k.-ferrari[/url]

Code:
<ma>づ</ma> psychométrie ♦ [url=http://by-your-way.forumactif.com/u6]edouard a. k.-ferrari[/url]


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

There is still a light that shines on me
When I find myself in times of trouble Mother Mary comes to me Speaking words of wisdom Let it be And in my hour of darkness She is standing right in front of me Speaking words of wisdom Let it be
Edouard ⊹ Il n'est point de secret que le temps ne révèle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia )
» "L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle." (Philippe d'Arty)
» Il n'est point de secrets que le temps ne révèle ▬ Heather
» Point de secret entre nous, très chers! [Topic Unique]
» L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle ▬ Chase

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: About the Identites :: Introducing Myself :: Fiches validées-
Sauter vers: