Forum City-Fantastique

 

 :: San Francisco City :: Excelsior
District
 :: Les bars et restaurants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke

Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Hungry Angry
Wolf
Spirit
♦ Posts : 293 ♦ Rps : 33


♦ Adresse : Appart' hanté par sa putain de meilleure amie de fantôme dans Forest Hill.


Baby Chayton ♥️

♦ Byw depuis le : 23/07/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: A moitié :/
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 16:33
Jamais deux sans trois.
Sigrid & Mingan

Handicapés des sentiments bonsoir !

Encore et toujours une journée de travail. Quand je ne suis pas réquisitionné pour un tournage, je passe ma vie au Mcdo. En plus, mon emploi du temps est assez léger et étendu dans la semaine alors quand il n'y a pas de tournages, je me fais vraiment chier le reste du temps. Aujourd'hui, je travaille à partir de midi jusqu'à au moins 20 heures, ou quelque chose comme ça. Au moins ça m'occupe, parce que si c'est pour rester chez moi à écouter ronchonner ma meilleure amie depuis sa chambre, merci mais non merci. Autant passer des commandes et se laisser faire pendant que des clients nous gueulent dessus parce qu'on a oublié du ketchup ou bien un Big Mac plutôt que d'entendre Natsuki se plaindre à longueur de journée. Vraiment, c'est le haut level du truc le plus chiant à devoir supporter, quand une meuf te raconte sa vie en maudissant la planète entière.

Tous les matins, à chaque fois que je dois travailler, c'est toujours la même rengaine. Le matin c'est petit-déjeuner, douche, lavage de dents et habillage avant que je ne parte au boulot bien plus tard après avoir mangé. Là-bas, c'est pareil. Je vais dans le local destiné au personnel pour déposer mes affaires de moto puis me changer et mettre cet immonde accoutrement qui pue la friture, je salue tout le monde au comptoir et dans les cuisines, avant de faire quelques paquets de frites et de vérifier s'il reste des cacahuètes et tout le tralala dans la machine pour faire les glaces. Une fois mon tour de vérification fini, je me mets au caisse quand un collègue prend sa pause. Chacun son tour, la prochaine fois ce sera la mienne pour que je puisse manger ce soir. Et franchement, j'ai la dalle. Je devrais pas, parce que passer mes journées à sentir fois 100 toutes ces odeurs de bouffe ça devrait me dégouter, mais là, j'ai faim. Je pourrais manger n'importe quoi. Après je peux très bien aller commander à Burger King... Ouais, je pense que je vais faire ça. C'est pas que j'aime pas Mcdo, mais les sandwichs, enfin tout là-bas est bien meilleur qu'ici pour un prix proportionnel à ce que l'on mange. Si mon patron savait, il dirait que je suis un piètre employé, mais après tout il doit penser exactement la même chose. De toute façon, tout ce qui l'intéresse, c'est gagner du pognon et éviter que nous, ses salariés, n'en prenions trop.

Quelques heures plus tard, c'était enfin le moment pour moi de dîner. J'avais juste à servir une dernière cliente avant de partir. C'était une jeune femme, les cheveux très courts. Je crois que c'est la première chose qui m'a marqué, puisque de nos jours, pratiquement toutes les meufs ont les cheveux ultra longs jusqu'aux fesses et ne les attachent jamais. Elle, c'est sûr qu'elle n'avait pas ce problème, et qu'elle n'avait pas besoin de se préoccuper d'un budget shampoing, après-shampoing, élastiques, ou que sais-je encore. Je ne m'attardais pas trop sur elle, puisque un de mes collègues m'interpella pendant que je préparais la commande de ma cliente. « Hé, Mingan, c'est pas toi qui cherchais un troisième taff ? » Je mets une boisson dans la poche à emporter avant de me tourner vers mon acolyte. « Ouais c'est moi pourquoi ? » Lui aussi faisait une commande en même temps, décidément nous sommes doués à être multi-tâches. « J'ai entendu dire qu'ils embauchaient au supermarché du coin, ça te dirait pas de prendre un poste là-bas ? » Je soupire. Travailler dans un fastfood ça me suffisait à vendre aux gens, je n'avais pas besoin de passer ma vie assis sur une chaise à faire défiler les produits des clients ou bien à ranger des aliments dans des rayons. Je trouve ça presque pire que de travailler ici au Mcdo. « Si c'est pour voir des gueules de con comme la tienne toute la journée, merci mais ça va aller. » Ma remarque ne parut pas lui plaire, puisqu'il cracha quelque chose comme : « Toujours un enfoiré à ce que je vois. » Je ne pus m'empêcher de rétorquer. « Toujours cocu à ce que je vois. » Il grogna, secoua la tête et se remit à sa commande pour éviter qu'on s'engueule encore comme des chiffonniers. On ne s'aime pas, mais on ne se déteste pas non plus. C'est comme ça avec la plupart de mes collègues, sauf quand quelqu'un n'arrive vraiment pas à me blairer. Logique, tout le monde ne peut pas m'aimer. Enfin bref, c'est pas mon problème. J'ai enfin fini et je peux aller manger, c'est tout ce qui m'importe.

De nouveau dans le local des salariés, j'enfile mon manteau de moto, et prends mon casque à la main, où à l'intérieur se trouve mes gants. Je salue toutes les personnes que je connais avant de sortir. Ce soir, c'est une nuit calme et fraîche. Mais ce n'est pas ce qui m'empêcherait de me balader en short. En tout cas, c'est une belle nuit pour s'en griller une. Je sors un briquet de la poche de mon manteau ainsi qu'une clope que je porte à mes lèvres une fois celle-ci flamboyante entre mes doigts. Je ne sais pas pourquoi, mais le fait d'inspirer et d'expirer cette fumée ça me détend, comme si c'était une punition pour les actes que j'aurais pu commettre. Lesquels, je n'en sais trop rien. Et puis de toute façon je guéris, alors pas trop besoin de me préoccuper de mon état de santé. Alors je préfère ne penser à rien et fermer les yeux...jusqu'à ce que quelqu'un vienne m'embêter. Les yeux fermés je sors un « Désolé, j'ai pas de thune pour m'offrir tes services » pour qu'on me foute la paix. J'aurais pas sorti ça si je ne savais pas que c'était une femme. Mais au final, j'aurais peut-être dû me taire.
Made by Neon Demon
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Past ~ Present ~ Future
Spirit
♦ Posts : 438 ♦ Rps : 15


♦ Adresse : Mission District, appartement cosy

♦ Byw depuis le : 16/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: A moitié :/
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur http://shinysnotra.tumblr.com/
Ven 22 Sep - 13:48
Comment se faire des amis contraintsSigrid x MinganÊtre seule la plupart du temps a ses avantages. Au travail, je suis avec Kiana, et Myrtille. A l'hôpital, c'est Caleb. De temps à autre, je vois Rowan pour mes cheveux. Mais en dehors de ça, ma vie est plutôt vide. Alors je sors pas mal. Je découvre, j'explore la vie.
On pourrait croire qu'après autant de temps passé sur Terre, je saurais tout d'abord comment m'occuper de mon chez-moi, et aussi comment me faire des amis, mais... non. Je suis une catastrophe pour les deux. Être un désastre social ambulant n'est pas amusant du tout. J'ai tendance à confondre les convenances sociales des pays où je suis allée, en fonction des époques, et il m'est très facile d'offenser quelqu'un sans le vouloir. C'est le pire, je crois. Je finis toujours par culpabiliser.
Une autre chose pour laquelle je suis nulle : faire la cuisine. Enfin si, je sais faire des plats ridiculement compliqués et chers, et vieux. Mais pour me nourrir au quotidien, c'est pas l'idéal, quand même. Alors soit je commande des pizzas, soit je vais au fastfood du coin. En général c'est MacDo, je préfère leur cuisine. C'est hautement diététique, bien sûr, mais l'avantage d'être métamorphiste c'est que je m'en fiche un peu de ça. Et puis j'ai mes petites habitudes, à force de vivre à SF. L'avantage de ma situation, c'est que je peux me permettre d'y aller à l'heure que je veux, et d'éviter la foule.

Aujourd'hui, je profite d'avoir la soirée de libre pour y aller. Il n'est pas très tard, il y a un peu de monde, mais rien d'extravagant comme il pourrait y avoir durant les heures de rush. Pas aujourd'hui. Alors pour attendre ma commande, je me mets dans un coin pas trop loin des cuisines. J'ai cette fâcheuse manie d'écouter les conversations des autres, m'voyez. Une sale habitude qui remonte au 15e siècle. Sûr, ça a déjà sauvé des vies. Mais par ici, y'a pas grand-chose à faire. C'est juste pour le plaisir des potins. Je peux entendre les voisins de table causer de leur sexualité défaillante, ce qui me tire un sourire ironique. Ils feraient mieux d'aller consulter plutôt que d'en discuter comme ça... Je peux aussi entendre les employés, avec deux d'entre eux en train de parler d'un troisième emploi. Ça par contre, ça attire mon attention. Il est rare déjà de devoir cumuler deux emplois, alors en chercher un troisième ? C'est du jamais vu, pour moi. Mr Troisième Taff doit soit avoir besoin de fric de façon désespérée, soit il chercher à s'occuper l'esprit au maximum.
Lorsque l'employé me ramène ma commande, je lève un sourcil. Bien évidemment, c'est Mr Troisième Taff, les Nornes sont joueuses. Je le détaille discrètement du regard, tout en le remerciant, et raye mentalement l'hypothèse du besoin d'argent. Ce mec n'en a pas besoin. Il veut s'occuper, parce qu'il se fait chier et qu'il ne veut pas devenir dingue. Mon esprit commence à échafauder des plans tordus dans mon subconscient, alors que je vais manger ma petite commande dans un coin à l'écart. De toute façon ils s'en fichent, j'ai payé. J'ai toujours eu un assez petit appétit, sans jamais avoir besoin de me gaver comme ma famille par exemple. Bon, ça ne m'empêche pas parfois de manger des quantités gargantuesques d'un plat, mais en général, j'ai ce qu'on appelle une petite faim. Je ne me plains pas, ça fait moins à dépenser pour manger.

Une fois mon repas fini, je me débarrasse des déchets et je vais me nettoyer les mains. C'est bien une chose qu'on ne peut leur reprocher à McDo, leurs toilettes sont toujours impeccables et modernes. Je vais alors dehors, respirant un grand coup l'air frais et pollué de la ville. Je souris, parce qu'il y a une certaine sauvagerie, un esprit de liberté dans l'air. De la rébellion. Et ça me ramène à mes jeunes années, parmi les miens, en Scandinavie. Ça remonte à très loin, maintenant, mais ces instants sont gravés dans ma mémoire.
Une lueur dans une allée attire mon regard, et je me dirige vers celle-ci. C'est un fumeur, et mon sourire revient. Les drogues, je n'y touche pas. Après avoir assisté et goûté à leurs effets en première ligne, non merci. Mais les cigarettes... c'est différent. Je ne suis pas une fumeuse à proprement parler, mais j'aime m'en griller une de temps à autre. Je sors mon paquet à peine entamé, et viens me planter à côté de l'inconnu. Pas si inconnu que ça d'ailleurs, c'est Mr Troisième Taff. Pabba a vraiment un humour tordu, ça serait tout à fait son genre d'organiser ce type de bouffonnerie.

« Désolé, j'ai pas de thune pour m'offrir tes services »

Mon sourire s'élargit, et je prends mon briquet dans ma poche pour allumer lentement, presque cérémonieusement, mon tube de poison.

« Je suis flattée, mais je n'ai guère besoin de ça mon mignon. Et toi non plus, il me semble. »

Mon accent tord les lettres, les r et les t, faisant penser à l'accent écossais. Une charmante contrée d'ailleurs, il faudra que je pense à y retourner... plus tard. J'ai trouvé ma paix à SF pour le moment.

« Un peu de place pour une compagne fumeuse ? »
©️ YOU_COMPLETE_MESS
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Hungry Angry
Wolf
Spirit
♦ Posts : 293 ♦ Rps : 33


♦ Adresse : Appart' hanté par sa putain de meilleure amie de fantôme dans Forest Hill.


Baby Chayton ♥️

♦ Byw depuis le : 23/07/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: A moitié :/
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Nov - 21:47
Jamais deux sans trois.
Sigrid & Mingan

Handicapés des sentiments bonsoir !

On va pas se mentir, je ne suis pas le genre de personne totalement transie de son travail. Enfin en même temps qui le serait en travaillant à McDo. Y a que les bouffons qui sourient toute la journée qui m'énervent au plus haut point. Le pire c'est quand ils me sourient à moi, ça me tend et j'ai juste envie de leur dire d'arrêter de sourire comme des crétins. M'enfin bon, c'est pas vraiment pour moi qu'ils le font non plus, c'est surtout pour les clients. Dommage pour eux, je ne souris jamais. Après c'est vrai que quand ton serveur sourit t'as bien plus envie de lui payer ton menu, mais avec moi laisse tomber, c'est pas la peine. Je sais que personnellement ça m’énerverait si quelqu'un me toiserait en me parlant comme de la merde mais, je suis paradoxal, alors je n'aime pas sourire à mes clients comme un benêt. Enfin, en même temps, à quel moment ai-je déjà souri dans ma vie ? Bref, tout ce monde de bisounours me donne envie de vomir alors j'en profite pour m'échapper rapidement de mon service dès que celui-ci est fini. Avant de partir, j'en profite pour m'allumer une clope.

Calé tranquillement contre le mur d'une allée proche du fast-food, je fume sans me rendre compte de quelle heure il est. À vrai dire ça m'importe peu puisque même si je rentre tard je n'ai rien à faire chez moi donc bon... Enfin bref, je ne gâche pas ma pause clope - pas si "pause" que ça - quand quelqu'un vient dans ma direction. Je n'ai pas besoin d'ouvrir les yeux pour sentir qu'une femme arrive près de moi. Je balance tout ce que j'ai sur le cœur avec mon éternel optimiste. Mais apparemment, elle est juste venue fumer. Et puis elle a raison, je n'ai clairement pas besoin de me payer des putes, ce n'est pas vraiment mon truc. Je respecte d'ailleurs leur travail qu'elles n'ont malheureusement pas choisi - enfin certaines on se demande -. « Pas faux. » Je réponds tout simplement. Elle avait totalement juste, alors pourquoi mentir ou bien me faire chier à faire une phrase de trois kilomètres de long. Je l'observe alors allumer doucement sa cigarette. Tout ce que j'ai retenu c'est qu'elle n'est certainement pas d'ici, surtout vue l'accent chelou qu'elle a. C'est presque offensant d'entendre des mots saccagés comme ça. Je sais pas d'où ça vient, mais c'est vraiment bizarre. Et ça écorche les oreilles bordel de merde. On dirait une meuleuse qui découpe du métal sérieux. Ouais, j'ai des références cheloues et alors ? « La rue est à tout le monde, tu fais c'qui te chante. » Franchement, elle pourrait jouer au bowling ou tricoter dans cette ruelle que j'en aurais rien à foutre. Elle fait sa vie, je fais la mienne. Alors je soupire, reprenant de nouveau une bouffée de tabac. Vivement que je finisse ma clope, pas envie de camper ici avec cette brute qui saccage la langue.
Made by Neon Demon
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Invité
Invité
avatar
Spirit
Soul
Lun 13 Nov - 8:58


IT’S APOCALYSPE NOW !
ft la Guerre

Jackson discutait posément avec son frère dans le jardin familiale, se perdant dans la contemplation du ciel étoilé. Mais Dean ne se rendait plus compte que son frère s'y perdait réellement, possédé soudainement par un des chevaliers de l'apocalypse.

Ô Sigrid, le Chevalier t’observe depuis un petit moment, plus précisément depuis que tu as tout gentiment jeté tes déchets dans cette précieuse poubelle, servant le monde entier de ta grâce naturelle et de ta gentillesse incarnée à vouloir faire comme tout le monde : trier pour l’environnement.

Fasciné par les minuscules épis qui te servent de cheveux, il te suit du regard puis fais franchement quelques pas en te suivant le moins discrètement possible, restant même très près de toi, au point de voir tes jolis grains de beauté. Mais lorsqu’il voit le jeune lycan fumer devant toi, un sourire vicieux nait sur ses lèvres. Qui choisir ? La tentation est trop forte mais il n’a pas envie de rester trop longtemps dans les parages, il veut jouer ailleurs, plus fort, plus méthodiquement.

Alors que toi, Sidrid, lui parles pour pouvoir fumer à ses côtes, le Chevalier de la Guerre claque des doigts devant toi avant de suivre une autre personne du regard et s’en aller, invoquant son cheval rouge au passage.

Caméra. Ce fut le seul mot que Jackson entendit de sa conversation avec Dean. Se secouant la tête, il se rendit compte qu'il n'avait pas suivi le début de sa phrase et renonça à finir son verre de vin, conscient qu'il ne pourrait plus conduire ce soir.


ENERVE TOI CONTRE LUI, CETTE BOUFFE QU’IL TA SERVI EST AUSSI IMMONDE QUE LUI.
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Past ~ Present ~ Future
Spirit
♦ Posts : 438 ♦ Rps : 15


♦ Adresse : Mission District, appartement cosy

♦ Byw depuis le : 16/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: A moitié :/
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur http://shinysnotra.tumblr.com/
Mar 14 Nov - 19:10
Comment se faire des amis contraintsSigrid x MinganIl me regarde, je le regarde, mais jamais en même temps. La subtilité ? Non, simplement une danse plus ancienne que le monde lui-même. C'est étrange à penser, d'ailleurs. Mais je sais que l'esprit vivant est plus ancien que les fondations de Midgard elle-même, Pabba me l'a dit lorsque nous nous sommes rencontrés. Sympa comme rencontre d'ailleurs. Il en avait pas grand-chose à foutre de moi avant, mais d'un coup il se pointe et décide de m'enseigner des trucs. Pathétique. Enfin bon, j'ai toujours été avide de connaissances, alors je l'ai écouté. Mais n'empêche. Pas très impliqué, pour un père qui prétend aimer ses enfants plus que tout au monde. Enfin ça aurait pu être pire, il aurait pu être ma mère. Ouais, les dieux nordiques sont chelou. Et encore plus Loki. M'enfin bon, je m'en fous. Il pourrait se balader à poil avec une perruque bleu électrique en chantant l'hymne soviétique que je m'en foutrais autant. Je voulais pas des pouvoirs, je voulais une présence. Connard.

« La rue est à tout le monde, tu fais c'qui te chante. »

Je hausse un sourcil face à cette réponse laconique. Pas très loquace, le petiot. Et sans même me regarder dans les yeux. Tsk. Je sais que c'est perturbant comme apparence, mais quand même, j'suis pas aussi moche que ça. Je fronce le nez. Il y a une présence étrange dans l'air. Mais je ne sais pas quoi. Et puis de toute façon, je m'en fous. Ce qui m'importe, c'est ce petit con de serveur à côté de moi.

« La moindre des politesses, quand on parle à quelqu'un, c'est de le regarder, » je lâche d'une voix glaciale.

J'ai beau avoir un self-control plutôt sympa, je le sens glisser de seconde en seconde. Tout en ce jeune freluquet fait grincer mes dents. Il hérisse les poils de ma nuque, comme une corde de nerfs frottée sans cesse. Je serre les poings, désireuse d'éviter de foutre le feu autour de moi.

« D'ailleurs, vous avez une formation à MacDo pour tout rendre aussi dégueulasse que votre humanité puante, ou comment ça se passe ? Parce que franchement, c'est un scandale d'oser vendre des plats de cette qualité. »

Le bout de ma clope se met à rougeoyer de plus belle, nourri par ma colère froide. Fuck off. Pourquoi je m'énerve autant ? Putain, pourquoi je suis là, déjà ? Pourquoi je suis allée lui parler ? Doit y avoir une raison, non ? Mais dans le brouillard glacé de mes pensées, je n'arrive pas à la retrouver.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Hungry Angry
Wolf
Spirit
♦ Posts : 293 ♦ Rps : 33


♦ Adresse : Appart' hanté par sa putain de meilleure amie de fantôme dans Forest Hill.


Baby Chayton ♥️

♦ Byw depuis le : 23/07/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: A moitié :/
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Nov - 19:50
Jamais deux sans trois.
Sigrid & Mingan

Handicapés des sentiments bonsoir !

Pas difficile comme mec ni territorial on va dire, je laisse la jeune femme fumer à mes côtés. Je ne la connais pas, mais tant qu'elle ne m'emmerde pas, il n'y aura aucun problème. Et puis les pauses clopes, ça fait du bien à tout le monde, que tu sois serveur ou client. Ça réchauffe, ça vide la tête, ça fait du bien quoi. Alors je la laisse plutôt tranquille pour fumer sa clope, laissant le silence camper entre nous en lui faisant bien comprendre qu'elle faisait ce qu'elle voulait. Hélas, elle n'a pas dû bien comprendre de la bonne façon mon élan de générosité. Et c'est plutôt bizarre, parce qu'elle s'énerve d'un coup. La colère transpire de ses pores, alors qu'il y a à peine deux secondes, elle était sur le ton de la déconnade. Wow, première fois que je rencontre quelqu'un d'aussi bipolaire. Alors je baisse des yeux dédaigneux sur elle, presque méprisant. Je suis de nature calme et polie, mais bon, quand on m'agresse pour un rien, ça ne me plaît pas trop. D'habitude patient, son soudain changement d'humeur m'a fait hérisser les poils de la nuque comme un chat vénère. « Pardon t'étais trop p'tite, j'te voyais pas, lançais-je avec arrogance. » C'est simple : tu me cherches, tu me trouves.

Mais le pire, c'est qu'elle ne s'arrête plus. Sous ces airs sympas se cache une vraie conne. C'est vraiment la première fois que je vois ce genre de phénomène et elle est un peu flippante en fait, avec son accent chelou là. Quand elle s'énerve c'est pire, on dirait qu'elle va me guillotiner en une phrase cinglante. Plus sérieusement, je ne la comprends clairement pas. Je hausse donc un sourcil en prenant une bouffée. Alors déjà faut qu'elle descende de ses grands chevaux, elle croit que c'est moi qui l'a fait la bouffe ou quoi ? Hé non, faut pas déconner, je suis serveur à la caisse, pas chef 5 étoiles. Et, humanité, sérieusement ? Elle s'est prise pour qui, une princesse ? « Hey, franchement pète un coup ça t'fera du bien. Et puis, madame j'me prends pour une déesse, oublie pas que c'est un Mcdo ici, et pas un resto gastronomique. J'suis serveur aussi, alors si t'es pas contente tu vas t'plaindre aux mecs qui livrent les aliments ou tu t'casses. » Elle se prend la tête pour rien aussi, si ça lui plaît pas elle a qu'à pas revenir, j'vais pas la retenir non plus. Je suis pas prise de tête moi, si t'aime pas, tu t'en vas. Et puis, comment dire que j'en ai un peu rien à foutre, le McDo c'est pas mon business alors même si une cliente vient plus, ça va rien changer à ma vie.
Made by Neon Demon
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Past ~ Present ~ Future
Spirit
♦ Posts : 438 ♦ Rps : 15


♦ Adresse : Mission District, appartement cosy

♦ Byw depuis le : 16/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: A moitié :/
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur http://shinysnotra.tumblr.com/
Sam 25 Nov - 17:36
Comment se faire des amis contraintsSigrid x Mingan« Pardon t'étais trop p'tite, j'te voyais pas. »

Face à cette réponse, je me mords les lèvres violemment, faisant perler le sang, pour ne pas lui refaire le portrait façon Picasso époque déstructurée. Mais pour qui il se prend ce petit con ?! Merde quoi, je sais que j'ai pas la taille mannequin, mais quand même, c'est bas comme commentaire. Aussi bas que si je faisais un commentaire sur... tiens, pourquoi pas ? Après tout, il m'a énervée.

« Hey, franchement pète un coup ça t'fera du bien. Et puis, madame j'me prends pour une déesse, oublie pas que c'est un Mcdo ici, et pas un resto gastronomique. J'suis serveur aussi, alors si t'es pas contente tu vas t'plaindre aux mecs qui livrent les aliments ou tu t'casses. »

« Au moins je suis pas aussi petite que ta bite en érection, » je dis d'une voix cinglante. L'avait qu'à pas me chercher, ce sale con.

Je tire une profonde latte de ma clope, laissant le brouillard empoisonné apaiser le feu bouillonnant en moi. Plutôt ironique, non ? Une clope allumée calme mon envie de foutre le feu partout. Yay. D'ailleurs, c'était chelou comme envie soudaine. Mais bon, j'enquêterai sur ce bordel plus tard. D'abord, le serveur. Je ne suis plus aussi en colère, c'est plus une envie de le titiller, de le faire chier, pour le voir craquer. Il sera à moi, peu importe le moyen.

« Merci mais je me débrouille très bien toute seule sur ce sujet, j'ai appris y'a longtemps... pas comme toi visiblement... hm ? Naaaan, j'me prends pas pour une déesse, merci. Fille de dieu, c'tout. Les resto gastronomiques sont dégueulasses, tu le savais pas ? Tu devrais essayer un jour. C'est odieux, la façon dont ils te font payer 300 balles pour un minuscule repas mal fait et qui donne envie de dégueuler. Pourquoi je me casserais alors que t'es là ? T'es bien plus amusant que mon appart' vide. D'ailleurs, puisque t'es si fier de qui tu es, t'as qu'à me faire à bouffer. Je te payerai même ! »

Mon sourire narquois affiche mon amusement. Ouais, j'ai envie de le revoir. Il a beau me taper sur le système, réussir à lui sortir des réactions du gosier est un boulot à plein temps. Et j'ai bien l'intention d'exceller à ce sujet.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Hungry Angry
Wolf
Spirit
♦ Posts : 293 ♦ Rps : 33


♦ Adresse : Appart' hanté par sa putain de meilleure amie de fantôme dans Forest Hill.


Baby Chayton ♥️

♦ Byw depuis le : 23/07/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: A moitié :/
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Nov - 0:38
Jamais deux sans trois.
Sigrid & Mingan

Handicapés des sentiments bonsoir !

À sa tête, j'ai bien compris que ce que je venais de lui sortir ne lui a pas plu, pas plus du tout. En même temps, elle me prend pour de la merde, alors je vois pas pourquoi je ne devrais pas répondre. Elle est d'ailleurs tellement énervé qu'elle se crispe encore plus et que du sang coule légèrement sur sa lèvre. Je ne sais pas si c'était un tic ou seulement si elle se retenait de me tuer. Ouais non, je vais opter pour la deuxième option, parce qu'elle a clairement un regard qui veut dire : "Tu vas finir en steak tartare que je vais me faire une joie de déguster dans un de ces sandwichs McDo." Ah non, j'oubliais, elle déteste la bouffe d'ici. Enfin elle est bizarre aussi, elle vient manger ici alors qu'elle sait très bien qu'elle aime pas. Sauf que, comme je m'en doutais, elle n'allait pas rester comme ça sans rien dire, alors elle répliqua sur la taille de ma bite. Je faillis rire, mais je me retins et, au lieu de ça, je reste totalement stoïque, mais je n'en pense pas moins. « C'est bizarre, ta mère a pas dit ça la dernière fois. » Ouais, on avait dit pas les mamans, mais là on parle de ma teub, et ma teub c'est ma petite fierté - enfin en même temps je protège surtout ma dignité -. Et puis elle veut jouer sur ce terrain, elle veut continuer à me vanner, alors on va continuer de jouer.

Je tire une autre taffe de ma clope presque finie. Quand je souffle la fumée, je fais en sorte de lui mettre en pleine figure pour l'emmerder. Cliente ou pas, c'est pas très grave, tant que pour l'instant elle ne me met pas un pain. Au lieu de ça, elle devient d'une humeur plus sournoise, je sens qu'elle a envie de déconner, un peu plus que tout à l'heure où j'en ai pris pour mon grade. Comme je n'ai pas vraiment envie de continuer sur son ancienne lancée "je m'énerve pour un rien", je préfère être comme elle est maintenant. « Ah désolé, c'est rare de croiser des filles descendantes d'un dieu. Et pour toi c'est quel dieu ? Perso' j'crois que c'est le dieu d'la feignantise pour moi. Sérieux ? En vrai j'ai jamais essayé, c'est pas le genre de truc qui m'attire. Je préfère un bon resto où on bouffe bien pour un prix proportionnel. Ouais, c'est ça que je veux dire. Tu paye la peau du cul pour manger un plat de la taille d'un petit pois. » Après, je ne m'attendais clairement pas à ce qu'elle me fasse un espèce de compliment indirect. Je ne pensais pas que j'étais à ce point plus intéressant qu'un appartement, c'est la première fois qu'on me dit ça. Du coup, sa manière de parler de maintenant me détend un peu plus que tout à l'heure. « Heu...ouais j'veux bien s'tu veux, tant que tu me paye un bon prix. » Je prenais ça sur le ton de la rigolade, parce que c'était clair qu'elle allait pas m'embaucher vue ce que je lui ai foutu si gentiment tout à l'heure dans la gueule. Mais en tout cas elle me fait passer une bonne soirée. Alors que je pensais me faire chier comme un rat mort, j'ai au moins trouvé quelqu'un pour diminuer hautement le niveau de mon ennui.
Made by Neon Demon
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Past ~ Present ~ Future
Spirit
♦ Posts : 438 ♦ Rps : 15


♦ Adresse : Mission District, appartement cosy

♦ Byw depuis le : 16/08/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: A moitié :/
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur http://shinysnotra.tumblr.com/
Mar 26 Déc - 18:28
Comment se faire des amis contraintsSigrid x Mingan« C'est bizarre, ta mère a pas dit ça la dernière fois. »

« On avait dit pas les mamans, putain mec, pas cool ! M'enfin bon, que tu fasses dans la nécrophilie, ça m'étonne pas, ça. A te voir... » je lui sors avec un petit sourire narquois.

Ouais, je sais, c'est plutôt dégueulasse, ce qu'on s'envoie à la gueule l'un de l'autre. Mais bon, c'est lui qu'a commencé, et c'est plutôt marrant. Ça me rappelle un peu la façon dont on se parlait, Cesare et moi. Toujours à s'envoyer des vacheries à la gueule. Putain, il me manque ce con. C'est dingue, il me rendait folle et Lucrezia passait son temps à essayer de nous séparer. Y'avait qu'au lit qu'on s'entendait bien, lui et moi. Mais en même temps... voilà quoi. Un threesome avec une rouquine et un soldat, ça donne envie.

V'la que le mec se permet de m'envoyer sa fumée dans la tronche. Ok, il veut la jouer comme ça. Je bouge légèrement l'index et le reste de sa clope se consume, brûlé un peu trop rapidement par rapport à la normale... oups. Que c'est bête... Je tire une taffe de ma clope à moitié consommée, une moue moqueuse aux lèvres.

« Tiens, tu as fini... T'en reveux une ? J'veux bien te la passer gratos. Donc t'es fils de Thor toi ? Faut dire, c'est un sacré con, ça m'étonnerait même pas. Mais bon, le tort tue ! J'suis fille de Loki moi. Mais c'est aussi un gros con alors... c'est pas un cadeau. On discutera du prix après mon mignon, mais t'inquiète, tu seras toujours mieux payé que par ces minables, je dis en désignant le MacDo du menton. Par contre, t'as intérêt à toujours être aussi intéressant hein ! Sinon je te vire ! Je te préparerai un bon contrat, j'en connais un morceau... »

Ouais, parce que je suis totalement sérieuse là-dessus. C'était une envie à la con de base, mais maintenant, ça se concrétise. J'ai envie de l'avoir dans ma vie, au quotidien. Ça me fait trop de bien pour que je le laisse s'échapper.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Hungry Angry
Wolf
Spirit
♦ Posts : 293 ♦ Rps : 33


♦ Adresse : Appart' hanté par sa putain de meilleure amie de fantôme dans Forest Hill.


Baby Chayton ♥️

♦ Byw depuis le : 23/07/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: A moitié :/
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Déc - 21:33
Jamais deux sans trois.
Sigrid & Mingan

Handicapés des sentiments bonsoir !

Quand elle parla de nécrophilie, je fus de suite dégouté. Et ça se voyait bien sur mon visage qui affichait une grimace. « Putain, c'est dégueulasse... » Mais bon, je suis pas du genre à m'excuser pour les conneries que je dis, et elle ne fait rien non plus alors je suppose qu'on va continuer comme ça encore longtemps. Moi, ça m'allait. C'est comme ça que je fonctionne : je lance des piques dès que c'est mon tour en attendant de me faire descendre le tour d'après. C'était comme un jeu entre nous qui n'était pas prêt de se finir tant que personne ne nous séparait.

Mon lancée de fumée ne lui plu pas et, je ne sais pas comment elle avait fait, mais elle fit un mouvement de doigt qui consuma ma clope en deux-deux, à presque m'en brûler les doigts. Je la lâchais alors presque instantanément. Quand elle s'écrasa sur le sol, je l'éteignais du pied avant de lancer un regard noir à la femme en face de moi, les sourcils froncés. « Comment t'as fait ça ? » J'avais beau être pénible, je suis pas con non plus alors faut arrêter de me prendre pour un abruti. Cependant, la seule chose qui me détendit c'était le fait qu'elle m'en repropose une gratuitement. Je soupirais fortement par le nez, secouant la tête d'incompréhension, sans pour autant refuser son offre. Elle m'en passa une que je mis dans ma bouche pendant qu'elle l'allumait. J'expirais la fumée sur le côté et l'écoutait parler. « Tous les dieux sont des cons ou c'est comment ? » Son explication paraissait tellement réelle que je la prenais franchement pour la fille de Loki. Et puis je haussais les épaules quand elle parla du McDo. « Oh tu sais, c'est juste pour passer le temps et me mettre un peu plus d'argent de côté. » Puis je riais jaune. Moi, intéressant ? Je me trouvais plus barbant qu'autre chose, mais chacun son point de vue. « Ok, ça me va, je te laisse la partie papiers parce que c'est pas trop mon truc. » Au moins avec elle j'étais sûr que je ne m'ennuierais pas. Parce qu'en plus de prendre mes vannes au second degré, elle renchérissait par la suite. Je préférais ça à quelqu'un qui me fait la gueule. J'aime les femmes qui ont du caractère et qui s'affirment. Du coup, j'avais envie de me présenter, au moins pour savoir le prénom de mon employeuse en retour. « Au fait, moi c'est Mingan. » Je la regardais en crachant de la fumée, attendant qu'elle se présente à son tour.
Made by Neon Demon
MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Contenu sponsorisé
Spirit
Soul
Jamais deux sans trois † Feat Sigrid E. Locke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: San Francisco City :: Excelsior
District
 :: Les bars et restaurants
-
Sauter vers: