Forum RPG à l'ancienne, City - Fantastique
 

Partagez|

Isallaï •• A whole new world ... aha. It's a joke.

MessageSujet: Isallaï •• A whole new world ... aha. It's a joke. Dim 17 Sep - 21:05
avatar

BY MY WAY
Dispo ?: 1/2
Nature:
Lieeens :
♛♛♛♛♛
Admin ♦ L'ouragan de la team
♦ Byw depuis le : 20/03/2017
♦ Posts : 43 ♦ Rps : 10
♦ Adresse : Un loft a Downtown avec ton frère jumeau & 2 autres colocs


Isabeau "Izzy" Cassandre Branwell


I'm not a Princess I'm a Queen and I don't need to be saved


Brothers, you're my hero, my life !

Voir le profil de l'utilisateur

A whole new word ... aha. It's a joke.
"Il serait bon que tu maîtrise tes pouvoirs" "J'ai des pouvoirs ... première nouvelle"

Tu te tournes et te retournes dans ton lit. Tu as de la fièvre. Beaucoup. Ca fait plusieurs jours que ça grimpe. Que tu es malade. Comme une grippe mais en pire. Clouée au lit. Des sensations étranges qui te viennent. Qui t'effleurent la peau. Comme des doigts de fumées qui te caressent. Et il y a cette voix qui t'appelle chaque nuit. Tu ignores qui elle est et si c'est juste un effet de la fièvre ou autre chose. Tu es allée voir Loli et Meena pour un remède. Mais elles ont dit que tu n'étais pas malade. Que quelque chose en toi s'éveillait. Que lorsqu'une sorcière de sang éveillait des pouvoirs qui étaient enfouis et en sommeil depuis très - trop - longtemps, cela pouvait s'avérer délicat. Elles ont décidées de te surveiller. Tu es chez Loli là. Elles veillent à tour de rôle. Ton frère est là aussi. Tu dormais, ils t'ont laissé seule dans la chambre mais tu sais qu'au moindre bruit étrange ils rappliqueront. Ils ne sont pas loin. Mais toi tu l'es. Loin. Pas physiquement parlant mais ton esprit est ailleurs. Tu ne vois plus le monde comme il était autrefois. Ces derniers jours tu as découvert le monde sous un autre jour. Tu as pu percer des glamours et des illusions autrefois solides, aperçus des fées et des sirènes dans le parc et dans le lac, vus des loups courir dans les rues alors qu'autrefois ils n'étaient juste que de très gros chiens pour toi. Ton instinct s'est développé. Tu as perçus d'autres choses. Tu ne sais pas trop si tu as peur ou si tu es excitée. Un peu des deux sûrement. Meena dit qu'avec ton caractère, ton affinité sera probablement le feu. Loli elle, n'en n'est pas convaincue du tout. Mais elle n'a rien dit pour ne pas t'influencer. Aksel lui, ne dit rien. Il panique tu le sais. Mais il se tait. Loli est près de lui. Ils forment un joli couple tous les deux. Totalement opposés. Totalement complémentaires.

Tu dors. Ou presque. Il y a cette voix qui t'appelle sans fin. Qui t'attire. Tu ouvres les yeux un bref instant. Juste assez pour apercevoir la lune presque pleine à la fenêtre. Puis tout à coup le noir. Et une autre sensation. Comme si tu sortais de ton corps. Comme si on te tirait ailleurs. Tu t'élèves dans les airs. Mais pas toi. Autre chose. Ton corps reste allongé sur le lit, comme mort. Tu paniques. Et encore plus quand la chambre disparaît. C'est un autre décor qui apparaît sous tes yeux. De la brume. Du gris. Il y a d'autres personnes. Tu ne sais pas où tu es. On dirait que tu es en plein brouillard et en même temps tu vois clair. Tu t'approches de quelqu'un. - Excusez-moi ... où je suis ? Mais personne ne te répond. Tu es ignorée. Enfin, pas par tout le monde. Tu vois des trucs s'approcher de toi. Des ombres noirs mais pleines d'éclairs. Tu recules. Tu paniques réellement là. Tu pousses un cri que tu n'entends pas mais qui se répercute pourtant autour de toi. Tu regardes autour de toi. Il y a comme un écho. C'est étrange. Tu avances. Tu te perds. C'est comme un immense labyrinthe. Ou un grand terrain. Une rue vide mais pleine en même temps. En fait tu finis par te rendre à l'évidence. Tu es complètement paumée. Et puis il y a cette sensation qui te reviens. Comme un chemin qui te guide. Une présence qui t'attire. Tu la sens proche de toi. Lointaine en même temps. Comme une conscience à demi-éteinte qui t'appellerait au travers d'un sommeil profond. Tu avances encore. - Il y a quelqu'un ? tu appelles. Tu L'appelle. C'est comme un gémissement qui te répond. Tu vois plus loin un tas. Comme un corps endormi. Monsieur ? Vous allez bien ? Je peux vous aider ? Tu ne sais même pas où tu es. Franchement tu vois pas quel genre d'aide tu peux apporter à quiconque. Mais tu t'approches quand même. C'est un homme. Un très bel homme. Mais à moitié mort. Ou totalement. Tu t'agenouilles à ses côtés. Tu tends la main pour le toucher. Savoir s'il vit encore ou pas. Tes doigts effleurent son cou, sa peau froide, et soudain il y a une grande lumière.

Et tu te réveilles brusquement dans ton lit. Avec un homme à demi mort à tes côtés ...  
made by black arrow
MessageSujet: Re: Isallaï •• A whole new world ... aha. It's a joke. Hier à 16:36
♛♛♛♛♛
Admin ♦ La folle du logis
♦ Byw depuis le : 17/09/2017
♦ Posts : 6 ♦ Rps : 1
♦ Adresse : Dans les Limbes.



Voir le profil de l'utilisateur
A whole new world ... aha. It's a joke.

Tu flottais. Ou plutôt tu sombrais. Tu ne sais pas. Tu ne sais plus. Il y a très longtemps que tu as perdu la notion... de tout. Tu es éteins. Mort. La seule chose qui te différencie d'un cadavre, c'est ton coeur qui continue de battre. Lentement. Faiblement. Comme si malgré le fait que tu aies désisté, lui voulait désespérément se raccrocher à la vie. A quelque chose. Ou à quelqu'un. Tu baignais dans une souffrance psychologique sans égale. Mais ça faisait tellement longtemps que tu en as oublié ce que s'est de vivre sans. Tu t'es retiré dans un autre plan astral, invisible des Anges Noirs et autres Âmes qui se promènent dans les Limbes. Tu voulais vivre ton calvaire en paix. Sans que rien ni personne ne vienne te perturber. Tu voulais demeurer dans ta solitude jusqu'à ce que quelque chose tourne. Que quelque chose se passe. Quelque chose qui te sauve. Même dans ton inconscience, tu attendais ce moment. Sans savoir ce qui allait se passer ni comment. Tu savais juste que tu ne resterais pas là éternellement. Et que tu ne renonceras pas à ton voyage dans le passé. Alors forcément, il doit y avoir une troisième solution pour te sortir de là. Tu ne sais pas quoi. Mais tu savais que ça viendrait. Ou qu'elle viendrait. Une voix. Une voix lointaine. Très lointaine. Plus elle se rapproche plus tu as l'impression qu'elle s'éloigne. Mais ton cœur lui bat de plus en vite. Comme s'il voulait sortir et aller la rejoindre. Il bat si fort... Tu entends la voix te demander si tu as besoin d'aide. Tu aimerais bien lui dire que non. Que tout va bien et qu'elle pouvait s'en aller. Mais tu n'as même pas la force d'ouvrir les yeux déjà et encore moins de parler. Mais tu as la force de hurler. Quand elle te touche. Que tu te sens clairement passer d'un Monde à un autre. Et que ta blessure, maintenant hors de la magie de ton Monde, t'inflige une douleur qui te traverse comme une décharge électrique au plus profond de tes entrailles. Tu pousses un hurlement de bête enragé. Avant de sombrer à nouveau dans l'inconscience totale.

Tu vas. Tu viens. Tu viens. Tu vas. T'es pire que dans un brouillard. Tu transpires. Tu souffres. Ta température corporelle est largement au-dessus de la normale. Tu sens qu'on s'active autour de toi. Qu'on s'occupe de ta blessure. On y met des choses que tu sais pas mais qui brûlent au point de te faire hurler. Tu sombres. Et tu reviens encore. Tu penses ouvrir les yeux. Mais tout est blanc. Tu as trop mal. Tu sombres encore. Et tu reviens. Des images t'assaillent. Des souvenirs de toutes tes vies passées. Tu vois les horreurs, les crimes, le sang. Tu vois les morts atroces d'Amara et Danaé. Tout ce mélange à la réalité. Tu n'arrives plus à distinguer. Tu cries. Tu essaies de bouger. Tu veux aller les sauver. Mais ta blessure te rappelle à l'ordre. La douleur te plonge à nouveau dans l'inconscience. Tu reviens. Tout est noir. Tu n'as toujours pas ouvert les yeux. Mais tu reprends peu à peu conscience. Tu entends des voix. De plusieurs personnes. Elles te parviennent comme dans un brouillard, tu ne parviens pas à distinguer ce qui se dit. Tu es soudain pris d'un froid glacial. Tu bouges. Tu trembles. T'en as des sueurs froides. Les battements de ton coeur vont reprennent de cette façon étrange. Beaucoup trop vite. T'as l'impression qu'il va juste continuer d'accélérer jusqu'à lâcher d'un coup. Tu sens que tu vas encore sombrer. Et puis soudain, comme sorti de nulle part, une musique s'élève. Une douce mélodie mystique. Tu ne sais pas si elle vient de la réalité ou de ton esprit. Mais elle t'hypnotise. Tu as l'impression de te figer. Et lentement, tu te calmes. Tes nerfs lâchent. Ton cœur ralentit. Tu t'apaises totalement. Et tu t'endors. Pas d'inconscience cette fois-ci. Juste le sommeil d'un homme qui vient de revenir à la vie après un millénaire d'enfer...

C'est un parfum qui te réveilla. Un parfum... Une présence. Quelqu'un qui était près de toi. Et qui te regardait. Tu la sens bouger. Et par pure réflexe, tu attrapes son poignet, arrêtant sa main qui se dirigeait vers ta blessure. Le contact a l'air de réveiller tes terminaisons nerveuses. Tu inspires lentement. Puis tu ouvres enfin les yeux. Lentement. D'abord c'est tout noir. Ensuite tout blanc. Puis une forme commence à se dessiner. Elle se précise. Prend des formes. Des couleurs. Et se fixe enfin. Un Ange... C'est la première pensée qui te traverse l'esprit quand tu la vois. Elle est d'une beauté saisissante. Les cheveux aussi noirs que la nuit dehors. Des yeux qui ont l'air d'être restés éveillés longtemps... pour veiller sur toi ? Fatiguée et cernée. Pourtant, elle est captivante. Tu te perds dans son regard, oubliant totalement de chercher à savoir où tu étais, ou qui elle était, ou qu'est-ce que tu faisais là... Bref, tout quoi. Vous êtes comme figés dans le temps quelques secondes. Quelque chose remue en toi. Tu ne saurais dire quoi. Tu baisses les yeux sur ta main qui serrait toujours son poignet. Tu aperçois alors le pansement qui couvre ta blessure. Elle s'est occupée de toi ? Tu la regardes à nouveau, comme pour avoir la réponse à ta question muette. Mais tout ce que tu vois c'est la fatigue et l'inquiétude grandissante dans ses yeux. Tu lui lâches la main et essaie de te redresser. Mais t'avais sous-estimé le mal de chien que pouvait faire ce truc. Tu chancelles un moment. Elle tend la main pour t'aider mais tu la lui bloques encore, l'empêchant de te toucher. Comme si tu ne voulais surtout pas qu'elle te touche. Réflexe. Juste un réflexe.

Tu te redresses et te retrouve assis sur le lit, le visage à quelques centimètres du sien. Tu la regardes avec une intensité captivante, sans mot dire, sans rien penser. Beaucoup à ta place chercheraient à savoir où ils sont, qui elle est, pourquoi ils se retrouvent là. Aucune de ces interrogations ne t'effleurent l'esprit, même pas une seule fois. Parce que tu sais que tu ne resteras pas. Mais ça ne t'empêche pas d'entrelacer tes doigts aux siens. Presque naturellement. Un peu trop naturellement. - Vous êtes-vous déjà demandé... Ça te fait bizarre de réentendre ta propre voix. Cela fait des siècles que tu n'as pas parlé. - Vous êtes-vous déjà demandé à quoi ressemblerait le Péché s'il avait une forme matérielle ? On se demande d'où te vient une question pareille dans une circonstance pareille. La forme matérielle du Péché. Et puis quoi encore. Pourtant, c'est vraiment ce à quoi tu penses là tout de suite. C'est ce qu'elle t'a inspiré. Le Péché ? Ou la question ? Tu ne sais pas. Tu n'y penses déjà plus. Tu as mal, tu as envie de te recoucher. Mais tu te surprends à lui caresser la joue d'un pouce. Comme pour effacer toute la fatigue et l'inquiétude accumulées. Tu as dormi combien de temps au juste ?  - Vous devriez aller vous reposer. Il vous faut récupérer un peu de forces pour pouvoir me ramener. Ce qui sous-entendait clairement que tu comptais rentrer chez toi. Le plus tôt possible.  
Isallaï •• A whole new world ... aha. It's a joke.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: Another Places :: In other Worlds :: Réalistique-
Sauter vers: