Forum City-Fantastique

 

 :: About the Identites :: Characters Diaries :: Demande de Liens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Judwal | How long is eternity ?

Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Judwal | How long is eternity ?
Fumseck à la dérive
Spirit
♦ Posts : 23 ♦ Rps : 4


A noter que peu de personnes savent son vrai prénom. Pour beaucoup, il se fait appeler par son deuxième prénom : Desmond !
♦ Byw depuis le : 23/10/2017
Soul
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Oct - 23:21
Judwal Desmond Eoghan Murphy (O’Murchadha)

Responsible, or not !

Nom: O’Murchadha ou simplement Murphy pour ceux qui ne maîtrisent pas le Gaélique. Les guerriers de mer, littéralement. Une chose bien paradoxale lorsqu'on sait ce que je suis..
Prénoms: Judwal, dit Jud. C'est mon premier prénom, et pourtant, je ne veux plus qu'on me nomme ainsi. Du moins, j'évite de le prononcer. Juste parce que Judwal est mort. Mort dans cet incendie. Celui qui reste, c'est un peu comme son double maléfique -et sans doute bien trop faible, encore, pour résister à l'emprise d'une vile créature-. Pour beaucoup, je suis Desmond. Oui, comme dans Assassin's Creed. Ce qui est d'ailleurs assez fou, puisque c'est l'une de mes licences de jeux vidéos préférée. Bref. Et Eoghan, aussi. Prénom de la bonne volonté de ma mère.
Âge: Je ne suis qu'au début de ma longue et éternelle vie. Quelle tristesse, n'est-ce pas ? Alors que beaucoup donneraient leur âme pour vivre éternellement et bien moi, je me damnerai pour être mortel. L'immortalité est une prison dorée. Et je n'ai que 31 ans. Depuis peu, d'ailleurs.
Date et Lieu de Naissance Comme dit juste au-dessus, je viens de souffler une bougie de plus il y a quelques jours, puisque je suis né le 17 octobre 1986, à Waterford en Irlande.
Nationalité: Je suis donc, du coup, Irlandais. Mais, pas roux, désolé pour les clichés. Et fier de venir d'un si beau pays.
Études-Métier: Je suis maréchal-ferrant depuis quelques années déjà. Là, par contre, le cliché est bien suivi !
Situation Financière: Pas super riche, pas super pauvre non plus. OK, je bosse énormément. Mais, ça paie plutôt bien comme boulot. Après, ouais. J'ai hérité de pas mal d'argent sale, que je ne veux absolument pas toucher. Ça aide, apparemment, de baigner dans la mafia Irlandaise, bien malgré soi.
Orientation Sexuelle Je suis hétérosexuel. Désolé, les gars. Je sais que c'est méga sexy un maréchal dégoulinant de sueur devant son four, mais.. Je suis bien plus intéressé par les courbes féminines. Mais, ce n'est pas pour ça que je suis intolérant. Chacun fait ce qu'il veut.
Statut Civil: Célibataire. Ou plutôt, en vérité : c'est très compliqué. Je n'en ai absolument pas conscience vu la manipulation que l'autre vile morue exerce sur moi, mais la blonde que je vais devoir tuer de mes propres mains n'est autre que celle que ce vieux Jud a toujours aimé, au fond de lui. Bien avant l'incendie. Mais, il est mort. Me voilà telle une âme errante même à ce niveau-là. Du coup, pour tenter de combler ce vide que je ne comprends pas, et bien.. Je ne compte même plus mes conquêtes.

ft. Bob Morley
©️️nightblood





Let's be alone together

Qu'est-ce ce que vous voulez donc entendre de moi ? Que je suis presqu'un étranger face à celui que j'ai été avant ce p*tin d'incendie à mes propres yeux ? Que je suis nourris par la haine, l'aveuglement bête et méchant, la solitude qui ronge toujours un peu plus jusqu'à puiser dans une tristesse infinie ? Que même si j'ai un cœur physiquement parlant, il a cessé de battre il y a bien des années ? Que je suis devenu un vrai connard face à n'importe qui ? Pire encore, ceux qui osent se mettre devant moi ? Que mes poings s'abattent dans un nombre incalculable de faces au même titre que les nanas défilent sous mes draps ? Que même si je ne peux pas réellement mourir, je le suis pourtant bien intérieurement ? C'est ce que vous voulez entendre ? OK. Très bien. Contentez-vous en si vous n'êtes pas capable d'ouvrir les yeux et de tendre l'oreille face à ces personnes qui osent dire que tout va bien, alors qu'ils sombrent chaque jour un peu plus. Comme s'ils attendent un miracle ou une main tendue. Malheureusement pour moi, je suis foutu.

J'ai besoin de solitude. Me retrouver seul, c'est plus que nécessaire à mes yeux. Voilà pourquoi je me plais tant dans mon métier. Il n'y a jamais des dizaines et des dizaines de personnes autour de moi. Souvent, il y a plus d'équidés que d'hommes. Et ça, vraiment .. Je n'ai même pas à m'en plaindre. En général, j'évite les bars bondés bien que ce soit parfois un passage obligatoire pour ne pas finir seul. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour s'ôter LA seule nana qu'on veut réellement tout en ayant l'envie de l'abandonner comme elle l'a fait pour moi. Il est clair que je suis doté d'une forte personnalité. Si j'ai envie de dire "merde" à quelqu'un, je ne vais pas me gêner. Clairement pas. Que ça plaise ou non. Je dirai même que si j'arrive à chauffer un peu la personne qui me fait face, cela m'amuse. J'en souris, d'un sourire froid et railleur tout en étant un brin moqueur. Après, il est évident que je cache une réelle sensibilité avec une intuition plus que remarquable. Enfin ça, ce n'est que lorsque je ne me voile pas la face, bien évidemment. Et comme je ne suis pas confiant envers moi-même, je peux difficilement l'être face aux autres. Mais, personne ne me voit faible. Jamais. Ce n'est tout simplement pas envisageable pour moi.

Heureusement pour moi, je ne suis de loin pas matériel comme type. A croire que je n'arrive à m'attacher à rien ni à personne. Au moins, je n'ai pas de compte à rendre et je peux vivre -ou survivre- comme je l'entends. Oui, je suis un écorché vif. Les nerfs à sang, l'âme en vrac et le cœur est milles morceaux. Certes, il m'arrive de faire genre d'être bien, d'être heureux juste pour ne pas attirer l'attention sur moi. Je n'ai pas besoin de la pitié des gens.

Bien que je tente de jouer les gros durs, il est clair que je suis littéralement dépendant. A qui ? A quoi ? Je n'ai sais foutrement rien. Sans doute à ce lien télépathique entre cette petite blonde et moi. Et pourtant, ce n'est pas l'envie qui me manque de lui hurler dessus, juste pour lui faire comprendre qu'il en faut nettement plus pour se défaire de moi. Oui, je suis tenace, à la limite du gars têtu et forte tête. Je vous ai prévenu : je ne dresse pas du tout un portrait bien glorieux de ma propre personne. Je ne suis qu'une carapace corporelle vide. Rien de plus. Vif et rusé, je sais agir avec efficacité pour obtenir ce que je désire. Puis j'ai ce besoin de me dépenser pour me vider la tête, une chance que je sois sportif. Cela m'aide à contrôler mon impulsivité et ma fougue.
Si on gratte un peu cette apparence que je laisse lorsqu'on ne connait pas celui que j'ai pu être, il est clair que certains traits plus .. Réjouissants ressortent de moi. Mais, n'allez pas me prendre pour un Bisounours. Bien malgré moi, je reste attentif aux autres, bien plus qu'à moi-même. De toute façon, je n'existe plus depuis un moment déjà. Courageux, je serai prêt à tout pour aider les très rares personnes qui comptent à mes yeux. En plus d'avoir une certaine force physique et d'en imposer pas mal en plus de maîtriser mes poings, je sais rassurer par de simples mots. Ces mêmes personnes savent que je peux être très doux et avenant sans oublier la petite note de gars bien protecteur. Je peux même être galant -sans être pompeux, hein !-. Malheureusement pour moi, prochainement, je vais bien ressentir cette jalousie et cette possessivité en moi, alors que j'étais persuadé de ne pas l'être. Une preuve que je tiens sans doute un peu trop à elle ? J'en sais rien. Non, sans doute pas. Sans doute qu'une vie plus stable me permettrait de changer .. Si je le voulais, par contre.

Il n'y a pas énormément de choses à savoir sur moi. Disons que je suis assez imprévisible pour ne pas me caler et me contenter de choses que tout le monde sait vraies. Si je dois tout de même relever certaines choses et bien, je dirai qu'il ne faut pas jurer sur l'éternité devant moi. Je déteste tellement ma condition de Phénix, avec cette vie prétendue être sans fin (donc une peine et une rage qui le seront toutes autant) pour ne pas grincer des dents face à ce désir humain de partir à la recherche de la pierre Philosophale. Quelle connerie. S'ils savaient seulement ce que ça peut faire de revenir à la vie continuellement.. Comme une journée sans fin, qui se répète inlassablement. Oh, joie ! Après, si quelqu'un trouve comment tuer un Phénix, je suis méchamment intéressé ! On pourra en parler autour d'une bonne bière. Il doit y avoir un moyen. Forcément. Mais, je ne le connais pas, pour le moment du moins.

Autre chose qui me fait rire jaune, c'est lorsqu'on parle du cœur ou de l'âme d'une personne. Simplement parce que moi, je n'en ai plus. Depuis l'incendie, je ne ressens aucune émotion positive. Ou alors, elles ne restent même pas dans le temps. Cette femme qui m'a recueillie avant que je ne revienne à la vie n'y est pas étrangère, bien entendu. Elle attise cette haine que j'ai contre cette blonde que j'ai un jour aimé et son père. Bien entendu, je suis loin d'imaginer qu'elle m'utilise comme un vulgaire pantin ni même qu'elle prêtait une quelconque relation extra-conjugale avec cet homme. Celui-là même qui n'a même pas pris la peine de me sortir de cette prison de feu avant que je ne me consume à mon tour. Incapable d'aimer à nouveau, je me contente simplement de passer un peu de bon temps pour oublier cette vie misérable -et éternelle- qu'est la mienne. Vulgaire distraction, en somme. Et le tout sous silence, forcément. Les Phénix savent se faire très discret parmi les mortels.

Sinon, que dire ? Je me suis fait tatoué, peu avant ma majorité, un Phénix sur mon omoplate gauche. Je n'avais pas encore conscience que j'allais bien mal vivre cet état .. loin d'être normal. J'étais même encore dans une assez bonne optique. Sauf que ça n'a -bien évidemment- pas duré.

Fumseck. Enfin, Phénix

づ Découverte et nature du don: Avant l'incendie, je ne savais absolument pas que j'étais un Phénix. Disons que pour moi, ça appartenait juste aux mythes et légendes. C'est donc suite à ce foutu incendie que j'ai pris conscience de qui je suis réellement. Autant dire que ça ne me réjouis pas du tout. Mais, bref.. J'ai donc survécu aux flammes par je ne sais quel miracle. D'accord, j'ai toujours aimé jouer avec le feu, mais quand même. Je suis mort pour beaucoup de monde. Voilà pourquoi j'ai du fuir mon petit chez-moi après ça et que j'ai été pris sous l'aile de Melvina, cette vile créature sorte de sorcière qui m'a accompagné dans ma transition. Oui, celle-là même qui me retourne le cerveau en douce. Bref.. Est-ce que je suis en droit d'ajouter à cette petite liste ce lien télépathique entre la blonde et moi qu'elle m'a "offert" ? Celui-là même qui me permet de parler à Lia mentalement, de voir ce qu'elle voit, de ressentir ce qu'elle ressent ? Une sorte de cadeau -empoisonné- offert par cette brune qui rythme mes journées de ses mains de marionnettiste ? Juste pour pouvoir me rapprocher d'elle. Enfin, plutôt de son père..

づ Mécanisme de déclenchement et fonctionnement: J'ai encore de la "chance" puisque je suis un tout jeune Phénix qui vit sa première "vie" et qui a donc encore énormément à apprendre. Mais, sincèrement .. Si toutes les suivantes me réservent les mêmes surprises que cette vie actuelle, je verrai cette éternité comme une véritable malédiction. Comment achève-t-on un Phénix, une bonne fois pour toute ? Après, je n'ai encore rien décelé de bien fou à mon sujet, malgré les enseignements de Melvina. Donc, en gros : rien de bien fou. Je suis capable de renaître de mes cendres. Et oui. Quelle plaie, pas vrai ? Tout en étant insensible au feu. J'aurai dû faire pompier, en fait (puis, ça attire de la demoiselle cet uniforme, parait-il ..).

Pour le lien mental avec Lia, disons qu'au tout début, elle n'en avait pas conscience. J'étais le seul à pouvoir entrer dans son esprit sans qu'elle ne s'en rende compte. Maintenant, par contre, c'est mort. Elle me grille à chaque fois que je tente d'espionner ce qu'elle fait, avec qui elle est. Et forcément, j'ai le droit à une belle remontrance de sa part ! Par chance, j'ai toujours une longueur d'avance sur elle. Cela me permet de mieux gérer ce lien qu'elle. Je peux le mettre en sourdine lorsque j'en ai besoin. Qu'elle ne voit ni n'entende certaines choses. Je trie, en quelque sorte, les infos dont elle est en droit d'avoir connaissance. Sinon, elle tombe sur le répondeur ! Ce qui la fait parfois rager. Et bouder.

づ Inconvénients: J'ai du mal à me faire à ce que je suis devenu. Il est clair que je ne suis plus celui que j'ai été. Ce qui me rend fou. Judwal n'est plus qu'un souvenir. J'ai son apparence, mais il n'est plus là. Merci, Melvina. Du moins, c'est ce dont je suis persuadé.. Puis bon, il y a d'autres inconvénients que l'immortalité, hein. Le feu reste un élément tout de même assez difficilement contrôlable !

づ Maîtrise et Contrôle: Etant encore un très jeune Phénix, je n'ai absolument pas la maîtrise et les capacités de mes aînés. Ce dont je suis capable est vraiment basique, mine de rien. Cela risque de prendre du temps. Et ça tombe bien, j'en ai à perdre !


ma vie, mon histoire


« Félicitations ! Comment s'appelle ce beau bébé ? »

« Judwal. Judwal Desmond Eoghan Murphy. » Stop. Arrêtez toutes pensées nianian qui sont des plus classiques à la naissance d'un gamin. Un nouveau-né, c'est moche. C'est bruyant à en crever des tympans, ça râle aussi pour un oui ou pour un non et ça pleure tout le temps. Et même si la sage-femme s'est éclatée à dire de moi que j'étais un canon à peine ma première respiration prise et mon premier cri strident poussé, il n'en reste que j'étais bien plus laid que celui que je suis actuellement. Non, oubliez ça aussi. On pourrait me croire imbus de moi-même, alors que ce n'est clairement pas le cas. Bien au contraire. Il n'en reste que je n'ai clairement pas envie de vous parler de mes premières couches bien remplies ni de mes premières coulées de bave super glam'. Un bébé. Voilà ce que j'étais. Un comme tant d'autres qui ont gentiment fait souffrir sa mère pendant quelques heures. Sauf que là où ça peut éventuellement me gonfler, c'est bel et bien de me dire que ce foutu jour, il n'y a pas eu grève de sage-femmes ou un truc du genre et qu'à cause de tout ça, et bien ... Je suis là. Moi, le p'tit bébé issu d'une union entre une humaine et .. Un Phénix. Si, si. Genre, un cousin à Fumseck. Et comble du malheur, on ne choisit pas sa famille. Me voilà donc, moi, Judwal Desmond Eoghan Murphy, fils de mafieux Irlandais. C'est plutôt sympa comme historique familial, vous ne trouvez pas ?

Bon, j'exagère sans doute un peu. Même si je ne savais rien de cette vie cachée que menaient mes parents, ça a son petit lot d'avantages d'être fils d'éléments bien importants de la mafia. On croule sous l'argent -sale, beurk !-, on risque sa vie en allant chercher son petit pain au chocolat en dérogeant à la règle du Tu rentres TOUT DE SUITE à la maison après ton école et surtout, on voit ses quelques rares amis se faire trier par m'man et p'pa qui jouent aux parents poules bien lourds, agissant pour le bien de leur unique fils. Mais bien sûr ! Une chance pour moi, je suis loin d'être con. Pourquoi une chance ? Pour coller avec cette foutue étiquette que ce sont improvisée mes parents, bien entendu. Celle d'une pseudo-richesse qui n'est pas légitimement leur et qu'il faut faire passer sans éveiller de soupçons par de florissantes carrières d'avocate pour la mère et de chirurgien pour le père. Vie clichée, hein ? On est d'accord. Au moins, leur double vies me permettait d'être relativement et assez fréquemment seul. Comme quoi, pas besoin de savoir depuis toujours qu'on est un foutu Phénix increvable pour ne pas apprécier le calme de n'avoir personne autour de soi. Après, évidemment, je n'étais pas la crevure que je suis aujourd'hui. Mes rares amis et moi, on était aussi soudés que les doigts d'une main. Mon visage était souriant, encore marqué par cette innocence et cette insouciance de l'enfance. Oui, sur le coup, j'étais heureux. Je l'étais parce que je n'avais aucune idée de ce qui allait m'attendre par la suite. Là, peut-être que je serai parti rejoindre Peter Pan dans son Pays Imaginaire pour rester un gamin. Même certainement, en fait. Le ridicule de la vie en a voulu autrement. Surtout lorsque cette morue d'existence m'a forcé à croiser le chemin de cette blonde. La seule nana -voire personne- pour qui j'étais -et suis toujours- capable du meilleur -comme du pire-. Elle qui habitait pas loin de chez moi allant jusqu'à partager la même école, mais que je n'osais même pas approcher, me contentant de la regarder -et de la protéger- de loin. Mes poings ont toujours eu tendance à s'envoler rapidement et pour un rien, pas seulement pour ou à cause d'elle. J'ai toujours eu cette envie de frapper bien avant de dialoguer même si, avec le poids des années, cela s'est bien assagit. On me connaissait bien, dans cette cours de récré. Plus que de bien, même. Pourtant, je restais discret, mais je ne supportais pas l'injustice dont étaient victimes surtout les plus jeunes. A cause d'elle, à Liadan, qui a quelques années de moins que moi ? Certainement. J'en sais rien. Et ça m'est égal puisque tout a changé aujourd'hui. Enfin, c'est ce que je pense et ce que je me répète inlassablement en espérant m'en contenter un jour.


« La mafia, c'est l'cancer d'une vie sereine. Rappeles-toi en. »

OK, je n'étais qu'un gamin âgé d'une dizaine d'années à ce moment-là de ma vie, mais j'avais entendu parler de cette fameuse mafia. L'image que j'en avais était, bien entendu, erronée. Elle me venait surtout de ces films et séries qu'on peut voir lorsqu'on se pose dans un canapé bien confortable avec un jus de fruits en main, si possible accompagné de deux, trois potes. Jamais mes parents ne m'ont confronté à la réalité du terrain si je peux dire ainsi. J'étais encore bien dans ma bulle, à ne rien demander à personne si ce n'est qu'un peu d'attention. Et oui, j'ai horreur d'être mis de côté, de me sentir inutile et de ne pas avoir le contrôle tout simplement. Mais, un soir, mon père n'est plus jamais rentré et on organisait son enterrement quelques jours plus tard. J'étais triste. Même si on n'a jamais été très proches, il avait cette image de vrai mec qui m'intriguait et à laquelle je voulais ressembler une fois plus grand. Bien entendu, on se gardait de me dire la raison de son décès. Un flic, infiltré, ne s'était pas gêné pour ôter la vie de mon paternel.. Et ce n'est que récemment que j'ai appris de qui il s'agissait. Qui a tué mon père : celui de cette fameuse blonde.. Ca va, vos connexions neuronales s’entrechoquent enfin pour tenter de comprendre ce joyeux bordel qu'est ma vie ? Avec son lot de grosses surprises et de rebondissements, mais clairement pas dans le bon sens ? Tant mieux, parce que ce n'est pas terminé.

J'ai toujours adoré les animaux. J'aspirais même à devenir vétérinaire une fois grand. Mes bonnes notes rendaient le choix presque évident, surtout qu'on a toujours eu une tonne de bêtes à la maison. Chiens, chats, hamsters, perruches et même un cheval. Mon cheval. Il est devenu un compagnon de choix dans ma vie à la mort de mon père. Et oui, il semblerait que j'avais encore un coeur à cette époque et que j'étais encore capable de ressentir une émotion si triste qu'elle est capable de coller des larmes rien qu'en y pensant un peu trop. Une sensibilité que je cachais au mieux, surtout à l'école. Il était hors de question que je passe pour quelqu'un de faible. Car pour moi, être sensible va de paire avec être faible. Mes passes-temps oscillaient énormément entre nos animaux, ma soif de culture Irlandaise -et ouais, le Gaélique n'a aucun secret pour moi !-, mais aussi cette passion de la musique et en particulier du fiddle. Si j'avais su que ces cours d'instruments allaient me rapprocher de cette blonde, je m'en serai certainement abstenu. Quoique .. A mesure que le temps passait, elle est devenue comme une amie. Très proche. Trop proche, sans doute même, pour qu'elle ne soit qu'une amie ou même qu'une meilleure amie ou ce genre de choses. On passait énormément de temps ensemble. Enfin. Ca, c'est lorsque sa jumelle ne venait pas mettre son grain de sel à nous pister comme un ours en manque de miel. J'exagère sans doute un peu au sujet de sa soeur, mais vous avez saisi l'idée. Les nanas de mon âge ne m'intéressaient même pas. Simplement parce qu'elles n'étaient pas elle. La blonde avait beau être un peu plus jeune que moi, il n'en reste que je la voyais encore différemment qu'une simple amie. Oui, là encore : mon p'tit coeur m'a montré qu'il était bien vivant en ce temps-là. Ce n'était pas une relation Bisounourssisée, bien au contraire. La p'tite avait un fichu caractère ! Combien de fois m'avait-elle traité de chiant, avec le sourire, avant de s'échouer dans mes bras ? J'ai arrêté de compter passé la centaine. Après, malgré mes bonnes notes en classe, la perte de mon père m'a assez .. démotivé, au point que j'ai lâché mon rêve de devenir véto pour faire une formation d'apprenti maréchal-ferrant, quittant ainsi les bancs de l'école bien plus tôt que je ne l'avais pensé. Un autre métier passion, mine de rien. Qui me permet de ne pas rester au même endroit trop longtemps, d'être au contact de chevaux et de me sentir utile aux autres en quelque sorte. Mais, encore une fois, j'ai l'impression que le bonheur est une notion tout simplement incompatible avec moi. En rentrant de l'un de nos cours de fiddle, tout est parti hors de contrôle. Sans doute la chose que je supporte le moins au monde ..


« T'es aussi grande gueule que ton père l'était. Mais, si tu veux un conseil entre mecs, t'as intérêt à la mettre en veilleuse ou c'est Juliette qui prend.. »

Ces gens me parlaient de choses que je ne comprenais même pas. Ils faisaient des allusions à mon père. Sans arrêt. Ils me comparaient à lui, ils savaient qui j'étais. Mais pas moi. Jamais je n'avais vu ces types de ma vie ! Tout ça, je m'en foutais royalement, au final. Ils pouvaient dire ce qu'ils voulaient sur moi, je gardais le silence, me contentant de les incendier du regard si je venais à croiser l'un des leurs. Le pire dans ce kidnapping ? C'est que je n'avais aucun moyen de m'assurer que ma chère blonde allait réellement bien. Ou du moins, qu'il allait mieux que ma pauvre lèvre ou que mon arcade qui ont bien morflé mine de rien. Je m'en foutais de m'en prendre une de plus. Dès que je les entendais parler d'elle ou que j'entendais qu'ils allaient vers elle, je ramenais toujours l'attention sur moi. Juste pour qu'ils ne la touchent pas.. Elle était la seule personne réellement précieuse dans ma vie. Je ne comprenais pas ce qu'ils nous voulaient, même si je me doutais qu'ils faisaient partie de la mafia. Genre, la vraie. Pas celle des films. Qu'est-ce qu'ils nous voulaient ? Mystère. Gros mystère. Je ne me doutais vraiment pas qu'ils se servaient de nous comme de vulgaires appâts juste bons à ramener des flics. Encore moins le père de Lia. Et surtout pas l'homme qui a tué mon père et qui était mon voisin pendant bien des années. Je n'étais pas un gamin, ils le savaient. A quelques années de la majorité, j'avais développé une belle carrure mine de rien. Mes poings étaient entraînés comme jamais, mais il n'empêche que je n'ai rien pu faire pour nous sortir de là. Ce n'était pas faute d'essayer pourtant. J'étais prêt à tout pour qu'ils laissent Lia partir de là. A tout. Et pourtant, je prenais sur moi. Constamment. Pendant ces 72 heures de calvaire. Juste pour trouver les paroles les plus rassurantes possibles pour la blonde qui n'était pas loin de moi. De quoi décupler ma haine. J'avais besoin de la voir, toujours plus, pour m'assurer qu'elle tenait le coup. Je n'avais plus rien à perdre au final..

Le troisième jour, l'ambiance était devenue encore un peu plus lourde. Il nous fallait presque ruser pour pouvoir s'échanger quelques mots. J'en étais à un point de m'en foutre de m'en prendre une de plus si cela me permettait de lâcher juste quelques mots à l'adresse de Lia. Pour tenter de la rassurer autant que possible. De lui montrer que je n'abandonnerai même pas. Pour elle. Pour ce nous dont j'ai rêvé plus d'une fois, mais que je n'ai jamais osé chercher par moi-même. Sauf que c'était bien plus que je ne pouvais le supporter, lorsque j'ai vu ce gros lourd s'approcher de Lia avec des attentions loin d'être louables. J'ai tranquillement attendu le repas, même si je bouillonnais de rage intérieurement. Tout était très rapidement parti dans tous les sens. Mon plat volant sur cette face de vieux porc bien gras de partout, ma main tendue vers Lia pour qu'on se mette à l'abris de ces coups de feu qui se sont mis à résonner d'un coup. Ce mafieux qui s'est saisi d'elle pour tenter de ramener son père au calme, cet autre qui s'est mis à m'entourer pour que je ne mette pas leur dernier plan en l'air en filant la rejoindre.. J'avais beau me débattre, hurler toute cette rage retenue ces trois derniers interminables jours .. Rien n'y faisait. Je n'étais pas plus utile que quelques minutes avant cet éclatement. C'est avec un morceau de verre brisé que j'ai pu me dégager de cette foutue prise pour me ruer vers Lia, elle aussi libérée de cette emprise malsaine. Me dépêchant de la rejoindre, la suite est un véritable trou noir dans ma tête et dans mes pensées. Je me souviens vaguement avoir vu la peur sur le visage de la blonde lorsqu'elle s'est retournée vers moi, au moment même où j'ai été propulsé en arrière. Mes yeux se sont fermés. A jamais, pour un homme normal. Ce que je ne suis pas, à mon plus grand regret. Les flammes de ma combustion se sont associées à celle de cet incendie déclenché volontairement par l'un des mafieux..


« Depuis ton enfance, tu n'as jamais servi à rien pour personne. La seule qui comptait à tes yeux t'a tourné le dos, tu t'en souviens. Pas vrai ? Moi, je suis là pour toi.. »

Aujourd'hui, je suis coupé de ma famille et j'ai même quitté le pays, il y a quelques mois. Avant ça, j'avais juste changé de région, mais cela n'avait pas suffit. Il parait que je suis entre de bonnes mains suivant ma mère. J'ai également appris que ce kidnapping avait été orchestré par l'un de mes oncles. Lui aussi un mafieux. Un sombre crétin qui a laissé ses gros bras m'en mettre plein la face sans le moindre scrupule. Et j'ai compris l'idée générale de tout ce bordel sans nom : mes parents sont dans cette sombre organisation, à laquelle j'appartiens désormais indirectement. Sans grande conviction ni même sans qu'on m'ait demandé mon avis. Double raison de fuir le pays. Me voilà à toucher du bout des doigts cet argent sale que je déteste plus que tout. S'il n'y avait que ça d'ailleurs .. La mafia, c'est pire qu'une vermine ou qu'une mauvaise herbe. T'as beau l'arracher, elle revient toujours t'emmerder. Et pour le coup, cette sorte de lavage de cerveau que je me tape depuis ma renaissance porte un nom : Melvina. Cette sombre créature n'hésite pas à faire valoir ses arguments -certes intéressants-, pour me forcer à céder à la moindre de ses envies. Donc, même sur un autre continent, la mafia Irlandaise m'a à l’œil. Melvina a fait de moi une marionnette qu'elle contrôle d'un regard, profitant de cette obscurité qui entoure cette renaissance pour mener sa propre vengeance à travers moi. Mais, je ne m'en rends même pas compte. Elle n'hésite pas à se servir de moi pour atteindre le père de Lia, l'un de ses anciens amants, pour lui faire passer l'envie d'infiltrer cette foutue mafia une fois de plus. Pour m'aider dans cette tâche, elle m'a même offert un cadeau suivant ses mots -qui se révélera empoisonné à certains moments..-, en ayant fait le nécessaire pour instaurer un lien mental entre Lia et moi. Même s'il n'a pas été si facile à apprivoiser au début, il va devenir l'un de mes principaux alliés pour cette vengeance que Melvina a implanté en moi contre sa famille et elle. Le discours de cette vile créature a scellé mon coeur, sans doute à jamais. Il me prive de la seule personne qui a réellement compté à mon yeux, un jour. Elle me brise, chaque jour un peu plus alors que la voix de Lia me hante. J'aime à devoir la détester, simplement parce que cela me permet de me rendre compte que les gens ne sont que des crétins d'égoïstes et qu'au final, même les personnes qu'on pensait proches de soi n'ont aucun scrupule à nous laisser pour morts.
MessageSujet: Re: Judwal | How long is eternity ?
Fumseck à la dérive
Spirit
♦ Posts : 23 ♦ Rps : 4


A noter que peu de personnes savent son vrai prénom. Pour beaucoup, il se fait appeler par son deuxième prénom : Desmond !
♦ Byw depuis le : 23/10/2017
Soul
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Oct - 23:21

Mes Liens

Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


©️ crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


©️ crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


©️ crédit avatar


Nom Prénom づ Âge づ Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


©️ crédit avatar
MessageSujet: Re: Judwal | How long is eternity ?
Fumseck à la dérive
Spirit
♦ Posts : 23 ♦ Rps : 4


A noter que peu de personnes savent son vrai prénom. Pour beaucoup, il se fait appeler par son deuxième prénom : Desmond !
♦ Byw depuis le : 23/10/2017
Soul
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Oct - 23:22
Mes Liens

Nom Prénom づ  Âge  づ  Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


©️ crédit avatar


Nom Prénom づ  Âge  づ  Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


©️ crédit avatar


Nom Prénom づ  Âge  づ  Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


©️ crédit avatar


Nom Prénom づ  Âge  づ  Lien
Sed ut perspiciatis, unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem, quia voluptas sit, aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos, qui ratione voluptatem sequi nesciunt, neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum, quia dolor sit, amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt, ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.


©️ crédit avatar
MessageSujet: Re: Judwal | How long is eternity ?
Fumseck à la dérive
Spirit
♦ Posts : 23 ♦ Rps : 4


A noter que peu de personnes savent son vrai prénom. Pour beaucoup, il se fait appeler par son deuxième prénom : Desmond !
♦ Byw depuis le : 23/10/2017
Soul
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Oct - 23:22
Mes Rps

RPS EN COURS

Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire ♦️ statut
Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire ♦️ statut
Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire ♦️ statut
Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire ♦️ statut


RPS FINIS

Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire
Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire
Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire
Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire


RPS INACHEVÉS

Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire ♦️ raison de l'abandon
Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire ♦️ raison de l'abandon
Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire ♦️ raison de l'abandon
Titre du rp ♦️ ft Nom du partenaire ♦️ raison de l'abandon


RPS PRÉVUS

Ft. Nom du partenaire ♦️ contexte du rp
Ft. Nom du partenaire ♦️ contexte du rp
Ft. Nom du partenaire ♦️ contexte du rp
Ft. Nom du partenaire ♦️ contexte du rp
MessageSujet: Re: Judwal | How long is eternity ?
I was born to reign
Spirit
♦ Posts : 373 ♦ Rps : 36


♦ Adresse : Maison à Marina District

♦ Byw depuis le : 14/10/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Oct - 9:02
Haaaan un Fumseck !
Non mais sérieusement, je n'ai pas eu l'occasion de lire ta fiche avant et cette histoire de lien mentale avec ta partenaire est à tomber par terre en plus !

Tu voudrais un lien avec mon personnage? A savoir que Jackson a 31 ans, loup garou, officier militaire et pas très loquace sur sa vie en fait ... j'ignore si on pourra se trouver un truc sans avoir un gros blanc mais je me suis dit, comme ton personnage est maréchal ferrant, il pourrait t'avoir sous le coude en urgence lorsque celui de l'armée est ... indisponible? Sachant que Jackson ne monte pas à cheval, qui les fait plutôt fuir vu sa nature je dirais, ça pourrait être sympa? (ou pas?)

MEGA EDIT : COPAIN DE CAAATCH
MessageSujet: Re: Judwal | How long is eternity ?
Fumseck à la dérive
Spirit
♦ Posts : 23 ♦ Rps : 4


A noter que peu de personnes savent son vrai prénom. Pour beaucoup, il se fait appeler par son deuxième prénom : Desmond !
♦ Byw depuis le : 23/10/2017
Soul
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Oct - 21:03
Et ouais Un peu moins sympa, à prime abord, que celui de Dumby, mais bon.. Il est aussi serviable que lui au fond (enfin, faut chercher dans le deepJud, mais il existe )
Oh c'est gentil, merci

Bien entendu ! Je prends tous les p'tits liens qu'on me propose Ah bah les deux sont un peu du même genre alors, en ce qui concerne leur passé et leur difficulté à étirer leurs lèvres pour rivaliser avec des pubs Colgate Arrow Ce qui n'est pas plus mal au fond, au moins ils ne verront pas de problème à ne pas harceler l'autre d'une curiosité déplacée
Mais, ouais c'est tout à fait possible ça Après, Jud n'est dans les parages que depuis quelques petits mois, donc à voir comment le tien à pu entendre parler du maréchal chiant. Mais, j'ai ma p'tite idée là-dessus, à voir si ça te va... Mais, Jud a besoin de se dépenser à mort, donc il fait aussi pas mal de sport. Ils auraient pu se croiser au détour d'un entrainement ?

(Mais ouiiii ! Surtout The Shield, quoi Je rêvais de leur retour dès leur séparation Bon, après je t'avoue que je ne suis plus trop, trop depuis le départ de Punk, mais bon. De loin, quand même )
MessageSujet: Re: Judwal | How long is eternity ?
I was born to reign
Spirit
♦ Posts : 373 ♦ Rps : 36


♦ Adresse : Maison à Marina District

♦ Byw depuis le : 14/10/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct - 16:37
Je vois que tu as les mêmes propriétés que Fumseck, vu que tu as aussi une graaaande force. Oh du coup, tu chantes aussi? *baf* je taquine hein.
Écoute franchement, au détour d'un entrainement, ça serait vachement top vu que Jackson en fait aussi beaucoup. On pourrait les faire se parler au bout d'un certain temps, à force de se croiser ... je suppose qu'il préfère également le sport à l'extérieur?
Si tu es partant là dessus aussi, je peux commencer le RP. Après je comprendrais que tu veuilles attendre d'avoir ton premier RP avec ta partenaire de jeu =)

(J'avais troooop hâte aussi mais comme tu as pu certainement en entendre parler, Monsieur est tombé malade et n'a pas pu faire le premier match du SHIELD pendant le précédent PPV ... je comprends que tu puisses ne plus suivre après le départ de CM, je crois que je ferais la même chose si Roman partait un jour :/)
MessageSujet: Re: Judwal | How long is eternity ?
Fumseck à la dérive
Spirit
♦ Posts : 23 ♦ Rps : 4


A noter que peu de personnes savent son vrai prénom. Pour beaucoup, il se fait appeler par son deuxième prénom : Desmond !
♦ Byw depuis le : 23/10/2017
Soul
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Oct - 22:18
T'as vu, c'est tellement classe
Parfait ! Et oui, il préfère clairement être dehors ! Rien que par son boulot qui lui évite d'être cloîtré dans un bureau

On peut faire un petit sujet sans soucis ! Bon, je t'avoue que j'ai eu une grosse absence récemment, avec un moral dans les chaussettes (qui l'est encore pas mal, en fait) j'ai du mal à me mettre à jour partout, donc si on part sur un sujet qui n'est pas mode "pavé", ça m'arrangerait vraiment Je ne sais pas combien de mots tu fais en général, mais ouais. Assez court, ce serait le top du top

(Oui, j'ai vu ça .. Disons que tous mes p'tits chouchous -Edge, Bryan pour ne citer qu'eux, en dehors de Punk (qui vieilli d'une année aujourd'hui, si mes souvenirs sont bons )- sont de côté, donc bon, ça n'aide pas Même s'il me "reste" Rollins et que j'aime beaucoup Finn Bálor Et le retour de Jeff aussi )
MessageSujet: Re: Judwal | How long is eternity ?
I was born to reign
Spirit
♦ Posts : 373 ♦ Rps : 36


♦ Adresse : Maison à Marina District

♦ Byw depuis le : 14/10/2017
Soul

BY MY WAY
Dispo ?: Oui :)
Nature:
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Oct - 10:16
Ca ne me dérange pas du tout, je fais des Rp d'environ 600 mots mais ça dépend vraiment de la motivation, je peux faire plus comme je peux faire plus concis également. Si tu préfères qu'on fasse ça court pour que ça aille aussi plus vite, c'est avec plaisir (tant qu'on RP quoi). Est-ce que tu préfèrerais commencer, histoire que je vois à peu près la taille que tu préfèrerais?

Allez, je vais te remonter le moral, tu verras, avec Roman en avatar, ça passera nickel :D

(Tu sais quoi, en parlant d'Edge, tu savais qu'il était dans la série Haven? Je ne l'avais pas reconnu avec les cheveux coupés, j'ai du attendre la fin des saisons, pour me rendre compte que c'était lui ... genre la loose. J'ai les mêmes préférés que toi en plus, c'est extra ! En rajoutant AJ Style, je t'avoue. Et Randy Orton. Et puis d'autres quand même )
MessageSujet: Re: Judwal | How long is eternity ?
Fumseck à la dérive
Spirit
♦ Posts : 23 ♦ Rps : 4


A noter que peu de personnes savent son vrai prénom. Pour beaucoup, il se fait appeler par son deuxième prénom : Desmond !
♦ Byw depuis le : 23/10/2017
Soul
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Oct - 22:48
(Désolée.. J'étais persuadée d'avoir répondu par ici )

Parfait, alors Ça me convient parfaitement C'est comme cela t'arrange ! J'ai encore quelques réponses à faire, du coup, ça ne sera que pour d'ici quelques jours.. Si t'es au taquet pour ouvrir, fais-toi plaisir ! Sinon, j'ajoute l'ouverture dans ma p'tite liste de RP sans le moindre soucis

Quel bon choix, n'empêche
(je meurs n'empêche si, un jour, je vois un Punk sur un fofo )

(Ah non, je ne savais pas pour Edge Faudra que je me penche sur tout ça dès que j'aurai plus de temps Heyhey, c'est classe ça Orton.. C'est le chouchou de mon neveu avec Jeff )
MessageSujet: Re: Judwal | How long is eternity ?
Contenu sponsorisé
Spirit
Soul
Judwal | How long is eternity ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
By Your Way :: About the Identites :: Characters Diaries :: Demande de Liens-
Sauter vers: